Le député PS Jean-Philippe Mallé ne votera pas le projet Taubira
"Il y a énormément de gens de gauche qui sont extrêmement sceptiques sur ce projet"

Commentaires

Dominique

Ca c'est beau !
Le laïcisme défié !

jejomau

Ah Ca ira, çà ira, çà ira .... https://www.lamanifpourtous.fr/-le-2-fevrier-

Walktsin

Très beau, merci !

eljojo

Sans vouloir vexer qui que ce soit et encore moins nier le courage de ceux qui y sont allés, on peut tout de même se poser quelques questions...

- Est-ce nécessaire et utile de le faire de cette manière, en sachant pertinemment que cela va choquer la majorité de nos concitoyens, les éloigner encore davantage de la Foi et les braquer plus encore dans le soutien à ce projet de loi (en référence à Lc XVII, 1) ?

- Cette prière serait-elle moins efficace dans le secret d'une Eglise (en référence à Mt VI, 6) ?

- L'objectif de cette prière est-il uniquement spirituel, ou bien est-elle utilisée dans une fin politique (en référence à Lc XX, 25) ?

Encore une fois il ne s'agit pas de remettre en cause la sincérité et le courage de cette démarche, mais bien de tenter discerner à quel est l'appel du Seigneur pour les chrétiens face aux évènements actuels.

PA

quelqu'un a un argument contre l'objection de la fameuse laïcité contre ce genre de prière publique?

merci

Cril17

Voir les videos mises dans la nuit sur le Parisien !

LA CONTRE-REVOLUTION ANNONCEE PAR JOSEPH DE MAISTRE EN VIDEO !

https://cril17.info/2013/01/30/la-contre-revolution-annoncee-par-joseph-de-maistre-en-video/

Denis Merlin

Le laïcisme réfuté et la laïcité libérée... Ce sont des laïcs qui mettent œuvre leur liberté religieuse qui chantent face aux tyrans.

Non a la tyrannie ! Vive la liberté ! vive le Christ-Roi !

isabis

Et l'abbé de Cacqueray a dit que la FSSPX faisait le voeux de faire construire une église en hommage à la sainte Vierge à Pontmain si cette loi inique ne passait pas. D'ou le chant de Pontmain "Mère de l’espérance" entonné à la fin.

Joss

J'ai cru rêver en voyant les députés PS (qui représentent le peuple) venir chercher "l'embrouille" contre... LE PEUPLE!!! C'est hallucinant!!! SURRÉALISTE!!! L'important n'est donc plus d'écouter le peuple ni de le respecter, c'est d'aller au bout du projet de loi coût que coût...

Jean Bapt.

TRES BIEN

Louis

Christus Vincit !
Vous imaginez, vous tous, cet hymne magnifiquement catholique romain entonné par un million de bouches et poitrines en même temps ?
Christus regnat !
Christus imperat !

Cril17

Je crois que le débat va s'enflammer avec ce qui est écrit dans cette dépêche à l'égard du très courageux Jacques Bompard

Le gouvernement refuse la GPA
https://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/01/30/97001-20130130FILWWW00396-le-gouvernement-refuse-la-gpa.php

mère de 6 enfants

où l'on voit des parlementaires parfaitement imbus d'eux-même!

Cril17

La vidéo du Parisien en titre de une sur FDESOUCHE !

Vers le buzz ?

Denis Merlin

quelqu'un a un argument contre l'objection de la fameuse laïcité contre ce genre de prière publique?

Monsieur ou madame, sur mon blog j'ai démontré à plusieurs reprise que la prétendue "laïcité" du laïcisme violait les droits fondamentaux de l'homme, notamment le droit pivot des droits de l'homme qu'est la liberté religieuse et le principe d'organisation sociale qu'est la laïcité (qui fait que les laïcs sont libres d'être religieux s'ils le veulent). Je l'ai fait à la suite des démonstrations irréfutables du cardinal Bertone, notamment.

Jacques

Bravo !
J'ai pensé à ce que j'ai lu récemment à propos de la lecture de l'Evangile et autres lectures à la messe : la première intention est de proclamer la Parole de Dieu, quand bien même personne ne la comprendrait, quand bien il n'y aurait personne dans les bancs pour l'entendre.
Et bien là c'est pareil : ils ont chanté la proclamation du Royaume de Dieu : Jésus-Christ reigne, aujourd'hui et maintenant. Même pas nécessaire que les députés l'entendent, il suffit que quelques-uns le proclament.
Bravo les gars !

@eljojo : et bien oui, la proclamation du Royaume de Dieu sera toujours un choc pour ceux qui n'y croient pas.

Christus regnat !

Arcade

Un essai de réponse à eljojo :

« on peut tout de même se poser quelques questions...

- Est-ce nécessaire et utile de le faire de cette manière, en sachant pertinemment que cela va choquer la majorité de nos concitoyens, les éloigner encore davantage de la Foi et les braquer plus encore dans le soutien à ce projet de loi (en référence à Lc XVII, 1) ? »

Un argument récurent est de dire que l’écrasante majorité de nos concitoyens n’est plus catholique. Cette prière publique ne risque donc pas de les détourner de la foi, c’est déjà fait ! Mais surtout, argument plus positif, beaucoup de ces concitoyens ont fui une religion « d’enfouissement », qui semblait ne plus oser s’assumer, qui avait honte d’elle-même… Si les plus pusillanimes sont effrayés, à n’en pas douter ceux qui ont plus de caractère ont plus de respect pour les croyants qui assument leur foi que pour ceux qui tentent désespérément de la cacher au sein de la sphère privée. Par un parallèle peut-être osé, ce qui fait la force de l’Islam dans nos banlieues (qui convertit nombre de jeunes « chrétiens » malheureusement), c’est sa capacité à s’affirmer, à affirmer publiquement et sans complexe ses principes. Soyons donc décomplexés et sans faux respect humain !

« - Cette prière serait-elle moins efficace dans le secret d'une Eglise (en référence à Mt VI, 6) ? ».

Oui, la prière publique est même sans doute plus efficace, sans bien entendu essayer de « quantifier » la grâce. Car elle a la même portée que la prière dite dans le secret d’une église, mais en plus elle a pour elle la valeur du témoignage public de la foi (« confesser la foi » publiquement, surtout face aux invectives et aux railleries n’est-ce pas une vertu méritoire ?).

« - L'objectif de cette prière est-il uniquement spirituel, ou bien est-elle utilisée dans une fin politique (en référence à Lc XX, 25) ? »

Les deux bien entendu car jamais on n’a vu dans l’Eglise catholique spirituel et temporel étrangers l’un à l’autre. Distincts, certes, mais pas étrangers (un peu comme les époux dans le mariage, cette comparaison me semble de circonstance, sont deux individus distincts mais pourtant unis l’un à l’autre. Ou encore comme le corps et l’âme, distincts mais nécessaires l’un à l’autre). Et heureusement car dans le sujet qui nous occupe une telle loi va tant contre les principes moraux (et donc c’est une offense à Dieu qui mérite la réparation de la prière) que sociaux (une législation contraire à la loi naturelle et qui aura des conséquences sur l’organisation sociale, ce qui nécessite donc aussi une action politique, en rapport avec l’organisation de la Cité).

Ils chantaient « Christus regnat, Christus imperat », que le Christ règne : dans nos âmes bien entendu mais aussi sur les lois de nos sociétés…

eljojo

- La majorité de nos concitoyens ne pratique plus, c'est un fait. Néanmoins ils ne sont pas encore tous dans une phobie vis à vis de l'Eglise. Je crois qu'il faut prendre nos concitoyens tels qu'ils sont : ils ont peur que les religions leur imposent des règles morales. Et clairement une prière de rue visant à influencer les pouvoirs publics ne peut que renforcer cette peur.
Mais passons sur ce point. En effet la question clé derrière cela est la suivante : pouvons-nous choisir de les choquer, et risquer de les éloigner davantage de l'Eglise ? À mon sens on ne peut laisser cette responsabilité qu'à Dieu, car la Parole de Dieu est plus tranchante qu'une épée. Ce qui a converti, ce n'est pas les manifestations et autres déploiements de force. C'est l'amour ("voyez comme ils s'aiment") et l'unité ("qu'ils soient un pour que le monde croie"). Autrement dit la diffusion du message du Christ passe par l'annonce de l'Evangile et par le témoignage d'une vie proprement chrétienne.

- La situation actuelle n'a rien en commun avec les martyres car justement nous ne sommes pas face au choix de l'abjuration ou la mort. Pour que la confession publique de la foi soit efficace, il faut que son moteur (l'amour de Dieu et des hommes) soit visible, ce qui est contradictoire avec toute tentative d'influer sur le législateur.

- Cette référence au concile de Calcédoine (union sans confusion ni séparation) est intéressante, mais je crois non pertinente dans ce cas précis, en cela qu'entre César et Dieu, c'est justement un régime de séparation. "Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu" : César et Dieu sont clairement séparés. Oui il faut prier en réparation (en n'oubliant pas que le Christ a déjà tout réparé), mais rien n'interdit de le faire en privé. Il est évident que les chrétiens doivent s'impliquer dans ce débat. Mais devant le pouvoir public, ce n'est pas en tant que chrétiens, mais bien en tant que citoyens qu'ils doivent agir : nous ne défendons pas nos intérêts propres, mais bien le bien commun. Notre responsabilité en tant que chrétiens est avant tout morale et spirituelle, car nous sommes les gardiens de nos frères.

Mais tout cela amène une dernière remarque sur la laïcité. En France le régime juridique qui prévaut est celui d'une séparation stricte du civil et du religieux. Autrement dit la démarche de Civitas vis à la fois à influer à l'intérieur du système et à le remettre en cause. Il est clair que les deux objectifs sont inconciliables, car à partir du moment où on condamne le système (en l’occurrence la laïcité à la française) on se prive nécessairement de toute légitimité pour intervenir dans le débat. Mais plus encore on se place dans une attitude structurellement révolutionnaire (anti-système) qui suscite un rejet massif qui rejaillit sur l'ensemble de nos positions et nuit à notre combat ponctuel (ici le mariage) qui est alors caricaturé.

Denis Merlin

@ eljojo : on a toujours une excuse valable pour lancer la pierre à ceux qui agissent et toujours une excuse valable pour conforter le pouvoir tyrannique laïciste.

Non au tyran, honneur à ceux qui agissent, même si je ne suis pas tout à fait d'accord avec eux (sur la liberté religieuse, sur les droits de l'homme etc.)

Merci à ceux qui se battent pour la liberté, loin de tout calcul machiavélien, même sans en être parfaitement conscients.

Vive la laïcité, vive la liberté, vive la France libre !

eljojo

@Denis Merlin
Il ne s'agit pas de jeter la pierre à qui que ce soit, ni de remettre en cause le courage et la sincérité de ceux qui ont participé à cette initiative.
Il s'agit de discerner à quoi nous appellent réellement notre Dieu et notre Foi.

Par ailleurs, le pouvoir actuel n'est pas "tyrannique" ni au sens ancien, ni au sens moderne. Si on veut chercher les vrais coupables des errements de notre société, alors nul besoin de chercher loin : c'est nous ! Nous, bons chrétiens, et si peu évangélisateurs, nous, bons chrétiens qui avons délaissé l'engagement en politique, nous, bons chrétiens qui depuis plus de deux cent ans n'avons rien fait pour rester proche de nos frères (ça ne date pas de Vatican II, mais bien des Lumières et des excès du XVIIIe siècle). Le monde actuel est laïciste uniquement parce que les chrétiens l'ont laissé adorer des idoles...

Vous critiquez les "calculs machiaveliens". Ce me semble contradictoire avec Mt X, 16, où le Christ nous recommande justement d'être rusés. En quelque sorte, Il fait une apologie du pragmatisme. Les grands idéaux, c'est très bien, il en faut. Mais quand on les poursuit au détriment du combat précis du moment présent, alors on sacrifie notre devoir présent à un futur fantasmé.

S'il faut parler crûment, alors voici : en ayant une attitude si choquante, si caricaturale, en tendant perpétuellement le bâton pour se faire battre, en confondant martyre et suicide médiatique, en refusant tout pragmatisme au nom d'idéaux certes louables, en faisant tout cela, Civitas n'a fait qu'envenimer le débat, exacerber les passions, et finalement tuer toute possibilité de faire évoluer les choses.

S'il fallait ne retenir qu'une chose, c'est bien un sondage : une majorité de Français est pour le mariage gay. Par conséquent la meilleure stratégie n'est pas de cliver davantage, mais bien de les convaincre pour qu'ils quittent leurs erreurs.
En sacrifiant les moyens aux fins, Civitas s'est planté.

Rendez-vous devant Saint-Pierre pour compter les points.

Rosine

Je l'ai publié plusieurs fois mais ce texte répond complètement à eljojo.

L'impiété rentre partout
Lu ici :

Prophéties pour la France - 11 octobre 1881
Et voici que l'impiété rentre partout. N'est-ce pas ce que réalise la télévision ?

Notre Dame - Tu vas voir, mon peuple, de tes yeux vivants, les terribles spectacles, les peintures les plus affreuses et les plus infectes. Mon peuple le poison le plus infect, le plus assaisonné de toutes autres mauvaises odeurs, compte que ce poison va puissamment sortir du Centre et s'étendra partout sans exception. Si tu pouvais concevoir l'impiété qui rentre avec les êtres que le Ciel menace et qu'il arrêtera dans leurs progrès, tu frémirais d'épouvante, tu irais jusqu'à dire :

- Comment l'homme renferme-t-il tant de corruption, tant de désordre, tant d'iniquité ?

Le peuple français deviendra bien misérable.

Les conséquences de cette déchéance sont sous nos yeux. Voici ce qu'annonçait la Très Sainte Vierge le 5 janvier 1904 :

- Le peuple français deviendra bien misérable. Toutes les portes ont été largement ouvertes à toutes langues, aux étrangers, à tous ceux qui voudront pénétrer dans cette Sodome de malédiction où la Justice de mon divin Fils est suspendue sur elle.

Des lois impies, la laideur des arts

16 novembre 1920

- Je veux vous dire encore combien Je souffre, combien mon divin Coeur est affligé. Je vois une multitude d'âmes bien coupables, bien corrompues où il n'y a plus le plus petit germe de croyance. Mes petits amis fidèles, ce sont ces âmes dont Je prononce le nom avec tristesse qui sont au pouvoir, dont les réunions se font dans "la Salle de l'enfer", dans cette capitale où J'ai pourtant de bien belles âmes. Mais Je les sauverai, Je ne veux pas qu'elles périssent.

En ce moment Je veux vous révéler qu'un travail s'ouvre, se fait avec la plus noire ingratitude, avec le raffinement d'une méchanceté inouïe contre la sainte Religion, contre la sainte Église, contre le clergé et contre les âmes pieuses, mes petites âmes aimantes. Tous les démons des enfers assistent à cette délibération pour tout détruire, pour tout effacer, jusqu'à Moi qui est éternel, qui est infini.

Quand vous verrez sortir ces nouvelles lois impies, vous vous direz avec tristesse : " Voilà bien la bonté de notre Père qui nous a préparés d'avance, par sa paix divine et par son divin amour, à supporter ces lois horribles. " Ils iront jusqu'à effacer les arts et à les refaire sous une forme hideuse, épouvantable et tout cela se prépare et approche.

Tout ce travail de sape était donc bien annoncé chez Marie-Julie. Pouvons-nous encore douter que cet infernal programme ne soit très largement réalisé ?

Aussi, bien que les châtiments soient toujours conditionnels, nous ne saurions prendre trop au sérieux la menace suspendue sur notre monde apostat :

- Oh ! mes petites âmes aimantes, Je vous assure que le dernier coup de ma Justice qui approche sera terrible. Les maux seront bien grands et la désolation sera pour ceux qui ne croient plus, qui n'ont plus confiance, qui M'insultent par leur incroyance. "


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.