« Les protestants s'inquiètent du projet de loi bioéthique | Accueil | Ces beaux moments du 8 décembre »

09 décembre 2010

Avortement : Marine Le Pen pour le droit des femmes à choisir

A Interrogée sur l'avortement, dans l'émission A Vous de Juger, ce soir, Marine Le Pen estime que l'on ne peut pas se réjouir des 200 000 avortements, mais qu'il faut des mesures incitatives (l'information, mesures pro-familles) pour que les femmes puissent garder leurs enfants. Mais elle précise aussitôt qu'elle leur laisse le choix de décider si elles avortent ou si elles n'avortent pas. C'est sans doute une position pro-famille, et donc une amélioration par rapport à la situation existante, mais ce n'est pas une position pro-vie, car elle ne prend pas en compte, en premier, la vie de celui qui peut être tué, l'enfant à naître.

Il aurait été utile qu'Arlette Chabot invite Bruno Gollnisch pour qu'il dise ce qu'il pense de son côté. Toutefois, en posant sa question, Arlette Chabot a fait passer un extrait d'une émission de L'Heure de Vérité des années 1980 dans laquelle Jean-Marie Le Pen estimait que la légalisation de l'avortement avait été une régression.

Posté le 9 décembre 2010 à 21h03 par Michel Janva | Catégorie(s): Culture de mort : Avortement , France : Politique en France

Commentaires

Alors, par pitié ! Que les pseudo-cathos tradis marinistes ne viennent pas nous vendre leur soupe !!!

Quand je pense que des Lefebvristes soutiennent ce genre d'opinions, ça me laisse sans voix ! C'était bien la peine de suivre Monseigneur Lefebvre dans le schisme en 1988, si c'est pour finir en partisan "pro-choice" vingt ans plus tard.

Rédigé par : Xtophe | 9 déc 2010 21:13:59

Marine Le Pen en plein déni de démocratie : jamais elle ne contredit AC en disant qu'elle est en lice pour élection avec un adversaire légitime, Bruno Gollnisch, ce qui est vraiment malhonnête, surtout quand on est issue d'un parti politique qui a souffert de pareils procédés anti-démocratiques dans des échéances nationales.

Marine Le Pen qui choisit délibérément de se couper de (ou de méprise) l'électorat catholique qui constitue l'un des appuis forts du FN.

Voilà qui est noté.

Rédigé par : XA | 9 déc 2010 21:19:08

Je ne vois pas vraiment de ce qui différencie Madame Le Pen de l'UMP sur cette question... Le FN de Marine n'aura pas de valeur ajoutée par rapport au parti de Christin Boutin. et de l'UMP.

Comme l'UMP, Elle a son Boutin,: Alexandre Simmonot et sa Roselyne Bachelot: Vénussia Myrtil.
A partir où cette question devient accessoire, ce n'est plus qu'une variable que l'on ajuste au gréé de son auditoire.
La défense de la vie est sacrifiée sur l'autel de la communication politique.D'autre sujet suivront. Triste "dédiabolisation" où l'on abdique des vérités de bon sens à la loi du nombre. Comme ça ne suffit pas, diabolisons en plus les catholiques "intégristes".
Ce faux pragmatisme est en réalité un miroir aux alouettes et les bénéfices que Marine compte en tirer sont dérisoires à long terme.
Je préfère être dans le monde, qu'être du monde. Par conséquent, elle n'aura pas ma voix.

Rédigé par : Guillaume | 9 déc 2010 21:31:09

Effectivement.

L'émission dans laquelle JMLP accusait la légalisation de l'avortement d'être une véritable régression morale et humaine date du 13 février 1984.

Du grand Jean-Marie Le Pen dans le texte : bel extrait d'anthologie ! Mais comme nous en sommes loin !

La fille de JMLP n'est pas pro-vie mais pro-famille. C'est mieux que la situation présente mais insuffisant. MLP veut limiter l'immigration mais non inverser les flux migratoires. C'est mieux mais insuffisant. MLP est favorable au travail le dimanche, c'est inacceptable. MLP défend une définition républicaine de la France, c'est inacceptable. MLP se fait l'ardent défenseur de la loi maçonnique anti-chrétienne de 1905, c'est inacceptable. ETC.

Je note par ailleurs que le Système médiatique la désigne comme le successeur automatique de JMLP. Arlette Chabot dit : "Dans quelques jours, Marine Le Pen doit succéder à son père à la tête du FN"... Quel mépris pour les adhérents du Front National. MLP ajoute : "Toute la classe médiatique me reconnaît comme la personne qui peut le mieux défendre et diriger le FN"... Justement, c'est ça le problème : que le système médiatique favorable à l'euromondialisme soutienne MLP. C'est inquiétant.

Enfin, on nous vante les mérites médiatiques de MLP : dans cette soirée, je trouve sa prestation très médiocre. Elle bafouille, fait des fautes de syntaxe, hésite, est accrochée à ses notes, ne répond pas toujours aux questions, dit beaucoup trop "moi je". Malgré la complaisance des journalistes, elle ne s'en sort pas et n'est pas convaincante du tout.

A tous les niveaux, Bruno Gollnisch est bien meilleur.

Rédigé par : Solange | 9 déc 2010 21:33:08

J'ai regardé la première demi-heure de l'émission, et c'est décidé, je ne voterai jamais pour elle.
Sa position sur l'avortement est quasiment inacceptable, comparée à celle de son père.
De plus, ses amalgames en terme économique ne révèle pas un raisonnement très poussé.
En outre, le passage où elle parle des "extrémistes" peut mettre en colère plus d'une personne. Elle utilise la diabolisation pour dédiaboliser (comme l'a dit Bruno Gollnisch).
Non, décidément, j'espère vraiment que M.Gollnisch sera le prochain président du FN, pour le bien du FN, pour le bien de la droite nationale et pour le bien de la France.

Rédigé par : rom dyli | 9 déc 2010 21:46:05

Dire qu'il faut que les femmes aient le choix, c'est méconnaître totalement la question de l'avortement.
a) Il a été démontré que du moment où la loi permet ce choix, une majorité de femmes qui avortent ont subie une pression souvent très forte de la part de l'entourage, pour qu'elles avortent.
b) les souffrances psychologiques et physiques post-avortement sont considérables mais niées car politiquement, idéologiquement, incorrectes.
Tout cela, vis à vis des femmes.
S'il s'agit de reflexion politique, il suffit de voir la courbe démographique européenne et française pour comprendre qu'il faut une politique nataliste
"musclée" si l'on veut commencer à inverser la tendance mortifère. Quand il s'agit de la vie ou la mort d'un peuple, on agit en conséquence.
Puis, quand on prétend gouverner un pays, il me semble qu'un peu de reflexion sur l'économie montre que les pays qui ont des enfants sont plus dynamiques que les pays peuplés de vieillards plus ou moins dépendants.
La situation démographique de la France est un problème de première urgence.

Rédigé par : texmex | 9 déc 2010 21:58:16

Merci pour cette info qui nous éclaire.
Rien à voir mais essentiel : je constate qu'en tapant "le sa" sur Google, on nous propose "le saint coran" juste avant "le Salon Beige", tout un symbole.... Je recommande donc aux lecteurs du SB de passer par Google avant d'ouvrir leur site favori afin que le SB passe avt le coran. D'aucuns diront qu'on s'en fout, je ne pense pas. C'est un symbole et une réalité. Objectif : que le SB passe en premier !

Conclusion : passez par Google aussi souvent que possible pour ouvrir le salon neige.

Rédigé par : Marie | 9 déc 2010 22:03:53

@ Michel JANVA
C'est la théorie du moindre mal que vous refusez, et qui est catholique. Je viens d'en retrouver la formulation romaine contemporaine, portant sur la loi et son rôle.
Pie XII
Discours aux juristes italiens - 6 décembre 1953 :
"Le devoir de réprimer les déviations morales et religieuses ne peut être... une norme d'action (1). Il doit être subordonné à des normes plus hautes et plus générales qui, dans certaines circonstances, permettent et même font peut-être apparaître comme le parti le meilleur celui de ne pas empêcher l'erreur, pour promouvoir un plus grand bien".

Pie XII ne dit pas et ne pouvait dire que cette promotion d'un plus grand bien était l'effet direct et comme essentiel du seul fait de tolérer le mal. Le fait de tolérer le mal (par le moindre mal qu'il suppose et qui peut seul le justifier) permet par ailleurs de promouvoir un plus grand bien.

C'est ce que Humanae Vitae a repris, ainsi que Veritatis Splendor et Donum Vitae, appliqué aux législations abortives.
Je tiens les passages à votre disposition.

[Comment faut-il vous l'écrire ? Je ne refuse pas ce que vous nommez le moindre mal. Et que l'Eglise ne nomme pas le moindre mal. Car il s'agit d'un bien : c'est un bien car c'est une amélioration de la situation existante.
La notion de moindre mal, telle qu'elle est comprise aujourd'hui, notamment par certains députés, consiste à voter une loi moins pire que la loi proposée à l'origine, mais aggravant quand même la situation. C'est ce que j'ai appelé le moindre pire. Nous en avons eu l'illustration avec l'affaire du travail dominical : des députés hostiles à la proposition de loi, l'ont finalement votée car elle avait été adoucie, alors qu'elle aggravait quand même la situation existante.

Votre ténacité à pervertir mes écrits m'oblige à vous poser cette question : êtes-vous favorable au meurtre de l'enfant à naître ?

A cette question, MLP vient de répondre : c'est aux femmes de choisir.

Et vous ?
MJ]

Rédigé par : PG | 9 déc 2010 22:19:06

PG se fourvoie totalement. Jusqu'où ira-t-il dans la justification des errements idéologiques de Marine Le Pen ? Ainsi, en arriver à prôner la liberté de choix de la femme relativement à l'avortement laisse pantois...

Triste exemple du catholicisme libéral : on ne peut pas suivre deux maîtres, l'un ou l'autre finira par l'emporter, surtout le mauvais maître. Chez PG, le marinisme l'a emporté sur la doctrine catholique.

Rédigé par : Solange | 9 déc 2010 23:23:19

Ca y est, le SB passe avant le "saint coran" sur google....comme quoi il suffit de le demander!

Rédigé par : Marie | 9 déc 2010 23:24:51

pg,
Je ne répondrai pas à ce que vous dites, MJ le fait mieux que moi.
Et je vous rassure, je suis bien persuadé que MJ a en sa possession Humanae Vitae, Veritatis Splendor et Donum Vitae.

J'en profite pour remercier toute l'équipe du Salon pour leur patience et leur pertinence dans la gestion des commentaires.
Dur travail dont je ne les remercie jamais assez!

Rédigé par : HB | 9 déc 2010 23:42:43

Hou là là Xtophe! Quel ton ! Prions pour l'unité de l'Eglise.

Evidemment: entre une schtroumpfette (devrais-je dire, une girouette?) blonde et... un chef qui se déplace aux marches pour la Vie, qui est prudent, intelligent, qui n'a pas peur de la Vérité, qui sait combattre, parler, argumenter, diriger, etc. avec ses défauts et ses qualités... le choix est largement fait.

D'autre part, je voudrais juste rappeler que tout Pouvoir vient de Dieu.
En relisant l'histoire de France on constate que Dieu a toujours su veiller sur nous.
Alors, simplement, PRIONS POUR LA FRANCE !! A vos chapelets!

et voici cette neuvaine, que la plupart connaissent sans doutes.
http://www.neuvaine-france.fr/

Rédigé par : Roxane | 10 déc 2010 00:14:09

Un parti peut avoir trois perspectives légitimes:
1) Aspirer à l'exercice du pouvoir seul (UMP, PS);
2) Aspirer à l'exercice du pouvoir en coalition (NC, PCF...);
3) Ne pas aspirer à l'exercice du pouvoir, mais façonner le débat public par une présence aux élections et dans certaines assemblées (NPA?, LO, "Liste Chrétienne"…).
Jusqu'ici, le programme du FN était cohérent avec ses perspectives électorales, qui le situaient essentiellement dans la 3e catégorie: il a servi de "maitre-étalon" sur un certain nombre de sujets, dont l'avortement (savoir s'il a fait plus de bien que de mal aux positions qu'il a défendues est une autre question). Le passage de la 3e à la 2e catégorie est possible, comme le passé l'a montré.
En revanche, Mme Le Pen veut non seulement que le FN exerce le pouvoir, mais qu'il l'exerce seul - puisqu'elle récuse sur le principe toute alliance avec l'UMP. Son "recentrage" (qui sur les sujets économiques est une gauchisation) participe de cette aspiration.
Si son aspiration à accéder au pouvoir était réaliste, ce recentrage serait défendable: il est normal qu'un parti de la 1ere catégorie soit amené à défendre un programme moins "pur" qu'un parti dans la 3e - ils n'ont pas la même fonction.
Mais voila: cette aspiration est irréaliste - le FN n'a ni de pres, ni de loin les moyens d'accéder seul au pouvoir (à moins de faire un acte de foi qui fasse fi de toute l'histoire électorale moderne dans l'ensemble des pays occidentaux).
Mme Le Pen promet donc un parti dont les perspectives (et la rhétorique !) le situeront dans la 3e catégorie, avec des idées qui se rapprocheront d'un parti de 1ere catégorie - autant dire qu'il ne servirait strictement a rien, sinon à nuire en reprenant des amalgames tels que "catho-négationniste" et en permettant aux medias de dire que les opposants aux PACS, à l’avortement, etc, sont « encore plus extrémistes que le FN ! » (ce que M. de Plunkett a déjà commence à faire avec gourmandise).
Et M. Gollnisch? Sa vision semble cohérente: assumer le fait que le FN est dans la 3e catégorie, sans exclure de passer dans la 2e par des alliances avec l'UMP (ce qui, a son tour, peut provoquer une recomposition ouvrant la voie a un grand parti de droite de 1ere catégorie... mais je m'emballe). Est-ce suffisant pour que le FN fasse plus de bien que de mal aux idées qu'il défend ? Non, et on peut s’inquiéter des vrais extrémistes dans son entourage de campagne…mais c'est au moins un début.

Rédigé par : HV | 10 déc 2010 01:06:07

Allez voir sur FDESOUCHE.
Il y a une suite de posts dans la partie debat sur les 2 candidats (MLP et BG)

Un commentaire suggere la politique du moindre mal par un projet d'amendement de la loi Veil plutot que lutter ,sans resultats depuis 35 ans,pour l'abrogation de cette loi.
Il propose la creation de "lycées maternité",soit 1 par region popur recevoir les eleves enceintes qui souhaitent faire vivre leur enfant...

Rédigé par : grenouille | 10 déc 2010 06:44:48


Il faut quand même se souvenir que MLP est une "politique". A cet égard, elle se doit d'assurer un certain équilibre entre ses forces électorales.

Or, il suffit de lire les études faites à ce jour, les Français sont :

-pour des mesures pro vie/pro famille

-ils considèrent que l'avortement ne doit être que le dernier choix (car pour beaucoup, ce sont les conditions matérielles (chômage ou étude, petit salaire ou rien du tout) et affectives (pas de famille pour être soutenu, se retrouver seul...Le père ayant disparu dans la nature)et donc approuvent toutes les mesures visant à 1) informer les femmes, réellement, sur la gravité de l'acte d'avorter ; 2) informer les femmes sur les aides pour garder leurs enfants si l'avortement est envisagé pour pallier aux difficultés matérielles et affectives.

Mais les Français sont CONTRE l'abrogation de la loi VEIL. Sans considérer - comme les médias - qu'il s'agit d'un "droit"...Ils ont en mémoire :

-les viols
-les précédents de la loi Veil : des femmes qui avortaient dans des conditions scandaleuses et risquées (et la série "le village français" va leur en fournir un souvenir éloquent)

Pour cette raison, l'avortement est aux yeux des Français une solution moins mauvaise qu'une autre...

C'est ce qui explique, je pense, le positionnement de MLP.

JMP pouvait, lui, jadis, aller plus loin...Puisque l'avortement n'était pas "entré dans les moeurs". Mais en 2010, ce n'est pas possible.

Surtout, la "stratégie" du père et de la fille est différente.

Lui, cherchait à exister médiatiquement...Pour faire un bon score.

Elle - forte du 21 avril 2002 - ambitionne la présidence de la République. Et cela demande, à l'évidence, un équilibre inopérant pour M. JLP.


Rédigé par : seb | 10 déc 2010 07:37:52

On ne peut pas être contre la loi naturelle, une fois cela adopté tout est possible.

Rédigé par : LB | 10 déc 2010 07:54:07

Marine a été formidable, seule face à 4 adversaires.

Gollnisch doit être complètement démoralisé...

["Formidable" : elle se déclare pour le droit de choisir ou non le meurtre de l'enfant et elle est "formidable".... MJ]

Rédigé par : Philippe | 10 déc 2010 09:29:48

Je ne fais pas d'illusion sur la faible probabilité de voir cette modeste contriution publiée mais je tenais à réagir sur la prestation de Marine Le Pen hier soir (et non sur un autre sujet qui est de savoir si Marine Le Pen est meilleure que Bruno Gollnish ou vice versa, ce qui est un autre sujet).
Revenons aux faits : hier soir, à une heure de grande écoute, un représentant de la droite nationale a pu s'exprimer pendant 1h30. Elle a pu aborder de nombreux sujets, notamment économiques. L'engagement politique ne peut en effet se limiter aux questions de société, quand bien même elles sont très importantes et souvent liées aux questions économiques (Ex : retraites et natalité).
Focaliser le débat sur la question de l'avortement me fait penser à l'obsession des journalistes sur le fameux "point de détail" de Jean-Marie Le Pen. C'est faire une fixette sur un sujet important au détriment du reste. Pourtant, la politique nécessite une approche globale et un programme complet et pas uniquement sociétal ou analysé à travers les points non négociables de façon exclusive et donc réductrice.
Mais puisque l'avortement est un sujet qui semble tenir à coeur les commentateurs du salon beige (peut-être bien plus que les lecteurs), attardons-nous y quelques instants. Marine Le Pen défend en effet une position du "moindre mal". Pourquoi ? Parce que sa position serait une avancée formidable pour la vie en comparaison de la situation actuelle. (ce qui n'est pas le même contexte que dans le travail du dimanche). Le drame de l'avortement est, vous l'avez dit, la mort d'innocents. Et non la possibilité de cette mort. L'avortement ne date pas d'hier et je préfère vivre dans uns société qui autorise l'avortement mais où les femmes choisissent de donner la vie plutôt que dans une société qui interdit l'avortement mais où les femmes avortent. La réponse politique (et non celle de la discussion dans un salon) au drame de l'avortement est de redonner le goût de la vie et la valeur de la vie, rendant ainsi sa législation caduque.
Je m'arrête là puisque je pense que le sujet qui intéresse les commentateurs du salon beige est le duel entre Marine Le Pen et Bruno Gollnish, et non l'avenir de notre pays. C'est dommage et cela ne contribue pas au rayonnement des catholiques en politique qui témoignent ainsi de leur difficulté à aborder les questions essentielles de la vie (économie, justice, éducation, relations internationales...). Si les points non négociables sont bien évidement des points importants, je vous rappelle que le politique a la responsabilité de nos vies. Etre pour la vie, ce n'est pas seulement militer pour son respect de la conception à la naissance et à l'heure de la mort, car entre les 2, il y la vie, il y a des familles qui aujourd'hui explosent à causes des conditions socio-économiques difficiles de notre pays. Il ne faudrait pas l'oublier.

Rédigé par : MarcoPolo | 10 déc 2010 10:32:56

Puisque nous sommes dans le paraitre et non plus dans une doctrine solide ,il faut reconnaitre que madame DATI ,avec des mines à la simone VEIL ,a largement dominé marine.
Il ne suffit pas de dénoncer les maux actuels ,il faut pouvoir proposer et expliquer un programme économique crédible et là marine a été désastreuse avec Duhamel.le fn a vraiment besoin du rassemblement des tetes pensantes de la mouvance nationale et ne pas se contenter d'un petit feu d'artifices .

Rédigé par : CAD | 10 déc 2010 10:35:15

Quelle magnifique présidente du FN nous allons avoir, pugnace, réactive, souriante, très à l'aise malgré les attaques haineuses de quatre adversaires très combatifs et "last but not least" elle était vraiment en beauté hier soir !

Rédigé par : un passant | 10 déc 2010 11:00:19

à Monsieur Janva
Je n'ai pas la même position que vous sur l'avortement ...Je crois encore en avoir le droit.
Je pense que la position de Marine sur le sujet est la bonne et c'est celle du FN depuis 1986 comme elle l'a d'ailleurs rappelé lors de l'émission...
Des mesures pour favoriser l'accueil de la vie et limiter aux maximum le nombre d'avortements.
Interdire l'avortement comme cela aujourd'hui est un pur fantasme.
Je veux , à titre personnel une Ferrari à NOËL.
L'aurais-je?
Si la France appliquait les mesures de Marine Le Pen, elle irait déjà beaucoup mieux.

Rédigé par : Philippe | 10 déc 2010 11:11:03

Manifestement, il entre dans ce salon des gens pas très....catholiques!

Rédigé par : HB | 10 déc 2010 11:35:36

La position de MLP est consensuelle et innaceptable dans l'absolu, c'est certain, et cela sent à plein nez la trouille de passer pour une ringarde alors qu'elle grimpe dans les sondages.

Ceci étant dit, sur le terrain, ne serai-ce pas déjà un progrès ENORME de proposer réellement le choix aux femmes ? Choix qui ne leur est pas donné aujourd'hui. Choix qui pourrait passer par le financement équivalent d'associations provie, proposant une alternative, la création de foyers maternels et la diffusion de numéros verts pour l'écoute et l'accueil de ces femmes ? Bref, tout ce que ne se fait pas aujourd'hui. Une première étape avant une grande loi provie.

Créer les conditions d'un vrai choix supposerait de dire certaines vérités et sauverait bon nombre d'enfants.

Rédigé par : xav007 | 10 déc 2010 11:41:50

MLP a été favoriséé lors de cette émission par des journalistes caricaturaux ,d'une nullité et d'une incivilité telles que la différence ne pouvait jouer qu'en sa faveur indépendamment de ses arguments !
par contre ,la désignation de MLP comme déja presidente du FN ,avant les élections montre quel souci démocratique anime ces adeptes des vertus républicaines !...ne serait-ce que pour cela( et pour bien d'autres raisons) il serait excellent que B.Gollnisch prenne la tête de ce parti !

Rédigé par : piques-à-sots | 10 déc 2010 12:27:49

@ MJ
Je ne suis pas daccord avec Marine et pour tout dire je ne l'aime pas
Mais sur le plan politique,elle a fait une bonne prestation qui va sur le plan electoral la propulser

Rédigé par : Paco | 10 déc 2010 12:50:32

De quoi ne seront-ils pas capable ceux qui peuvent assassiner l'enfant dans le ventre de leur mère ?

Rédigé par : LB | 10 déc 2010 13:00:40

Xtophe lorsque vous écrivez : "Alors, par pitié ! Que les pseudo-cathos tradis marinistes ne viennent pas nous vendre leur soupe !!! Quand je pense que des Lefebvristes soutiennent ce genre d'opinions, ça me laisse sans voix ! "
j'ai envie de vous dire "Pujadas tombe ton masque". Vos propos simplistes et vos raccourcis sont dignes de son émission et de son mensonge permanent, avec de tels propos l'agence Capa va vite vous recruter.
A part cela je suis "tradi" et je n'irai surement pas voter pour Marine...

Rédigé par : bernard | 10 déc 2010 13:04:44

"Marine a été formidable"... formule creuse qui ne veut rien dire et qui n'est étayée par aucun argument tant sur la forme que sur le fond.

Sur la forme, j'ai dit plus haut ce qu'il fallait penser de la médiocre prestation de la fille de JMLP : elle ne réussissait pas à poser sa voix ni à se détacher de ses notes, ce qui était particulièrement visible dans les gros plans. Elle n'a fait que réciter sans conviction des phrases toutes faites. Elle ne nous apprend rien de plus. Le court extrait sur l'avortement de JMLP (émission Heure de Vérité du 13/02/1984 et diffusé hier pendant l'émission) a montré le gouffre abyssal qui sépare le père de sa fille sur le plan syntaxique, lexical, culturel. MLP n'est pas formidable.

Sur le fond, Michel Janva a fort bien répondu : comment peut-on trouver "formidable" une politicienne attaché à la culture de mort (ce que JMLP a appelé "une régression morale et humaine plusieurs siècles et même millénaires") ? Comment peut-on trouver "formidable" une politicienne qui passe son temps à diaboliser "l'extrême droite" pour se faire élire à la place du méchant Bruno Gollnisch ?

Dire que MLP est "formidable", sans argument car il n'y en a pas, c'est faire du dogmatisme. C'est une vérité révélée et intangible, qui ne se discute pas. Entre PG qui justifie l'impossible et Philippe qui pratique l'autopersuasion, les marnistes me fichent vraiment la trouille !

Quant à Gollnisch, je ne le crois pas démoralisé : en effet, à voir l'ensemble du Système politico-médiatique UMPS adouber MLP à la tête du FN (de quoi j'me mêle ?), je crois que Bruno a encore gagner beaucoup de voix d'adhérents. Les nationaux ne sont pas des veaux : assister à ce spectacle fait réfléchir beaucoup de gens au FN. Encore faut-il y appartenir pour s'en rendre compte. Ce qui n'est ni le cas de Philippe, ni celui de PG.

En avant avec Bruno Gollnisch !

Rédigé par : Solange | 10 déc 2010 13:10:21

@ Marie, vous oubliez un adversaire de taille : le "salon du chocolat", qui passe avant le salon beige...


Rédigé par : Mû de Jamir | 10 déc 2010 13:14:47

Curieux tout ça. Car contrairement à d'autres qui ne réalisent pas vraiment leurs paroles, Marine, par sa culture, par son éducation et par son père, mesure exactement le sens et les conséquences de ses paroles et de sa position.

Rédigé par : roro | 10 déc 2010 13:42:31

@un passant
Vous devez confondre la politique française avec le concours de Miss France ou la Star Academy.

@xav007
Ne vous laissez pas embobiner par une politique schizophrène. Ne voyez-vous pas que vous vous construisez tout seul un film? Le problème n'est pas que le FN puisse avoir par certaines mesures une politique pro-famille. Ce n'est pas de ce côté là que ça coince.
Mais pour obtenir cet effet qui est bon, vous ne pouvez pas passer par un moyen qui est mauvais (la reconnaissance de l'avortement). C'est là l'enseignement de l'Eglise sur le moindre mal.

Rédigé par : JPA | 10 déc 2010 14:08:08

J'ajoute que vous ne pouvez pas plus dire "C'est inacceptable sur l'avortement, mais elle ferait le bien dans d'autres domaines". De même qu'une seul péché mortel vaut à une âme la perte de la grâce sanctifiante, de même en politique comme en toute chose, le bien (ou l'apparence de bien) ne justifie pas le mal par ailleurs.

Rédigé par : JPA | 10 déc 2010 14:12:50

@JPA
1. Je ne me place pas sur le terrain de la défense ou non de MLP, qui m'indiffère d'ailleurs. Mais sur le fond de sa position.
2. "Pour obtenir cet effet qui est bon, vous ne pouvez pas passer par un moyen qui est mauvais. C'est là l'enseignement de l'Eglise sur le moindre mal".
==> Nous sommes d'accord. Qui parle d'utiliser un moyen mauvais ? Pas moi : ce moyen mauvais est malheureusement déjà en place : c'est la Loi Veil.
Comment, dans un premier temps, sans pour autant cesser le combat, en atténuer ou en supprimer les effets, est peut-petre une voie sage et parallèle.

Rédigé par : xav007 | 10 déc 2010 17:17:47

marine le pen est pour le choix des femmes. pour choisir il faut etre informe. marine le pen propose-t-elle que des films sur l'avortement soit proposé aux femmes ? non ! marine le pen se moque du monde.

Rédigé par : lebourg | 10 déc 2010 17:33:54

D'habitude les articles qui génèrent 34 commentaires portent sur des sujets intéressants,c'est pourquoi je ne comprends pas comment un personnage qui ne présente AUCUN intérêt,comme c'est le cas pour MLP peut en susciter autant sur le SB, je suis vraiment déçue.

Rédigé par : Fleur de lys | 10 déc 2010 19:50:19

@xav0007
La loi Veil est matériellement en place. Mais pour un catholique, elle reste un faux-droit, car il n'est pas permis de légiférer contre les lois divines.
Le moyen mauvais, c'est la soumission à un faux principe.

Votre conclusion est une voie admissible, mais elle est incompatible avec la reconnaissance de principe du "droit" à l'avortement.

Rédigé par : JPA | 10 déc 2010 19:54:59

Ceux qui se moquent du monde c'est ceux qui prétendent que Marine soit "pro-choice", au sens américain (pro-avortement), ce qu'elle n'est absolument pas et elle l'a dit clairement.
En revanche, et ça aussi elle l'a dit clairement, Marine LE PEN CONSTATE que les Françaises n'ont PLUS LE CHOIX de garder leur bébé, ce pour des raisons politiques (politique anti-famille et immigrationniste) et pour des raisons économiques (conséquences de la politique anti-famille: baisse du pouvoir d'achat des ménages, prolétarisation des familles, obligation de travaioller pour les femmes afin de survivre, etc.).
Marine veut RETABLIR pour les femmes le choix de garder et d'élever leurs enfants.
Les interprétations perfides et volontairement vicieuses sur ce sujet contre Marine discréditent totalement leurs auteurs.

Rédigé par : Olivier M | 10 déc 2010 20:00:48

Tous les commentaires sont très vrais. Marine veut faire de son parti un parti « honorable » ce qui passe par non seulement l'acceptation de l'avortement, mais également de son principe. Pourtant, la défense de l'avortement pendant des années par le front national n'a pas empêché près d'un Français sur cinq de voter pour lui, alors que ces mêmes électeurs étaient majoritairement pour l'avortement.
Cela dit, pour être élu, il y a des idées qu'il est interdit de prononcer. Tout en pensant que tel candidat fera ce dont il n'a jamais parlé. C'est comme cela que Nicolas Sarkozy s'est fait élire. Quid de Marine Le Pen? Nous sommes condamnés à voter à l'aveugle.
Malheureusement en effet il n'y a pas que l'avortement, mais tous les autres sujets à prendre en compte. Qui fera le mieux? Mais les explosions de couples sont beaucoup plus dues a une vision des relations humaines qu'aux conditions socio-économiques: un couple résistera beaucoup mieux aux intempéries de la vie. En revanche, le fait de considérer l'autre, la femme en général comme une source de plaisir et de confort, le refus de la famille comme un enchaînement, et le refus de s'engager sont beaucoup plus à l'origine de l'instabilité des couples.
Le virage de Marine était prévisible, du fait de l'augmentation de l'électorat ouvrier et jeune qui n'est catholique tout au plus que de culture, qui ne connaît généralement rien au catholicisme (merci Pierres vivantes et l'épiscopat), alors que l'électorat catholique traditionnel est une part infime de l'électorat Front National (préférant massivement la droite de gouvernement, de l'udf à Villiers), et que la majorité des catholiques qui votent front national continueront à le faire.
En effet, le vote front national c'est essentiellement l'immigration et l'insécurité. Et si sur ce sujet la, elle va trop au centre, elle perdra ses électeurs.
Le virage de Marine était prévisible quant aux convictions éthiques des catholiques. Maintenant, je fais une autre prévision : une fois élue à la tête du parti, elle recherchera des alliances avec les partis de centre droit, comme tous les partis "d'extrême droite" européens. Elle n'a aucune chance d'être élue seule, avec contre elle les journalistes, le clergé et l'épiscopat, les intellectuels et les artistes, la quasi-totalité des enseignants... et son soutien à l'avortement ne lui apportera pas plus de voix. Car l'opposition à ce parti, comme son soutien, provient d'autres choses: la culture de la diversité.
Marine Le Pen n'est pas pour le moindre mal, mais pour le mal tout court. La loi Giscard Chirac de 1974 prévoyait un volet d'aide aux femmes qui ne voulaient pas avorter. Ce volet n'a jamais été mis en oeuvre, car pour tout faire pour la vie, il faut être pro vie.
Une chose est sûre, finie l'opposition stérile, Marine Le Pen veut faire de son parti un parti d'élus et de gouvernement.
Cela dit, des élus de la droite classique sont ouvertement contre l'avortement et quand même élus, et les idées du parti socialiste relevant de plus en plus de la psychiatrie, je ferai tout pour qu'il n'arrive pas au pouvoir.

Rédigé par : SD-Vintage | 10 déc 2010 20:23:35

@ Olivier M, toujours fidèle militant du Front National : "Marine veut RETABLIR pour les femmes le choix de garder et d'élever leurs enfants.". Ce choix existe déjà, sinon il n'y aurait plus de naissances en France depuis 1974.
"pour les femmes le choix": c'est cela être "pro choice", à l'américaine.

Rédigé par : SD-Vintage | 10 déc 2010 21:18:00

"La loi Giscard Chirac de 1974 prévoyait un volet d'aide aux femmes qui ne voulaient pas avorter. Ce volet n'a jamais été mis en oeuvre, car pour tout faire pour la vie, il faut être pro vie." (SD-Vintage) ?

Raison de plus pour voter MARINE, puisqu'elle veut justement mettre en oeuvre une grande politique familiale !

C'est une "Politique", pas une donneuse de leçons enfermée dans sa tour d'ivoire...

Rédigé par : CANDIDE | 10 déc 2010 22:18:44

En politique et femme qu'elle est, elle veut limiter l'avortement en donnant aux femmes la possibilité de garder leur enfant. Les femmes aiment naturellement leur enfant. Marine Le pen n'est pas Simone Veil. A terme elle veut supprimer, de fait, l'avortement. Politiquement, cela ne se fera que progressivement, puisqu'elle est plutôt pour sauver le peuple français de l'anéantissement progressif, eut égard au fait, qu'elle veut le pouvoir en 2012 pour rétablir la France dans sa souveraineté territoriale, nationale et monétaire. Si elle veut que l'anéantissement du peuple français continue, il lui suffit de ne pas accéder au pouvoir en 2012. Or elle donne, me semble-t-il, tous les symptômes de la volonté contraire.

["A terme elle veut supprimer, de fait, l'avortement."
Prouvez-le.
MJ]

Rédigé par : Droal | 10 déc 2010 22:20:11

@JPA

Sur la finalité nous sommes d'accord : la reconnaissance du "droit" à l'avortement va contre la loi de Dieu et doit être combattue.
Après, tout est question de stratégie pour atteindre cet objectif.

Rédigé par : xav007 | 10 déc 2010 22:21:49

A Bernard,

Vous n'avez visiblement pas compris ce que j'ai écrit... Alors, je recommence rien que pour vous.

Je n'ai JAMAIS écrit que tous les fradis votaient pour la fille de Le Pen.

J'ai précisément écrit que le fait que DES Lefebvristes soutenaient le combat politique de la fille de Le Pen me laissait sans voix. J'ai bien dit DES lefebvristes ! Pas LES lefebvristes ! Je ne suis quand même pas complètement demeuré !!!

Car convenez avec moi que les tradis qui soutiennent les options politiques de la fille de Le Pen avaient choisi de défier le Pape vingt ans auparavant en suivant Monseigneur Lefebvre.

En clair, - et ce n'est nullement un jugement de valeur, mais une simple constatation - pourquoi avoir suivi l'Evêque le plus catholique de France et s'être opposé à Rome il y a vingt ans, si c'est pour finalement accepter le relativisme mortifère de la fille de Le Pen ? N'est-ce pas là contradictoire ??? Et surtout, est-ce bien sérieux ?

Pour info, je suis également tradi ; et je ne voterai JAMAIS plus pour la fille de Le Pen. JAMAIS !!! Quand bien même serait-elle confronté à un suppôt de Lénine !

Rédigé par : Xtophe | 10 déc 2010 22:54:19

@xav007
C'est la force de nos adversaires que d'avoir intoxiqué une partie du camp national en les persuadant qu'il "fallait" fléchir pour espérer arriver au pouvoir.

Les scores respectifs de Le Pen en 2002 avec une politique claire et en 2007 avec une politique évasive me laissent penser qu'il n'y a aucune évidence.

Rédigé par : JPA | 10 déc 2010 23:10:55

@ Xtophe: votre aversion vous aveugle.
Vous préférez une "suppôt de Lénine" plutôt que Marine LE PEN?
Vous n'avez donc aucune leçon de morale à donner à ceux que vous qualifiez de "lefebvristes" (eh, oui! il y en a qui soutiennent Marine! et ils restent 100% catholiques, ne vous en déplaise.)
Marine offre les seuls alternatives raisonnables et réalistes pour contrer la culture de mort.
C'est pour sa défense de la Vie et de la Famille que nous la suivrons.

Rédigé par : Olivier M | 10 déc 2010 23:11:32

...où êtes-vous, PK ???
Si vous aviez parié sur le nombre de commentaires, vous auriez gagné! (encore une fois...)

Rédigé par : Malloy | 10 déc 2010 23:41:19

A Michel Janva.
Lorsque je dis que Marine Le Pen est une POLITIQUE, je pèse mes mots.
Marine Le Pen VEUT LE POUVOIR. Elle veut le pouvoir pour FAIRE QUOI?
Pour sauver le peuple français de l'anéantissement total, elle va accepter un anéantissement partiel. Cette part de volonté libre des femmes d'avorter leur enfant pour telle ou telle raison, elle va l'accepter. Tout en favorisant le choix des femmes de garder leur enfant par tous les moyens qui seront à sa disposition quand elle aura le "pouvoir". Pouvoir limité même par Dieu qui peut nous disposer au bien mais qui ne peut pas nous obliger, eu égard au fait que l'amour au pas de l'oie n'existe pas. Autrement dit, il ne peut y avoir d'amour sans liberté.
De plus, étant en face d’Arlette Chabot, celle-ci la sommait d’oser dire qu’elle voulait retirer aux femmes la « liberté » d’avorter. Marine Le Pen ne pouvait dire oui, en l’état actuel de l’opinion formatée du pays. Elle a seulement dit qu’elle voulait tout faire pour disposer les femmes à accueillir leur bébé si elles le voulaient, car accepter la venue d’un bébé est aussi une « liberté » à laquelle une future maman peut-être profondément attachée. En disposant la femme à accueillir l’enfant, elle veut démonter les « structures de péché » qu’évoquait Jean-Paul II.
Bien entendu, je ne peux pas vous PROUVER ce que vous me demandez, mais certains indices conduisent dans une certaine direction. Par exemple, dans le reportage d’antenne 2, il était montré que le résultat des élections du 21 avril 2002 fut une joie comparable à celle de la venue d’un enfant, pour Marine le Pen. Cela montre que Marine est une maman comme tout le monde et une politique dans l’âme, sensible a un bon résultat qu’elle compare à une sorte d’accouchement, de naissance.
Quoique relativement long, je vous fais suivre un commentaire que j’ai écris dans Nation Presse Info.
Bonjour.

Je suis tout nouveau, je viens de prendre la carte du FN (France Nouvelle ?) depuis à peu près deux semaines avec le Corsaire breton national à l’hermine sur l’épaule gauche et le chien ou chienne de course, de pure race, reposant tranquillement au pied du menhir. J’ai donc un œil neuf par rapport aux guerres internes FN.

Il n’aura échappé à personne que la benjamine de « n’a qu’un œil » fait partie de ces personnes qui crèvent l’écran et qui fond monter l’audience. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’un Ruquier et particulièrement un Michel Drucker ne veulent pas l’accepter dans leur émission. Surtout ce dernier, qui sait particulièrement à qui il a affaire lorsqu’on se rappelle qu’il a dit que « la télévision pourrait rendre une vache célèbre » ; et Michel Drucker est un expert en télévision. Or, Marine Le Pen n’est pas une vache et ne veut pas devenir célèbre. Elle l’est déjà en tant que « Fille du Diable » hors FN, et maintenant, intra FN.

Ce qu’elle veut, c’est faire du FN un MOYEN. Je cite : « une machine de guerre à la conquête du pouvoir ». C’est un langage strictement viril sortant d’un bouche strictement féminine.

Le « pouvoir » pour faire quoi ?

Pour rétablir la France dans sa Souveraineté territoriale, nationale et monétaire.


Puisque « gouverner, c’est prévoir », elle a déjà mis au point un plan de sortie de l’euro en 12 étapes et trois phases : avant, pendant et après la sortie. J’ajoute que ce qui sera non moins décisif, ce sera l’aspect historique, voire prophétique des monnaies du Nouveau Franc qui circulera sans cesse sur le territoire national et au-delà ; je veux parler des « figures » portées par ces pièces et billets qui montreront quotidiennement quel « esprit » elle entend véhiculer à la face de tous et d’abord devant le peuple de la première des Nations. Cette monnaie, témoin direct de la souveraineté de la France, sera aussi un message porté au monde entier.

Marine Le Pen ne se contente pas d’être une ravissante femme blonde aux yeux bleus, de 42 ans, au rayonnement solaire gouverné par le signe du Lion qui l’incline à aimer être en évidence et, par son ascendant Balance, qui la porte naturellement au charme de l’équilibre, mais aussi au sens de la justice avec son pendant féminin : la justesse.

Elle sera contente quand elle aura réussi à trancher trois nœuds gordiens. Celui du FN, le 15 et 16 janvier 2011. Celui de la France, le 22 avril et 6 mai 2012. Celui de l’Europe, du 6 mai 2012 à mai 2017.

Celui du FN n’est pas le plus mince, puisque c’est le PREMIER, le plus intérieur.

Elle veut rassembler les Français sur la France et pour ce faire elle a besoin d’une machine de guerre TOUTE A ELLE. C’est pour cette raison qu’elle a dit, récemment, ceci : « Ce congrès a ceci d'extraordinairement important et intéressant que nous allons enfin savoir ce que les adhérents veulent.»

Un « chef » est seul. Et c’est parce qu’il est seul qu’il a BESOIN de tout le monde.

Six hommes :
Charles de Gaulle : UN politique.
Georges Pompidou : un gestionnaire.
Valéry Giscard d’Estaing : un économiste.
François Mitterrand : un joueur.
Jacques Chirac : un amateur de Sumo.
Nicolas Sarkozy : un américain.

Une femme :
Marine Le Pen : UNE politique.

A voir les blogs, il y a déjà pas mal de membres du peuple français qui caressent l'idée que Marine Le Pen pourrait avoir la stature pour devenir la première Présidente de la cinquième République, le septième « Président ».

Jeanne d’arc en habit d’homme, en somme.


[Une présidente élue sur les valeurs des autres donc. Jeanne d'Arc s'est bien moquée du qu'en dira-t-on. Face à Arlette Chabot, elle aurait pu parler du droit à la vie du bébé, plutôt que de plaider pour la liberté des femmes à avorter. Cela aurait été un pavé dans la mare, comme elle sait faire. Ce n'est pas une attitude pro-vie, voilà tout. MJ]

Rédigé par : Droal | 11 déc 2010 01:16:54

@ Xtophe

Plutôt Lénine que Marine ! Le goulag pour mon ghetto ! Le ghetto pour tous, donc le goulag pour tous !
Nous avançons, nous avançons : bel aveu de haine auto destructrice.
A lire les commentaires de beaucoup, dont bien peu abordent le sujet sous l'angle de la doctrine catholique, à partir des enseignements et des textes romains, mais à partir de considérations totalement passionnels ou subjectives, oncomprend comment les chefs chouans qui tenaient les 12 départements de l'Ouest au moment où la révolution était le plus vulnérable ont su se diviser et périr.
Où comment l'échec du 6 février 34, du aux divisions, encore, alors que le Préfet de Police de Paris s'appelait CHIAPPE, a permis la réussite du front populaire.
Bravo Xtophe : vous avez intégré les vrais fondamentaux de la ''haine nationale'', celle qui considère le frère comme un ennemi et l'ennemi comme une délivrance.
Votre déclaration suicidaire est un cas clinique : si la révolution triomphe, c'est qu'elle sait désunir ses adversaires et les transformer en complices involontaires, par abdication de toute rationnalité. Dans ce sens, vite, en effet recourrons au communisme : il fera fusiller Marine LE PEN, rêve avoué ici par beaucoup, car elle est, il ne faut pas hésiter à le dire, le véritable auteur de la loi Veil et l'instauratrice de l'avortement en France. Il y a des preuves si on sait bien chercher : elle avait 7 ans en 1975. Donc l'âge de raison, donc, donc.....tout s'explique.
Et si on étudiait enfin le sujet sous l'angle de l'enseignement de ROME, non pas tronqué pour convenances, mais dans son intégralité, depuis Pie XII jusqu'à Benoit XVI, textes contre textes ?

Rédigé par : PG | 11 déc 2010 02:02:17

Par une dialectique aveugle, Olivier M essaie de faire passer que Madame Le Pen, favorable, je cite, "à ce que les femmes aient le choix d'avorter", ne serait pas "pro choice". Les bras m'en tombent...
C'est bien les réactions d'apparatchik cela. Qu'est ce qu'on aurait entendu de leur part si c'était Madame Morano, qui avait, et qui aurait pu prononcer les même mots....

Rédigé par : Guillaume | 11 déc 2010 08:18:53

@ Olivier M : "Marine offre les seuls alternatives raisonnables et réalistes pour contrer la culture de mort.
C'est pour sa défense de la Vie et de la Famille que nous la suivrons.". Cela ne s'observe ni dans ses paroles, ni dans ses relations. Marine Le Pen veut faire du Front National un parti politique classique dans tous les sens du terme, et vous suivrez puisque vous êtes un militant.
@ Droal Aujourd'hui, il y a des élus de l'UMP qui sont plus en faveur de la vie qu'elle.
Et moi, je me méfie des gens ascendant balance : les balances sont souvent des gens au caractère faible. Vous êtes nouveaux en politique, et pas encore à l'âge des illusions perdues. Mme Veil a eu des enfants et avait également l'instinct maternel.
@ PG, texte contre texte, c'est ce que Michel Janva a fait. Vous justifiez les propos de Marine Le Pen par l'opportunisme politique, pas par la théologie.
Sinon, tout plutôt que le parti socialiste

SD-Vintage, signe sanglier sauce grand veneur, ascendant strudel.

Rédigé par : SD-Vintage | 11 déc 2010 16:22:10

Valéry Giscard, un économiste ? Au moins, certains savent garder le sens de l'humour

Rédigé par : SD-Vintage | 11 déc 2010 16:23:56

POMPIDOU un gestionnaire ? encore quelqu'un qui n'écoute pas marine LE PEN qui lui attribue la responsabilité de la dette française

Rédigé par : cad | 11 déc 2010 18:58:10

@Olivier M
Comme dirait le patron de COTELEC business:
Un chat est un chat
Rollet, un fripon
Le Pen, un breton.
Et chez moi, quelqu'un qui est pour que les femmes aient le choix d'avorter un pro-choix.

Cela me discréditera peut-être aux yeux des fils de ce monde, mais ce qui me semble discréditer bien davantage un catholique, c'est quand il a assimilé la dialectique de ses adversaires et s'emploie à la restituer.

Pensez-vous donc que tous les avortements en France viennent de personnes qui n'avaient "pas le choix"? Bel hommage aux désinformateurs qui affirmaient que la loi Veil avait servi à faire diminuer les avortements.

Maintenant une question:
Comme MJ l'a demandé à PG: reprenez-vous à votre compte la proposition selon laquelle les femmes doivent avoir le choix d'avorter?

Et une suggestion:
Si vous connaissez dans votre entourage un prêtre sérieusement formé, demandez-lui si cette proposition est admissible en morale avant de répondre.

Rédigé par : JPA | 12 déc 2010 12:42:15

A P.G.,
A Olivier M.,

Cessez vos diffamations, je vous prie. Je n'ai JAMAIS écrit que je préférais les suppôts de Lénine à la fille de Le Pen. J'ai écrit que "je ne voterai jamais pour la fille Le Pen quand bien même serait-elle opposée à un suppôt de Lénine."

Comme il faut visiblement tout vous expliquer, cela signifie qu'entre Lénine et Le Pen, je ne choisis ni l'une, ni l'autre. Car la première vaut bien le second. Je ne préfère pas davantage l'une à l'autre. Ils sont kif-kif ! Donc, pas de préférence en la matière. Je les vomis tous les deux.

Je ne voterai JAMAIS pour une personne pro-avortement qu'elle se dise de droite nationale ou qu'elle prône le collectivisme intégral. Et c'est non-négociable.

Olivier M., P.G., vos procédés sont minables. Des procédés de marinistes pur jus. Ca augure mal l'avenir de votre groupuscule.

Rédigé par : Xtophe | 13 déc 2010 13:45:52

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige