Policiers accidentés et silence médiatique
Pierre-Olivier Arduin répond à Zénit

Un maire évite une catastrophe ferroviaire

Pierre Kaetzel a 66 ans et il est maire de Monswiller dans le Bas-Rhin. Vendredi, à 23h15, il rentre chez lui avec son épouse. Le feu du passage à niveau à l'entrée du village est rouge. Il s'arrête. La suite, il la raconte lui-même :

"Alors, moi j'arrête mon véhicule. Et puis, alors que je patiente, je remarque une lumière rouge qui clignote au niveau du sol. Je pense à un accident de deux-roues.J'ai laissé ma voiture en marche et mon épouse dedans. Dans ce genre de situation, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Autant que l'un des deux puissent partir rapidement au cas où. Et là, j'ai vu qu'il y avait, en travers du chemin ferré un bloc de béton, un feu rouge et un panneau de signalisation. J'ai tout débarrassé. Le plus rapidement possible. Faire rouler le bloc de béton d'une cinquantaine de kilos m'a demandé le plus d'effort".

Et cinq minutes après, le Paris-Strasbourg passait... Le maire ne se prend pas pour un héros. Il a rempli son devoir jusqu'au bout puisqu'il a porté plainte au nom de la commune.
Anecdote? Peut-être, mais elle fait du bien dans la grisaille de l'actualité.

Lahire

Commentaires

senex

Bravo pour cette présence efficace;Ce qui étonne quand même, c'est que le "saboteur",(si c'est le cas) ait eu le scrupule de mettre un panneau et un clignotant pour signaler son crime.Y'a quand même de braves gens!!!

Roland le breton

Merci de nous avoir fait connaître cette information. Quel média s'intéressera à cet exploit? Comme vous dites: "une lumière dans la grisaille".

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.