« L'Université d'été Saint Jean : le libéralisme peut-il encore nous libérer ? | Accueil | NKM s'affiche défavorable aux revendications gays »

06 août 2012

Prière du 15 août : Morano à côté de la plaque

NmQui serait surpris de ce double langage?

"elle a aussi dit ce qu’elle pensait de l’initiative de l’église catholique française qui invite ses fidèles à une prière nationale contre l’homoparentalité, le 15 août, fête de la Vierge Marie.

« L’église est dans son rôle lorsqu’elle défend le mariage.... »

Mais :

« La Vierge Marie à laquelle je suis très attachée ne rejette aucun de ses enfants. A titre personnel je ne m’attacherai pas à cette consigne. »

L’ancienne ministre qui fait partie des « modernes » de son camp politique sur les questions de famille, assure qu’elle défendra le droit de tous les enfants, « notamment ceux élevés par des couples de même sexe ». Elle est bien évidemment « attachée à la famille traditionnelle » ; « oui, l’amour d’un père et d’une mère », mais elle doit, en tant que politique, « faire face aux autres réalités, les autres familles, divorcées aussi, monoparentales, recomposées ».

Et faisant siens les arguments de militants elle tient à rappeler que « 85% des violences faites aux enfants le sont dans des familles traditionnelles ».

Sur ce chiffre qui ne vient de nulle part, lire l'analyse d'Yves Daoudal.

Posté le 6 août 2012 à 21h19 par Lahire | Catégorie(s): Homosexualité : revendication du lobby gay

Commentaires

" Et faisant siens les arguments de militants elle tient à rappeler que « 85% des violences faites aux enfants le sont dans des familles traditionnelles » :

Si, si...elle a raison puisque les familles traditionnelles sont heureusement encore majoritaires de façon écrasante !

Pauvre fille !!!!

Rédigé par : majacquet | 6 août 2012 21:57:55

Il faudrait rappeler à Mme Morano que pour étre les enfants de la VIERGE MARIE,il faut croire en Jésus-Christ et respecter ses lois.Il faudrait que certains relisent la bible,ils veraient pourquoi Dieu à détruit Sodome par le feu du ciel!LA vengence du ciel viendra.

Rédigé par : Théophile | 6 août 2012 23:29:22

85 pour cent des accidents se produisent sur des routes...supprimons les routes.VIVEnt LES G.R...

Rédigé par : senex | 7 août 2012 07:59:30

Dieu non plus ne rejette aucun de ses enfants. Ce sont eux qui se condamnent par leurs actes.

Que cette idée de justification par la foi fait de dégâts chez les croyants !

Rédigé par : RL | 7 août 2012 08:16:05

Le droit c'est aussi d'avoir un père et une mère pour l'enfant... mais on parle toujours de "droit" mais jamais de "devoir" dans cette société... Droit de l'homme, droit des femmes, droit des homos, droit, droit, droit...

Rédigé par : l'anarcho | 7 août 2012 09:17:09

comme d'habitude de la part de ces gens-là ,c'est du grand n'importe quoi, il faut bien se refaire une place au soleil..... de satan

Rédigé par : chouan 12 | 7 août 2012 09:24:07

Morano prend la prière pour la France de la CEF pour une consigne de parti ! …

Lamentable témoignage des fractures irréductibles de l’Eglise qui est en France, confrontée à la République, en présence et sous les auspices de l’Etre Suprême !…

Rédigé par : Cril17 | 7 août 2012 10:14:18

NKM,MORANO,aussi pathétiques que Ségolène.

Rédigé par : JLA | 7 août 2012 10:30:14

« 85% des violences faites aux enfants le sont dans des familles traditionnelles »
1) d'où sort cette donnée?
2) quels sont les critères qui permettent de déterminer si une famille est "traditionnelle" ou "non-traditionnelle"
Une fois qu'on saura de quoi on parlle, on pourra peut-être discuter. Pour le moment c'est du "je-dis-que-sonc-c'est-vrai" À quand une étude française de la qualité de celle de Mark Regnerus (“New Family Structures Study”): vaste échantillon déterminé de manière non biaisée, question de recherche clairement circonscrite (portant sur le ressenti des enfants). Beau travail de thèse pour des étudiants en sociologie, intéressant travail de direction de recherche pour des professeurs d'université en sociologie.

Rédigé par : C.B. | 7 août 2012 10:31:53

Et dire qu'elle voulait se faire élire avec les voix d'électeurs que je qualifierai de conservateurs!Le masque est vite tombé,qu'elle se contente d’être maire(sse?) et fasse sa propagande dans sa municipalité!

Rédigé par : Thierry | 7 août 2012 17:08:22

Se croyant sans péchés, ils dirigent d'autres vers l'abîme !

Nous sommes entrainés par des aveugles, dans les ténébres!

Seul l'humilité à l'image de Notre Sainte Mére Marie, peut nous sauver !

Sans l'humilite, l'orgueil se présente et sous toutes ses formes!

C'est pour cela qu'il faut prier, prier, prier Sainte Marie !

Je vous salue Marie,
Pleine de Grâces,
le Seigneur Est avec Vous,
Vous etes benie entre toute les femmes et Jésus Votre Enfant Est benit !

Sainte Marie, mére de de Dieu,
Priez pour nous, pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort .

Priez pour nous, Sainte Mére de Dieu afin que nous devenions dignes des promesses de Notre Seigneur Jésus-Christ, Vrai Dieu et Vrai Homme.
Amen

Rédigé par : MJC | 7 août 2012 17:45:56

Nadinette pourrait suivre aussi les enfants de la Vierge qui marchent pour la Vie, personne ne lui en voudrait.

Quelle misère de l'humanité!

Rédigé par : Sancenay | 7 août 2012 19:16:18

Son but était de faire parler d'elle, d'éviter de tomber dans l'oubli, elle a réussi.

Rédigé par : PLC | 8 août 2012 06:29:45

Je viens de lire l'ensemble de vos commentaires et je comprends mieux comment les très croyants m'ont fait fuir l'église catholique il y a longtemps maintenant. Je suis homo et en couple depuis 18 ans. Je n'ai pas l'impression d'être un suppot de satan. Je suis à l'inverse de nombreuses personnes de mon entourage dans une relation fidèle. A lire certains commentaires j'ai la nette impression de me retrouver en pleine inquisition. Réfléchissez par vous même plutôt que de vous référer à un texte "compilé" il y a plus de deux mille ans !

Rédigé par : Laurent | 8 août 2012 12:08:35

@ Laurent

Bonjour,

Ne cherchez pas les justifications de vos reniements dans les attitudes de vos frères ou les commentaires rapides de l'actualité.

C'est le Christ qui vous appelle dans son Eglise. On ne lui tourne pas le dos avec des prétextes aussi futiles - je n'ai pas dis que les travers que vous soulignez sont faux, mais ils ne sont pas à la hauteur de l'enjeu de renier ou non le Christ et son Eglise.

Quant à l'inquisition, laissez-là à sa place et par respect pour ses victimes ne la mêlez pas à des débats de comptoir.
http://www.linquisitionpourlesnuls.com/

Bonne route à vous !

Rédigé par : Tonio | 8 août 2012 14:19:15

@ Laurent,

Sauf à être de mauvaise foi, la fidélité n'est pas la règle dans l'homosexualité masculine : c'est la raison d'ailleurs pour laquelle cette population est à risque dans les problèmes de contamination sanguines ou sexuelles.

D'autre part, vous ignorez sans doute que l'Église ne condamne pas les homosexuels mais bien l'homosexualité : rassurez-vous, la Sainte Inquisition n'a jamais brûlé un homosexuel et n'en brûlera jamais, à la différence des nazis et des communistes.

Rédigé par : PK | 8 août 2012 14:37:54

Il n'y a pas de temps pour Dieu."En DIEU il n'y a pas l'ombre d' un changement"(ST Jacques)Ce qui était immoral,le restera toujours!Dieu ne suit pas les caprices et la volonté des hommes;sinon ce ne serait pas Dieu.Dieu aime tous les hommes,et d'autan plus ceux qui sont éloignés de lui;mais c'est notre volonté humaine et orgueilleuse,qui rejette sa bonté infinie et appelle ainsi sa justice.

Rédigé par : Théophile | 8 août 2012 16:30:13

à Laurent,

votre "impression" est fausse, nul catholique fidèle et raisonnable ne vous traite de "suppôt de satan" même lorsque vous vous permettez , ce qui est bien dommage, de caricaturer la Sainte Bible.

Ce que nous attaquons ici c'est le principe scandaleux, cyniquement encouragé par Madame Morano, qui vise à faire d'une personne et qui plus est un enfant, un objet que l'on peut s'approprier ( ou rejeter à volonté).

Principe que vous refusez très justement pour vous-même.

Quant à l'inquisition si vos connaissances viennent de la contrefaçon enseignée par quelque rééducation nationale , elles sont dès lors aussi inexactes que l'histoire fumeuse de la "prise de la Bastille" ou de la "glorieuse" bataille de Valmy qui n'a jamais eu lieu.

Et c'est probablement de ces mensonges-là que vous avez ingurgités sans le savoir que vient ce fâcheux malentendu.

Pax tecum.

Rédigé par : Sancenay | 8 août 2012 19:48:35

Je ne sais pas si mon commentaire paraîtra, je ne suis pas homosexuelle, je ne suis pas non plus pour le mariage homosexuel et l'homoparentalité mais je trouve que l'Eglise est souvent trop sévère, pas assez humaine; c'est pourquoi les homosexuels la quittent pour aller vers d'autres églises ainsi que les divorcés remariés qu'on humilie en leur refusant la communion.
Je considère que le divorce est une souffrance surtout quand c'est l'autre qui le demande, alors on augmente leur souffrance pour essayer d'endiguer la vague des divorces, pour défendre le mariage. A mon avis, si on réfléchissait plus avant de se marier, il y aurait moins de divorces. Le problème est là.
Dans ma paroisse, il y a un prêtre aumônier de prison qui nous a expliqué qu'il donnait la communion à tous les prisonniers qui la lui demandaient sans même qu'ils se soient confessés, "sans savoir ce qu'ils avaient fait ou pas fait" ( ce sont ses paroles); alors pourquoi être aussi intransigeants avec des chrétiens qui n'ont tué personne et qui se sentent incompris et rejetés?

Rédigé par : bécassine | 9 août 2012 07:52:28

@ Bécassine

C'est parce que l'Église est profondément humaine qu'elle applique avec rigueur la règle pour la communion.

Si vous voulez un exemple d'humanité dévoyée qui suit vos envies, regardez l'éducation de certains enfants dont les parents passent tout : cela donne n'importe quoi et surtout des enfants malheureux.

Si le Christ nous aime et en Lui l'Église s'exprime, alors lorsqu'on aime, on agit avec sollicitude mais aussi fermeté pour élever ses enfants dans la droiture et l'amour. C'est la seule solution.

Vous avez le droit de ne pas y adhérer mais ne dîtes pas qu'il s'agit de sévérité : juste d'amour.

Ce que vous désirez en fait, c'est la permissivité afin que le péché ait une place reconnue au sein de l'Église afin que chacun puisse vivre sa petite foi tranquille sans être dérangé dans son quotidien par sa croix : faire ce que l'on a envie, pas ce que le Christ veut. Il existe une voie pour cela : c'est le protestantisme.

Rédigé par : PK | 13 août 2012 09:32:55

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige