« Tollé annoncé : il a osé écrire en faveur des catholiques français | Accueil | Avortement : menace contre l'objection de conscience pour éviter la pénurie de médecins »

07 octobre 2010

10 000 militaires déployés sur le sol national en cas de crise

C En cas de crise majeure, l'armée peut engager 10.000 hommes sur le territoire national, selon une instruction interministérielle rendue publique au moment où sort un livre dont l'auteur assure que "l'Etat prépare la guerre dans les cités françaises". L'existence de ce texte, daté du 3 mai 2010 est révélée dans le dernier numéro d'Armées d'aujourd'hui, publication officielle du ministère de la Défense.

Cette instruction a été rédigée, avec le concours des ministères de l'Intérieur et de la Défense, par le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN). Ce service du Premier ministre a confirmé l'existence de ce texte en précisant qu'il était classifié "confidentiel défense". Le SGDSN est notamment chargé de la planification des plans de réponses aux crises : plan Vigipirate et ceux de la famille "Pirate" (Piratair, Pirate-mer, NRBC ...). En cas de crise, cette instruction fixe le "contrat opérationnel 10.000 hommes" que les armées doivent pouvoir déployer en quelques jours.

Le préfet François Lucas, alors directeur de la protection et de la sécurité de l'Etat au SGDSN, a défini une crise majeure comme

"un évènement - pandémie, attaque terroriste, catastrophe, crise d'ordre public - dont la gravité et la portée conduisent les autorités gouvernementales à activer le dispositif interministériel de crise".

Posté le 7 octobre 2010 à 08h08 par Michel Janva | Catégorie(s): France : Société

Commentaires

Déploiment avec usage des armes et état d'urgence et tout et tout ? C'est quand que ça pète ?...
Ah, je viens de me réveiller !

Rédigé par : YannH | 7 oct 2010 08:22:42

Le contrat 10 000 hommes sur le territoire national n'est pas un plan secret: il figure explicitement dans le livre blanc sur la défense et la sécurité nationale... Il n'y a donc pas de scoop!

Rédigé par : du Mazel | 7 oct 2010 08:51:41

10000 pour tout le territoire...dom tom inclus?Ce qui fait 100 par département...50 en fait opérationnels.."faut bien qu'ils dorment et qu'ils mangent"
Et en face... combien de divisions...???

Rédigé par : senex | 7 oct 2010 09:35:34

Nous allons payer cher ces abandons de souveraineté dans ce qui fut notre sanctuaire ...

Rédigé par : Ethos | 7 oct 2010 10:01:39

Ce n'est pas nouveau : je connais quelqu'un qui a passé le mois de mai 1968 en alerte, consigné dans sa caserne; les camions étaient positionnés dans le sens du départ, au pied des bâtiments, réservoirs pleins, et prêts à partir en intervention, en cas de besoin.Mais l'ordre n'est pas venu !

Rédigé par : lama12 | 7 oct 2010 10:15:11

Quand on sait que les troupes projetés en Afghanistan mettent près d'un an pour être mis au niveau opérationnel avant leur départ (rendant caduque l'argument principal d'avoir une armée de professionnels) et que la guérilla urbaine (puisqu'il s'agit de cela principalement en France) n'est pas au programme, nos terreurs du 9-3 vont être vachement inquiètes de ce déploiement...

Rédigé par : PK | 7 oct 2010 11:27:19

et parmi les 10 000 hommes, combien seront pour l'autre bord ? 20 %? Plus ?

Rédigé par : SD-Vintage | 7 oct 2010 12:06:54

.... et combien d'hommes auparavant, lorsqu'il y avait le Service Militaire?

10.000 hommes pour "défendre" la France.

Nous sommes devenus aussi petits que la Belgique! Grâce a tous les fumiers du PS, UMP, RPR et autres traîtres.

Rédigé par : La Gueuse | 7 oct 2010 15:13:56

Il n'y a plus que la défense civile...
citoyen...ton fusil à pierre...
citoyen...ton vieux lance pierre...
citoyen...ta vielle rapière!
oui...mais...
pour investir...les caches...de nos traficants d'armes!

Rédigé par : jacky.a | 7 oct 2010 15:43:40

10.000,ce n'est rien
Lorsque le MPF avait le "vent en poupe" Guillaume Peltier parlait de constituer une garde de 100.000 hommes
c'était plus réaliste

Rédigé par : bébert | 7 oct 2010 18:35:54

Le pire est à venir, lorsque la France aura été délestée de ses armes nucléaires, l'Europe pourra enfin redevenir, pour une troisième fois, un théâtre des opérations militaires pour les anglo-américains; Ils pourront se permettre une nouvelle fois de tout casser en se faisant passer pour des libérateurs.

Rédigé par : jehan | 7 oct 2010 21:49:02

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige