« Les catholiques hispaniques, bientôt majoritaires aux Etats-Unis | Accueil | François Hollande : la totale »

22 décembre 2011

L’histoire est instrumentalisée depuis les Lumières

A son tour, Valeurs actuelles a interrogé Jean Sévillia. Extrait :

"Pour faire court, l’histoire est instrumentalisée, en Occident, depuis les Lumières : encyclopédistes et philosophes tressent une légende noire de l’Église, dont ils combattent le pouvoir. Au XIXe siècle, le roman national, tel que l’enseigne l’école jusqu’aux années 1950, s’inscrit dans une veine républicaine qui glorifie la Révolution et caricature l’“Ancien Régime”. L’après-guerre est dominée, jusqu’à la fin des années 1960, par l’histoire marxiste, ce qui s’explique par l’hégémonie culturelle du Parti communiste.

[...] le marxisme s’effondre dans les années 1980. Un autre paradigme lui est substitué – les droits de l’homme – , et c’est encore à l’aune de ce paradigme qu’on interprète le passé. C’est cela, l’“historiquement correct” : passer l’histoire au crible de l’idéologie du moment. Ce faisant, on commet un anachronisme préjudiciable à la connaissance historique. [...] Anachronisme, manichéisme, réductionnisme : ce sont les trois procédés de la falsification historique, qui sont beaucoup plus subtils que ce qui se faisait en Union soviétique…

[...]  Il était naguère impossible de critiquer le communisme, il est aujourd’hui presque interdit d’évoquer l’islam. Il est quand même symptomatique que deux journaux français seulement – Valeurs actuelles et le Figaro Magazine – , aient parlé du livre de Christopher Caldwell, Une révolution sous nos yeux, qui explique que les populations musulmanes sont en train de redessiner l’avenir de l’Europe… Le système médiatique français reste politiquement très homogène.

[...] l’Éducation nationale est au coeur de ce système. Les commissions des programmes sont constituées d’enseignants qui, pour beaucoup, sont inspirés par le “pédagogisme” ambiant, donc en accord avec l’idéologie dominante. Le retour à la chronologie est infime, l’histoire est toujours enseignée de façon thématique aux enfants. [...]"

Posté le 22 décembre 2011 à 09h32 par Michel Janva | Catégorie(s): Médias : Désinformation

Commentaires

Et si ces articles qui paraissent dans des journaux "normaux" (ou presque pour VA), pouvaient toucher N. Sarkozy ?
Vous me direz qu'il a déjà P. Buisson...
Alors il doit manquer une intervention divine.
Sans avoir d'estime pour NS, ni avoir voté pour lui par objection de conscience, je me dis souvent qu'il est capable de nous surprendre (souvent en mal), mais pourquoi pas une fois ou l'autre en bien...
Ceci n'est pas un appel (de quelle place pour moi ?) à voter pour lui !

Rédigé par : ludo | 22 déc 2011 09:42:39

On remontra volontiers aux deux Livres des Rois, en passant par la Guerre des Gaules, et puis encore, entre autres, l'Histoire d'Henri le Grand, d'Hardouin de Péréfixe (vous savez, la poule au pot, etc). Le pauvre Sévillia ne sait peut-être pas dans quelle auberge il est entré.

Rédigé par : Nathanaël | 22 déc 2011 09:44:11

La république a menti :
(vidéo)

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=YciyjZTFUAA

Rédigé par : montgisard | 22 déc 2011 10:03:19

On se souviendra avec plaisir de l'histoire vue par Bossuet, qui vise à montrer l'intemporalité du pouvoir royal par son essence divine (et donc en particulier justifier celui du roi de France).

Mais non, c'est encore la faute à Voltaire, très sûrement. Une fois de plus monsieur Sévillia prouve qu'il manque cruellement de méthode et de culture historique...
http://clio-cr.clionautes.org/spip.php?article508

Rédigé par : Artémise | 22 déc 2011 10:26:43

@"il était interdit de critiquer le communisne"

comment ça : "il était" ?

Vous avez déjà vu un film, une emission,sur les crimes communistes, une critique, une manifestation -pour-la-défense-des- libertés-républicaines au royaume de cuba ?

Rédigé par : professeur sollétourne | 22 déc 2011 10:50:24

Déjà du temps d'Henri IV, l'histoire des révoltes du temps d'Henri III a été censurée. Il était interdit sous peine de mort de conserver chez soi des textes ligueurs ou monarchomaques.

Rédigé par : Philippe Edmond | 22 déc 2011 12:04:11

OBJECTIF...OBJECTIF !!!!

La langue française est merveilleuse ...qui utilise le même mot pour définir ce qui relève de la réalité et....un but à atteindre !
Depuis les "lumières" tout est fait pour favoriser la deuxième acception et ces dernières décennies les mesures prises en ce sens sont remarquables , méritant l'octroi des récompenses les plus grandes en matière de propagande !

Rédigé par : piques-à-sots | 22 déc 2011 12:07:13

On sait depuis longtemps que Sevillia est plus un journaliste qu'un philosophe ou un historien.
Cependant, reconnaissons lui un grand mérite: avoir réalisé de grands tirages sur des ouvrages très politiquement incorrects sur des sujets ou le mensonge est érigé en vérité officielle (croisades, collaboration, inquisition...).
C'est important de sensibiliser le grand public à ces questions, et le principal est quand même d'y arriver, même s'il serait mieux effectivement de ne pas avoir d'approximations.
Mais quand même, quel plaisir de voir "historiquement incorrect" en tête de gondole à la FNAC, plutôt connue pour promouvoir d'autres types d'idées.

Rédigé par : Ludovic | 22 déc 2011 13:45:29

Effectivement, depuis les Lumières la France est devenue un grand parc d'attraction. Bienvenue à Idéologieland, le pays où l'on marche sur la tête ! Le pays où le relativisme, le conformisme, le pluralisme, l'islamisme, le socialisme, le mondialisme, le libéralisme, sont devenues des valeurs de référence. En revanche, le christianisme n'en est plus une ! A qui la faute ?

Rédigé par : philippe | 22 déc 2011 18:41:55


Parents, contrôlez les leçons de vos enfants, ne vous laissez pas faire par le système pourri qui a la prétention de les encadrer.
Rectifiez les erreurs, vos enfants ont davantage confiance en vous qu'en quiconque, devant Dieu vous en avez le devoir.

Rédigé par : lève-toi | 22 déc 2011 21:08:01

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige