« Emeute à Nantes | Accueil | Le chiffre du jour »

27 mai 2010

Pour combler ses dettes, la Grèce veut faire payer l'Eglise orthodoxe

De Jean Quatremer :

"le gouvernement de Georges Papandréou, désespérément à la recherche d’argent frais, a annoncé, début mars, que les revenus de l’Église seraient imposés. Pourtant, on est très loin de la nationalisation sans indemnité de ses biens envisagée en 1987 par le père de l’actuel Premier ministre, Andreas, projet qui fut abandonné sur pression d’une rue qu’elle a su mobiliser : il s’agit, cette fois, de soumettre les revenus de l’exploitation de biens fonciers à un impôt de 20% et de taxer de 10% les legs immobiliers (5% seulement pour les dons en espèces, la quête du dimanche). Seuls les monastères du Mont Athos, une presqu’île au nord de la Grèce, échapperont à cette réforme, leur territoire bénéficiant d’un « statut spécial ». Un bon tiers des métropolites [...] a demandé au président du Saint Synode, l’Archevêque d’Athènes Hiéronimos II, de convoquer une session plénière de l’épiscopat afin de débattre du sujet. Des négociations sont en cours."

Posté le 27 mai 2010 à 08h39 par Michel Janva | Catégorie(s): Religions : Eglise orthodoxe

Commentaires

Est-ce que les autres cultes sont également concernés ?

Rédigé par : Démis | 27 mai 2010 16:48:22

Et la laïcité ?

Rédigé par : Simon | 27 mai 2010 17:45:04

Justement, lisez l'article de M. Quatremer. La citation ici est tronquée. On omet de dire que la Grèce n'est pas laïque dans sa constitution, et que les prêtres sont payés par l'Etat. Rien à voir avec la situation de la France.

Rédigé par : Maxou | 27 mai 2010 20:19:37

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige