« Cathophobie primaire | Accueil | Les Articles de San José utilisés pour bloquer le droit à l’avortement en Uruguay »

28 novembre 2011

Profanation des Saintes Espèces dans une église du Loir-et-Cher

Voici le courrier de Don Pierre-Antoine Belley, curé de Montrichard-Pontlevoy, à ses paroissiens :

"Alors que nous entrons avec toute notre communauté paroissiale réunie en Notre-Dame-de-Nanteuil dans une nouvelle année liturgique, nous partagerons avec vous une grande peine.

Vraisemblablement hier matin, alors même que les volontaires de nos paroisses étaient rassemblés à Pontlevoy pour cheminer vers le mystère de Noël et porter la communauté dans cette voie, le tabernacle de l’Eglise de Nanteuil a été profané. Nous avons découvert la porte du tabernacle violemment fracturée. Les deux ciboires remplis d’hosties consacrées étaient restés là et l’objet liturgique qu’on appelle la lunule, qui contient l’hostie consacrée destinée à l’ostensoir était malheureusement vidée de la sainte présence. De toute évidence, nous avons pu constater avec la gendarmerie que l’intention malveillante du coupable de cet acte était nullement de se saisir des vases sacrés par appât de biens matériels, mais bien de la sainte présence eucharistique du Seigneur et pour des intentions que l’on peut craindre. Ce qu’il convient d’appeler une profanation est d’une extrême gravité pour notre communauté paroissiale. Quelles que soient les intentions réelles du coupable que Dieu seul connaît, rien de plus offensant ne peut être commis contre le Seigneur lui-même et contre notre communauté chrétienne, qui reconnaît dans l’Eucharistie sa présence réelle et la vénère de toute son âme.

A la demande de notre évêque et suivant en cela l’usage prévu par la tradition de l’Eglise en cas d’une telle profanation, l’église Notre-Dame-de-Nanteuil va être fermée au culte jusqu’à jeudi soir 1er décembre à 18h, heure à laquelle, dans cette église, monseigneur l’évêque viendra célébrer une messe de réconciliation et de réparation, remettant lui-même le Saint Sacrement dans le tabernacle. Il ne s’agit nullement de nous empêcher de prier, mais bien au contraire de prendre la mesure de l’offense qui a été commise dans le lieu saint qu’est une église et de solennellement regarnir de lumière et de foi ce lieu.

L’Eglise regrette mais considère comme secondaire le fait que des objets sacrés, fussent-ils précieux, soient volés ou dégradés. Le contenu du ciboire est infiniment plus précieux pour elle que l’objet liturgique lui-même. Or nous avons tout lieu de croire que c’est bien cette présence eucharistique qui a été l’objet de l’infraction.

Même si l’on évoque facilement des « déséquilibrés », nous ne sommes pas sans savoir que le vol des saintes espèces eucharistiques font souvent l’objet de cultes sataniques par des auteurs très conscients d’offenser directement le Seigneur Jésus et le culte catholique. Nous espérons que ce ne soit pas le cas et que cette action est seulement le fait d’un acte irréfléchi et inconséquent, mais nous dénonçons comme un phénomène malheureusement répandu cette pratique des ténèbres qui tout en détruisant spirituellement leurs auteurs, est un combat direct et maléfique contre l’Eglise et contre la société elle-même dans ses valeurs de paix et de respect mutuel.

La paroisse va porter plainte mais l’essentiel n’est pas là. Je vous invite à prier pour les personnes qui commettent ce genre d’action et qui blessent profondément le cœur de Dieu et celui de notre communauté. Qu’elles en soient pardonnées si elles « ne savent pas ce qu’elles font ». Qu’elles se repentent urgemment si elles ont conscience de s’attaquer directement à la présence eucharistique. J’invite avec insistance tous les paroissiens à assister à la messe dite « de réconciliation » qui aura lieu le jeudi 1er décembre prochain à 18h00 en l’église de Nanteuil, présidée par l’évêque de Blois et en présence de tous les prêtres de la paroisse.

Le Seigneur nous comble de ses grâces et laisse l’épreuve nous affermir dans notre foi quand il sait qu’un plus grand bien peut en sortir. Que cette épreuve paroissiale soit pour nous tous l’occasion de professer notre unité de foi et notre amour inconditionnel de l’Eucharistie.

A toutes les personnes, et je sais qu’elles sont nombreuses, qui viennent prier à Notre-Dame-de-Nanteuil et trouver consolation et force spirituelle auprès du Saint Sacrement, je dis : ne nous décourageons pas, ne soyons pas seulement indignés, soyons davantage encore remplis de foi et de charité à l’égard de notre Seigneur et nos frères.

L’Eucharistie est notre TRESOR. Que l’Avent nous conduise encore davantage à y puiser. En communion avec tous, je vous souhaite plus que jamais, une sainte préparation à Noël.

Posté le 28 novembre 2011 à 18h18 par Michel Janva | Catégorie(s): Cathophobie , Sectes et satanisme


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige