« Des ecclésiastiques soutiennent l'action de Civitas | Accueil | "Nous n'entendons jamais évoquer la nécessaire diminution des dépenses" »

24 octobre 2011

Manifestations contre la christianophobie : récits

Extrait de l'article de Jeanne Smits dans Présent sur la réaction de catholiques face aux spectacles scato-christianophobes :

"Depuis jeudi, différents groupes de jeunes catholiques se mobilisent contre la représentation de l’ignoble pièce Sur le concept du Visage du Fils de Dieu au Théâtre de la Ville à Paris. D’emblée, pour la première, un groupe de jeunes du Renouveau français avait acheté des places et en avait profité pour monter sur scène avec une banderole dénonçant la « christianophobie ». Le groupe s’était ensuite mis à genoux pour réciter le chapelet, sous le regard consterné des responsables du théâtre et les huées du public bien bobo, impatient d’assister aux diarrhées irrépressibles d’un vieillard sous le regard du Christ d’Antonello di Messina qui allait recevoir les lancers de grenades d’écoliers et se maculer un liquide brunâtre aux connotations fécales évidentes, avec la sur-inscription : « Tu n’es pas mon berger. » Les jeunes militants ont été délogés par la police.

Pendant ce temps, un groupe de jeunes de l’Action française a trompé la vigilance de trois cars de CRS pour venir s’enchaîner pacifiquement aux grilles du Théâtre de la Ville. La police les a violemment délogés, passés à tabac, aspergés de lacrymogènes et menottés avant de procéder à 17 interpellations. L’un des jeunes qui avait été menotté et plaqué à terre se trouvait partiellement sur la chaussée. En faisant une marche arrière, l’un des cars de police a roulé sur le pied du jeune homme. [...]

Depuis, les manifestations se succèdent. Samedi soir, un groupe de jeunes est venu prier pacifiquement aux abords du théâtre. Les brutalités policières et les interpellations ont repris de plus belle [...]."

L'un des manifestants témoigne ensuite. Extraits :

"Vous avez sans doute entendu parler des « fondamentalistes chrétiens, des intégristes et des extrémistes » qui manifestent sauvagement devant le Théâtre du Châtelet à Paris, depuis jeudi dernier. Je ne suis pas fasciste. Pas intégriste. Pas fondamentaliste. Je suis catholique, et samedi soir j’ai été traîné sur la voie publique, menotté, emmené au commissariat de police des Halles pour avoir manifesté place du Châtelet. Ceux qui ont vu des photos ou des vidéos sur la toile, avant la censure qui les frappe en général en quelques heures, peuvent se faire une idée de la « violence » qui règne sur place. Mais cette violence, quoi qu’en disent les bien-pensants, n’est pas le fruit de l’action des jeunes catholiques qui interviennent chaque soir. Les images frappent bien plus que les longs discours. Aussi, il vaut peut-être mieux vous décrire les faits… [...] Dans cette représentation, le visage du Christ est recouvert de MERDE après avoir été la cible de grenades jetées par des enfants de huit ans. Je ne souffre pas du syndrome du pauvre Persécuté que personne n’aime, comme un bobo me l’a dit. [...]

— Quand vous voyez des jeunes qui, chapelet en main, au chant de Christus Vincit, se font tabasser par les dites « forces de l’ordre », sont allongés sur le sol, un pied sur la figure et 5 flics sur le dos, sont menottés et transportés dans des camions…

— Quand vous voyez des étudiants de 16 à 25 ans, sans arme ni haine ni violence, des pères de famille traînés sur la route parce qu’ils sont venus protester…

— Quand vous voyez des jeunes filles admirables par leur calme et leur piété, récitant le chapelet pendant que leurs frères sont envoyés en garde à vue…

— Quand, depuis l’intérieur du commissariat des Halles, vous entendez des jeunes chanter le Salve Regina, et des policiers écœurés par ce qu’ils ont vu à l’intérieur comme à l’extérieur du théâtre…

— Quand vous voyez ces jeunes quitter le commissariat les mains libres, le sourire aux lèvres, dire aux policiers : « Bonne soirée, à demain, car on ne lâchera pas ! »"

Posté le 24 octobre 2011 à 12h08 par Michel Janva | Catégorie(s): Cathophobie


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige