« Le traité européen pourrait s'arrêter à Dublin | Accueil | "Bagarre" à la machette »

05 novembre 2007

Le CCFD et l'avortement

Denis Sureau nous informe que le nouveau bureau de Paris de l'organisation auto-proclamée de "défense des droits de l'homme" (mais qui promeut également l'avortement), Human Rights Watch, sera dirigé par Jean-Marie Fardeau, ancien secrétaire général du CCFD (Comité catholique contre la faim et pour le développement).  HRW a dernièrement déclaré :

"Les gouvernements devraient prendre toutes les mesures nécessaires, à la fois immédiates et progressives, pour veiller à ce que les femmes soient informées et aient libre accès à des services d'avortements légaux et sûrs afin qu'elles puissent exercer leurs droits de reproduction et autres droits humains".

Le comité de soutien de HRW Paris présidé par Jean-Louis Servan-Schreiber comprend des personnalités telles que Robert Badinter, Claude Bébéar, Tahar Ben Jelloun, Marc de Lacharrière, David de Rothschild, Françoise Gaspard, Costa Gavras, Patrick Le Lay ou Christine Ockrent.

Certes, HRW n'est pas le CCFD. Mais que le dirigeant de l'un passe indistinctement à l'autre montre bien que le respect de la vie ne fait pas partie des fondamentaux du CCFD. Pour plus d'honnêteté, il serait bon que le CCFD supprime son deuxième "c".

Michel Janva

Posté le 5 novembre 2007 à 21h06 par Michel Janva | Catégorie(s): Culture de mort : Avortement


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige