« La vie est un don de Dieu | Accueil | Nuit d'adoration à Reims ce soir »

30 septembre 2011

"en finir avec le modèle patriarcal"

Une lectrice m'informe :

"Le collectif féministe de l’Ecole Normale Supérieure de Paris organise des réunions pour parler du machisme, du sexisme et “en finir avec le modèle patriarcal”. En bas de l’affiche, il est indiqué (très sérieusement): “Est invitée à participer toute personne assignée comme femme à la naissance ou se considérant comme femme.”

L’ENS est décidément très en avance sur la question puisqu’il y a quelques années, un questionnaire portant sur la prévention des MST commençait comme suit: “vous êtes: un homme / une femme / autre / ne sait pas.” Il fallait cocher la case qui nous correspondait le mieux."

Cette école est-elle vraiment "normale" et "supérieure" ?

Posté le 30 septembre 2011 à 07h52 par Michel Janva | Catégorie(s): Culture de mort : Idéologie du genre

Commentaires

Ainsi sont formatées nos prétendues "élites" de la république. C'est la nouvelle "aristocratie" de la transgression et de la déconstruction.

Rédigé par : Exupéry | 30 sep 2011 09:15:02

Ce n'est pas parceque les imbeciles sont nombreux qu'ils cessent d'être des imbeciles...
voilà un sujet de meditation sur le suffrage majoritaire: la norme est l'expression de la majorité !

Rédigé par : Papon | 30 sep 2011 09:15:58

J'en ai parlé sérieusement à mon chien : il se sent profondément femme et je vais essayer de l'envoyer là-bas prendre la parole pour qu'il puisse exprimer sa féminité exacerbée...

Il faut arrêter de fantasmer sur les écoles du haut du panier en France : ça fait longtemps que l'ENS, l'X & consort sont à l'image de la société (surtout celle sur laquelle l'EN a la main ) : un repère de gens gavés au républiquement correct.

Rédigé par : PK | 30 sep 2011 09:43:26

J'hésite entre canari et poisson rouge...

Rédigé par : ID | 30 sep 2011 10:03:05

Tu te fais féminisme ; tu finis lesbienne...

Rédigé par : l'anarcho | 30 sep 2011 10:54:38

Autrefois l'ENS produisait de remarquables érudits et érudites .On saura qu'aujourd'hui,
elle s'efforce besogneusement de produire prioritairement des barbares dont le seul horizon (bleu) est d'en finir avec le commencement de la Vie.

à PK : on peut envisager un convoi tout à fait écolo: je peux fournir, chienne, chatte et quelques poules , celles-ci de surcroît , en pleine mue: c'est très tendance !

Rédigé par : Sancenay | 30 sep 2011 10:58:42

vous oubliez les anges...

Rédigé par : incongru | 30 sep 2011 11:01:45

mais mais mais... c'est très discriminatoire, ça, comme invitation!

Rédigé par : louopiot | 30 sep 2011 11:35:14

lebourg

voici venir le temps des con-fusions

Rédigé par : lebourg | 30 sep 2011 13:59:46

Normale Sup avant : Sartre, Drieu et Bardèche.

Normale Sup maintenant : un questionnaire portant sur la prévention des MST

Moi je croyais qu'il ne me prendrait jamais parce que j'en savais trop sur Drieu mais en fait c'est parce que je n'en savais pas assez sur les MST.

Rédigé par : trahoir | 30 sep 2011 15:48:38

Confusion de ma part : j'ai lu trop vite, il s'agissait de l'ENS de Paris et non pas celle de Lyon...
Il se trouve que le même événement a eu lieu à l'ENS de Lyon mercredi soir...

Du coup, mon premier message est hors-sujet :
MERCI DE LE SUPPRIMER !

N'hésitez pas en revanche à rajouter cette info : "Pendant trois semaines, les murs de l'ENS de Lyon ont été recouverts d'affiches annonçant un atelier sur "Le consentement : Quand commencent les violences sexuelles ?", organisé par le comité féministe de la section SUD-Education de l'ENS, "atelier non mixte" : "c'est-à-dire ouvert à toute personne se définissant comme femme".

Rédigé par : Gualtiero | 30 sep 2011 16:15:18

mince, dire qu'on me bassine avec la parité homme/femme en entreprise!

déjà dépassé, le texte, va falloir inventer...je ne sais quoi :)

Rédigé par : exilé | 30 sep 2011 18:53:50

Egalement élève à l'ENS, je confirme l'agressivité du Collectif féministe qui double une section SUD fort active qui a ôté à la Salle Raymond Aron son nom pour la rebaptiser "salle d'expression politique", annoncée par un panneau où figurent en bonne place des affiches du NPA réclamant l'avortement libre et gratuit...
Que se passerait-il si je collais sur ce panneau des autocollants de SOS-Tout-petits (ce n'est d'ailleurs pas l'envie qui m'en manque) ?
Les normaliens, fonctionnaires stagiaires, sont théoriquement tenus à un devoir de réserve. Théoriquement, car lorsqu'on est gauchiste, on a de fait tous les droits (insulter le personnel de la Direction, bloquer l'accès aux bureaux, pendre à la fenêtre une effigie de la directrice, lui demander de "signer ou crever"...), et aucun devoir.
N'oublions pas non plus les propos franchement scandaleux qu'Alain Badiou tenait dans les murs de l'Ecole il n'y a pas si longtemps à propos du génocide khmer rouge.
Je passe rapidement sur le style ridicule avec féminins alternatifs obligatoires dans lequel écrivent les gauchistes-féministes (qui sont souvent une seule et même chose) : "Cher-e-s élèves et étudiant-e-s..." Ils en sont venus à parler des "personnel-le-s" de l'Ecole, ce qui montre que le féminisme ne semble pas vraiment compatible avec le plus élémentaire sens de la langue française.

Rédigé par : François | 30 sep 2011 20:00:58

François, camarade !

Nous envisageons de fonder un syndicat alternatif dans les ENS, contactons-nous !

SUD-Education n'est fort que de sa légitimité institutionnelle (impression tracts et affiches gratuites, notamment), nous ne pourrons que témoigner individuellement (ce qui est certes déjà beaucoup) tant que nous ne serons pas structurés !

Au travail, donc !

Pour nous contacter : alternativecatholique 69 @ gmail.com (tout attaché)

Rédigé par : Gualtiero | 30 sep 2011 20:27:46

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige