« Appel bioéthique | Accueil | Affaire Cassez : le président Mexicain rejette la requête française »

23 juin 2009

Scouts : le mariage de la carpe et du lapin

Lu sur le blog de la Nef sous la plume de l'abbé Laurent Spriet :

"(...) les Scouts et Guides de France (SGDF) ont publié un texte intitulé « Nous avançons ensemble » lequel ils s’engagent à accueillir dans une « proposition Patrouilles » d’anciens cadres de l’AGSE démissionnaires et tous les volontaires favorables à ce projet.

Qu’est-ce que cette « proposition Patrouilles » ? C’est une «AGSE canada-dry » : « ça a la couleur de l’AGSE, la loi de l’AGSE, mais ce n’est pas de l’AGSE ». Il est étonnant de constater que le texte « Nous avançons ensemble » s’adresse à plusieurs reprises aux membres d’une « autre association de scoutisme » et que le nom de ce mouvement n’est jamais donné… Pourquoi ? Ce silence ressemble à un secret de Polichinelle.

Des anciens Scouts d’Europe chez les Scouts de France ? (...) Les Scouts de France sont vraiment très ouverts et (comme ils le souhaitent) très pluralistes car ils acceptent d’accueillir désormais en leur sein des frères scouts qui vivent une toute autre pédagogie que la leur. D’un côté (SGDF) nous voyons des unités éventuellement mixtes (selon un principe de « co-éducation »), et maintenant au sein du même mouvement, apparaît une « proposition Patrouilles » avec une « éducation différenciée des filles et des garçons » (page 11 de « Nous avançons ensemble »). En dehors de l’ouverture à la diversité, il est difficile de voir la cohérence de l’ensemble (...)

Pour les parents qui souhaitent se faire, eux-mêmes, une idée de la dimension spirituelle future des « propositions Patrouilles » (« la pédagogie de la foi ») nous les invitons à lire attentivement la page 13 du document « Nous avançons ensemble ». Quant à nous, nous posons ces quelques questions : quel est le « rapport de la nature et de la grâce » qui sous-tend ces quelques lignes ? Ne sommes-nous pas en train de nager dans un certain naturalisme ?

En tous cas, une chose est certaine, comme le relève Monsieur Xavier Lacombe (actuel commissaire de district au sein de l’AGSE) dans un article paru dans le journal « La Croix » : « pour les parents que je connais, « passer » chez les Scouts et Guides de France ne sera pas une démarche évidente ».

C’est le moins que l’on puisse dire !"

Posté le 23 juin 2009 à 00h25 par Philippe Carhon | Catégorie(s): Scoutisme

Commentaires

Je conçois que beaucoup soient troublés.
Néanmoins, cette démarche pour tranchée qu'elle soit avec la spécificité française d'un mouvement scout adapté aux milieux catholiques de tradition - qu'avait voulu le père Sevin, accepté à l'époque par BP et qui a donné un scoutisme d'une exceptionnelle qualité - est en réalité conforme à l'sprit du Fondateur dont je rappelle qu'il n'était pas catholiques.
Au sein de l'Organisation Mondiale du Mouvement Scout créée par BP, chaque pays compte une seule association de scoutisme.
Dans laquelle chaque groupe a ses particularités et tâche d'en faire le meilleur scoutisme possible sans s'occuper si le groupe d'à côté est plus comme ci ou moins comme ça... mettant en pratique ce principe de BP énoncé dés le départ dans le "Guide du Chef Eclaireur"
"Bien des chefs voudraient probablement que je leur donne toutes les instructions en détail. Mais en réalité ce serait impossible, car ce qui convient à telle troupe ou à tel genre de garçon, à tel endroit, ne conviendra pas à une autre troupe, à 2 km de distance, et encore moins à celles qui sont dispersées à la surface du globe et qui vivent dans des conditions totalement différentes"

Dans le monde entier, cela donne une association par pays. En France, cela donne presque autant d'associations qu'il y a de personnes qui prétendent pratiquer, comme je l'ai souvent entendu dire "l'authentique scoutisme catholique de BP"!
N'oubliez pas non plus que l'UIGSE est une organisation internationale établie en concurrence de l'OMMS créée par BP...

FSS

Rédigé par : Oktavius | 23 juin 2009 08:58:15

Si il y a une association par pays ailleurs, c'est aussi, peut-être, parce que ces associations ont su, mieux que les SGDF, conserver en leur sein cette diversité de pratiques qu'évoquait BP et que les SGDF ont rejeté.
Si les scouts d'Europe ont été créé avant, le développement de toutes ces associations s'est faite après la rupture pédagogique, et après que les unités souhaitant rester traditionnelles aient fait tout leur possible pour rester au sein de des SGDF, sans suiccès. Ce fut la démarche de Michel Menu et d'autres, qui avaient cru qu'il serait possile de rester SGDF, avant de devoir se résigner avec la création des SUFet la dispersion des troupes traditionnelles entre SUF et FSE.
Que les SGDF fassent aujourd'hui preuve d'ouverture ne chane rien au fait qu'ils l'ont refusé penant des années.

FSS

Rédigé par : Marin | 23 juin 2009 11:13:18

Ceux des néo-scouts de France qui présentent ce mariage "de la Carpe et du Lapin" croient sincèrement aux valeurs qu'offre cette diversité, quelques soient les contradictions internes.

Du coup on en vient à se demander si la dialectique soixante-huitarde n'a pas laissé la place chez eux à la nouvelle idéologie du XXIème siècle : le RELATIVISME...

Rédigé par : Louis de Coutes | 23 juin 2009 12:35:48

Ca n'était vraiment pas la peine que des Commissaires (de l'échelon National à celui des Districts) et des Chefs de Groupes, de Troupes, Cheftaines de Rondes, de Meutes et quantité de Scouts et Louveteaux ... quittent en masse les Scouts de France à l'arrivée de Monsieur Lebouteux et de ses réformes ... après les heures glorieuses de l'après guerre, du Jamboree de la Paix ... voire des Raiders de Michel Menu ... pour qu'aujourd'hui les SDF (je n'ai pas dit sans domicile fixe) tentent de récupérer quelques "avatars" !
NON, restons fermes, fidèles à nos Promesses ; offrant à Monsieur le Chanoine Cornette, au Révérend Père Sevin et à tant d'autres Chefs et Aumôniers dignes de ce nom et de cet état qui nous ont précédés et qui aujourd'hui chantent éternellement la Gloire de Notre Seigneur ... sans pour autant avoir dévoyé la proposition de Lord Robert Baden Powell of Gilwell.
Est-ce que, par exemple, les Scouts Unionistes, Israélites, pour ne citer que ceux là parmi d'autres, éprouvent des démangeaisons de "renouveaux" pour vivre un authentique scoutisme ?
Mais je me leurre peut être, alors, dans ce cas, n'y a-t'il pas d'autres Mouvements de Jeunesse pour satisfaire (sic) toutes les "sensibilités" ...
Notre Dame Montjoie !

Rédigé par : Benoit Bolon de Treignac | 23 juin 2009 14:18:24

Moi ça me fait vraiment penser aux "contrats" dans l'enseignement catholique... Nous verrons bien si ce scoutisme gardera longtemps de sa saveur. En tout cas pour nos enfants, tout comme nous refusons un système anti-éducatif pour l'école, nous refuserons de cautionner ce que sont devenus les SDF dont nous avons fait partie.
Ah les sirènes de la normalité continueront à chanter longtemps aux oreilles des tièdes qui ont soif de labels, d'agréments des ministères, et ne savent pas garder haut le drapeau qui portait leurs idées.
FSS

Rédigé par : Clotilde | 23 juin 2009 14:33:39

"N'oubliez pas non plus que l'UIGSE est une organisation internationale établie en concurrence de l'OMMS créée par BP...FSS"
Evidemment, vu sous cet angle là, les choses deviennent plus claires. Merci FSS.

Rédigé par : Mingdi | 23 juin 2009 14:36:35

L'UIGSE n'a pas été créé en concurrence à l'OMMS.Ceci est absolument faux.
Qui plus est, l'OMMS dès la mort de BP a abandonné ses principes fondateurs, a laissé chaque association changer la loi scoute. Il n'y avait pas là qu'une adaptation culturelle (car tout marchait "presque" correctement du temps de BP - BP a failli se faire évincer du mouvement qu'il lançait ! - sans qu'on modifie la loi scoute, sans qu'on change les tranches d'âges et autres fantaisies qui font ressembler beaucoup de camps scouts à des colos avec un foulard autour du cou... C'est sympa, c'est jeune, c'est frais et bigarré mais on cherche parfois difficilement les schémas pédagogiques dans les activités proposées).

L'UIGSE est héritière des fondateurs allemands qui dès le départ ont pensé, au lendemain de la guerre à un scoutisme européen pour réunir des peuples déchirés. Ils n'entraient pas dans les conceptions de ces fondateurs, ne représentant rien numériquement, de "concurrencer" l'OMMS. Leur préoccupation était plus généreuse, parce que plus spontanée : "réconcilier les scouts en Europe".
L'UIGSE a demandé à quelques reprises une reconnaissance par l'OMMS. L'OMMS a toujours refusé une association internationale transversale - ne souhaitant reconnaître qu'une association par pays ou à la rigueur une fédération d'associations... A notre époque de "réseaux", de "transversalité", de "partage", d' "écoute" on peut se demander si les règles d'hier ont une utilité aujourd'hui. Soyons modernes.

Pour finir : Avec 55 000 membres l'UIGSE ne représente vraiment qu'un symbole face à l'OMMS. Mais ce symbole - gage d'altérité - dérange certainement qu'il cristallise à ce point bien des passions.

Rédigé par : Camille | 23 juin 2009 15:37:06


Oktavius,

où voulez-vous en venir ?
Quel intérêt ont des scouts d'Europe à aller chez des SDF dont le système de patrouilles 12-16 ans n'existe plus ?

Et n'allez pas me faire croire qu'ils vont faire de l'apostalat ou arriver à les noyauter de l'intérieur...

Rédigé par : cosaque | 23 juin 2009 17:59:35

Merci aussi de tenir compte lorsque vous écrivez des sous-entendus blessants qui ne font pas de votre opinion un secours valable pour l'AGSE que vous défendez. Monsieur l'abbé, recevez-vous que nous, scouts, sommes tous très différents mais capables d'oeuvre collective au sein d'un même asso?

Rédigé par : jerez | 23 juin 2009 19:28:44

C'est étrange mais j'ai l'impression qu'Oktavius a envoyé le même message sur le blog de la Nef. Cela a un côté spam (ou "j'occupe le terrain") pas spécialement intéressant.

Oktavius, l'UIGSE est une association reconnue par le St Siège, pourquoi se rallier à une organisation qui ne l'est pas (l'OMMS)? L'identité catholique, très présente chez au sein de l'UIGSE est pertinente, elle est plutôt absente et tend à disparaître dans les associations membres de l'OMMS.

En Belgique, la Fédération catholiques des scouts a abandonné le terme catholique. Le projet de ces anciens chefs de l'AGSE est-il de supprimer aussi cette identité catholique? Appliquer la pédagogie de l'AGSE en occultant l'aspect spirituel serait pour le moins dangereux. Quant à l'idée de catholiciser les Scouts de France, elle me parait au moins naïve sinon démagogique.

FSS
Emmanuel

Rédigé par : Emmanuel | 23 juin 2009 20:00:43

Ce qui est tout de même ahurissant, c'est l'évolution des SDF ; j'ai été chef de troupe SDF avec la pédagogie unitaire dans les années 70 dans l'une des dernières troupes qui étaient encore tolérées ainsi. Je me souviens d'un stage de formation des chefs (STIP) que j'avais du suivre pour pouvoir faire mon camp ; étant le seul unitaire du groupe, j'étais vraiment considéré comme un zombie.

C'est parce que les SDF ont été totalement fermé à toute idée de diversité que les SUF n'ont pas eu d'autre choix que de faire sécession. Donc l'idée d'une "maison commune" était totalement exclue par les Scouts de France eux mêmes.

Je pense aussi aux années 80, quand des SDF croisaient des unitaires à Lourdes, on les entendait souvent scander "une deux, une deux" pour souligner le caractère prétendument militaire des unitaires.

Tout cela est bien loin apparemment... je me demande si une seule unité "SDF-Scouts d'Europe" verra le jour... et si cela se produit, quels rapports entretiendront les deux branches des SDF. Derrière tout cela il y a peut être un calcul de part et d'autre, je crois qu'il y aura aussi des déçus des deux côtés.

Rédigé par : Phil41 | 23 juin 2009 20:55:47

@ Emmanuel : dans votre post vous insistez lourdement sur l'identite catholique de l'UIGSE alors que precisemment l'UIGSE admet d'autres confessions chretiennes en son sein : protestants (pour les SdE allemands notamment) ou orthodoxes pour les SdE de certains pays de l'Est.

Voir ici http://www.uigse.org/presentazione_FR.ASP

"Toutefois, dans un esprit d'ouverture œcuménique, l'Union Internationale accueille des associations d'autres confessions chrétiennes dans les conditions précisées par le Directoire Religieux.

C'est ainsi que des associations catholiques et évangéliques existent en Allemagne et au Canada, que des associations orthodoxes existent en Bulgarie et en Russie, que l’association roumaine comporte une composante catholique et une composante orthodoxe."

Rédigé par : Pilierdecomptoir | 23 juin 2009 21:26:41

finallement, la crise que les scouts d'europe ont traversée n'était pas seulement une crise de gouvernance mais bien une grave crise d'identité.
En effet ce départ de certains cadres du mouvement vers les sgdf était sans doute prévu de longue date. Et c'est là que ces cadres avaient l'intention d'amener toute l'association.
Grâce au ciel, certains ont eu l'intuition de ce changement de cap et ont réagi.
Par ailleurs les parents qui ont choisi les scouts d'europe n'ont certainement pas envie de se retrouver chez les scouts de France cela sent le pétard mouillé!!!!!

Rédigé par : louis | 24 juin 2009 23:11:17

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige