« Bonne nouvelle pour l'Institut du Christ-Roi | Accueil | Pie XII : le Cardinal Bertone répond au rabbin Cohen »

07 octobre 2008

Scouts d'Europe : étonnante lettre d'un évêque

Dans une lettre du 2 octobre rendue publique aujourd'hui (visiblement par la volonté de l'épiscopat lui-même puisque cette lettre est publiée dans La Croix), Mgr Benoît Rivière, évêque d’Autun et président du Conseil pour la pastorale des enfants et des jeunes, demande des explications au nouveau Président des Scouts d'Europe. Extraits :

A_2 "Je ne peux pas vous cacher que les changements très récents qui ont eu lieu à la tête du Conseil d’Administration du mouvement et l'éviction des deux commissaires généraux se sont faits avec des méthodes qui me sont apparues peu conformes avec l’esprit de l'Eglise.

Aussi, je vous demande de me faire connaître les raisons, sûrement sérieuses, qui vous ont amené à agir ainsi. Quelles sont les fautes graves reprochées aux anciens commissaires généraux et qui nécessitaient de mettre un terme, avant l'heure, au mandat qui était le leur et qui s'achevait, m'a t-on dit, en 2010.

Parce que nous souhaitons voir se dissiper les troubles qui agitent actuellement le mouvement et entravent sa marche, et parce que nous soutenons le mouvement des Scouts et des Guides d'Europe au sein de l'Eglise, j'ai donc demandé à Mgr Hervé Gachignard, évêque auxiliaire de Toulouse de nous représenter auprès de l'AGSE pour remplir une mission de discernement, d'aide à la pacification, et de propositions afin d'éclairer et d'aider les évêques dans leur souci pastoral. Je lui suis très reconnaissant d'avoir accepté ce service dont il rendra compte à l'Assemblée des Evêques de France en avril 2009 à Lourdes."

Qu'il nous soit permis de nous étonner de cette réaction épiscopale dans le fonctionnement interne de cette association de laïcs, en comparaison du traitement réservé à l'association des scouts et guides de France, toujours reconnue officiellement par l'épiscopat français, et qui a brocardé toute la pédagogie scoute (encore récemment) voire toute référence catholique.

A noter que jeudi 02 octobre 2008, le Saint Siège a confirmé la reconnaissance de l'Union Internationale des Guides et Scouts d’Europe (qui elle-même avait reconnu la nouvelle équipe française), en tant qu’association privée internationale de fidèles et qu’il en a approuvé définitivement les statuts.

Michel Janva

Posté le 7 octobre 2008 à 17h45 par Michel Janva | Catégorie(s): Scoutisme

Commentaires

Je trouve qu'il est très sain qu'un évèque se soucie de la santé d'une association qui travaille en étroite collaboration avec l'église... et qui fournit un contingent important de prêtres!
Il ne faut pas toujours voir le mal, là où il y a attention?

Rédigé par : bgindre | 7 oct 2008 18:09:46

Je suis de ceux qui ont tendance à éviter les critiques sur les évèques.

Cependant dans le cas présent ce n'est que le dessus d'une histoire plus grave qui touche de nouveau les SDE.

cette lettre afit suite à un discours qui était très mal passé lors de la dernière AG au mois de mars où un évèque avait rabroué ceux qui avaient osé s'indigner du non respect du Motu Proprio par les commissaires généraux.

ses mêmes commissaires généraux ont été renvoyé par le CA, la confiance n'y étant plus et c'est à ce sujet que l'Eglise de France demande des explications...

Rédigé par : Jacques | 7 oct 2008 18:31:14

Des associations comme les SUF ou les Scouts d'Europe ont souvent dit que l'Eglise ne s'intéressait pas assez à eux alors pour une fois qu'ils envoient un évêque pour comprendre les décisions qui ont été prises !
Prions pour cette mission !

Rédigé par : Frantz T | 7 oct 2008 18:59:41

..."des méthodes qui me sont apparues peu conformes avec l’esprit de l'Eglise."
En quoi ? Les nouveaux commissaires généraux ont été élus en toute légalité ; il semble que les précédents se soient montrés assez peu disposés à considérer avec bienveillance les voeux d'appaisement et d'ouverture de notre Pape Benoït XVI envers toute une frange des catholiques, ceux attachés au rite extraordinaire. Pourquoi revenir sur cette triste histoire ? Cela ne semble pas le meilleur moyen de dissiper d'éventuels "troubles" qui étaient surement justement en voie de disparition...

Rédigé par : VD | 7 oct 2008 19:00:48

Je commence à être excédée par ces histoires internes aux dirigeants FSE.
Tous nos enfants y sont inscrits et je crois bien que nous allons les en retirer.
C'est incompréhensible pour nous parents ce qui s'y passe. C'est ridicule, méprisable et tellement éloigné de l'idéal scout!!!
Lamentable!
On ne sait rien, ne comprend rien et il faudrait confier nos enfants à ces gens là?

Rédigé par : Mariemarie | 7 oct 2008 19:37:13

Je crois surtout que nos "chers" evêques prennent très mal le fait que l'UIGSE dépendent quasi directement de Rome et n'ait plus de compte à rendre à la CEF. Enfin une bonne nouvelle!

Rédigé par : Alexis | 7 oct 2008 19:59:31

J'ai fait parti de l'association jusqu'à cette année, je n'ai pas réadhérer. J'ai rejoint une association plus respectueuse du terme de scout Catholique.

Je ne vois pas pourquoi un Evêque rentrent dans la polémique y a déjà eu assez de souci avec le tribunal puis les courriers aux membres de l'association.

Les CEP annulaient mais qui ont eu lieu quand même. Cette année y a eu des tensions. Voilà une raison qui a fait changer des groupes AGSE en groupes ENF et particulièrement en groupe Europa Scouts.

Rédigé par : Thibault | 7 oct 2008 20:50:35

Chers parents, laissez surtout vos enfants aux SDE. C'est là qu'ils seront le mieux formés dans l'esprit de l'Eglise de Rome. Demandez à Mgr Benoit Rivière de nous donner la Parole de Dieu avec la même bonté et la même profondeur que le Saint Père nous
l'a donnée lors de son passage en France.
Que les commissaires des SDE aient été changés ne regarde en rien l'avêque d'AUTUN et uniquement les scouts d'Europe . Cette intervention politico-religieuse est parfaitement déplacée.

Rédigé par : Noetinger | 7 oct 2008 21:04:44


Quelle pacification Monseigneur !

C'est-ce que l'on appelle rajouter de l'huile sur le feu...

Si vous aussi vous mettez à faire des commissions là où il n'y a pas lieu d'être, quel triste gâchis de temps.

A quand une politique audacieuse d'évangélisation ?

Rédigé par : cosaque | 7 oct 2008 21:41:35

Chère Mariemarie,

je pense que la première chose à faire est non de douter, mais de prier pour le mouvement et son unité, malgré les grandes difficultés que rencontre la hiérarchie.

Il me parait d'autre part absolument nécessaire de distinguer de ces problèmes le travail de terrain des chefs d'unités. Pensez-y. La capacité de ce mouvement, à travers sa pédagogie, à être un formidable moteur de sanctification personnelle est concrète et c'est ça et rien que ça qui compte.
Remettre en cause une institution parce que certains manquent parfois de charité, ce serait presque me semble-t-il en nier les fruits existants. (Je vous réinvite à titre d'exemple, à analyser dans votre entourage le nombre de jeunes prêtres qui sont passés par le mouvement).

En union de prière,dans le Christ.

FSS
Xavier, ex-Akela et tout juste ex-CT.

Rédigé par : Xavier | 7 oct 2008 22:23:52

Ce souci de contrôle des procédures et du fonctionnement au sein des instances dirigeantes des SDE de la part d'un évêque français a qq chose d'assez étonnant.
Car l'épiscopat n'a jamais rien fait contre la dérice marxiste du CCFD, de la JOC et autres mouvements dits catholiques, durant les réunions publiques desquels le chant de l'Internationale en présence d'évêque (Mgr de BERRANGER par exemple) n' avait pas entraîné ce souci d'audit et de contrôle.
La vérité sous jacente à tout cela est qu'une partie très importante de l'épiscopat, ou tout au moins son noyau dirigeant et ses bureaux, ne supportent pas que les SDE aient accepté le Motu Proprio, selon les conditions voulues par le Saint Père. D'où ce coup de pied de l'âne épiscopal, pardon, ce coup de pied épiscopal de l'âne.
Si un jour, il venait aux catholiques de France, selon l'indication de Vatican II qui a mis en avant l'apostolat et le rôle prophétique du peuple de Dieu, de venir contrôler la manière dont fonctionnent (à grands frais, et sans souci réel de compétence et de formation intellectuelle et doctrinale) les bureaux de la Commission Episcopale, nul doute que le rappel épiscopal à l'autonomie et à la responsabilité de chacun dans son rôle claquerait aux oreilles de ces imprudents ou naïfs.
Il faudrait que Mgr Rivière étudie la notion primordiale dans la Doctrine Sociale de l'Eglise du principe de subsidiarité et d'autonomie des corps sociaux, afin qu'il ne puisse pas être dit qu'un évêque français use en 2008 de ces procédés arbitraires et cléricaux que dénonçaient les progresistes dans les années 60 et 70 pour réclamer l'autonomie des laïcs et des mouvements d'Eglise par rapport à la hiérarchie.
Mais il est vrai que par ce courrier Mgr Rivière démontre plus encore que sa bienveillance pastorale vis à vis des SDE, sa volonté au moins personnelle de combattre le Motu Proprio, et sa recherche d'autonomie vis à vis du Magistère. Du Magistère romain. Ce qui n'est pas le moins étonnant pour un évêque successeur des apôtres, et qui a promis obéissance au siège de Pierre.
On comprend mieux maintenant pourquoi les progressistes n'eurent de cesse de faire abolir le Serment anti moderniste qu'avait institué St Pie X pour les clercs : sa suppression ne fait plus de la désobéissance à Rome un parjure. Mais la désobéissance demeure.

Rédigé par : Pascal G. | 7 oct 2008 23:39:02

Chère Mariemarie,

D'accord, ce n'est pas très glorieux. Mais en attendant, nous avons de bons commissaires maintenant, qui sont là pour un moment, et de toute façon, ils peuvent bien faire ce qu'ils veulent là-haut, et nous, pendant ce temps, on fait du scoutisme dans l'esprit de BP et du P. Sevin, comme on l'entend et comme eux l'entendaient. Ce n'est pas parce que quelques vieux se disputent qu'il faut retirer vos enfants aux chefs du coin. En tout cas, si des parents faisaient ça chez moi, ils seraient reçus !
Parce que de toute façon, leurs histoires, ça ne m'empêche ni d'aller au pélé de Pentecôte, ni d'aller camper à Fontgombault, ni de transmettre, plus généralement, les valeurs chères à tout catholique : "Meilleur scout parce que catholique, meilleur catholique parce que scout". Ca n'a pas empêché non plus mes prédécesseurs, qui étaient moins que moi dans le "treap" tradi.

Un chef de troupe.

Rédigé par : Argali AMP | 8 oct 2008 00:35:21

"Bien des chefs voudraient probablement que je leur donne toutes les instructions en détail. Mais en réalité cela serait impossible, car ce qui convient à telle troupe ou à tel genre de garçon, à tel endroit, ne conviendrait pas à une autre troupe, à 2 km de distance, et encore moins à celles qui sont dispersées sur la surface du globe et qui vivent dans des conditions totalement différentes."
Baden-Powell, Guide du chef éclaireur -1919- pp24-25
Voila pourquoi en France cet éclatement des associations de scoutisme.
Dans la plupart des autre pays du monde, il y a 1 et 1 seule association de scoutisme...avec des groupes en tous genres, chacun pratiquant le scoutisme qui lui semble le plus adapté, notamment sur le plan religieux.
En France et dans qq pays d'Europe, nous avons eu l'immense richesse d'un grand mouvement spécifiquement catholique...qui s'est divisé par la suite parce que sans doute, dans les années 60-70, ses dirigeants ont été trop intransigeants sur l'obligation de changement.
L'AGSE puis l'UIGSE a repris le flambeau avec bonheur mais se trouve aujourd'hui dans une situation qui risque d'être comparable.
C'est vrai que c'est le travail du chef, à la base, qui fait le scoutisme, mais il ne faut pas oublier que c'est grace à la grande cohérence de la structure nationale de l'AGSE que nos enfants peuvent aujourd'hui bénéficier d'une reconnaissance officielle, que leurs camps bénéficient d'un régime dérogatoire au régime général...
Si l'AGSE éclate, le risque est grand d'une remise en cause de tout cela.
Imaginez nos camps soumis aux mêmes exigences réglementaires que les camps d'ados du "régime général" ?
Quand je vois des troupes qui s'affranchissent allègrement des règles de l'AGSE au motif que elles ne respectent pas la tradition ou la liberté des chefs, ces jeunes ne réalisent pas qu'ils font courir un risque à tout le mouvement.
D'un point de vue religieux,je suis d'accord avec ce qui est dit.
L'UIGSE est en relation directe avec Rome, mais chaque association nationale se doit aussi d'être en communion avec l'Eglise de son pays ! Mais là aussi, n'oublions pas que le chef est l'éducateur, pas le CR !
Mais il est important qu'il y ait une cohésion d'ensemble.

Rédigé par : Philippe | 8 oct 2008 09:23:21

Si l'épiscopat français prend enfin des initiatives... soutenons-le! ;-))

Nous attendons les mêmes initiatives en faveur des chrétiens du Vietnam, comme le fait l'épiscopat américain.

Nous attendons aussi des initiatives de l'épiscopat français pour s'assurer que l'enseignement dispensé dans les écoles catholiques est conforme au message de l'Evangile.
Ce serait une initiative "conforme avec l'esprit de l'Eglise" et manifesterait le "souci pastoral" de l'épiscopat français de veiller à ce qu'il n'y ait pas notamment de cours d'éducation sexuelle, ni d'enseignement de la contraception tant dans les manuels scolaires que dans les cours magistraux des écoles catholiques dépendant de l'épiscopat français...

Rédigé par : Amédée | 8 oct 2008 15:37:10

Dans mon jeune temps (pas si lointain !) celui qui osait dire à son évèque ou à son curé qu'il était Scout d'Europe, se faisait au minimum regarder de travers.
Hors les scouts de France point de salut !

Ils en ont pas un peu marre nos chers évèques de se tromper tout le temps !

Rédigé par : gdecock | 8 oct 2008 16:29:17

Le plus "drôle", c'est que les Scouts d'Europe ne figurent pas dans la rubrique "jeunes" du site du diocèse de Mgr Rivière ici http://catholique-autun.cef.fr/pages/index.htm
En revanche, figurent bien la JOC ainsi que les Scouts de France!

Rédigé par : alexis | 9 oct 2008 10:14:51

La seule chose à faire est de prier.
Les chicayas, il y en a eu et en aura encore à la FSE.
Ce n'est pas notre problème, du moment que notre mouvement est fidèle au Saint Père et aux directives de l'Eglise.
Alors, les Anciens comme ceux en activité votre seul boulot est de servir, priez Notre Dame de la Route et Notre Dame des Eclaireurs afin que les esprits s'apaisent
t surtout pour que nos jeunes soient heureux au sein de la FSE.

Rédigé par : MAKI | 18 oct 2008 18:25:46

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige