« "La droite se tire une balle dans le pied" | Accueil | KTO : Edition Spéciale - Présidentielles 2012 »

30 avril 2012

Reynald Secher : "Je sais ce qu’est notre gauche et ce dont elle est capable : j’en ai souffert dans ma chair et dans mon esprit"

Reynald Secher, historien bien connu des lecteurs du Salon beige et esprit libre s'il en est, a donné un entretien à un journal polonais, Nasz Dziennik, à propos des élections en France. Les abonnés du quotidien Présent ont pu en lire l'intégralité dans le numéro d'aujourd'hui. En voici quelques extraits significatifs :

Secher"Si vous permettez je vais réduire votre question au débat entre les deux candidats en lice, c’est-à-dire François Hollande et Nicolas Sarkozy. Contrairement à ce que la majorité des média, foncièrement de gauche, veut faire croire aux Français, il ne s’agit pas d’un banal duel entre deux hommes qui auraient des idées politiques relativement similaires (...) François Hollande et Nicolas Sarkozy se réfèrent à des idéologies clairement exprimées et aisément déchiffrables si nous lisons avec attention leur programme. Le premier est un idéaliste imbibé d’idées marxisantes d’un autre temps, idées d’ailleurs exprimées avec violence et clarté par le Front de gauche et son leader Jean-Luc Mélenchon : c’est ce qui explique le ralliement sans condition de ce dernier à François Hollande. Quant à Nicolas Sarkozy, il se situe dans le sillage du libéralisme contrôlé mais de type conservateur (…)

Ce n’est pas la première fois de son histoire qu’elle se trouve dans un tel cas à une nuance près : nous pouvons nous trouver dans une situation irréversible. Quelle société voulons-nous ? C’est la question que les Français doivent se poser. Malgré les apparences et ce que la pensée unique veut nous faire croire, c’est le débat de fond de la campagne électorale en cours. L’enjeu est de taille car il s’agit de notre avenir. Nous assistons depuis quelques années à un retour sur la scène politique des vieilles idées marxistes reprises en chœur par un certain nombre de candidats de gauche, y compris ceux qui pourraient apparaître comme modérés, voire mous comme François Hollande. Ils proposent, ni plus ni moins, une société collectiviste gérée par un Etat omnipuissant et omniscient dans lequel l’individu n’est rien sinon un élément sur lequel on a le droit de vie et de mort au nom d’un pseudo intérêt général. Ils rêvent encore à l’homme nouveau, dit de progrès, animé de l’idéal révolutionnaire. Son programme s’inscrit dans cette logique : nationalisation de l’esprit, nationalisation des vies, nationalisation des moyens de production, nationalisation de la richesse individuelle, redistribution tous azimuts…

Il s’agit, ni plus ni moins, de créer une société nouvelle, dite de progrès, celle à laquelle ces leaders d’opinion rêvent depuis la grande révolution de 1789 et que certains ont eu la chance de vivre comme les Soviétiques ou vivent encore comme les Chinois et les Cubains, comme l’expliquait Mme Mitterrand, grande admiratrice de son ami et héros Fidel Castro. Qu’importent les génocides de classe, les faillites économiques systématiques, les détresses généralisées ! Pour eux, Robespierre et Staline sont toujours les références, Mirabeau et Soljenitsyne, les traîtres. Ce modèle idéal passe par la mort de l’ancienne société vue, plus que jamais, comme obscurantiste.

20120411secherA titre d’exemple : si ces politiques veulent sceller dans la Constitution la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat, c’est qu’ils veulent qu’elle soit appliquée et surtout, à la lettre. La gauche française a toujours eu besoin pour se reproduire et se maintenir au pouvoir de boucs émissaires, de sang et à défaut de conflits préfabriqués qui se traduisent pour l’adversaire par son assassinat politique et social. Rappelons-nous 1793, 1905, 1936 et disons-le, 1981. C’est une de ses caractéristiques. Ses armes sont toujours les mêmes : la haine, la division, la manipulation, le fichage, l’ostracisme… Pour arriver à ses fins, elle n’a jamais hésité quant aux moyens. Les boucs émissaires sont déjà clairement ciblés : ce sont d’abord les riches, puis les catholiques, puis tous ceux qui prêchent la différence, notamment certains partis comme le Front national. Elle hait l’opposition, y compris les nuances au sein de son propre parti, et ce toujours au nom de la justice, de la laïcité, des droits de l’homme tels que la France les a codifiés.

Contrairement à ce que j’entends dire, ici et là, François Hollande appliquera à la lettre son programme, notamment parce qu’il y est poussé par ses alliés dont le Front de gauche, qui sont des révolutionnaires (...) Il est clair que la gauche qui proclame à qui veut l’entendre son amour des droits de l’homme, et donc de la liberté, en a une définition très particulière et très restrictive. Sa campagne dans ce sens a été caricaturale, notamment de la part du leader du Front de gauche qui n’hésitait pas à rappeler les bienfaits de la Terreur, ce que l’on peut, à juste titre, considérer comme un appel au meurtre de ceux qu’ils considèrent indésirables car pensant autrement, tandis que François Hollande proclamait que s’il était élu il épurerait tous les hauts fonctionnaires et les ambassadeurs qui ne pensent pas comme lui ce qui, un comble !, n’a choqué personne. Ces propos sont loin d’être anodins et font peur car, par expérience, je connais cette gauche intolérante qui de surcroît s’arrange toujours pour rendre responsables ses victimes du mal qu’elle leur fait.

Si cette gauche gagne la présidentielle (...). Croyez-moi, très rapidement elle va imposer une chape de plomb et bon nombre de libertés vont disparaître, ou seront contrecarrées notamment au niveau de l’enseignement, des médias, des partis. Vous comprenez dès lors pourquoi je suis effrayé par une telle situation d’autant que, je le répète, la gauche française est de nature totalitaire et en conséquence d’une intolérance que nous ne pouvons plus imaginer car nous la croyons d’un autre temps. On s’imagine que l’inimaginable n’est plus possible. En tant qu’historien, j’affirme l’inverse. Plus que jamais [je voterai] Sarkozy. Les circonstances le commandent. Je suis pour la liberté. J’ai toujours lutté contre le collectivisme et le totalitarisme de tout horizon. Je sais ce qu’est notre gauche et ce dont elle est capable : j’en ai souffert dans ma chair et dans mon esprit."

Posté le 30 avril 2012 à 20h08 par Philippe Carhon | Catégorie(s): France : Politique en France

Commentaires

Magnifique.

Rédigé par : Trophyme | 30 avr 2012 20:24:09

En attendant c'est quand même la France de Nicolas Sarkozy qui empêche M. Secher de s'exprimer sur toutes les ondes...

Rédigé par : Max | 30 avr 2012 20:27:03

Bravo au Salon beige de relayer ce témoignage d'un historien de poids.

Les Français veulent-ils vraiment renoncer à eux-mêmes?

Comme Reynald SECHER, je souffre dans ma chair et dans mon âme de ce que la gauche a foutu ce pays par terre et de ce que la droite ne cessant pas de trahir n'a pas su inverser le cours des choses...

Je m'en remets encore à vous Mon Seigneur et Mon Dieu, et à nos plus glorieux saints, pour épargner à notre pays et à nos enfants, les peines inutiles d'une clique de fous que nous voudrions convertir...

Rédigé par : Ethos | 30 avr 2012 20:52:47

Oui oui Monsieur Secher, vous prêchez pour des convertis: on saît que la gauche c'est horrible !!
Nous refusons la gaiuche c'est pourquoi nous refusons de voter pour François-Nicolas Sarkollande !!

Et oui.... ces deux têtes sont tous les deux de gauche....

mais Monsieur Secher avait-il fait pareille tribune avant le premier tour pour soutenir une candidature de vraie droite et l'aider à la placer au second tour ??

Car gauche contre gauche au second tour je reconnais que c'est plutôt désespérant...

Rédigé par : scat | 30 avr 2012 20:56:09

Max, êtes-vous certain que c'est "la France de Monsieur Sarkozy" plutôt que "les médias confits d'admiration pour Monsieur Hollande"?

Rédigé par : C.B. | 30 avr 2012 20:56:43

M. Secher s'est parfaitement exprimé. Je partage totalement son opinion.

Je voterai donc pour le diablotin plutôt que Satan dans ses pompes et dans ses oeuvres...

Rédigé par : Nabulione | 30 avr 2012 21:42:32

Hollande ce sera du Mitterand en pire, parce que moins intelligent et pressé par son aile gauche

Rédigé par : mère de 6 enfants | 30 avr 2012 22:00:49

Vas-tu vraiment supprimer le juste avec le pêcheur ? ...../...."Que mon Seigneur ne s'irrite pas et je parlerai pour la dernière fois: peut-être s'en trouvera-t-il dix" (de justes), et il répondit "Je ne détruirai pas, à cause des dix". (Gn13; Gn 14; Gn 18; Gn19.).

Prières, Prières, Fidélités et Confiance !!!!

Rédigé par : siloe08 | 30 avr 2012 22:27:17

Merci à Monsieur Sécher. A l'attention de scat: mieux vaut tard que jamais. Cette fois-ci on peut dire que "ça sent le roussi"! alors réfléchissons bien avant de déposer un bulletin blanc Dimanche! Il est sans doute préférable de voter NS.

Rédigé par : clovis | 30 avr 2012 22:32:08

Certains commentaires de lecteurs assidus du Salon Beige font référence au premier tour et demandent si untel ou untel s'est prononcé pour Marine Le Pen?
Qu'est ce que cela sous-entend?...

Rédigé par : dragases | 30 avr 2012 23:11:00

Nous n'avons pas trop de choix, et il nous faut voter Sarkozy. Mais ne nous leurrons pas, même si Sarkozy n'est pas Hollande, l'on ne peut pas dire que Sarkozy soit de droite. Il est de la gauche libérale et mondialiste. Mais c'est vrai il n'est pas de la gauche radicale bolchévique.
Alors faute de merle, l'on se contentera de grive. Bien sûr, façon de parler, en attendant que le système continue à nous écraser et que la France disparaisse. Et la guerre de Vendée comme le reste seront de nouveau, définitivement oubliées.
Une France sans enfant et sans les valeurs de l'Évangile est condamnée à mourir...

Rédigé par : c | 30 avr 2012 23:18:37

à SCAT
Moi je dis bravo à Monsieur SECHER
je pense qu'il vaut mieux voter "le moins pire"
Nous garderons plus de liberté avec Sarkozy , nous n'en aurons plus du tout avec Hollande.
Voter blanc signifie, en définitive, de donner la moitié de sa voix à chacun. Je ne tiens pas à en donner, ne serait ce qu'une parcelle à Hollande. Je ne voudrais pas le regretté toute ma vie.

Rédigé par : lebout | 30 avr 2012 23:35:19

Et encore un autre qui va voter NAGY BOSCA ??? ??? ???

Et encore un brillant et de plus Martyr du XXIe siècle !!! !!! !!!
Dommage qu'il se soit fait préfacer son dernier livre par un "intouchable" !!! !!! !!!

Je commence à en perdre mon latin d'église !!! !!! !!!

Pourrions-nous entre Gaulois nous unir pour foutre dehors, au moins du Palais Bourbon, cette fausse droite et pour que le Front National fasse une Vrai Politique ni de gauche ni de droite ??? ??? ??? !!! !!! !!!

Rédigé par : F.A | 1 mai 2012 00:35:40

M. SECHER oublie que la gauche qui l'a persécuté, l'a persécuté plus longtemps sous des gouvernements de droite que sous la gauche au pouvoir, et que c'est cette droite gaullo-mollasonne qui a placé cette gauche au pouvoir dans l'école, l'université, les médias et la culture, depuis MALRAUX, Edgar FAURE, Giscard, Chirac et SARKOZY, Aillagon et Mitterrand.
Voter pour les protecteurs de ses bourreaux c'est presque le complexe de Stockholm.
A ma connaissance, SARKOZY n'a pas fait avancer la carrière universitaire de M. SECHER, mais uniquement celle de GUILLAUME PELTIER nommé Maître assistant en fac.
Comme quoi.....

Rédigé par : P.G | 1 mai 2012 01:02:52

Interrassant point de vue mais croire qu'Hollande soit un communiste collectiviste adepte de "l'homme nouveau" ne me parait pas sérieux.
Sarkozy nous a eu une première fois. Comment penser qu'il aurait pu faire pire ? Comment penser qu'il fera autrement ?
Hollande fera une politique de droite comme Sarkozy a fait une politique de gauche. Voila ce que je pense.

Rédigé par : JLV | 1 mai 2012 03:27:22

Divini redemptoris (19 mars 1937), 14 in fine :

"Système rempli d'erreurs et de sophismes, opposé à la raison comme à la révélation divine: doctrine subversive de l'ordre social puisqu'elle en détruit les fondements mêmes, système qui méconnaît la véritable origine, la nature et la fin de l'Etat, ainsi que les droits de la personne humaine, sa dignité et sa liberté."

http://www.vatican.va/holy_father/pius_xi/encyclicals/documents/hf_p-xi_enc_19031937_divini-redemptoris_fr.html

Ainsi les "droits de l'homme" ne sont qu'un thème de propagande pour les violer à l'abri des regards, à l'abri d'une fausse apparence de moralité.

Propagande insidieuse et étendue.

"17. De plus, la diffusion si rapide des idées communistes, qui s'infiltrent dans tous les pays grands et petits, civilisés ou moins développés, au point qu'aucune partie du monde n'y échappe, cette diffusion s'explique par une propagande vraiment diabolique, telle que le monde n'en a peut-être jamais vue: propagande dirigée par un centre unique et qui s'adapte très habilement aux conditions des différents peuples; propagande qui dispose de grands moyens financiers, d'organisations gigantesques, de Congrès internationaux, de forces nombreuses et bien disciplinées; propagande qui se fait par des tracts et des revues, par le cinéma, le théâtre et la radio, dans les écoles et même dans les Universités, qui envahit peu à peu tous les milieux même les meilleurs, si bien que le poison pénètre presque insensiblement et toujours davantage les esprits et les coeurs."

Un des effets de la propagande communiste aura été de fermer la bouche à ceux qui auraient pu invoquer les droits de l'homme à juste titre et ont cru, du fait de cette propagande, que la notion de "droits de l'homme" était une invention révolutionnaire, alors que les Vendéens l'ont invoquée dès le début de la résistance et que la Déclaration de 1789 a été proclamée sous le règne de Louis XVI... Je l'ai montré sur mon blog.

Rédigé par : Denis Merlin | 1 mai 2012 06:55:51

à Scat
Je suis de votre avis ... on aurait aimé que Reynald Secher en fasse un peu plus pour le premier tour et un peu moins pour le deuxième !
Mr Sarkozy est l'héritier de ceux qui ont massacré la Vendée : il ne l'a jamais contesté . C'est dailleurs un connaisseur en matière de massacre des innocents puisque c'est lui qui a installé madame Veil à l'académie française (en interdisant la manifestation de protestation aux abords de l'académie le jour J)et je ne pense pas qu'elle ait été installée à l'académie française pour son oeuvre littéraire ...
J'espère qu'il ne répondra pas à l'appel de Nicolas Sarkozy aujourdhui "à se rassembler sur le parvis des Droits de l'Homme" ....
Il devrait se rappeler que l'UMP (RPR à l'époque) a juré devant le Bnai'brit à New York de ne jamais s'allier meme électoralement avec le FN ...
L'UMP a perdu depuis les conseils régionaux et généraux le sénat et bientot la présidentielle et les législatives qui suivront ! Beau programme ...

Rédigé par : nemo | 1 mai 2012 08:27:07

Detestable guerre civile permanente engendrée par cette satanique Revolution.

Rédigé par : Papon | 1 mai 2012 09:14:51

Hollande ne fera pas une politique de droite, avec un mélancon à ses basques, une eva jolly et d'autres spécimens du même acabit: le mariage homo, l'adoption par les homo, l'euthanasie ça ne coûte rien, faire voter les immigrés, déclarer la guerre à l'école hors contrat ça ne coute rien non plus, donc ce sera fait en premier et il sera prisonnier de ses copains stroskystes du ps. Alors que sarko que je suis obligé d'aller voter le nez bouché, n'ira pas aussi vite et donc si les cathos la vrai droite sont intelligents, je précise bien sont intelligents ils auront le temps de fourbir leurs armes et de l'empêcher de faire n'importe quoi

Rédigé par : chouan 12 | 1 mai 2012 09:19:44

On ne peut reprocher à Sarko sa proximité avec simone Veil et trouver normal que marine respecte la loi qui porte son nom.
Foin de laicité face à l'islamisme , l'avenir est dans un catholicisme décompléxé .Mais en attendant qui sera capable de supporter les persécutions qui vont tomber sur les déviants du nouvel ordre marxisto ecologiste ? catholiques et nationalistes seront les premiéres victimes ,dans leurs professions leurs journaux leurs blogs leurs librairies.ç'est d'ailleurs la seule chose que la Revolution peut offrir à ses militants .Ce qui se passe à bordeaux ou la bete attaque régulierement une librairie catholique se passera partout. Si le vote Marine était catholico compatible malgré sa philosophie du droit à l'avortement celui de Sarko l'est alors pour eviter bien des drames à notre pays , quelque soient les griefs motivés que l'on peut avoir vis à vis de SARKOLEON.

Rédigé par : cad | 1 mai 2012 10:21:48

Depuis que je lis le SB, j'ai rarement vu une stupidité telle que celle énoncée plus haut : "Hollande fera une politique de droite".

Je n'ajoute rien, de peur de faire monter ma tension !

Rédigé par : Jean Theis | 1 mai 2012 18:10:37

@C.B. non non je confirme c'est bien la France de M. Sarkozy qui empêche M. Secher de s'exprimer. Pour rappel c'est M. Sarkozy en personne qui a bougé des coudes pour que Philippe Val, patron de Charlie hebdo, devienne le nouveau patron de France Inter...

C'est drôle en ce moment plein de personnes qui s'apprêtent à voter sarkozy semblent oublier tout à coup tout ce qu'il a pu faire de mal ces 5 dernières années... Alzheimer ou cupidité ?

Rédigé par : Max | 1 mai 2012 21:54:58

Pour Max: ni l'un ni l'autre, c'est du réalisme tout simplement: si vous votez blanc vous donnez 50% de votre voix à FH. Soyez-en conscient: c'est de l'arithmétique.

Rédigé par : clovis | 2 mai 2012 12:40:33

Et un petite coup de plus!http://belgicatho.hautetfort.com/archive/2012/04/30/le-pari-insense-des-partisans-de-la-politique-du-pire.html

Rédigé par : Thierry | 2 mai 2012 18:04:32

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige