« L'entrisme de l'ONU dans les familles | Accueil | Il y a 18 ans, Notre-Dame de France »

15 octobre 2006

Rod Dreher s'est converti à l'Orthodoxie

Rod Dreher est l'initiateur de l'expression (difficilement traduisible) "Crunchy Cons", pour désigner des conservateurs, souvent religieux et pratiquant l'école à la maison, qui cherchent comme lui à se préserver des vices de la société de consommation, quitte à trouver des convergences avec des écolos. L'hebdomadaire L'Homme nouveau a rendu compte avec enthousiasme de cette démarche, et le nouveau blog de Philippe Maxence s'efforce clairement d'en explorer la mise en pratique.

Il se trouve que Dreher, né méthodiste, s'était converti au catholicisme en 1992. Dans un article publié jeudi dernier, il raconte comment il a récemment quitté l'Eglise et a été reçu dans une paroisse orthodoxe.

La raison plus immédiate, c'est la tragédie des scandales sexuels qui a frappé l'Eglise aux Etats-Unis, sur laquelle il a enquêté comme journaliste. Côtoyer la face la plus sombre d'un certain clergé a affaibli chez Dreher la confiance dans l'Eglise du Christ.

Mais Dreher raconte que ce qui l'a surtout fait fuir, c'est l'épuisement face à la "corruption de la liturgie" et du catéchisme dans tant de paroisses catholiques américaines. Ces assauts incessants entraînent, en réaction, un dessèchement que connaissent de nombreux catholiques français :

[J]'étais devenu cette sorte de catholique qui pense que se préoccuper des controverses de l'Eglise et des rapports de force au sein de l'Eglise, c'est la même chose que se préoccuper du Christ. Mes amis et moi, nous discutions pendant des heures et des heures de tout ce qui allait mal dans l'Eglise, et tout ce que nous disions était vrai. Mais si vous entrez dans ce jeu-là, cela finit par avoir des effets. Une nuit, après le départ de convives catholiques avec lesquels nous avions eu une soirée de conversation animée, [ma femme] et moi nous sommes rendus compte que nous avions passé toute la nuit à parler de l'Eglise - sans mentionner une seule fois Jésus.

Mais comment Dreher peut-il quitter l'Eglise alors que Benoît XVI s'épuise justement à dépasser, en revenant au Christ, l'héritage des dialectisations du siècle dernier ?

Henri Védas

Posté le 15 octobre 2006 à 17h42 par Le Salon Beige | Catégorie(s): L'Eglise : Vie de l'Eglise

Commentaires

Il y a un risque que les protestants qui s'aperçoivent des failles de la réforme passent à l'orthodoxie plutôt qu'au catholicisme à la sauce conciliaire. Pourquoi quitter, par exemple, la liturgie et la théologie anglicane high Church pour les sermons nunuches et les chants niaiseux de la paroisse catholique lambda ? Franchement, pourquoi ?

Rédigé par : Gerald | 15 oct 2006 17:59:21

de graves problèmes de moeurs il y en a malheureusement aussi chez les orthodoxes, ainsi que des problèmes de simonie, sous la pression des épouses de popes qui vivent mal la quasi pauvreté de certaines affectations de curé. c'est plutot une tendance sociétale j'en ai peur.
Mais je peux comprendre cette démarche au plan de la théologie spirituelle que nous aurions grand avantage à (re)découvrir

Rédigé par : claire | 15 oct 2006 18:57:33

Pourquoi quitte-t-il l'Eglise?
Eh bien peut-être parceque les effets des efforts de Benoît XVI ne sont pas encore visibles. Lorsqu'ils commenceront à l'être , on devrait voir revenir du monde ...

Rédigé par : | 15 oct 2006 19:17:48

On ne peut pas arrêter un bateau à la dérive d'un coup sec, il faut déjà l'encorder, puis l'amener malgré les vagues vers une zone plus calme...

Rédigé par : Christian Dancourt | 15 oct 2006 19:18:40

A lire l'excellente (quoiqu'en anglais) réaction de Alvin Kimel sur son Blog : pontifications (Al. Kimel est un pasteur anglican récemment converti au catholicisme et souhaitant devenir prêtre) : http://catholica.pontifications.net/?p=2028

Rédigé par : Gégé | 15 oct 2006 19:26:13

Juste un petit détail, concernant la forme et non le fond:
les mots en "isme" et "iste" caractérisent, à l'origine , les idéologies du début du XXème siècle.
Alors, s'il vous plait, parlez de la religion catholique(religion) et non du catholicisme(idéologie).

Nombreux sont nos compatriotes qui ne connaissent pas la différence entre religion et idéologie, aidons-les un peu...

Rédigé par : RV | 15 oct 2006 22:09:23

Je dois dire que lors de mon dernier voyage aux Etats-Unis, la plupart des offices auxquels j'ai assisté faisaient un peu penser à notre nouvelle liturgie, avec en plus un goût assez triste pour les gestes emphatiques et spectaculaires à défaut de sens du sacré.
La seule (et très belle) exception que j'ai vue est l'église Sainte Agnès (au coeur de Manhattan, où l'on dit le dimanche une très belle messe tridentine.
Les jours de semaine, on y dit pendant l'heure du déjeuner trois messes basses d'une demi-heure chacune. L'affluence qu'on y observe est très réjouissante.
C'est peut être une idée à creuser: avoir des messes à l'heure du déjeuner dans les quartiers de bureau.
A New York, les messes en semaine sont invariablement à 8 heures, midi et 17 heures 30, de façon à épouser les horaires des professionnels.

Rédigé par : furgole | 16 oct 2006 06:58:49

Ce qui soude les catholiques, c'est l'évangélisation. Il vaut mieux organiser des événements évangélisateurs (comme les congrès missionnaires à Paris et bientôt à Bruxelles) que de passer la nuit à parler de ce qui peut nous diviser ou de ce qui ne va pas dans l'Eglise. Si nous attendons d'être parfaits pour évangéliser, alors nous ne le ferons jamais. Et c'est aussi une différence avec les orthodoxes, qui sont beaucoup moins portés sur la mission que l'Eglise catholique.

Rédigé par : Noel | 16 oct 2006 10:39:33

Alors que j'ai commenté longuement cette information sur mon blog, Michel Janva me signale que la nouvelle, avant d'être reprise par Chretiente.info , était sur le Salon. J'ai corrigé en conséquence l'origine de la source. Merci au Salon Beige.

Rédigé par : Philipppe Maxence | 16 oct 2006 11:00:56

Merci à Gégé, pour son lien. Si j'ai bien compris, ce qui a manqué à ce Monsieur et son épouse, c'est la foi dans l'Eglise par laquelle Dieu nous parle.

Ce que refusent nos frères protestants et nos frères orthodoxes ou lefebvriste, c'est que Dieu puisse nous parler par des hommes pécheurs. Non seulement il nous a pas parlé, mais il nous parle ici et maintenant.

Rédigé par : jean-françois | 16 oct 2006 13:34:18

Grande qualité d'information du blog mais hélàs ignorance de l'Orthodoxie. Dire que Rod Dreher a quitté l'Eglise (ca revient à dire qu'il a rejoint les hérétiques(?)!Vraiment dommage. Renseignez-vous plus sur l'Eglise orthodoxe peut-être comprendrez-vous mieux la conversion de ce journaliste.

Rédigé par : Marie-aimée | 16 oct 2006 22:07:25

@ Marie Aimée

bonjour Marie Aimée, je te suggère sur le sujet le blog de "pontifications" (cf. lien ci-dessus) : son auteur a longtemps hésiter entre orthodoxie et catholicisme avant de faire le pas définitif vers l'Eglise catholique. Tu y trouveras pas mal de bons articles sur ce sujet.

Rédigé par : Gégé | 17 oct 2006 10:27:00

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige