« En avant-première : naissance de l'Académie catholique de France | Accueil | H1N1 : question troublante »

18 septembre 2009

Du scandale de la gratuité dans les transports

Lu ici :

"Le Stif est le Syndicat des Transports d’Île-de-France, machin administratif très puissant qui chapeaute les politiques de transport public de la région, présidé par le président de la région, le grand honnête homme — puisque récemment blanchi par tout un tas de juges — qu’est Jean-Paul Huchon.

Le Stif a édité un « Guide tarifaire 2009 ». Personne ne lit jamais ce genre de choses distribué au guichet des gares et des stations de métro. Et on a tort, c’est très intéressant (...)

Le Forfait gratuité transports est délivré exclusivement sur passe Navigo. Ce forfait permet de voyager gratuitement dans toute l’Île-de-France en donnant accès aux mêmes réseaux qu’un forfait Navigo (zones 1-6). Il est renouvelable tous les 3 mois aussi longtemps que les droits sociaux sont reconduits. (…) Contactez l’agence solidarité transports, muni de votre attestation CMU-C ou AME — La gratuité, p.17

L’AME est le dispositif qui étend la CMU et qui profite exclusivement aux immigrés clandestins (dits abusivement sans-papiers).

Nombre des bénéficaires de l’AME : environ 200000 bénéficaires en 2006 ou 2007 (source).

Part de ces bénéficaires résidant en Île-de-France : les trois quarts environ (même source), soit 150000.

Multiplions (sans donc tenir compte des « membres de leur foyer » auxquels la gratuité est généreusement étendue à la même page 17 du guide du Stif) :

150000 x 1251 = 187 650 000 euros.

Question consécutive : comment la région Île-de-France peut-elle prétendre régulièrement que l’ensemble de sa politique de gratuité (où s’ajoutent aux clandos qui ont l’AME une grande partie des bénéficaires de la CMU-C, de l’ASS, de l’API, du RSA), ne coûte « que » 87 millions d’euros par an ?

Je ne vois à cela qu’une réponse : une grande partie des immigrés clandestins officiels (ceux qui peuvent prouver pour avoir l’AME qu’ils sont là sans avoir le droit d’y être depuis plus de trois ans), par souci d’économie pour leur nouvelle patrie d’accueil, refusent un cadeau de 1251 euros par an. Les braves gens. Et économes avec ça. Quelles chances, vraiment.

Cela ne consolera qu’à peine ceux qui payent leur forfait Navigo plein pot. Ces salauds ingrats".

Posté le 18 septembre 2009 à 15h32 par Lahire | Catégorie(s): France : Société

Commentaires

Oui oui, c'est ben vrai tout ça.
Mais en plus la réduction famille nombreuse des Gaulois ne s'applique pas avec NAVIGO.

On va se faire ROM ou clando, je vous le dis!

Rédigé par : Ethos | 18 sep 2009 16:06:32

Il y a encore 18 mois, dans les transports de mon coin de 93 très exotique, les africaines version boubou/tong étaient très largement fraudeuses, dans le bus comme dans le RER où elles demandaient toujours "de passer avec".
Puis d'un coup, comme par miracle, je les ai toutes vues valider leur pass navigo, ensemble, plus une qui fraudaient...
Je trouvais ça louche, jusqu'à ce que je comprenne que la région IDF leur payait désormais leur transport avec l'argent public.
Le tout fait à la cloche de bois, hein, parce que faudrait pas que les cochons de payeurs l'apprennent...

Rédigé par : Michel | 19 sep 2009 03:55:38

Faites comme moi: boycottez la RATP, achetez vous un scooter. On s'y retrouve en matière de coût.

Rédigé par : Fontey | 21 sep 2009 00:11:12

@Fontey

oui, on s'y retrouve tant que l'on n'est pas par terre au milieu du carrefour sous le coup d'une tentative de réanimation aussi tardive que vaine.

Combien en ai-je vu!

Saint Christophe vous protège.

Ethos

Rédigé par : Ethos | 23 sep 2009 09:56:51

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige