« Loi pro-vie dans l'Ohio : le foetus témoin | Accueil | Les vitraux d'une église brisés en Normandie »

03 mars 2011

Le Liban : l'autre pays qui bascule, dans le silence

Lu sur Sandro Magister :

L "Alors que le monde suit, en retenant son souffle, les événements qui se déroulent en Égypte, en Tunisie et plus encore en Libye, il y a un autre pays du Moyen-Orient où ce que l’on craint le plus - la victoire des courants musulmans les plus radicaux - est justement en train de se produire, sans bruit. Ce pays, c’est le Liban musulman et chrétien. On y assiste à l'irrésistible montée au pouvoir du Hezbollah, le "parti de Dieu" des musulmans chiites, armé et financé par l'Iran et de plus en plus soutenu également par la Syrie. [...]

Au même moment, un chercheur de haut niveau en politique internationale, Vittorio Emanuele Parsi, professeur à l'Université Catholique de Milan et éditorialiste pour "La Stampa" et pour le quotidien des évêques d’Italie "Avvenire", a écrit à propos du succès du Hezbollah des lignes beaucoup plus pessimistes. Désormais la "Révolution du cèdre" de 2005, qui vit des foules de jeunes envahir les places de Beyrouth pour défendre l'indépendance du Liban par rapport à la Syrie et à l’Iran, n’est plus qu’un souvenir. Aujourd’hui le Liban peut être considéré comme perdu pour l'Occident, parce que les leviers du pouvoir sont de plus en plus aux mains du Hezbollah, parce que la Syrie et l’Iran sont de plus en plus dominants dans la région et en raison des contrecoups de gestes accomplis par les États-Unis que Parsi n’hésite pas à qualifier de "suicidaires". Avec toutes les conséquences qui en découlent pour Israël, à nouveau tenté de lancer des opérations de guerre.

[...] C’est le Hezbollah, par exemple, qui a inauguré la pratique du "martyre" suicide comme moyen de combat, reprise ensuite par le Hamas contre Israël. Et si cette pratique est moins en usage aujourd’hui, l'idéologie qui l’inspire continue à avoir cours."

Posté le 3 mars 2011 à 11h37 par Michel Janva | Catégorie(s): Pays : Liban

Commentaires

Gérard Larcher et François Fillon vous diront que c'est impossible, puisqu'au Liban il n'y a pas d'islam des caves. Il s'agit donc d'un islam de paix et de tolérance.

Rédigé par : SD-Vintage | 3 mar 2011 12:10:41

A noter que pour survivre face à l'islam, Israël a trouvé la seule solution : un Etat-Forteresse armé jusqu'aux dents. Les Nations Européennes vont payer très cher leur pusillanimité.

http://dictionnaire.sensagent.com/pusillanimit%C3%A9/fr-fr/

Rédigé par : jehan | 3 mar 2011 12:53:48

Voir le pronostic très sombre de Guy Millière qui semble ne pouvoir s'exprimer que dans l'émission de Taddeï, "Ce soir ou jamais" :

http://www.les4verites.com/La-decomposition-du-Proche-Orient-3558.html

Rédigé par : isabelle | 3 mar 2011 14:58:28

Que dire alors de l'alliance entre le chrétien Michel Aoun et le hezbollah?
Le hezbollah ne semble pas correspondre à l'image de "parti terroriste" qu'on souhaite lui coller.

Rédigé par : g | 3 mar 2011 15:28:04

Prions pour que le successeur du Patriarche des maronites,le cardinal Sfeir,continue d'être le défenseur indomptable du Liban chrétien et qu'enfin le général Aoun prenne sa retraite définitivement pour ne pas entraîner plus avant son pays sur un chemin fatal!

Rédigé par : xenophon | 3 mar 2011 18:50:46

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige