« CRS/Gendarmes : 1 poids, 2 mesures | Accueil | Soutenez l'Entente parlementaire pour le développement des soins palliatifs »

01 février 2011

Le Camp des saints de Jean Raspail, réédité avec une nouvelle préface

Extrait de la chronique de Me Trémolet dans Présent :

C "Le Camp des Saints ! C’est un monument que R. Laffont réédite aujourd’hui, avec un avertissement tout en nuances du nouvel éditeur, le propriétaire actuel des éditions Robert Laffont, qui salue, admire, édite, mais aussi prend ses distances, car il a conscience de lancer un brûlot. Un brûlot ? Une bombe, plutôt… enfin une œuvre, quoi ! [...] Le « Camp des Saints » va avoir quarante ans. [...]

Jean Raspail persiste et signe. Les faits ont vérifié son intuition. Son rêve – plutôt son cauchemar – avait raison. Cela ne s’est pas joué, comme dans le roman, dans l’unité de temps de lieu, d’action, héritée de notre âge classique… mais sur les décennies qui ont suivi et celles qui vont venir – «l’Europe submergée», selon le titre du très célèbre ouvrage du professeur Alfred Sauvy, c’est aujourd’hui une réalité. Les moyens de défense, les possibilités de réactions de cette Europe ont été scientifiquement et juridiquement annihilés par les victimes elles-mêmes de cette submersion. Ce n’est plus une défaite après un affrontement en rase campagne. C’est un lent suicide, une mort inévitablement accompagnée, une euthanasie qui peut servir de modèle à l’association qui milite pour la fin organisée dans la dignité. [...]

Raspail, lui, nous a dit ce qui arriverait, et, près de quarante ans plus tard, il peut regarder sa vision d’hier, ce qui lui donne le droit de parler de demain… de la France qui vient. Et ici, beaucoup de choses changent. Ce n’est pas du tout au tout mais quand même… Je me tais… Lisez plutôt :

«Et pourtant, sur ce point, depuis peu, j’ai cessé d’être pessimiste. La minorité catholique se bat, le dos au mur – Le nombre de ses fidèles ne diminuera plus – La tendance s’inverse – les jeunes prêtres sont peu nombreux, mais intensément “motivés” ! Là aussi, le retournement s’amorce, comme aux temps barbares, au moyen âge, dans leurs abbayes, leurs prieurs, les moines et les moniales veillent et prient – et chez eux, les vocations affluent. Si l’on croit à la grâce de Dieu, à la réciprocité des mérites et à la communion des saints, la chrétienté en France voit se lever l’aube de sa renaissance !»

Je m’arrête là. Vous avez lu, moi aussi, et nous avons bien lu ; il y a plus encore dans ce livre-événement, qui constate, à la fois, la vérité du diagnostic terrible écrit en 1973 et la première lueur d’une aube que rien n’annonçait. [...] Lisez Raspail, relisez-le ! Ne dites pas, je l’ai déjà lu. Vous verrez, en le relisant, que vous ne l’aviez pas vraiment lu ! Diffusez Le Camp des Saints orné de sa nouvelle préface «Big Other»."

Posté le 1 février 2011 à 14h39 par Michel Janva | Catégorie(s): Immigration

Commentaires

http://jeanraspail.free.fr/

Rédigé par : PK | 1 fév 2011 14:48:31

Le camp des Saints? Disons plutôt celui des sépulcres blanchis.

Rédigé par : Be new | 1 fév 2011 14:56:21

Raspail est à lire et relire sans fin. C'est l'un des plus grands, et à côté de monuments comme "Le camp des saints" ou "Moi, Antoine de Tounens...",combien d'ouvres peut-être un peu moins connues mais d'une grandeur et d'une émotion extraordinaires. Je pense à "Qui se souvient de hommes", pur chef d'oeuvre ,à "L'anneau du pêcheur" et.... tous les autres!!LISEZ RASPAIL!!

Rédigé par : jp | 1 fév 2011 15:13:53

@ jp

Il manque le monument qu'est Sire !

Sinon, l'Anneau des pêcheurs est... extraordinaire... et très troublant !

Rédigé par : PK | 1 fév 2011 15:32:13

On ne va quand même pas le racheter juste pour sa préface ! Où peut-on l'obtenir ?

Rédigé par : JCM | 1 fév 2011 15:34:28

Il y a dans roman un passage excellent qui tente de décrire les différences entre la gauche (on dirait aujourd'hui l'UMPS) et la droite.

Ceux qui se réclament de la gauche sont sérieux dans tout ce qu'ils font, horriblement sérieux et intransigeants, en comparaison ceux de la -vraie- droite qui, quoique se sachant menacés (condamnés ?), se battent avec honneur, panache et humour.

Rédigé par : Pitch | 1 fév 2011 15:59:16

Merci pour cette précieuse information sur l'annonce de ce saint retournement !

Voilà qui permet d'espérer voir l'incarnation dans le réel de " SIRE " , l'autre magnifique roman de science fiction historique de Jean Raspail !

Avant le 19 mai 2017 peut-être, tout allant si vite aujourd'hui, Internet et la grâce de Dieu aidant ??? ...

Rédigé par : raphael charles | 1 fév 2011 16:25:18

Formidable que Raspail revienne à l'espérance... parce que les passages du Camp des Saints concernant l'Eglise ne sont pas très catholiques !!! Raspail a lui même corrigé le tir dans la préface d'une édition récente, où il précise que le Benoit XVI inventé dans le livre en 1973 n'a rien à voir avec le véritable Saint Père !

Rédigé par : xc | 1 fév 2011 16:36:00

Les chretiens se reveillent,les musulmans aussi semble t'il. Ce qui ne va pas être sans intérêt et ce qui va débloquer une situation que les européens sont bien incapables de résoudre. C'est bien au moyen orient que se trouve l'abcès à percer...

Rédigé par : jewdocha | 1 fév 2011 17:03:47

Sauf que dans Le camp des saints, les immigrés sont d'origine beaucoup plus diverses religieusement qu'aujourd'hui, avec notamment beaucoup de gens du sous-continent indien

Rédigé par : SD-Vintage | 1 fév 2011 17:05:11

Dans quelques minutes sur Radio Courtoisie :


http://www.tv-radio.com/station/courtoisie/courtoisie-20k.asx

mardi 1er février à 18h, le LJ Historiens aura comme invités :

» Jean Raspail, à l'occasion de la nouvelle édition de son ouvrage "Le camp des Saints"

Rédigé par : jehan | 1 fév 2011 17:59:26

Excellente tribune d'Alexis Brezé, de Valeurs Actuelles, lundi soir sur RTL, au sujet de cette réédition. Tribune dans laquelle il décrit ce livre comme "prophétique", précise que cet ouvrage tomberait aujourd'hui sous le coup de la loi s'il ne s'agissait d'un ouvrage vieux de 40 ans et jauge le recul de la liberté de parole depuis lors.
Bizarrement, la chronique de ce soir là n'est pas réécoutable en ligne à ce jour alors que toutes les autres le sont ici http://www.rtl.fr/emission/la-langue-de-vipere. Ca n'est certainement que le fruit du hazard.

Rédigé par : xav007 | 2 fév 2011 10:36:32

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige