« La tribu Ka, une xénophobie anti-blanche | Accueil | Incidents à Paris après la victoire de l'équipe de France »

28 juin 2006

Cathophobie dans nos villages

Lu dans Minute :

"La petite commune de Cherrueix, forte de 900 âmes, dans le canton de Dol de Bretagne (Ille-et-Vilaine), avait décidé de se doter d'un nouveau monument aux morts en marbre poli, l'ancien érigé en 1921, étant totalement vétuste. Contrairement au premier, (...) il ne fut pas béni. Mais il était surmonté d'une croix. Horreur ! Des militants de la laïcité se sont émus. Ont protesté. Ont fait pression.

Le 5 mai, le jour même de l'inauguration, le conseil municipal, celui-là même qui avait adopté le projet, s'est réuni. Jean-Luc Bourgeaux, le maire UMP, ne voyait aucune raison valable d'enlever la croix. Il a été mis en minorité, son premier adjoint menant la fronde. Sur 13 élus, seuls 3 ont voté pour le maintien de la croix, 4 se sont courageusement abstenus et 6 ont voté pour la suppression de l'insupportable symbole catholique.

Le même jour, sur le coup de 18h, au moyen d'un engin élévateur et d'une scie, un ouvrier s'est chargé de la sale besogne."

Michel Janva

Posté le 28 juin 2006 à 20h07 par Michel Janva | Catégorie(s): Cathophobie

Commentaires

Les catholiques sont vraiment traités en France comme des citoyens de second rang, tolérés (encore !) mais sans le droit d'affirmer ce qu'ils sont . Pourquoi dans ce cas là, comme dans d'autres, se laissent t'ils humilier et profaner leurs symboles religieux (d'autant plus qu'il y a fort à parier que tous les morts dont les noms sont inscrits sur le monuments étaient catholiques et même la grande majorité pratiquants) . Mais les catholiques ont peut-être finalement ce qu'ils méritent . A force de s'autoflageller avec délices, d'autres veulent leur rendre ce service...Les chrétiens devraient être fiers de dire et proclamer ce que le christianisme à apporté au monde .Et les tenant de la laïcité devraient commencer par balayer devant leur porte car le vingtieme siècle qui fut celui de l'athéisme militant à laissé de bien sanglants souvenirs...

Rédigé par : abbé M.CAMBON | 28 juin 2006 20:34:29

Si j'en juge par des bouts de phrases entendues ça et là dans des villages de taille voisine autour de chez moi, ce type d'évênement risque fort de n'être pas isolé....

Rédigé par : gégé | 28 juin 2006 20:37:26

Rassurez-vous, il sera remplacé bientôt par un croissant....

Rédigé par : | 28 juin 2006 20:37:52

@ l'abbé Cambon : j'ai coupé l'article de Minute (afin de faire bref) qui précisait notamment que, effectivement, les 89 noms gravés sur le monument étaient ceux de Français baptisés catholiques et dont la tombe dans le cimetierre voisin est orné d'une croix...
MJ

Rédigé par : Michel Janva | 28 juin 2006 20:43:36

Dans le meme temp, le president fantoche de l'etat laique inaugure a Verdun un memorial de style mahometant a la gloire des combattants musulmans. Quand pensent les conseillers municipaux cathophobe de Cherrueix?? .

Rédigé par : pepe.x | 28 juin 2006 20:47:34

Deo gratias, les cas inverses existent aussi, curé dans un village de Provence, le maire (pourtant "frère") a tenu à ma présence lors d'une cérémonie publique contre les avis contradictoires de ses conseillers dont certains sont des paroissiens!

Rédigé par : loucapellan | 28 juin 2006 21:26:35

Dans le même temps encore, la première pierre de la mosquée de Belfort a été posée samedi après-midi dernier en présence du maire (MRC) de la ville, Jean-Pierre Chevènement, et de quelque 200 personnes, a constaté un journaliste de l'AFP : "Chacun doit pouvoir professer sa religion dans la dignité", a déclaré au cours de la cérémonie M. Chevènement, qui a défendu le choix du site et s'en est pris à ceux "qui sortent leurs revolvers dès qu'ils entendent parler de mosquée".

Si chacun doit pouvoir professer sa religion avec dignité, pourquoi enlève-t-on la croix au-dessus du monument aux morts en grande majorité catholiques ? Pourquoi les "représentants du peuple" ont-ils aussitôt dégainé leur revolvers à cause d'une croix ? Deux poids deux mesures ? Y'aurait-il une dignité à géométrie variable au pays des droits de l'homme ?

"Les catholiques sont vraiment traités en France comme des citoyens de second rang, tolérés (encore !) mais sans le droit d'affirmer ce qu'ils sont . Pourquoi dans ce cas là, comme dans d'autres, se laissent t'ils humilier et profaner leurs symboles religieux ?"

> Les catholiques de France se laissent traités en citoyen de second rang (lire à ce suejt le livre remarquable de Jean Sévillia, Quand les catholiques étaient hors la loi [Ils le sont toujours!]) parce qu'ils ont compris la nature du régime politique qui les opprime, sa nature tyrannique allant à l'encontre de la liberté de l'Eglise et de violation du droit des gens. Les catholiques sont tout simplement victimes de l'intolérance étatisée et incarnée par une meute de sectes et de lobbyes anti-catholiques, dont la Croix est le symbole à abattre. En période de persécution, les chrétiens ont toujours, me semble-t-il, adopté cette position attentiste et d'espérance en le Seigneur jusqu'à ce que la Providence leur donne raison... Ce qui ne signifie pas que je prône une sorte d'inaction vertueuse, non rien de cela. J'essaie de comprendre ce qui se passe.

Permettez-moi de rappeler Saint Pie X qui l'avait déjà annoncé il y a cent ans tout juste, dans son encyclique Vehementor nos, Notre âme est pleine d'une douloureuse sollicitude et notre coeur se remplit d'angoisse (1906), lien :

http://www.vatican.va/holy_father/pius_x/encyclicals/documents/hf_p-x_enc_11021906_vehementer-nos_fr.html

Saint Pie X expliquait :

"Vous savez le but que se sont assigné les sectes impies qui courbent vos têtes sous leur joug, car elles l'ont elles-mêmes proclamé avec une cynique audace : " Décatholiciser la France ". (Dernier paragraphe : Au peuple catholique - Appel à l'union.)

Je voudrais aussi remercier vivement monsieur l'Abbé M. CAMBON pour son petit mot ci-dessus qui dit si bien les choses et pour sa défense de notre sainte foi. Daigne tous nos prêtres être comme lui dans leurs sermons !

Cordialement,

Dans les coeurs de Jésus et de Marie

Rédigé par : Ingomer | 28 juin 2006 21:40:26

Un autre point est intéressant : désormais vous êtes intolérant si vous êtes (catholique) pratiquant ; homophobe si vous trouvez la gay-pride d'un goût ... particulier voire doûteux. etc.

Rédigé par : | 28 juin 2006 22:22:26

Une initiative ... Pour les prochaines vacances, si vous avez pensé vous rendre dans ce secteur, annulez votre visite de ce secteur nihiliste.

Rédigé par : free | 29 juin 2006 01:13:32

Plus posé :
1. le maire, qui ne semblait pas contre le maintien de cette croix, devrait donner sa démission et ainsi organiser de nouvelles élections en insistant que s'il était réélu à son poste, il rétablirait l'objet de ce délire cathophobe.
2. M. Bourgeaux est réélu, donc ses administrés sont favorables en la présence d'une croix sur le monument aux morts de la commune.
3. les enragés, dont je ne sais de quels milieux politiques ils sortent, n'ont plus qu'à se taire ou à se tirer ailleurs où les symboles chrétiens sont illicites (pourquoi pas en Arabie saoudite).

Rédigé par : free | 29 juin 2006 01:22:47

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige