« Un groupe pharmaceutique épinglé pour avoir acheté l'influence de chercheurs | Accueil | Simone Veil à la remise de la Légion d'honneur de Christine Boutin »

25 mai 2011

Le Hellfest doit déprogrammer les groupes antichrétiens

Le Père Henry de la Paroisse Sainte Marie du Val de sèvres de Clisson écrit dans le Bulletin paroissial N° 11/2011 :

"Il y a des sujets qu’on aimerait ne plus avoir à aborder. D’autant plus que celui-ci a été largement traité : le diocèse a fait paraître l’an dernier un communiqué de presse daté du 20 mai 2010, co-signé par Mgr James et la Communauté Chrétienne de Clisson, et c’est à ce texte que nous renvoyons en priorité. Cependant, les questions des uns et des autres revenant avec plus ou moins d’insistance et les médias continuant de se faire l’écho du sujet avec plus ou moins de justesse, il me semble difficile d’éviter de faire un point sur la question, pour tenter d’éclairer davantage les esprits.

Redisons le : nous ne nous opposons pas au principe d’un festival de musique métal à Clisson, même si l’appellation de « fête de l’enfer » ne nous fait pas plaisir et si nous nous défions d’une certaine contre-culture qui y est promue. J’ai eu l’occasion de le redire personnellement à M. Benjamin Barbaud, au cours d’un échange franc et respectueux.

Notre opposition porte sur des provocations anti-chrétiennes qui sont le fait de quelques groupes seulement, mais suffisamment choquantes pour être dénoncées. Cette année, deux groupes ont été  déprogrammés (Satanic Warmaster, un groupe de la mouvance nationale-socialiste black métal et Anal Cunt qui plaisante avec les victimes de la shoah)  et même si c’est sous la pression, nous saluons ce geste des organisateurs. Mais d’autres seront présents qui font preuve de la même provocation  vis-à-vis des chrétiens (Septicflesh, qui s'apparenterait à une messe noire selon l'interview du groupe par le hellfest ; Mayhem dont le leader se représente sur scène en croix et en sang, un crucifix à l'envers sur la poitrine,  en passant par Belphegor et Possessed …).

Si l’antisémitisme est heureusement sanctionné, comment ne pas s’étonner que ce qu’on appelle la christianophobie ne le soit pas également ?  Il y a là un « deux poids deux mesures » vraiment injustifiable.  Il me semble que c’est ce que l’on peut pour le moins attendre d’un festival financé en partie par des fonds publics. C’est dommage, car la présence d’autres groupes populaires aurait pourtant pu permettre de faire de ce festival une rencontre musicale acceptable.

En tant que paroisse, il ne nous appartient pas  de « croiser le fer » pour nous faire respecter. D’autres peuvent le faire, pourvu que ce soit toujours dans un esprit de justice, de vérité et de charité. En ce qui nous concerne, nous continuerons de proposer comme «antidote» à tous ceux qui le désirent de venir prier et adorer le Seigneur avec humilité et confiance, et de témoigner «que l’homme est fait non pour la mort mais pour la vie, pour le beau, le bien et le vrai. C’est en avançant ici-bas en fils de lumière, en enfant de Dieu, que l’homme trouve son unité, sa joie et son bonheur» (communiqué de presse du diocèse de Nantes du 20 mai 2010)."

Vous pouvez vous mobiliser ici.

Posté le 25 mai 2011 à 12h38 par Michel Janva | Catégorie(s): Cathophobie , Sectes et satanisme


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige