« Un bar blasphémateur attaqué | Accueil | 93, terre d'islam ? »

31 mars 2006

La vérité sur le Sidaction

Sidaction Du 31 mars au 2 avril, l'univers médiatique se mobilise pour le Sidaction. Cela ne signifie pas pour autant qu'il se mobilise en faveur des malades du Sida. Le Salon Beige ne peut donc manquer d'évoquer cette supercherie médiatico-financière.

Un mouvement créé par et pour le lobby gay :

- le président du Sidaction, Pierre Bergé, multi-millionnaire et ancien ami de Mitterrand, dirige le magazine érotique homosexuel Têtu ;

- le secrétaire général du Sidaction, Olivier Ségot, est directeur de la publication de Têtu ;

- l'un des trois vice-présidents de Sidaction, Jérôme Martin, est le représentant de l'association hyper-violente Act-Up.

Cette détestable officine homosexuelle fait bien sûr partie des associations bénéficiaires des fonds récoltés, au même titre que bien d'autres structures douteuses comme le Groupe Action Gay et Lesbien. (Voir ici, la liste du conseil d'administration; ici le dernier rapport d'activité, celui de 2004, en pdf - la liste des associations soutenues est à la page 17.) Pour en savoir plus sur : les finances de ces groupuscules.

Côté scientifique, le scandale est plus grave.

Cette captation discrète de fonds censés servir à la lutte anti-Sida est une chose, la propagande honteuse en est une autre. Sur la non-fiabilité du préservatif, on pourra se reporter à cette étude assez complète (rubrique Sida-la politique de prévention). Des orifices de 10-12 microns de diamètre sont actuellement répérés dans les préservatifs : 100 virus pourraient y passer de front ! (étude complète ici). L'annonce du ministre de la Santé Xavier Bertrand de proposer le préservatif à 20 centimes dès la rentrée prochaine dans les universités et les lycées rend le gouvernement complice de cet encouragement à la débauche. Le professeur Lestradet, membre de l'Académie de Médecine, soulignait :

Hivx "On sait aujourd’hui avec certitude que chez un homme séropositif, le virus est présent en abondance dans toutes les sécrétions sexuelles, c’est-à-dire non seulement dans le sperme, mais dans toutes les sécrétions prostatiques ou autres, qui apparaissent dès les préliminaires et en tout cas bien avant qu’une érection suffisante permette une mise en place correcte du préservatif. Il en résulte que, lorsqu’un homme séropositif met un préservatif, celui-ci sera automatiquement souillé sur la face externe par les manipulations indispensables. (...) Pour la femme, c’est donc la roulette russe. N’est-ce pas la raison pour laquelle dans le groupe des hétérosexuels, les femmes sont 3 fois plus touchées que les hommes ?".

Il est indéniable que la meilleur protection demeure la fidélité (exemple de l'Ouganda).

Plus largement, comme l'écrivait Jean-Marie Domenach dans France catholique :

"le SIDA est une épidémie de civilisation : il a progressé à cause du vagabondage sexuel et considérer ce vagabondage comme allant de soi, considérer l’homosexualité et la toxicomanie comme allant de soi, c’est, de fait, contribuer à la propagation du mal. (...) L’amour est réduit au contact tous azimuts des corps. (...) Ce qui était, ce qui devait être la pédagogie d’une rencontre existentielle, l’apprentissage du grand amour, devient une recette hygiénique. En vérité, il s’agit moins de morale que de civilisation."

Ce que dit (vraiment) l'Eglise catholique

Ecartons tout d'abord la sempiternelle remontrance de nos médias fanatisés : le pape n'a jamais prononcé le mot 'préservatif'.

Dans l'Evangile de la Vie (Evangelium Vitae) Jean-Paul II a rappelé le message de l'Eglise : la sexualité est ordonnée au don sacré de la Vie et s'exerce dans le cadre du sacrement de mariage. Elle exige donc, pour être pleinement vécue, abstinence avant le mariage et fidélité après. "La fidélité des époux, dans l'unité du mariage, comporte le respect réciproque de leur droit à devenir père et mère seulement l'un par l'autre" (Donus Vitae). C'est le respect du corps, du sien et de l'autre, qui peut enrayer l'épidémie du Sida.

Afrique_sida_1 Et le discours que tient l'Eglise n'est pas une lubie. Pour preuve, en Afrique, les pays catholiques sont ceux où la progression du virus est la plus faible (chiffres éloquents).

En ce week-end de totalitarisme médiatique, n'hésitez pas à laisser votre téléviseur éteint et à transmettre ce message.

L'équipe du Salon Beige

Posté le 31 mars 2006 à 06h40 par Michel Janva | Catégorie(s): Sciences

Commentaires

Merci à vous pour cette excellente analyse qui ne fait que confirmer une foi de plus la grande qualité de ce blog.
Il faut je pense que nous témoignons comme chrétiens de notre choix de suivre les préceptes de l'Evangile, afin de prouver que de tels principes ne sont pas d'un autre age, mais bel et bien d'actualité.

Rédigé par : Ad jesum per mariam | 31 mar 2006 08:57:08

Remarquable étude du SB sur cette intolérable arnarque. Oui, n'hésitez pas à laisser votre téléviseur éteint. Mieux, pour ne plus jamais cautionner ce genre d'émissions par votre redevance, et ne plus subir la pollution de votre âme par le "tabernacle du démon", débarrassez-vous en au plus vite pour vous mettre en accord avec Dieu. Jetez vos télés à la déchetterie !

Rédigé par : Ingomer | 31 mar 2006 09:23:38

Un article publié sur mon site montre comment la propagande a destination des lycéens de France et de Suisse est mensongère et nous prépare un scandale du préservatif contaminant. Il donne aussi les références d'études scientifiques comparatives américaines et des détails sur la réussite des pays catholiques et de l'Ouganda, fondée sur le renoncement au vagabondage sexuel.
Merci encore au Salon Beige pour toutes ces informations

Rédigé par : un article sur le préservatif contaminant | 31 mar 2006 10:03:08

Le magazine érotique homosexuel Têtu ?

Pourquoi érotique ? L'avez vous déjà ouvert ? Il n' a pas grand chose d'érotique, c'est une version homo de FHM ou Elle, bien plus que de Lui ou de playboy.

Rédigé par : | 31 mar 2006 11:12:26

Vous devez confondre érotique et pornographique.
FHM et Elle sont également des magazines érotiques.
De même qu'une grande partie des publicités affichées sur la place publique.

Rédigé par : Michel Janva | 31 mar 2006 11:17:40

Je ne suis pas toutà fait d'accord avec vous : d'abord, les associations type act-up n'ont jamais soutenu que le préservatif était une recette miracle.

Ensuite, vous oubliez quand même que les politiques de prévention sont inspirées par un pragmatisme qui n'a rien d'absurde : cela nous navre certainement tous, mais il est plus facile de persuader quelqu'un de mettre un préservatif que de renoncer à un rapport sexuel hors mariage.

Vous oubliez quelque chose qui est plus embêtant encore : insister sur le fait que le préservatif n'est pas fiable peut ne pas avoir la conséquence que vous espérez : l'idée que si de toute façon ce n'est pas sûr, autant s'en passer, naîtra à mon sens bien plus vite que celle de l'abstinence ou de la fidélité dans bien des têtes.

Mais je vous rejoins sur les ecxès de ces choix en matière de politique de prévention. Je crois absurde de mener un combat contre le préservatif (vous n'obtiendrez pas la moralité des moeurs, vous obtiendrez les mêmes moeurs avec moins de préservatifs). En revanche, rappeler, parrallèlement à la nécessité du préservatif si relation sexuelle"occasionnelle", les vertus de la fidélité me semblerait peu difficile à entreprendre et efficace. Et je pense que l'on s'en dispense probablement uniquement par peur d'être ringard.

Vous souvenez vous de ces remontrances absurdes que l'on avait faites à l'abbé Pierre ? Cela m'avait profondément choqué. L'engagement qui avait été le sien, recommandant le port du préservatif, était à mon sens courageux, vu sa position, et ce quoique l'on puisse en penser. L'abbé avait ensuite rappelé que la fidélité restait la seule garantie, ce qui était tout de même le moindre pour un homme d'eglise, et la presse de s'en offusquer !

Rédigé par : | 31 mar 2006 11:34:53

@ l'anonyme :

La lecture des documents que j'ai mis en lien vous aurait été profitable.

Vous auriez appris que une politique de prévention basée sur l'éducation à l'abstinence et à la fidélité porte ses fruits (Cf Afrique notamment l'Ouganda).

Aussi, il est illusoire de croire qu'on peut baser une politique de prévention sur la fidélité ET, "au cas où", sur le préservatif (les gens seraient-ils des animaux ?). L'étude complète (à lire) sur ce dernier montre que c'est vraiment la roulette russe. Une véritable politique de prévention (lire les documents en lien qui prouvent que la prévention actuelle n'est basée que sur le préservatif) devrait affirmer ce danger grave.

Enfin, pour les associations de type Act-Up, qui a écrit qu'elle pronait le préservatif comme recette miracle ? Il a été écrit qu'elles captent des fonds alors que la recherche sur le Sida n'est pas vraiment leur objectif. N'oubliez pas que les subventions et autres dons offerts à Act Up lui ont permis très récemment de faire imprimer des affiches sur lesquelles figauraient Sarkozy accompagné du slogan : Votez Le Pen. Quel est le rapport ?...

MJ

Rédigé par : Michel Janva | 31 mar 2006 12:43:48

Je ne soutiens absolument pas que prôner la fidélité est inutile.

Je rappelle simplement que c'est probablement plus difiicile que de convaincre d'utiliser les préservatifs d'une part, et qu'il ne faudrait surtout pas confondre campagnes pour la fidélité et campagnes contre le préservatif.

Bien sûr, les programmes qui se sont appuyés sur la fidélité ont rencontré des succès.

Mais prendre l'Ouganda en modèle me paraît risqué. Dans un pays qui nous ressemble plus, les USA, les politiques d'abstinence se montreraient fort peu efficaces.

http://www.hrw.org/press/2002/09/us0918.htm

Pour ma part, je pense que les deux approches ne devraient pas être opposées. Les messages devraient être adaptés selon les âges et les milieux sociaux.

Rédigé par : Anonyme ;-) | 31 mar 2006 13:00:41

Aux USA, il existe de forts mouvements - pas forcément catholiques d'ailleurs - pour l'abstinence et la fidélité, mouvements qui rencontrent un fort succès.

Quant au préservatif, il ne s'agit pas de l'opposer à la fidélité mais de montrer que le poser en alternative ("au cas où" les gens seraient vraiment des animaux...) détruit l'argument de la fidélité. C'est le message constant de l'Eglise catholique et c'est bien pour cela que le Pape n'a jamais parlé du préservatif (d'autant que c'est un leurre selon les scientifiques... un leurre qui peut s'avérer criminel !).

La fidélité et la vérité sur l'amour, c'est le message constant de l'Eglise catholique. Le dernière encyclique le montre encore. S'écarter de ce message (en raison des âges et des milieux sociaux !???) c'est prendre le grave risque de ne plus annoncer l'authentique vérité de l'amour humain.

Relisez la citation de Domenach : on ne doit pas considérer le vagabondage sexuel comme allant de soi. Pour le reste, le mieux est l'ennemi du bien.

Rédigé par : Michel Janva | 31 mar 2006 13:17:03

Article excellent. Je le diffuse sur mon blog dès demain matin avec la source d'origine. Merci.

Rédigé par : grif | 31 mar 2006 15:35:27


Bravo pour votre article consacré à l'inommable magouille intelectuelle et spirituelle du "sidathon" !!! Toutefois j'aimerais avoir plus de précisions sur certain chiffres que le professeur Lestradet avance quand il affirme : "Pour la femme, c’est donc la roulette russe. N’est-ce pas la raison pour laquelle dans le groupe des hétérosexuels, les femmes sont 3 fois plus touchées que les hommes ?"
Quelles sont ses sources ? D'avance merci !

Rédigé par : Credo | 2 avr 2006 13:14:04

Le mieux est de se procurer son étude :
Pr Henri LESTRADET : "Le Sida, propagation et pré­vention" (rapport de la Commission Vil de l'Académie natio­nale de médecine), Éd. de Paris, 1996.http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/2851620096/qid=1143977940/sr=1-1/ref=sr_1_0_1/403-3062153-5427637

Lire aussi ces documents très instructifs :
http://perso.wanadoo.fr/radix.ecclesiae/inf.bio.preserv.protect.html
http://perso.wanadoo.fr/radix.ecclesiae/inf.bio.sida.et.bioethique.html

Rédigé par : Michel Janva | 2 avr 2006 13:39:34

Je ne veux pas jouer les rabas joies mais il me semble que ce sont les pays africains islamisés qui résistent le mieux à la pandémie

On oblige le port de ceinture de sécurité en voiture bien que la route continue à tuer. De même il est préférable que des jeunes soient équipés en cas d'exces de vitesse ( les tests diffèrent selon la qualité du latex)

Néanmoins je citerai votre article sur mon blog

Rédigé par : National-Libertaire | 2 avr 2006 18:47:34

Abstraction faite du Maghreb, qui n'apparaît pas dans le tableau, ce dernier montre que ce sont bien les pays catholiques d'Afrique qui résistent le mieux à la progression du virus (chiffres de l'ONU).

Quant à la route, elle n'a jamais tuée personne... C'est le comportement de certains automobilistes qui tue...

Rédigé par : Michel Janva | 2 avr 2006 19:01:21

Wahoou! Je suis un miraculé.

A lire tous les documents parfaitement scientifiques que vous citez le préservatif n'est absolument pas efficace pour se protéger du sida, le chiffre choc étant "efficace à 90%" assorti de "que penseriez vous d'un avion qui aurait 1 chance sur 10 de s'écraser?"
(http://perso.wanadoo.fr/radix.ecclesiae/inf.bio.preserv.protect.html)

Ca fait des années que j'utilise le préservatif comme méthode exclusive de protection contre les MST, parceque je savais pas que les autres méthodes (fidelité et abstinence) étaient plus efficaces, desinformé que j'étais par la criminelle propagande pro-capote.
Circonstance aggravante, j'ai vécu dans plusieurs pays africain, certains d'entre eux de confession majoritaire non catholique, vous imaginez le tableau, un jeune célibataire en Afrique noire...

Eh bien figurez vous que je ne manifeste aucun symptome du Sida malgré tout ces risques pris pendant des années. Pourtant, saperlipopette, 10% d'échec, statistiquement j'aurais forcément dû tomber malade au bout de 10 coups, non? c'est quoi ma probabilité d'être encore en vie aprés, disons, 1000 rapports protégés uniquement par une capote?

Les statistiques c'est difficile à manipuler. On pourrait prétendre par exemple que la probabilité d'avoir le sida apres un rapport sexuel protégé par préservatif est de 50% . Ben oui, soit on l'a attrapé soit on l'a évité; ca fait une chance sur deux.

50%, ca c'est du chiffre choc, il peut aller se rhabiller l'autre avec son 10%!

Rédigé par : bolgatanga | 3 avr 2006 10:37:24

Sinon National-Libertaire a raison, les pays islamistes du maghreb sont absents de la liste. Mais ce ne sont pas les seuls: il manque aussi Madagascar, le Nigeria, la cote d'Ivoire, le burkina le mali le tchad le senégal la Mauritanie etc. Pourquoi?

Rédigé par : bolgatanga | 3 avr 2006 10:50:07

Bien heureusement que tout le monde n'est pas contaminé !

En attendant, l'épidémie continue de progresser :
http://www.pasteur.fr/actu/presse/documentation/onusida.html

Rédigé par : Michel Janva | 3 avr 2006 11:26:37

Bonjour
Vous semblez oublier dans vos propos que le but du Sidaction est de récolter des fonds pour la recherche d'un vaccin (en attendant, les scientifiques préconisent l'utilisation du préservatif). Où est cet aspect dans vos propos ?? Vous semblez oubliez également que l'on peut être contaminé autrement que lors de rapport (l'histoire du sang contaminé est là pour nous le rappeler).
Enfin, quelle importance que ce soit des gays, des hétéros, des blancs, des noirs, des martiens ou des vénusiens qui décident de se mobiliser pour lutter contre une terrible maladie !
Quand une personne se mobilise dans le but de sauver quelqu'un, je ne la juge pas sur ce qu'elle est, mais sur ce qu'elle fait !

Les cathos devraient se montrer un peu plus respectueux de la différence et un peu moins juger leur prochain.
Certains propos me démontre encore une fois certaines dérives sectaires (au sens péjoratif du terme) et extrêmistes que l'on observe chez quelques cathos depuis quelques temps déjà.
Avec la montée de courants évangéliques et islamiques extrêmes eux-aussi, la laïcité et la liberté de pensée ont du soucis à se faire...

Rédigé par : | 6 avr 2006 17:23:25

Vous m'aurez mal lu :

L'argent sert aussi à d'autres buts moins louables...
Et là les actes sont condamnables.

PS : merci de signer ou de prendre un pseudo.

Rédigé par : Michel Janva | 6 avr 2006 18:24:10

sachez que ce magnifique programme d'abstinence, dont Mr Georges W Bush est un fervent paritisant, est actuellement utilisé aux Etats-Unis. On prône alors l'abstinence aux adolescents américains. Mais on connaît tous les ados: dites leur de ne pas toucher le feu, ils se brûlent; dites leur de partiquer l'absitence, ils couchent!
et c'est là le problème, ils ont des relations sexuelles en ne sachant plus se protéger correctement,en ne connaissant plus les risque. Le sida est en forte progression aux Etats-Unis, maintenez-vous que c'est uniquement à cause "des orifices de 10-12 microns de diamètre sont actuellement répérés dans les préservatifs"?
Arrêtons de se voiler la face

Rédigé par : AH...NON | 16 juin 2006 17:40:44

Petit désaccord mathématique:
selon votre source:
diamètre virus=0.1 micron
diamètre trous=10 microns
donc 100 rayons virus= 1 rayon trou
comme la formule de l'aire d'un cercle met le rayon au carré (Pi x R²), c'est 10000 virus qui pourraient rentrer par l'un des trous...

Rédigé par : phil | 9 avr 2008 17:00:02

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige