« L'avis de Le Pen sur la Défense | Accueil | "France catholique" en difficulté »

07 septembre 2006

Les projets atroces de Bernard Debré

Dans un entretien à paraître demain dans Valeurs Actuelles, le député UMP de Paris (lui écrire) défend l'eugénisme :

Debr_1 "Dans l’imaginaire collectif, “eugénisme” est un mot épouvantable qui évoque les atrocités commises par les nazis ou bien celles réalisées par la social-démocratie suédoise qui, dans les années 1970, a stérilisé des femmes qui présentaient des troubles mentaux, avaient trop d’enfants ou étaient considérées comme asociales. Aux antipodes de ces eugénismes d’État, il existe un eugénisme de liberté [sic !], que je défends. À ce titre, le diagnostic préimplantatoire, qui permet de sélectionner les embryons non porteurs d’une maladie génétique. La liste des maladies pour lesquelles on pourra y recourir ne va cesser de s’allonger, car on sait maintenant lire dans le livre de la vie."

Le tri d'embryons signifie que les embryons écartés seront exterminés. Quoi de moins horrible que "les atrocités commises par les nazis" ? A noter la référence biblique au "livre de la vie" qui montre ainsi que l'homme veut se faire dieu par lui-même. Décidément depuis Adam, rien n'a changé.

"C’est un mensonge de dire que le clonage humain n’aura pas lieu. [...] Le clonage thérapeutique est l’une des plus grandes inventions du XXe siècle ! Cette technique permettra un jour à chacun de réparer ses organes défaillants."

Enfin, voilà la plaidoirie pour la recherche sur l'embryon :

"La loi bioéthique autorise l’étude sur les embryons congelés surnuméraires, mais seulement à titre exploratoire, pour une durée de cinq ans et dans un contexte expérimental encadré. C’est totalement insuffisant ! Nos chercheurs sont obligés de s’exiler. Et la Chine est en passe de devenir la référence mondiale en matière de clonage. L’embryon, qui n’est rien d’autre qu’un tas de cellules, ne doit pas être déifié. [...] Le clonage thérapeutique et l’eugénisme de liberté sont faits pour l’homme."

On remarquera la référence explicite à la Chine maoïste, selon laquelle l'être humain, né ou non, n'est aussi qu'un "tas de cellules"...

Michel Janva

Posté le 7 septembre 2006 à 19h55 par Michel Janva | Catégorie(s): Culture de mort : Eugénisme

Commentaires

j'aime beaucoup la référence à la Chine, pays "frère" et l'emploi de l'expression
"eugénisme de liberté
il y avait déjà le socialisme à visage humain, il y aura désormais le nazisme du même nom

Rédigé par : xango | 7 sep 2006 20:09:40

en plus, le fait que des recherches ou des expériences soient faites à l'étranger ne doit pas nous obliger, par mimétisme (simiesque?), à faire de même!!!:
c'est un peu comme si quelqu'un avait dit,lors de la 2ème guerre mondiale, que le Dr Menguele faisait des expériences sur des humains, et que par conséquent, il fallait en faire autant
ce genre de raisonnement n'est pas seulement sophiste, il est criminel

Rédigé par : xango | 7 sep 2006 20:13:23

Mr Debre et un humaniste voyons!! comme les nazis lorsqu'ils ont declenche l'operation T4 ,mais lui est plus malin!!! c'est un docteur comme Mengele.

Rédigé par : pepe.x | 7 sep 2006 20:32:08

B. Debré ferait mieux de se consacrer complètement à la politique parisienne, quoique la mise en oeuvre de ses ambitions scientifiques pourrait y causer de tragédies...

Cette famille Debré tombe décidément bien bas.

Rédigé par : phiconvers | 7 sep 2006 20:33:36

"a stérilisé des femmes qui présentaient des troubles mentaux, avaient trop d’enfants ou étaient considérées comme asociales"

Et certains me reprochèrent du judéo-machin à propos du SIDA... Les médecins reconnus sont des gens sérieux voyons !

Rédigé par : Szymański | 7 sep 2006 20:38:35


Le délire au plus haut Debré.Consternant.

Rédigé par : | 7 sep 2006 20:38:44

A lire absolument GLOBALIA pour comprendre la société dont veut B. Debré.
http://francelatine.over-blog.com/article-3497194.html

PR. Lejeune, réveillez-vous, ils sont deevenus fous !

Rédigé par : phiconvers | 7 sep 2006 20:41:35


On se demande où ce triste individu est allé pêcher ses références morales;

En tous cas, sa réflexion et son action restent puissamment nocives pour la France et l'Europe.


Rédigé par : Pef | 7 sep 2006 21:06:07

Et... certains voteront quand même UMP, même des "bons cathos"... Allez comprendre !

Rédigé par : Robert | 7 sep 2006 21:10:33

Comme nous aimerions que notre épiscopat en son entier réagisse haut et fort et cesse sa politique du silence.

Rédigé par : LE GALL | 7 sep 2006 21:50:02

Cela fait longtemps que le docteur Bernard Debré professe des insanités au sujet des premiers stades de la vie...

Il y a encore peu de temps, quand on me parlait de Debré, je posais la traditionelle question : "Lequel ? Le médecin ou le malade ?!?" - le second faisant bien entendu référence au Président de l'Assemblée Nationale.

J'ai bien peur que les deux frères soient désormais à ranger dans la même catégorie.

Rédigé par : Pitch | 7 sep 2006 22:16:14

Je suis pour l'eugénisme, si on respecte la vie humaine dès le commencement (càd dès la fécondation) : il existe des méthodes de triage des spermatozoides par centrifugation (ça permet de trier XY/XX) : on peut ainsi éviter la transmission des maladies du chromosome X du père vers l'enfant : d'apres mes calculs, en 3 generation on diminue de 50% les naissances hémophiles : et etiquement il n'y a aucun probleme vu que le spermatozoide et l'ovule ne sont pas vivant, et que c'est le produit de la fécondation qui est vivant.

Par contre, je suis opposé à tout eugénisme menant à la mort d'une personne, et ce quel que soit stade de devellopement (dès la cellule oeuf la personne doit etre protégée)

Rédigé par : Simon | 7 sep 2006 22:32:50

@ Simon :

Votre idée contient l'erreur, fréquente de nos jours, qui consiste à séparer union des époux et procréation.
http://www.allianceetfecondite.org/bibliographie/eglise/donum-vitae-11.html

Donum Vitae condamne ce genre ce genre de manipulation :

http://www.allianceetfecondite.org/bibliographie/eglise/donum-vitae-10.html#heterologue

http://www.allianceetfecondite.org/bibliographie/eglise/donum-vitae-12.html

Rédigé par : Michel Janva | 7 sep 2006 22:56:16

Le plus efficace n'est pas d'écrire à Debré mais aux responsables de son parti. Seul, il ne pourra rien faire. Il faut montrer à ses collègues que la population est scandalisée par de tels propos. Cela les dissuadera de l'accompagner dans ses projets.

Rédigé par : Noel | 8 sep 2006 07:28:27

Simon.Il suffit de regarder au microscope un spermatozoîde tout frétillant,pour conclure qu'il est bien vivant.C'est un organisme d'une extraordinaire complexité et une merveille de la Création.L'ovule, bien que moins mobile n'en est pas moins une autre merveille vivante.La conjonction de ces deux vies vous a donné l'existence d'un vivant et non d'un amas de "gélatine angoissée"Vive la Vie.Un ami médecin.

Rédigé par : | 8 sep 2006 08:31:25

Distinguer, comme le fait Debré, entre eugénisme raciste et eugénisme de confort, revient à distinguer vol pour avoir une voiture, à vol pour jouer aux courses (ou inversement).

Un vol est un vol. L'eugénisme, c'est l'eugénisme.

Rédigé par : jean-françois | 8 sep 2006 11:12:19

Appel à la rescousse.
Dénoncer les projets insensés de B. Debré, c'est bien : convaincre les partis majoritaires de se positionner clairement surle sujet, c'est essentiel. J'essaie de m'y employer et vous invite à me seconder. Voilà pour info ce que je laisse sur le très actif blog de Devedjian :

"Le problème de la détermination des embryons "très peu développés" est l'orgueil insensé, mâtiné d'une dangereuse émotivité, qui consiste pour l'homme à distinguer la vie à partir du moment où l'embryon a une forme qui lui est familière. Ce couperet me semble bien arbitraire...
S'agissant des malheureux embryons congelés, déchets du gaspillage insensé auquel donne lieu la reproduction in vitro et autres manipulations de la vie pour le confort des hommes "émergés", ils me semblent avoir droit à une sépulture à défaut de pouvoir se développer comme vous et moi. Bien entendu, je suis contre la production d'embryons surnuméraires pour assurer un invraisemblable droit à l'enfantement de ceux que la nature, fondamentalement injuste certes, a privés de cette possibilité.
La science trouvera, si cela lui est imposé, d'autres formes de développement des thérapies géniques."

http://www.blogdevedjian.com/archive/2006/09/03/retour-de-marseille.html#comments

Rédigé par : phiconvers | 8 sep 2006 11:53:18

J'ai lu un "bouquin" de ce docteur Debré il n'y a pas très longtemps (j'ai oublié le titre et c'est tant mieux).
L'impression générale que j'en ai retirée, c'est celle d'un homme d'une prétention incroyable et d'un orgueil ... "diabolique".

Rédigé par : Agnès | 8 sep 2006 14:52:25

"Il suffit de regarder au microscope un spermatozoîde tout frétillant,pour conclure qu'il est bien vivant [...] "

---> Le spermatozoide n'est pas vivant (ils presentent une activité biologique, au meme titre que les globules présent dans une goutte de mon sang). Je pense qu'une bonne définition d'un etre humain vivant (vu qu'on ne peut pas definir humain ou vivant, ou du moins je ne le peux pas) est "être qui a un état de conscience nettement supérieur à celui des autres animaux, ou qui l'acquiera s'il est placé dans un environnement idéal, et ce sans modification de son ADN".


Un spermatazoide, quelles que soient les conditions, ne donnera pas un être humain sauf s'il est avec une ovule, qui est son "complémentaire" (il a n = 23 chromosomes, comme le spermatozoide, et leur union permet d'avoir 2n = 46 chromosomes qui caracterisent un humain normal (47 chromosomes sont possibles, c'est une trisomie).

Les spermatozoides et ovules n'ont aucune valeur intrinseque sur le plan de la vie, c'est leur union (càd la cellule oeuf et tout ce qui suit) qui a de la valeur.

Rédigé par : Simon | 8 sep 2006 18:34:54

Simon.Les gamètes sont des cellules vivantes.Pourquoi a-ton inventé les spermicides,sinon pour les "tuer"?
Elles sont aussi vivantes que toutes les cellules du corps, du cerveau, du coeur etc
J'ai étudié et soignéle corps humain,cette merveille de la Vie, pendant près d'un demi siècle.Je ne parle pas à la légère.J'ai appris à l'aimer à tous ses niveaux,du plus humble au plus sublime.Aimez la ,elle vous le rendra au centuple.merci

Rédigé par : | 8 sep 2006 20:18:46

Dans l'Evangile,Jésus Se présente comme "la Voie, la Vérité et la Vie".La Vie, c'est Son Nom. En tant que Parole et Sagesse de Dieu faite Homme,Il est Créateur de toute forme de vie, de tous les vivants,créatures purement spirituelles comme les Anges,spirituelles et corporelles comme les hommes,et les formes plus simplement animales et végétales.Le tout est ordonné à une fin :La gloire de Dieu. C'est un mystère qu'il faut méditer.Il se montre solidaire de toute vie humaine en souffrance.Il compâtit au sens le plus strict de souffrir avec."Ce que vous avez fait aux plus petits d'entre les Miens, c'est à Moi que vous l'avez fait" "Ce que vous n'avez pas fait..."Par Ses miracles , Il S'est montré le Maître absolu de la vie et de la mort.(Guérisons, résurrections)Avant de s'enorguellir de leur génie,les apprentis- sorciers ,les "cloneurs" et les "eugénistes",cachés sous le masque des "bonnes intentions dont l'enfer est pavé", feraient bien de prendre Son avis...A nous de choisir la bonne Voie, avec Sa grâce.

Rédigé par : | 9 sep 2006 08:54:09

Elles sont aussi vivantes que toutes les cellules du corps, du cerveau, du coeur etc

---> elles sont vivantes en tant que cellule et non en temps que vie humaine : si je m'enleve quelques cellules vivantes, je ne détruit aucune vie au sens vie humaine, je me contente de détruire quelques cellules qui n'ont aucune valeur intrinseque. Le sens classique du terme vivant est pour une vie humaine. Il est exact qu'un spermatozoide vit en tant que cellule, mais ce n'est pas une vie humaine.

La cellule oeuf vit à la fois en tant que cellule et en tant que vie humaine (selon la définition dite plus haut d'un humain vivant).

Rédigé par : Simon | 9 sep 2006 12:29:27

Dear Simon.Chaque cellule du corps humain est humaine car elle posséde un code spécifique de l'espèce humaine qui en fait de plus la cellule de tel ou tel individu.A preuve, les difficultés des greffes, quand il faut neutraliser cette spécificité par des moyens artificiels lourds et à vie.Chaque être humain est unique et irremplaçable.Bon courage.

Rédigé par : | 9 sep 2006 15:05:21

Quand on vous brûle une verrue, ou quand vous vous coupez les ongles, on vous ôte des cellules ( ou quand on vous opère d'un cancer... ). Quand vous perdez du sang par suite d'une blessure, vous perdez des cellules sanguines : tant mieux si par suite d'une transfusion ces cellules aident quelqu'un d'autre à se remettre d'une maladie.
L'eugénisme c'est l'eugénisme; mais la connerie c'est la connerie : le con va enterrer religieusement l'appendice ou le placenta,les poils du rasoir, et le cor au pied...

Rédigé par : Eugénie | 17 sep 2006 13:33:46

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige