« Le rédacteur de l'Express propose de prêter le Sacré-Coeur aux musulmans | Accueil | Du rififi au FN »

11 octobre 2010

Cinéma : la vérité l'emporte

"Hors-la-loi" est un échec, "Des hommes et des dieux" un succès :

Dhd "Le film "Hors-la-loi" confirme son échec. Moins de 200 000 spectateurs avaient été enregistrés la première semaine malgré un bon parc de salles. "Un bide" selon SeriesLive.com, "un flop" pour le blog TV News. A peine 310 000 entrées ont été comptées en 14 jours dans 437 salles...

"Des hommes et des dieux" atteint quant à lui 2 millions de spectateurs en 4 semaines (passées en tête du box-office) pour 464 copies (+22 la semaine dernière).

"Xavier Beauvois toujours en état de grâce", "Des hommes et des dieux au paradis", "au 7ème ciel du box-office", "les moines qui valaient deux millions", "la foi plus forte que l'argent" (allusion au film "Wall Street 2" battu la semaine de son lancement par "Des hommes et des dieux")... les médias ne sont pas avares en compliments devant ce beau succès. "Mais où s'arrêteront-ils ?" s'interroge même Pure People..."

Posté le 11 octobre 2010 à 15h32 par Lahire | Catégorie(s): Culture : cinéma , France : Société

Commentaires

Non seulement le film "Des hommes et des dieux" [et non pas, "Des dieux et des hommes" comme je l'ai entendu dire par des journalistes] cartonne, mais il n'a pas (encore ?) été projeté dans certaines villes.Par exemple, Paray le Monial, ce qui est vraiment un comble (et je reste poli).

Rédigé par : lama12 | 11 oct 2010 16:11:56

Deo Gracias, quelle heureuse nouvelle.

Rédigé par : Hildgarde | 11 oct 2010 16:16:11

Est ce que ce film aurait pour passer s'il avait vraiment dit tout, et qu'il avait été moins islamopolitiquement correct.
Il a été montré avant au Conseil Français du culte musulman cf info lu sur la Croix.
Enfin c'est vrai dans le contexte actuel, le film aurait pu ne pas exister et tant mieux s'il attire beaucoup de monde, mais que cela ne soit pas pour que les bobos deviennent toujours plus des bisounours en changeant de registre.
Bon j'essaie de positiver.

Rédigé par : c | 11 oct 2010 17:15:45

je me rejouis du succès d'un film de "lenteur" et de méditation.
Mais sur le plan purement cinématographqiue, je n'ai pas été convaincu ( malgré l'extraordinaire Lonsdale.
Il manquait ce "quelque chose" que j'avais trouvé dans "tous les matins du monde", ou encore la dimension "mystique" extraordinaire d'un vieux film indien: le salon de musique.

Mais ne boudons pas notre plaisir...

Rédigé par : trolltetram | 11 oct 2010 18:16:48

Oui,il manque...
Il manque un ostensoir, un vrai, qui authentifie la Présence Réelle sur cette terre que nos colons ont rendu si attachante.
Il manque un "Veni, creator !" qui marque l'espoir de la rendre à son évangélisation primordiale.
Il manque le sourire profond d'un moine sûr de la détermination de sa vocation. Celui du Père Luc, quoique très beau, n'est encore qu'humanitaire.
Il manque l'aveu d'une algérienne qui souhaite être "branche" et non pas seulement "oiseau".
S'ils avaient existé, peut-être Thibarin aurait-il eut meilleure presse auprès des militaires en guerre en Algérie. Et peut-être son islamocorrection est-il trop bien rendu dans le film !

Rédigé par : brennou | 11 oct 2010 22:49:27

J'ai trouvé ce film très beau et je suis heureuse qu'il remporte un tel succès, preuve que les voix dissidents peuvent aussi être écoutées lorsqu'elles ont le courage de parler.
Mais, cependant, suis-je la seule à avoir été gênée devant certaines scènes?
Ainsi particulièrement, la scène de la circoncision où les moines se joignent aux villageois (ce que je conçois évidemment) mais disent "amen" lorsque l'imam (ou autre chef religieux, je n'en sais rien en fait) psalmodie un verset du coran où il est demandé à allah de donner à ses fidèles la victoire sur les infidèles, à savoir les chrétiens entre autres.
D'autre part, il me semble que ce qui décide les moines à rester est leur sentiment de solidarité avec leurs frères musulmans plus que leur volonté de fidélité à Dieu. Enfin, c'est ainsi que cela m'a semblé être présenté mais j'ai peut être mal compris.

Rédigé par : Arwenn | 12 oct 2010 13:57:50

Ces moines étaient très courageux. Mais ils n'étaient pas très sensibles au droit naturel, à la liberté de conscience et à la liberté religieuse. Savoir qu'ils ont assisté en y participant par des prières, à une circoncision, acte barbare, horrible, superstitieux, achève en moi l'intérêt religieux que je pouvais leur porter. Il reste la sympathie pour leurs souffrances, une sympathie purement humaine, mais nous n'avions pas la même religion, ma religion est celle qui dit que l'ordre surnaturel ne détruit pas l'ordre naturel, mais l''élève, le sublime, en le respectant.

Nous sommes en plein au coeur de la crise religieuse des catholiques français. Pour eux (ceux de droite comme ceux de gauche), l'ordre surnaturel donne tous les droits, y compris celui de ne pas respecter la liberté religieuse ou la santé des enfants. Ce n'est pas ma religion, la mienne, je la trouve, entre autres dans Vatican II, entre autres dans Dignitatis humanae.

Non, je n'irai pas voir ce film, j'en sortirais trop peiné. Il y a déjà trop de sujets de chagrins pour s'en procurer un autre facultatif.

J'ai de la sympathie pour eux, comme j'ai de la sympathie pour les malheureux en général.

Rédigé par : Denis Merlin | 12 oct 2010 17:38:39

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige