« Passants, souriez, vous êtes aussi filmés! | Accueil | Un lobby en faveur de l'avortement à Paris »

12 octobre 2007

La présidence tchèque et le réchauffement climatique

Vaclan Klaus, président de la république tchèque a tenu un discours courageux et rationnel sur le réchauffement climatique à la tribune de l'ONU.
Extrait :

'Reconnaître ces changements comme réels, importants, imminents et causés par l’Homme a des conséquences si énormes que nous sommes obligés d’y penser à deux fois avant de prendre des décisions. J’ai peur que cela ne soit pas le cas aujourd’hui.
Laissez moi soulever plusieurs points pour remettre la question dans un contexte sain :

1. Contrairement à l’artificielle et injustifiée perception créée à travers le monde, l’augmentation de la  température globale a été - ces derniers années, décennies et siècles - très limitée par comparaison historique et pratiquement négligeable par son impact actuel sur les êtres humains et leurs activités.

2. La menace hypothétique liée au futur réchauffement global dépend exclusivement de prévisions très spéculatives. Ces prévisions sont basées sur des séries relativement courtes de données et sur des modèles provisoires qui ne fonctionnent pas quand on tente de les utilliser pour reproduire les variations passés.

3. Contrairement à beaucoup de proclamations auto-certifiées et auto-approuvées, il n’y a pas de consensus scientifique à propos des récents changements climatiques. Un l’observateur impartial doit accepter le fait que les deux côtés du débat - les croyants du rôle dominant de l’homme dans les récents changements climatiques, aussi bien que les défenseurs de l’hypothèse de leurs origines pour la plupart naturelles - donnent chacun des arguments assez forts pour être écoutés par la communauté non scientifique. Proclamer prématurément la victoire de l’un des groupe sur l’autre serait une tragique erreur et j’ai peur que nous ne soyions en train de la faire" (discours).

C'est bien à la prudence et au discernement que fait appel Vaclan Klaus, au détriment de la pensée unique.

Lahire

Posté le 12 octobre 2007 à 14h03 par Lahire | Catégorie(s): Environnement

Commentaires

Bonne déclaration en effet. Mais aussi pourquoi nos dirigeants s'empressent ils à effrayer prématurement les populations sur le sujet? N'y aurait il pas là encore une bonne aubaine fiscale!!Cela passe toujours comme une lettre à la poste quand le motif est alarmant! Souvenons nous de cette guerre déclarée aux automobilistes sous pretexte de préserver des vie!!L'idée est hautement louable le résultat est fiscal!

Rédigé par : marc antoine | 12 oct 2007 16:45:24

Et pendant ce temps Al Gore est prix nobel de la paix pour son travail d'alarme sur le réchauffement climatique (entre autre son film)...

Rédigé par : Benoît | 12 oct 2007 17:32:35

Je commence à croire à ce réchauffement depuis que je vois la Camargue s'engloutir peu à peu.

Je ne me prononce ni sur les pôles ni sur les îles car je n'ai pas de preuves, sinon des reportages télévisuels.

Toutefois je ne crois certainement pas que ce réchauffement est dû aux activités humaines. Ce sont des activités cosmiques, du soleil par exemple. Si réchauffement il y a, il nous dépasse et on ne peut pas "lutter contre" mais seulement s'adapter.

De toute façon cette question est devenue pensée unique et dogme mondial. Par conséquent il est excellent que le SB nous informe des arguments différents et ouvre un débat.

Rédigé par : Pois Chiche | 12 oct 2007 18:31:10

A côté des prétextes économiques et géopolitiques, n'oubliez pas le "mysticisme" du paganisme mondialiste, il faut bien réinventer un problème du Salut, un risque eschatologique, et même un substitut de l'Enfer où nous conduiraient nos péchés contre l'esprit écolâtrique !

Rédigé par : Exupéry | 12 oct 2007 18:59:36

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige