« Face au lobby gay, les Nancéiens font parler d'eux | Accueil | LSB sera au ralenti ce week-end »

26 mai 2007

Roselyne Bachelot peut être battue

Dixit Liberté politique :

Sarkozy est arrivé en tête dans sa circonscription d’Angers (52,9 %), mais [Mme Bachelot] est confrontée au secrétaire de la section PS de la ville, Luc Belot et à des candidatures de droite, le neveu de son ex-mari Louis-Marie Bachelot, et Patrice Mangeard candidat du centre. Ses prises de position très favorables aux revendications du lobby gay, dont elle a fait l’un de ses chevaux de bataille et qui ont contribué à ébranler de nombreux parlementaires de droite, devraient en toute logique lui refuser les voix catholiques. Sa défaite serait un signe fort, d’autant plus que le député est ministre de la Santé.

Mais sa qualité de ministre peut jouer en sa faveur, une partie des électeurs pouvant estimer que son élection (et donc son maintien au gouvernement) profiterait à la circonscription - des considérations peu glorieuses, mais qui portent.

Il reste qu'en cas de second tour Bachelot-Belot, le dilemme "vote utile" vs "objection de conscience" se jouerait à front renversé : l'objection de conscience incitant à voter blanc ou nul, mais le vote utile appelant à voter pour le candidat qui, élu, pourra faire le moins de mal - en l'occurence, le socialiste.

Henri Védas (via E-Deo)

Posté le 26 mai 2007 à 04h43 par Le Salon Beige


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige