« Initiation sexuelle à 15 ans | Accueil | Le catéchisme en France »

28 octobre 2008

Euthanasie : profanation de l'ADMD

De Tugdual Derville :

"L’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité veut faire du 2 novembre, jour des morts, la « première journée mondiale pour la légalisation de l’euthanasie ».

Jean-Luc Romero as­sume : «La date est symbo­lique». [...] L’invitation pu­blique de l’ADMD n’hésite pas à entretenir la confusion  :

«Venez nombreux rappeler la mémoire d’un être aimé, disparu dans d’inutiles souffrances. Venez déposer, sur un billet, son nom et/ou une pensée que nous collecterons. Un geste d’amour, un acte de solidarité pour magnifier notre ultime liberté. Un signe partagé par des hommes et des femmes de 24 nations. Un rassemblement paisible pour justifier publiquement notre action.»

C’est au parvis des droits de l’homme du Trocadéro que se déroulera la cérémonie annoncée. Parasitage – d’aucuns diront profanation – d’une journée qu’on imaginerait plutôt celle de la trêve et du recueillement. [...]

Tout porte à croire que l’ADMD ne verra pas cette an­née la reconnaissance d’un droit de se faire administrer la mort. La radicalité de sa revendication a même provoqué, l’été dernier, sa fracture. Son vice-président Gilles An­to­nowicz, qui fut également avocat de Chantal Sébire, en a claqué la porte, reprochant à son président de promouvoir sans limite le suicide assisté. [...] les partisans de l’euthanasie n’hésitent pas à utiliser le vocabulaire chrétien : Jean-Luc Romero vient encore de dire de Marie Humbert qu’elle était «une vraie martyre»."

MJ

Posté le 28 octobre 2008 à 18h23 par Michel Janva | Catégorie(s): Culture de mort : Euthanasie

Commentaires

Juse un commentaire, mais j'ai bien peur que vous le preniez mal. [...] Pourquoi parler de parasitage voire de blasphème (en quoi?les gens ne sont plus chrétiens, d'une célébration qui ne touche plus personne? Il n'y a plus que 5% de catholiques et dans dix ans carrément plus personne quand je vois l'assemblée de la messe dominicale a laquelle j'assiste? Il n'y a plus de catholiques en France, c'est un fait. Au lieu de parler de problèmes moraux, politiques ou économiques qui semble vous obsédez [...] parlons de foi et de ré-évangélisation non? Il n'y a plus rien à faire dans tous ces combats, ils sont perdus d'avances car ils ont été perdus il y a 40 ou 50 ans. Le XXIe siècle est autre. Il faut témoigner de la foi en Jésus à des hommes qui l'ignorent mais pas en s'arqueboutant sur des schémas dépassés mais en vivant l'évangile. [...]

[C'est faux : la visite du Pape a montré qu'il y avait encore des catholiques en France. La lutte contre la légalisation de l'euthanasie n'est pas un schéma dépassé : la preuve, ce n'est pas légalisé ! Fuir ce combat c'est se faire complice des lobby pro-mort. La foi catholique, cela s'incarne dans sa vie quotidienne, en politique, en morale comme en économie. Qui veut faire l'ange fait la bête. Et le choix du 2 novembre par l'ADMD est clairement antichrétien, ne pas le voir, c'est ignorer l'action du Malin dans le Monde.
On n'est pas dans le pays des bisounours !
MJ]

Rédigé par : farinacci | 28 oct 2008 19:22:59

J'aimerais connaître les motivations profondes de Jean-Luc Roméro sur l'euthanasie.
Est-il membre de l'ADMD par conviction ou parce qu'il a peur de mourir dans d'atroces souffrances à cause de son mode de vie, parce qu'il doute des succès de la trithérapie?

Mourir dans la dignité est, techniquement parlant, sûrement plus sûr pour les gens qui n'ont pas des pratiques sexuelles à risque...

Rédigé par : Amédée | 28 oct 2008 22:02:59

@ farinacci

Vous avez entièrement raison en disant que notre devoir est de témoigner du Christ, Sauveur et Rédempteur de tous les hommes. Vous avez raison en disant que nous ne pouvons le faire autrement qu'en vivant l'Evangile.

Et c'est au nom de cette fidélité à l'Evangile que nous avons à dire que l'homme n'est pas fait pour la mort. C'est au nom de cette fidélité que nous avons à dire que "mourir en dignité" ne signifie pas recourir à un suicide médicalement assisté.

Peut-être la législation permettant l'euthanasie passera-t-elle. Il y aura encore une lois inique et contraire à la conscience. A ce moment je ne veux pas avoir honte parce que je gardais le silence pendant que cette loi inique se préparait... Et cette honte, je l'aurai non pas devant les hommes, mais précisément devant le Christ, notre Sauveur, Rédempteur et Juge.

Rédigé par : Pavel | 29 oct 2008 09:11:35

Ses partisans pourraient faire un coup d'éclat : qu'ils euthanasient M. Roméro !

Rédigé par : Régis | 29 oct 2008 11:45:51

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige