« Hervé Mariton dénonce la partialité du rapporteur Erwann Binet | Accueil | La sainteté aujourd’hui consiste aussi à rester héroïquement attaché à la nature, au réel, au bon sens, au vrai »

07 décembre 2012

3h de colle pour un signe de croix ? [Add]

Lu sur Novopress :

"Un parent d’élève vient de contacter Novopress. Son fils est scolarisé en cinquième au collège Cité, place Thérèse Léon Blum à Narbonne (Aude). Sa classe devait visiter ce matin la cathédrale Saint-Just (ci-dessus) de l’ancienne cité romaine, située non loin de l’établissement scolaire. Selon notre lecteur, le professeur d’histoire qui accompagnait les jeunes « leur a précisé hier que si l’un d’entre eux faisait le signe de croix en rentrant dans la cathédrale, il récolterait trois heures de colle ». [...]

Addendum : Réaction de Bernard Antony :

"Bernard Antony, président de l‘AGRIF, a immédiatement appelé le Principal du collège Cité, Monsieur Bagdadi, pour lui manifester son étonnement et s’enquérir de ce qu’il en était exactement.

Monsieur Bagdadi a répondu qu’on ne lui avait pas rapporté ce fait, et que aucune punition n’avait été demandée pour quelque élève ayant participé à cette visite. En revanche, il a indiqué à Bernard Antony les consignes de tenue décente et de respect des lieux qu’il donne pour pareille visite, ce qui est bien.
Mais il a lu aussi la suite de sa directive, dans laquelle il stipule que toute expression religieuse devait être en l’occurrence bannie conformément au principe de laïcité. Ce qui n’est pas bien.
Bernard Antony lui a alors exprimé combien il était abusif, peu respectueux et même pré-persécutoire d’interdire à des enfants catholiques, dans une cathédrale catholique, de faire le signe de croix qui est évidemment pour eux la reconnaissance du caractère sacré d’une cathédrale construite pour l’expression catholique du sacré et le culte de leur religion.
Il s’est efforcé de faire comprendre à Monsieur Bagdadi que sa consigne outrepassait l’application du principe d’une laïcité de tolérance, dans une dérive de laïcisme agressif. Il lui a fait remarquer que dans la visite d’une synagogue, on ne saurait demander à des enfants juifs de quitter leur kippa, pas plus que dans la visite de la grande  mosquée de Paris on ne se risque pas à exiger des enfants musulmans (et même aux autres !) de ne pas se déchausser. Il a rappelé à Monsieur Bagdadi que trop souvent dans notre pays on avait commencé par de pareilles vexations précédant des périodes de persécutions.
Monsieur Bagdadi ayant cru comprendre que c’était là une allusion à la seule période 1940 – 1945, Bernard Antony lui a précisé qu’il y a eu aussi  d’autres moments de persécution dans notre histoire : les abominations antichrétiennes sous la Révolution Française, et celle des persécutions sous la III° république… Il a encore exprimé à Monsieur Bagdadi que, comme les juifs, les catholiques pouvaient avoir aussi très légitimement une sensibilité en éveil et la vigilance appropriée devant la multiplication des manifestations de haine anti-chrétienne en France et dans le monde. Il lui a redit avec fermeté que l’interdiction du signe de croix à des enfants catholiques dans un lieu de culte catholique relevait objectivement d’un abus laïciste inacceptable.
Monsieur Bagdadi lui ayant réitéré que nulle sanction n’avait été et ne pourrait être prise, Bernard Antony l’a remercié de sa courtoisie et l’a assuré et de son respect et de sa vigilante attention pour que soit respectée aussi l’élémentaire liberté pour les enfants chrétiens d’un signe de croix dans la cathédrale, qui n’agresse personne et n’est que l’expression d’une adhésion à Celui qui a dit : « Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté ! »"

Posté le 7 décembre 2012 à 07h28 par Michel Janva | Catégorie(s): Cathophobie

Commentaires

Le surveillant des collés aura-t-il fait son signe de croix ?

Rédigé par : panetier | 7 déc 2012 07:53:26

Ce professeur d'histoire mériterait d'être sanctionné pour atteinte à la liberté religieuse, mais dans une éducation nationale régie par des bigots de l'anti-cléricalisme primaire, une plainte a peu de chance d'aboutir.

Je précise que je suis enseignant du public depuis plus de trente ans.

Rédigé par : Arthur | 7 déc 2012 08:14:55

et si les élèves musulmans refusent de la visiter ... 3 heures de colle aussi ?

Rédigé par : bruno GARNIER | 7 déc 2012 08:15:34

Elle doit être belle, l'Histoire à sa sauce!

Rédigé par : Bernard S | 7 déc 2012 08:41:30

Moi,je t'en colle 3.

Rédigé par : JLA | 7 déc 2012 08:56:35

Il est toujours d'actualité, le maître-livre de François Brigneau (sur Jules Ferry) : « Jules l'imposteur »

Les laïcards n'ont pas voulu du doux joug de Notre-Seigneur Jésus-Christ : ils auront la tyrannie islamique. Tant pis pour eux.

Mais, malheureusement, tant pis pour nous aussi…

Rédigé par : Jef | 7 déc 2012 08:59:22

Il n'y a pas si longtemps une photo montrait des enfants visitant une mosquée. Déchaussés et en posture prière. Encore une fois 2poids 2 mesures. Cette prof mériterait en effet une sanction

Rédigé par : Berenguer Anne Marie | 7 déc 2012 08:59:34

Et dix coups de fouet ?

Rédigé par : PK | 7 déc 2012 09:14:06

et les musulmans qui retirent leurs chaussures en visitant une mosquée : 3 h de colle ?

On vit une époque formidable...

Rédigé par : ID | 7 déc 2012 09:23:44

et s'il s'était déchaussé au cours de la visite d'une mosquée ?

Rédigé par : lavandin | 7 déc 2012 09:29:05

Il faudrait leur dire que la laïcité touche l'Etat et ses agents dans leur fonction, pas les individius.

Rédigé par : Olivier | 7 déc 2012 09:33:17

Voilà qui donne d'autant plus de valeur au signe de la Croix.

Rédigé par : Papon | 7 déc 2012 09:48:26

Hé bé, va pas bien la France chrétienne quand on voit ce genre d’énergumène !! Qu'en penserait Cécile D. ?

Rédigé par : Jean-Gabriel | 7 déc 2012 09:59:29

Qu'on donne le prix Salon Beige de Laïc de l'Année à celui qui récoletera fièrement ces 3h de colle

Rédigé par : JCM | 7 déc 2012 10:08:38

Ces gens sont d'une incorrection sans nom. Ne salue-t-on pas le Maitre de maison en arrivant chez son Hote, même chez Peppone.
Don Camillo, revenez leur casser leur craie ou leur tablette sur la tête pour leur faire voir 36 chandelle et l'Etoile, l'enfant divin qui éclaire l'infini de Dieu.

Rédigé par : oliroy | 7 déc 2012 10:12:29

Bien dit JCM ! Je serais fier que mon fils prenne des heures de colles pour ce motif...

Rédigé par : Caleb | 7 déc 2012 10:18:48

Un signe de croix dans une cathédrale ? Quelle idée !
Comme j'aimerai être un des parents d'élève !

Rédigé par : vlr | 7 déc 2012 10:45:59

Ce dont je suis certaine est que mon fils dans pareil cas aurait fait son signe de croix et j'aurais été fière de lui. quand à l'heure de colle, je ne me serais pas faite prier pour faire remonter tout ceci au plus haut de l'académie ...!
On confond laïcité et anticléricalisme ... c'est de plus en plus grave ! La nouvelle religion à combattre est ce laïcisme dogmatique et prosélite.

Rédigé par : Laurence Fournier | 7 déc 2012 11:25:12

La question pour ce week-end :

L’évêque de Carcassonne-Narbonne va-t-il proposer un stock de colle à bois au Principal du collège Cité de Narbonne, si celui-ci reste scotché par l’initiative de ” l’Observatoire de la Christianophobie ” ?

http://cril17.fr/

Rédigé par : Cril17 | 7 déc 2012 11:40:38

Épatant ! Voilà où conduit le formatage des professeurs dans les IUFM, formatage qui fait suite à de longues années de propagande efficace sur les bancs de l'éducation nationale. Le résultat est là : ceux-là même qui ne trouvent rien à redire aux prestations pitoyables d'un groupe de féministes russes dans une église jugent inacceptable qu'un enfant chrétien ne puisse s'empêcher de saluer son Seigneur par le signe de croix.

Rédigé par : jpr | 7 déc 2012 14:47:35

"oliroy" a raison : l'Église est l'afféctataire légal et exclusif de la cathédrale : quand on rentre chez quelqu'un on respecte ses coutumes.

Rédigé par : JCM | 7 déc 2012 15:23:05

"Aucune heure de colle n'a été donnée"

Ce qui montre seulement que la consigne a porté son fruit, et que les catholiques se sont abstenus – contre leur conscience – de se revêtir du signe de la Croix.

Rédigé par : Tonio | 7 déc 2012 15:45:34

je pense que si j'avais été un de ces jeunes (et bien des camarades aussi) j'aurais ostensiblement fait mon signe de croix.. quitte a proclamer à ce prof ignare :PAR CE SIGNE TU VAINCRAS !!!! et,pour une fois, mes parents m'auraient donné raison !

Rédigé par : perry | 7 déc 2012 16:05:46


Il est très réconfortant de voir la rapidité de Bernard Antony via Novopress et/ou Salon Beige à réagir face à cette cathophobie "ordinaire".

Se savoir soutenu par des frères cathos est très important quand on connaît la haine viscérale de notre gouvernement et de l'Education nationale en particulier vis à vis de l'Eglise catholique.

Merci Mr Antony.
Vive internet et vive le Christ !

Rédigé par : Cosaque | 7 déc 2012 17:26:42

Merci Monsieur Bernard Antony et merci à l'AGRIF pour défendre nos traditions et notre culture religieuse.

Rédigé par : NoireTulipe | 7 déc 2012 17:52:34

Si l’information est avérée, c’est très grave. Laïcité ne veut pas dire négation des croyances individuelles dans le cadre même d’une visite culturelle en dehors du collège. D’autre part le professeur ne pourrait jamais faire appliquer cette sanction.
Je suis à la tête d’un établissement privé hors contrat et laïque, mais je n’irais jamais demander à mes élèves de ne pas se signer dans une église si leur foi intime le leur impose. http://www.scolaria.fr

Rédigé par : guedbralec | 7 déc 2012 21:15:21

Je me souviens d´une génouflexion de ma prof d´anglais aux Saintes Maries de la Mer, lors d´une excursion avec ma classe de lycée public. Elle était très respectueuse du principe de la laicité et au paravent, je n´avais jamais réussi à savoir si elle était croyante ou non. J´ai été impressionnée et rassurée par son attitude devant le Saint Sacrement.

Rédigé par : Isabelle | 8 déc 2012 00:13:10

Odieuse intolérance et cathophobie ignoble . Le surveillant doit être mis à pied dans les plus bref délais !

Rédigé par : POHER de CORBIE | 8 déc 2012 01:57:40

Attitude plus déplorable encore s'agissant d'un professeur d'Histoire qui ne pouvant nier les racines chrétiennes de l'Histoire de France choisit de les renier pour complaire à une vision philoislamique et violemment christianophobe.

Rédigé par : POHER de CORBIE | 8 déc 2012 02:00:28

J'aai envoye un mail au maire de Narbonne pour lui demander respectueusement s'il etait au courant de cette affaire qui, si elle etait averee, contreviendrait non seulement au principe de laicite mais egalement a la constitution (liberte de culte). J'attend toujours sa reponse.

Rédigé par : jacques | 9 déc 2012 11:38:56

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige