« Revers pour Hugo Chavez | Accueil | L'impunité des émeutiers »

03 décembre 2007

Le chiffre du jour : 550 000 euros

C'est ce que gagne par an un semi-grossiste dealer de cannabis. L’importateur s’appuie sur au moins 700 semi-grossistes, peut-être même plus du double. Il écoule «de 132 à 308 kg» de drogue. Son premier intermédiaire diffuse, pour sa part, de 16 à 35 kg, pour un gain estimé «entre 35 000 et 76 000 euros par an». À ce stade, le cannabis fait vivre entre 6 000 et 13 000 fournisseurs. On ne sait pas combien il tue. Estimés «entre 58 000 et 127 000 revendeurs», ces acteurs de quartier gagnent «entre 4 500 et 10 000 euros annuellement». Ils distribuent, tout au plus, 3,6 kg de cannabis en moyenne par an. Le revendeur de rue de dernier niveau n’écoule, pour sa part, guère plus de 1 à 2,5 kg.

Un commerce souterrain qui alimente les banlieues et c'est aussi pour cela qu'elles deviennent des zones de non-droit. Ce que confirme Xavier Raufer, qui s'exprimait sur le plateau d' Yves Calvi :

"Il y a des intérêts énormes en jeu, et les intérêts en question, une fois que l'argent circule de manière souterraine, ça permet de financer des tas de choses, y compris parfois la culture de l'excuse."

Michel Janva

Addendum 13h30 : le rapport de l'Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies.

Posté le 3 décembre 2007 à 08h58 par Michel Janva | Catégorie(s): France : Société


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige