« La "goggle jacket", vous connaissez? | Accueil | Le Saint curé d'Ars sur le travail du dimanche »

14 décembre 2007

Notre-Dame et le travail du dimanche

Un lecteur nous rafraîchit la mémoire (commentaires ici) sur les apparitions de la Salette en septembre 1846 :

"Si mon peuple ne veut pas se soumettre, je suis forcée deLs_2 laisser aller le bras de mon Fils. Il est si fort et si pesant que je ne puis plus le maintenir. Depuis le temps que je souffre pour vous autres ! Si je veux que mon Fils ne vous abandonne pas, je suis chargée de le prier sans cesse. Pour vous autres, vous n’en faites pas cas ! Vous aurez beau prier, beau faire, jamais vous ne pourrez récompenser la peine que j’ai prise pour vous autres.
Je vous ai donné six jours pour travailler, je me suis réservé le septième et on ne veut pas me l’accorder. C’est ça qui appesantit tant le bras de mon Fils, etc."

Notre-Dame est aussi apparue les 8 juin et 8 juillet 1873 au lieu de Saint Bauzille de la Sylve, dans l'Hérault, à un père de famille, Auguste Arnaud. Elle lui a dit : "Il ne faut pas travailler le dimanche" et elle y est désormais invoquée comme "Notre-Dame du dimanche".

A la Salette, Notre-Dame évoque le travail du dimanche comme partie importante de son message. Elle reviendra 27 ans après, toujours en France pour en faire son message principal de manière claire et compréhensible par tous : "Il ne faut pas travailler le dimanche".

Notre-Dame portant deux fois le même message en si peu de temps en France, c'est une exception historique. Les Français sont-ils les "pires sourds qui ne veulent entendre"? Sans doute... Alors, qu'ils découvrent la suite du message de la Salette.

Lahire

Posté le 14 décembre 2007 à 21h37 par Lahire | Catégorie(s): France : Société

Commentaires

En ce temps-là, le jour de l'Annonciation était chômé!


Miracle de l’Osier sanglant :

Pierre Port-Combet huguenot, et Jeanne Pélion son épouse catholique, vivent aux Plantées, obscur hameau du mandement de Vinay (près de Grenoble - 38), perdu dans les bois à quatre kilomètres du bourg.

Ils n’oublieront jamais cette journée qui va bouleverser leur vie. C’est un jour chômé, l’Eglise fête l’Annonciation de la Sainte Vierge. En ce temps-là, les fêtes religieuses sont systématiquement chômées. Mais Pierre passant outre, décide de tailler l’amarinier (l’osier) qui se trouve sur le devant de sa maison.

Après quelques instants de labeur, il constate que sa serpette et ses vêtements sont couverts de sang. Croyant s’être blessé, il rentre chez lui et, aidé de Jeanne, se nettoie et ne découvre point de blessure. Accompagné de son épouse il retourne près de l’arbre, reprend son travail et l’un comme l’autre constatent que le sang coule des coupures de l’osier… un témoin a assisté à la scène.

La rumeur de cet extraordinaire fait divers s’est répandue. Pierre sera poursuivi et condamné par la justice du roi pour avoir bravé l’interdiction de travailler ce jour de fête. Il sera ensuite interrogé par une commission d’enquête religieuse diligentée par Mgr Scarron, évêque et prince de Grenoble. L’événement est jugé d’importance par les autorités religieuses. Il va largement dépasser les frontières de la région. Il sera même publié un an plus tard dans la "gazette parisienne" de Théophraste Renaudot (le père de nos journalistes), sous le titre Nouvelle Extraordinaire

Depuis, un sanctuaire a été bâti: Notre Dame de l'Osier.

Rédigé par : mumduc | 14 déc 2007 22:18:21

Je suis bien d'accord sur le fait de ne pas travailler pour gagner de l'argent le dimanche mais peut-on tout de meme jardiner ?
Ce miracle de l'Osier où Pierre ne fait que tailler un arbre me laisse perplexe...
N'est-ce pas du "fondamentalisme" juif ?

Si quelqu'un peut m'éclairer...

Rédigé par : cosaque | 14 déc 2007 23:28:34

Notre Dame de l'Osier contre les dimanches de l'oseille

Rédigé par : Philippe | 14 déc 2007 23:32:30

Ce qui est le plus fascinant dans les paroles de la Vierge à La Salette
c'est qu'en quelque sorte elle se prend pour Dieu
puisqu'elle affirme que c'est elle même qui nous a donné le dimanche
or dans la Genèse le 7 éme jour est accordé par Dieu YAWEH soi même
Qui peut éclairer ma lanterne et me dire comment cela est compatible
Merci
lm d wlt

Rédigé par : lm de wlt | 15 déc 2007 00:07:07

Merci au SB de sa campagne pour le respect du dimanche (et notamment du Message de La Salette et du curé d'Ars), dont l'importance spirituelle ne doit pas cacher l'importance naturelle et sociologique. Cette remise en cause rejoind la discrimination dite positive chère à N.Sarkozy et le communautarisme en cours d'institutionnalisation en mettant en danger le temps et les références sociales communes.

Peut être en avez vous déjà parlé, je me permets de vous signaler qu'avant même de la réforme annoncée de NS sur "l'ouverture" du repos dominical, la dérogation ameublement, la menace vient également de la recodification en cours du Code du travail (qui vient d'être reportée de quelques jours les députés UMP n'étant pas en nombre suffisant à l'Asemblée le jour de l'examen !!).
Le principe du Repos dominical est réaffirmé (nouveau art. L. 3132-3). Mais, sous réserve de la partie réglementaire à venir la partie "dérogations au repos dominical" (nouveau art. L. 3132-12) fait référence "aux besoins du public" ce qui veut tout dire et son contraire... et en tout état de cause est plus lache que les 2 textes antérieurs que ce nouvel article est censé "recodifier" qui ne citaient qu'un certain nombre de secteurs professionnels.


lm de wlt : ces paroles frappantes ont effectivement donné lieu à de grands débats. Marie s'est toujours conformée à la volonté de son Fils. Il y a identification de volonté avec son Fils. Marie est mêre de l'Eglise qui nous donne le dimanche pour faire mémoire de la résurrection du Seigneur.

Rédigé par : Antoine | 15 déc 2007 02:18:59

réponse à lm.wlt
La sainte Vierge ne s'est jamais prise pour Dieu, elle qui est l'humilité même. Elle est tellement intégrée à la sainte Trinité qu'elle peut sans dommage parler ainsi. Elle est mère du Fils et épouse de l'Esprit....D'ailleurs elle n'apparaît sur la Terre qu'avec l'autorisation ou sur la demande de Dieu. Dans "Secours du Ciel" distribué par les éditions Mediapaul vous aurez un aperçu assez large des interventions de la Sainte Vierge dans la vie de la France depuis 1830 et de ce qu'elle a dit in extenso.
Il y est question de la Salette et de bien d'autres interventions...
A l'Isle Bouchard, par exemple, l'apparition disparait pendant la consécration, manifestant ainsi clairement que c'est le Fils qui est premier. Une fois le calice reposé, l'ange et la Vierge se laissent à nouveau voir.

Rédigé par : Nicolas Journé | 15 déc 2007 08:48:38

je suis Gardien de la Paix, et je n'ai pas le choix de choisir mon repos. profitez de votre repos dominical pour allez à la messe et honorez Notre Seigneur Jésus-Christ comme notre mère l'Eglise le demande. Ces paroles de Notre Dame et du St curé d'Ars sont vraiment pour nous...

Rédigé par : frédéric | 15 déc 2007 09:59:39

il est curieux que LA SALETTE soit évoqué au moment ou celui qui avait éxilé la petite voyante MELANIE ,NAPOLEON III ,est d'actualité (demande de rapatriement de ses cendres par le ministre ERTOSI ) le christianisme a toujours distingué l'esprit et la lettre ,contrairement au pharisaisme,et le jardinage loisir n'est pas le jardinage travail pourvu que le dimanche soit sous la lumiére de DIEU

Rédigé par : christian | 15 déc 2007 10:04:45

merci de nous rappelez ces Saintes paroles. Je suis gardien de la paix et ne peux choisir mon repos dominical; profitez en tant que vous le pouvez!!!

Rédigé par : frédéric | 15 déc 2007 10:09:43

Dans la Bible,la venue du Messie est souvent appelée "Le Jour du Seigneur",Jour au sens de Lumière qui vient, comme l'Aurore, éclairer les hommes en les instruisant des secrets de Sa Bonté.Jésus,homme-Dieu, a assumé toutes les réalités humaines ;Il a sanctifié le temps et les jours,les "siècles des siècles".Le Créateur du temps a assumé le temps humain et l'a ainsi consacré à Dieu ; Jésus est donc notre "Dimanche éternel".Toute la création trouve en Lui ,si elle L'accueille,son repos,c'est-à-dire la perfection consommée,et peut se consacrer à la louange et à la joie.C'est donc à juste titre que la Très Sainte Vierge peut dire qu'elle nous a donné le Jour du Seigneur en nous donnant le Seigneur Lui-même.Notons aussi que tout ce qui concerne l'Eglise passe par elle,car elle en est la Mère et la Reine.

Rédigé par : senex | 15 déc 2007 11:38:29

Les milliers de catholiques qui ont voté pour Sarkozy afin de "peser dans l'appareil et faire entendre la voix de l'Eglise plutôt que d'être définitivement exclus du débat politique", vont-ils être efficaces pour peser dans le bon sens ce coup-ci ? Il FAUT se poser ces questions pour tout ces sujets qui transforment, petit à petit notre pays, qui bafouent l'enseignement de l'Eglise. Il faut juger de leur action à l'aune de ce genre d'évènements. Sinon, ce ne sont que des paroles en l'air et du gaspillage de voix.

Rédigé par : mangouste | 15 déc 2007 13:03:34

Voci des liens où l'on parle de Notre Dame du dimanche:
http://www.temoinpourjesus.com/dir.php?noeud=1740
et
http://forums.cef.fr/forum/read.php?f=5&i=27783&t=27783

Rédigé par : Jean | 15 déc 2007 15:27:04

merci des réponses à ma question
mais si la vierge participe de la trinité alors dans quelle mesure reste t elle une créature
elle aurait pu dire "nous"
si elle dit "je" elle est aussi "co créatrice" et donc "co rédemptrice"
ou inversement
cela mérite un petit effort de réflexion et va m obliger à lire ou relire de bons livres de théologie
lm de wlt

Rédigé par : lm de wlt | 16 déc 2007 00:02:19

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige