« Le journalisme façon Famille chrétienne | Accueil | Les Missionnaires de la Miséricorde ouvrent une année de spiritualité à Toulon »

09 juin 2010

Le Hellfest devant le tribunal

Comme annoncé, la confédération nationale des associations familiales catholiques a décidé d’assigner en référé les organisateurs du Hellfest au tribunal de Nantes, jeudi.

Elle demande à Ben Barbaud, le créateur et organisateur de ce festival metal, son «interdiction aux mineurs et la connaissance des textes des chansons qui seront interprétées».

Addendum 10 juin : la décision sera rendue la 14 juin.

Posté le 9 juin 2010 à 11h54 par Michel Janva | Catégorie(s): Sectes et satanisme

Commentaires

tactiquement, une erreur grossiere

Rédigé par : aramis | 9 juin 2010 13:21:03

N'y aurait-il pas un autre axe de "combat", sans doute plus efficace : celui contre les financeurs publics ?

Rédigé par : Jean-Baptiste | 9 juin 2010 14:26:58

Ce que je redouterais le plus, est que cela risque de donner une belle publicité à ce hellfest. Certes il est bon que les gens soient informés, surtout concernant les méfaits psychologiques sur les plus fragiles. Mais connaissant la conduite actuelle des médias, ces derniers vont en faire des gorges chaudes et en profiter pour lancer de nouvelles avanies contre l'église catholique.

Rédigé par : free | 9 juin 2010 14:39:52

comme il est aisé de critiquer les actions que certains ont le courage de mener!
Que faire quand on découvre (ce qui est mon cas) les paroles des chants des groupes reçus par le Hellfest !
J'ai découvert ces textes de haine sur le site des AFC de loire Atlantique et maintenant je crois qu'il y a urgence à faire quelque chose et à prier.

Rédigé par : oiseau libre | 9 juin 2010 15:38:32

Je crois, comme Aramis, que c'est une grosse erreur sur le plan tactique.

Rédigé par : Fontey | 9 juin 2010 16:49:22

Aux commentateurs précédents :

Stop à ce genre de réactions !

Nos hiérarques ecclésiastiques en France ont opté pour votre "stratégie" depuis plus de quarante ans. Ne croyez-vous pas que nous en avons suffisamment goûté les fruits amers ?
Il faut que les catholiques fidèles se sentent soutenus par leurs semblables.
Il faut que les faibles soient raffermis dans leurs convictions par les plus forts.
Il faut que toutes les âmes de bonne volonté puissent avoir des repères.

Nous, chrétiens, avons reçu la Lumière.
Est-ce pour la mettre égoïstement sous le boisseau ?

Nous voyons les fruits de 40 ans de silence "tactique", d'abandon du combat - pour ne pas dire de pactisation avec l'ennemi (que l'on repense à la façon dont la Loi Veil est passée et à ses terribles conséquences : les catholiques qui n'ont pas réagi alors se sont objectivement rendus coupables de complicité avec les massacreurs de millions de bébés !).
Nous voyons aussi que les ennemis de l'Eglise s'inquiètent du développement d'une réaction de plus en plus vigoureuse et structurée tant spirituellement qu'intellectuellement.
Ces indices ne vous suffisent-ils pas ?

Relisez l'Evangile : le Christ n'était pas un bisounours !

Rédigé par : Christine | 9 juin 2010 17:58:50

D'accord avec Christine.

Rédigé par : Jean Theis | 9 juin 2010 18:55:17

Ce que font les AFC est de strict devoir pour un catholique comme pour tout homme d'ailleurs .
De plus c'est "tactiquement" necessaire .

Rédigé par : Henri P | 9 juin 2010 19:59:48

Pour mouiller notre chemise sur ce dossier,en tant qu'association "locale" nous pouvons dire que la situation 2010 n'est absolument pas comparable à 2009 et que organisateurs et politiques sont de plus en plus sur la défensive. les lignes bougent !
Beaucoup de personnes ignorent même l'existence de telles horreurs et toutes les initiatives motivées par le souci du bien commun sont les bienvenues.
Prière et action, toujours !
Nos posts sur le sujet : http://www.citeetculture.com/categorie-11455535.html

Rédigé par : Cité & Culture | 10 juin 2010 10:55:49

J'ai cotoyé des groupes satanistes du temps ou j'étais dans le "metal-system". Avec mon meilleur ami et guitariste du groupe auquel j'appartenais, on a même failli à Pau casser la gueule à des membres d'un groupe de death metal qui portaient un t-shirt sur lequel des blasphèmes gravissimes étaient sérigraphiés. Le fil des commentaires m'amène à réagir, notamment au post grandiloquent de "Christine"...Malgré mon hostilité foncière au métal sataniste, je persiste à croire que poursuivre n'est pas la solution. Rien n'est moins sûr pour les catholiques que de gagner sur ce terrain là.
J'aimerais me tromper mais la réalité c'est qu'au nom de la liberté d'expression, les organisations de défense catholiques perdent les procès les uns après les autres. Je crois qu'il faut informer, essayer de toucher les fans de ces groupes, essayer de les convaincre plutôt que de les poursuivre en justice. La seule solution: L'EVANGELISATION. Les jeunes qui participent au Hellfest (j'ai été un fan de Métal pendant des années et des années, je sais de quoi je parle) exècrent tout ce qui représente une contrainte. Si 90% d'entre eux ne comprennent absolument pas les paroles des groupes qu'ils ecoutent, ils ne sont pas moins travaillés par le rouleau compresseur anticatholique des médias. Comment vont-ils prendre la chose? "Cathos= inquisition", voilà dans quoi ces jeunes vont être confortés. La solution serait de créer une mission d'évangélisation ciblée sur ce public. C'est le Christ qu'il faut leur proposer: une condamnation en justice les précipitera davantage dans les rets des groupes sataniques et de leur discours. Et je crois, en dernier ressort, que si on demande la liberté d'expression pour nous mêmes, il faut se resoudre à l'accepter pour les autres. Personne nous force à assister à ces concerts pas plus qu'à passer une soirée dans une boîte gay du Marais ou à un meeting du PC...

Rédigé par : Fontey | 10 juin 2010 19:56:02

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige