« A quoi servent vos impôts ? | Accueil | La FSSPX aurait signé le préambule mais avec "quelques légères modifications" (Addendum) »

17 avril 2012

Quand les journalistes s'entendent dire leurs 4 vérités

C'est Nicolas Dupont-Aignan qui a ouvert le feu contre Michel Denisot et Jean-Michel Apapthie sur Canal+ :

"(...) Venez avec moi sur le terrain voir les Français qui souffrent (...) On ne vit pas dans le même monde (...) Et bien donnez-nous votre salaire. Combien vous gagnez ? (...) Dites-le aux Français, combien vous gagnez ? Vous n’oserez pas le dire (...) Tous ces gens qui s’en mettent plein les poches et qui donnent des leçons à la terre entière..."

Puis, c'est Marine le Pen qui a poursuivi en dénonçant sur Sud Radio les connivences politiques des journalistes :

"Je tiens à dénoncer les conflits d'intérêt de la part d'un certain nombre de journalistes dans cette campagne. Il est scandaleux que les Français ne sachent pas les relations qui existent entre un certain nombre de journalistes et les puissances financières, et des grands patrons du CAC 40, et tels ou tels lien familiaux avec telle ou telle personne de l'entourage des candidats. Est-ce que les Français savent que Caroline Roux est en couple avec l'ancien chef de cabinet de Nicolas Sarkozy ? (...) les Français ont le droit de savoir de manière transparente qui sont ces journalistes."

Posté le 17 avril 2012 à 22h18 par Philippe Carhon | Catégorie(s): France : Politique en France , Médias : Désinformation

Commentaires

Il y a quelque chose d'indecent à voir tous ces donneurs de leçons qui vivent princierement aux frais du contribuable; si le contribuable-electeur est bien l'employeur c'est à lui de determiner le montant des emoluments à verser à ses elus-salariés, et ce en fonction des services rendus, comme dans n'importe quelle entreprise.
Peut-être verrons nous alors se tarir le flot des candidats...

Rédigé par : Papon | 18 avr 2012 09:45:21

J'ai effectivement vu et donc entendu le Candidat DUPONT-AIGNAN lors de l'intervention que vous relatez : il a été excellent, opiniâtre et ne s'est pas laissé démonter par les deux journalistes qui croyaient pouvoir le faire taire. Dommage que ce candidat ne soit pas mieux placé dans les sondages : il le mériterait.

Rédigé par : vaucenay | 18 avr 2012 12:53:59

@ vaucenay : en dehors de ses positions souverainistes, ce candidat n'est pas tellement plaisant...

Rédigé par : PE | 18 avr 2012 16:01:28

C'est celui qui vit de l'impôt et qui tente de déconsidérer les deux autres qui le font vivre ? bof...

Rédigé par : Hello | 18 avr 2012 17:48:05

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige