« Unanimité des évêques américains contre l'ObamaCare | Accueil | François Hollande reculerait-il sur l'euthanasie ? »

17 février 2012

UMP : vouloir exclure Vanneste s'inscrit dans la trame défaitiste de la droite

Lu sur Contrepoints :

"En un mot Vanneste a raison sur le fond. [...] Il faut maintenant s’attarder sur le problème de la volonté polémique. Vanneste a-t-il voulu faire un coup médiatique ? Les propos ont été tenus dans une interview vidéo du site liberté politique, qui est un site conservateur. L’entretien, mis en ligne le 10 février 2012, a pour sujet la famille et sans surprise Vanneste s’exprime sur l’homosexualité. Ses propos s’inscrivent dans une argumentation critiquant, ironie remarquable, la sur-représentation des homosexuels dans les métiers de la communication et le biais de représentation de la réalité qu’il implique. Si les propos sont fermes et à contre-courant ils n’ont pas de visée polémique.

Reste le procès d’intention : à défaut de pouvoir réfuter Vanneste ses adversaires lui reprochent ses intentions ou ses fréquentations comme cela s’est fait sur lemonde.fr. Si prisé comme témoignage d’esprit critique, en réalité l’argumentation du soupçon signale la faillite de l’argumentation rationnelle et le repli sur un registre dans lequel le débat n’est plus possible.

Il semble bien que le buzz soit parti de l’UMP – et pas de Vanneste – avec au premier rang François Copé et Nadine Morano, qui ont en commun des bévues à faire oublier. De là à penser que Vanneste sert de victime expiatoire, on peut l’imaginer mais on s’abstiendra de le tenir pour acquis. À gauche on a aussi dénoncé Vanneste mais apparemment on est resté dans le registre du convenu. À la décharge de l’UMP, il faut bien voir que nous sommes en campagne et il revient donc aux membres d’un parti d’éviter de prêter le flanc à la critique ou d’accroche à la caricature. En ce sens on peut reprocher à Vanneste d’avoir commis une faute politique. Reste qu’on peut objecter que étant donné les difficultés de l’UMP, il est rationnel de parier sur sa défaite. Surtout, le désir qu’à eu la droite de plaire à tout le monde est précisément ce qui l’a rendue impopulaire : en fait d’ouverture, la droite a paru molle et faible à son électorat sans séduire la gauche. Vouloir exclure un député pour des propos choquants superficiellement, sur-réagir à la polémique, voilà une attitude qui se place bien dans la trame défaitiste de la droite.

[...] Lorsque Christian Vanneste critique l’homosexualité en prenant garde d’ajouter qu’il ne vise pas les personnes, il n’est pas intolérant. Lorsqu’une association d’homosexuels de l’UMP (Gaylib) demande son exclusion pour avoir dit ce qu’il pense, argumentant sa pensée, il y a intolérance. C’est pour cela que dans cette affaire il faut soutenir Vanneste : parce qu’on ne punit pas la vérité et parce que la tolérance ne consiste pas à interdire ceux qui pensent autrement."

Posté le 17 février 2012 à 10h27 par Michel Janva | Catégorie(s): France : Politique en France

Commentaires

http://24heuresactu.com/2012/02/16/de-zemmour-a-klarsfeld-la-resistance-defend-vanneste-videos/

Heureusement, certains commencent à prendre la parole pour défendre Vanneste et la liberté d'expression.

Rédigé par : marco | 17 fév 2012 10:58:31

Malheureusement, cela n'ouvrira pas les yeux aux millions de Français qui s'apprêtent à voter Sarkozy ! Sans enthousiasme, paraît-il...

Mais leur enthousiasme, personne n'y compte !!!

Rédigé par : Nabulione | 17 fév 2012 13:37:26

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige