« Histoire belge... | Accueil | Google, la porte ouverte sur la vie de tous »

21 décembre 2009

"Nous imposerons un gouvernement mondial"

Déclaration de Ban Ki Moon à l'issue du sommet de Copenhague : ils ont perdu une bataille, ils semblent vouloir gagner la guerre malgré tout.

Posté le 21 décembre 2009 à 20h10 par Lahire | Catégorie(s): Environnement , France : Société

Commentaires

Ce n'est que la reprise d'une proposition de Benoît XVI, me semble-t-il...

[D'imposer un gouvernement? Il faudra me donner les références... Lahire]

Rédigé par : Robert | 21 déc 2009 20:51:21

Vous avez repris cette information d'un site qui propose aussi certains articles manifestement démentiels.
Attention à la tenue du Salon...

[Il nous arrive aussi de citer Le Monde, l'Humanité et autre Libé. Citer un article ne signifie pas cautionner tout le site! Il n'y va pas non plus de la tenue du Salon qui ne vous envoie que vers une seule page! Lahire]

Rédigé par : Trophyme | 22 déc 2009 00:05:23

Puisque vous me les demandez, voici les références : Ban Ki Moon parle précisément d'une "structure de gouvernance mondiale équitable".
Benoît XVI, dans Caritas in veritate, §57, écrit, lui :
"La mondialisation réclame certainement une autorité, puisque est en jeu le problème du bien commun qu’il faut poursuivre ensemble; cependant cette autorité devra être exercée de manière subsidiaire et polyarchique pour, d’une part, ne pas porter atteinte à la liberté et, d’autre part, être concrètement efficace."

[On est bien d'accord : l'ONU parle d'imposer un gouvernement, Benoît XVI parle lui d'une autorité "exercée de manière subsidiaire et polyarchique", exactement l'inverse de Ban Ki Moon. Lahire]

Rédigé par : Robert | 22 déc 2009 01:39:02


Je n e connais pas ce site mais cette déclaration de Ban Ki Moon est dans le droit fil de celles de Gordon Brown et consorts. L'escroquerie au climat, celle de la grippe A et tant d'autres menaces fantaisistes maniées par les organes de l'ONU montrent le chemin d'un gouvernement mondial que l'on baptise "gouvernance".

Que le pape ait appuyé dans ce sens ne fait aucun doute, et cela ne surprendra que ceux qui ne veulent pas noter l'universalité de l'église comme une constante. Que l'église soit née dans un monde romain unifié n'est pas innocent, elle n'a fait que souffrir les nations dans l'entre deux. Peut-être voit-elle la mondialisation actuelle comme une chance de revenir à une "gouvernance" spirituelle?

Mais pour l'ONU, il est clair que hors de cette perspective gouvernementale elle ne sert plus à rien. Et là TOUS les universalismes sont à l'oeuvre: l'OIC (Organisation des états islamiques) l'église catholique et le gauchisme au travers des ONG qui en sont le faux nez depuis 50 ans.

La liberté? Perdue à jamais si les HOMMES libres donnent dans le piège.

Mais c'est apparemment le cas.

Rédigé par : Clément | 22 déc 2009 09:01:01

[Relisez les commentaires avant d'un publier un comme ceci. Lahire]

Rédigé par : Robert | 23 déc 2009 10:54:46

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige