« Nouvelle avancée de la culture de mort | Accueil | La mobilisation contre le Hellfest a payé »

25 juin 2009

Les Scouts d'Europe dénoncent la désinformation

Face aux derniers articles publiés dans La Croix (ici) comme dans La Vie (ici), l'AGSE a écrit une note de 5 pages destinée aux cadres, dans laquelle elle indique que, pour la rédaction de ces articles, aucun membre de l'AGSE n'a été interrogé ! Extraits :

"Cet article est partial, parce que [...] il ne reprend cette fois qu’un son de cloche, hostile à l’AGSE, et n’a pas adopté une approche par croisement de sources ou confirmation directe de ses accusations par les évêques de France ou le Conseil Pontifical pour les Laïcs, duquel nous dépendons. Le Conseil pontifical pour les laïcs avait pourtant déjà fait publier un « rectificatif » très clair après un précédent article ; l’auteur de cet article n’en tient pas compte. Cette manière de faire n’est pas conforme aux valeurs que La Croix entend promouvoir. Se passer de l’éclairage des responsables d’un mouvement pour informer ses lecteurs à son sujet, en dehors de toute déontologie journalistique, semble extrêmement regrettable sinon préjudiciable pour un journal tel que La Croix."

Face à l'initiative des Scouts de France, l'AGSE indique :

"Nous vivons cette initiative comme une reconnaissance, sans doute tardive, que la pédagogie scoute traditionnelle héritée de BP qui est au centre de notre projet, est une proposition toujours actuelle et adaptée [...] Maintenant, nous avons quelques réserves sur le moment choisi pour cette initiative puisqu’elle exploite le départ de plusieurs cadres du mouvement auquel nous avons assisté il y a quelques semaines et que les responsables nommés viennent juste de quitter le mouvement. Il y a un vrai risque que cette initiative alimente une tension sur certains lieux entre nos deux mouvements, alors que nous devrions être mobilisés par le seul désir d’accueillir et de former des jeunes et de vivre en vraie fraternité avec les autres mouvements… Nous veillerons à éviter ce risque."

A propos des évêques :

"D’abord, ils font confiance à la nouvelle équipe, comme ils l’avaient apportée à l’ancienne. [...] Sur le plan de la gouvernance qui a posé de vraies difficultés, il nous faut revenir aux sources de la subsidiarité et de l’écoute. Sur la relation avec les autres mouvements de scoutisme, notre volonté de dialogue reste intacte ; elle doit être guidée par la confiance mutuelle, la volonté d’apprendre de l’autre, de respecter et d’être respecté."

Enfin, à l'accusation de "repli tradi", le mouvement rétorque :

A "Il n’y a pas de « dérive tradi » chez les Guides & Scouts d’Europe. Il y a évidemment des sensibilités différentes, comme dans tout mouvement de cette taille et comme dans l’Église, et c’est heureux. [...] De façon plus spécifique et sur le plan religieux, il y a toujours eu et il y a une petite minorité d’unités qui vivent leur attachement au Christ et à l’Église en étant accompagné par des conseillers religieux célébrant habituellement sous la forme extraordinaire du rite. Elles le font en lien avec leur évêque et avec le mouvement et sans exclusion de la forme ordinaire. En conformité avec l’esprit du Motu Proprio, les uns et les autres sont appelés à reconnaitre et à découvrir la richesse de l’autre forme du rite."

Posté le 25 juin 2009 à 08h35 par Michel Janva | Catégorie(s): Scoutisme

Commentaires

L'ancienne équipe qui a crié aux manquements graves à l'esprit scout lorsque les commissaires généraux précédents ont été démis de leur fonction, se comporte étonnament.

En effet, elle propose que ceux qui veulent fuir le navire FSE, de passer SGDF dès cet été !

Comment comprendre dans un esprit scout de ne pas terminer l'engagement de la vie d'une année qui s'achève par le camp d'été ?

La meilleure, c'est la réaction de la Vie :

"Le transfert devrait s'opérer rapidement : un protocole d'accueil qui semble envisager non seulement l'accueil des chefs mais aussi de leurs unités, a été précisément défini pour permettre aux camps annuels de se dérouler dès cet été, sous l'égide des Scouts de France. Une solution d'urgence qui aura permis que la vie des troupes ne soit pas mise en péril, au dernier moment, par la démission de leurs cadres en mai."

Une solution d'urgence pour éviter la mise en péril de la vie d'une troupe ? On croit rêver. C'est au chef de troupe de tenir son engagment vis à vis des garçons et donc de faire son camp dans son association. Si il veut partir, il le fait à la fin de son engagment de service et à tout le moins à la fin de l'année donc APRES le camp.

Ceci dit, tout cet accord SGDF-Bouchend'homme en dit long sur le plan préparé de longue date. Il jette une lumière sur les vrais risques de la FSE. Ce n'est pas une dérive tradi mais bien une fuite en avant d'ouverture-dilution d'une part et de soumission au cléricalisme de l'institution éclisale (qui veut la main sur cette manne de vocations et éviter qu'elle ne se disperse ailleurs qu'au séminaire diocésain) d'autre part. Cette orientation n'était pas voulue par la base qui a manifesté son désaccord d'année en année en votant non au rapport moral :

2% en 2005

17% en 2006

32% en 2007

45% en 2008

Et la nouvelle équipe de 2009 obtient 30% de non

Qui parle de dérive ? Ceux qui ont fait un lobby intense pour faire accepter des directions non voulues en faisant leur marketing ? Ceux qui ont tenté de fermer la porte aux tradis ?

La base désire garder la ligne FSE :
un scoutisme de qualité
un scoutisme catholique au service de l'Eglise dans ses différentes sensibilités
un scoutisme libre des influences excessives du monde

Bernie

Rédigé par : Bernie | 25 juin 2009 10:41:32

C'est vraiment lassant et désolant ces tentatives de manipulation, toujours dans le même sens, toujours aussi stériles.

"La Vérité vous rendra libre", heureusement nous avons internet pour avoir un autre son de cloche (Merci au Salon beige).

Ces journaux, La Croix et la Vie, ne font que se discréditer un peu plus.

Rédigé par : VD | 25 juin 2009 11:36:51

ce qui est surtout reproché aux Scouts d'Europe, c'est de ne pas avoir un certain esprit sectaire "consensuel", du type de celui qui finance en pleine période de crise avec les deniers publics des concerts comme Hellfest!

Rédigé par : Sancenay | 25 juin 2009 11:37:01

Merci pour cette mise au point intéressante. Le calendrier choisi par les démissionnaires est effectivement pour le moins douteux. Un chef de troupe qui démissionne à la veille d'un camp, avec ou sans solution de secours, dans quelque mouvement que ce soit, serait irresponsable ! Mais je doute fort que ces chefs et cheftaines responsables de camps soient si nombreux que ça à quitter le navire au moment où il entre en haute mer. N'était-ce pas ces cadres mêmes qui reprochaient l'année dernière à ceux qui les contestaient d'instiller la discorde au moment des départs en camp ?

Il serait intéressant de connaître des chiffres. Combien de camps se dérouleront dans ces conditions ? Combien de chefs et de cheftaines, de troupe, compagnie, meute ou clairière, mais aussi de groupe, démissionnent une veille de camp ? Dans quel pourcentage, pour ces différentes responsabilités ? Il est probable que les chiffres montreront que cet événement bien médiatisé est extrêmement minoritaire.

L'initiative des Scouts de France est en revanche pour le moins intéressante, et son évolution dans les années à venir mérite d'être étudiée avec soin. S'agirait-il effectivement, comme le disent les Scouts d'Europe, d'une reconnaissance de la pédagogie unitaire ? Ne craignent-il pas un appel d'air envers des unités suivant cette pédagogie ? N'ont-ils pas peur de voir l'apparition de ces groupes "mixtes" influencer les troupes Scouts de France, au niveau de l'esprit ? Car s'il est fréquent de croiser des troupes SGDF débraillée, non pratiquantes et adepte du réchaud à gaz en camping 5 étoiles, il existe, sans doute de manière moins visible, des troupes du même mouvement où les scouts sont en tenue (en langue unitaire ça veut dire uniforme) intégrale, short beige, et bénédicité avant le repas... Cette trop rare tendance ne "risque" t-elle pas de s'accentuer ?

Auquel cas, un mal pour un bien... Mais je soupçonne les responsables du mouvement de s'être penchés sur la question et d'avoir évalué le "risque" comme négligeable. Enfin après tout, qui sait ?

Rédigé par : Isabelle | 25 juin 2009 11:55:00

Excellent communiqué de la FSE !! Pour avoir travaillé avec Madame Morel, c'est une très très bonne chose qu'elle ait quitté le mouvement.
Quant à Xavier Lacombe, ses remarques sont d'une mesquinerie et d'une gaucherie remarquable, sans parler du fait qu'elle tronque la vérité et refuse de regarder en face la réalité. Bref, on y trouve tout sauf la moindre once d'esprit scout...

Rédigé par : Marie | 25 juin 2009 14:19:11

@ Isabelle
je souhaite juste vous dire que vous semblez généraliser;
- Sur l'uniforme, je vous assure qu'on croise aussi des FSE ou SUF débraillés et peu pratiquants ! Mes enfants en ont fait partie...pas longtemps, je vous assure.
Quand à la cuisine, pour avoir fait des camps dans différents pays, je peux vous dire que la forme de camp que nous avons la chance de pouvoir pratiquer en France est interdite dans de nombreux pays et que, ainsi que dans de nombreuses régions de France, les feux de bois sont strictement interdits !
J'ai vu des scouts US apporter tables et bancs, batterie de cuisine et autre éléments de confort modernes...et réaliser des constructions en bois exceptionnelles.
Chaque pays a ses spécificités et je trouve fort prétentieux de prétendre que seuls les Scouts d'Europe pratiquent "l'authentique scoutisme catholique de baden Powell" qui n'a jamais existé !
Je suis convaincu que l'AGSE propose en excellent scoutisme et j'affirme que d'autres mouvements, même en France, proposent un excellent scoutisme.

Pour la petite histoire, il m'est arrivé d'entendre - et encore très récemment, je ne dirai pas de la part de parents de quel mouvement - que les Scouts d'Europe étaient des gauchistes !!!
Donc relativisons tout cela.

Rédigé par : Oktavius | 25 juin 2009 19:37:13

Je ne veux pas prendre parti mais une des questions est : quel scoutisme attire les jeunes ?

Sinon c'est dommage de ne pas sourcer l'information de ce post. C'est exceptionnel de votre part. L'information vient elle du pôle communication de l'AGSE ? Qui sont les signataires ?

[Les signataires sont les commissaires généraux de l'AGSE. MJ]

Rédigé par : trahoir | 26 juin 2009 01:01:50

Oktavius,

Je réitère ma qustion, sans réponses du post précédent :

où voulez-vous en venir ?
Quel intérêt ont des scouts d'Europe à aller chez des SDF dont le système de patrouilles 12-16 ans n'existe plus ?

Et n'allez pas me faire croire qu'ils vont faire de l'apostalat ou arriver à les noyauter de l'intérieur...

Rédigé par : cosaque | 26 juin 2009 19:04:25

pour Cosaque.
Je dis que il y a l'association et il y a les groupes locaux.
Personnellement je préfère le projet de l'AGSE mais:
- le projet des SGDF, bien que fort différent sur de nombreux points est fort valable cependant
- De nombreux groupes FSE font du très mauvais scoutisme, j'en ai été personnellement témoins.
- Les SGdF évoluent vers la formule SUF qui laisse une grande autonomie aux groupes, dans la vraie définition du mouvement scout voulue par BP et qui existe dans la plupart des pays du monde.
- Il n'y a donc pas de raison pour que les SGdF n'accueillent pas des unités adoptant le système des patrouilles plus proches du modèle original.
D'ailleurs, si dans les années 60 les SdF avaient laissé le choix, l'évolution se serait faite dans le calme et il n'y aurait pas aujourd'huides dzainnes d'associations de scoutisme.
Il y aurait une asso avec des centaines de groupes parfois fort différents les uns des autres mais adaptés au milieu et désirs des familles concernées.

Rédigé par : Oktavius | 30 juin 2009 21:38:10

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige