« Quelques nouvelles du Synode | Accueil | Soyez écolo : tuez les vaches »

08 octobre 2008

Une fois l'euthanasie légalisée, il n'y a plus de "garde-fous"

O L'Oregon est le seul Etat américain à autoriser le suicide pour les malades en phase terminale, c'est-à-dire susceptible de mourir dans les 6 mois. Le Death with Dinity Act entré en vigueur en 1997 prévoit une consultation par un psychologue ou un psychiatre si l'on suspecte un trouble mental pouvant altérer le jugement du patient qui demande à mourir.

Or, en réalité, cela n'a été le cas pour AUCUN des 47 malades qui ont été aidés à se suicider en 2007. Pourtant, une étude réalisée auprès de 58 malades montre que 15 patients souffrent de dépression et 13 d'anxiété. Les auteurs de l'étude estiment donc que la loi ne protège pas les plus vulnérables et proposent que la dépression soit systématiquement recherchée parmi ceux qui souhaitent avoir recours au suicide médicalement assisté.

MJ

Posté le 8 octobre 2008 à 14h35 par Michel Janva | Catégorie(s): Culture de mort : Euthanasie

Commentaires

Quand les bornes sont franchies , il n'y a plus de limites.

Rédigé par : alain21 | 8 oct 2008 15:48:38

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige