« Jacques Bompard appelle à une nouvelle mobilisation | Accueil | Un pasteur dénonce la dérive sectaire du gouvernement »

17 janvier 2013

Proposition de loi relative à la reconnaissance du génocide vendéen

Des députés ont signé une proposition de loi relative à la reconnaissance du génocide vendéen de 1793-1794. Voici ces députés : Lionnel Luca, Véronique Besse, Dominique Tian, Alain Leboeuf, Marion Maréchal-Le Pen, Alain Marleix, Yannick Moreau et Philippe Vitel. Extraits des motifs :

"[...] Deux lois furent votées par la Convention en préparation du « génocide vendéen » : celle du 1er août 1793 : « Anéantissement de tous les biens… » et celle du 1er octobre 1793 : « Il faut que tous les brigands de la Vendée soient exterminés avant la fin du mois d’octobre : le salut de la Patrie l’exige ; l’impatience du peuple français le commande ; mon courage doit l’accomplir ».

[...] Le décret du 1er août 1793 relatif aux mesures à prendre contre les rebelles de la Vendée stipulait dans son article 1er que : « Le ministre de la guerre donnera sur le champ les ordres nécessaires pour que la garnison de Mayence soit transportée en poste dans la Vendée… » Article VI : « Il sera envoyé par le ministre de la guerre des matières combustibles de toute espèce pour incendier les bois, les taillis et les genêts. » Article VII : « Les forêts seront abattues ; les repaires des rebelles seront détruits ; les récoltes seront coupées par les compagnies d’ouvriers, pour être portées sur les derrières de l’armée et les bestiaux seront saisis. » Article VIII : « Les femmes, les enfants et les vieillards seront conduits dans l’intérieur. Il sera pourvu à leur subsistance et à leur sûreté, avec tous les égards dus à l’humanité. » Article XIV : « Les biens des rebelles de la Vendée sont déclarés appartenir à la République ; il en sera distrait une portion pour indemniser les citoyens qui seront demeurés fidèles à la patrie, des pertes qu’ils auraient souffertes. »

Ce décret, malgré une déclaration de bonne conduite (« avec tous les égards dus à l’humanité »), était un véritable appel au meurtre, au vol institutionnalisé et à la déportation des non-combattants, ce que l’on pourrait qualifier de nos jours d’« épuration ethnique ».

Ce décret sera suivi par celui du 1er octobre 1793 – décliné sur le mode du discours de Caton auprès du Sénat romain (« delenda est Carthago ») : « Détruisez la Vendée, Valenciennes et Condé ne sont plus au pouvoir de l’Autrichien. […] Enfin chaque coup que vous porterez à la Vendée retentira dans les villes rebelles, dans les départements fédéralistes. La Vendée et encore la Vendée, voilà le charbon politique qui dévore le cœur de la République française ; c’est là qu’il faut frapper. »

Après la prise de Laval le 23 octobre, et la défaite républicaine d’Entrammes, le 26 octobre 1793, un nouveau décret daté du onzième jour du deuxième mois, portera que « toute ville de la République qui recevra dans son sein les brigands ou qui leur donnera des secours sera punie comme ville rebelle. En conséquence, elle sera rasée et les biens des habitants seront confisqués au profit de la république. » [...]

Le représentant Francastel n’est pas en reste. Le 25 décembre 1793, il écrit au Comité de salut public : « Je fais débarrasser les prisons de tous les infâmes fanatiques qui s’étaient échappés de l’armée catholique. Pas de mollesse, que le torrent révolutionnaire entraîne tout ce qui lui résiste scandaleusement. Purgeons, saignons jusqu’au blanc. Il ne faut pas qu’il reste aucun germe de rébellion… »

[...] L’ordre du jour du général Grignon, commandant la 2e division est très clair : « Je vous donne l’ordre de livrer aux flammes tout ce qui est susceptible d’être brûlé et de passer au fil de l’épée tout ce que vous rencontrerez d’habitants. » Les rapports des généraux républicains commandant les Colonnes sont aussi particulièrement explicites : « Nous en tuons près de 2 000 par jour. […] J’ai fais tué (sic) ce matin 53 femmes, autant d’enfants. […] J’ai brûlé toutes les maisons et égorgé tous les habitants que j’ai trouvés. Je préfère égorger pour économiser mes munitions »

Le général Westermann, dans sa lettre à la Convention du 23 décembre 1793, suite à l’extermination des Vendéens ayant survécu à la virée de galerne à Savenay, précisait que : « Il n’y a plus de Vendée, citoyens républicains, elle est morte sous notre sabre libre, avec ses femmes et ses enfants. Je viens de l’enterrer dans les bois et les marais de Savenay. Suivant les ordres que vous m’avez donnés, j’ai écrasé les enfants sous les pieds des chevaux, et massacré les femmes qui, au moins pour celles-là, n’enfanteront plus de brigands. Je n’ai pas un prisonnier à me reprocher. J’ai tout exterminé. » [...]"

Posté le 17 janvier 2013 à 20h46 par Michel Janva

Commentaires

Je ne suis pas spécialement un électeur du Front National, bien que je sois tenté, mais je trouve que Marion Maréchal Le Pen fait bien son boulot de parlementaire, elle a du courage, et surtout une intelligence politique que j'apprécie (notamment en ce qui concerne sa démarche à l'égard de la stratégie de Jacques Bompart).
Je regrette en revanche que Marine Le Pen soit sur cette pente glissante, elle ne semble pas prendre la bonne route.

Rédigé par : Pierre HARRIBEY | 17 jan 2013 20:51:36

Reproduire les fautes de ses adversaires n'empêche pas que ce soit des fautes. Primo, il n'est pas du domaine de la loi de qualifier des faits de l'histoire. C'est, secundo, une regrettable atteinte à la séparation des pouvoirs : le législateur n'a pas à s'ériger en juge, et encore moins, tertio, de condamner rétroactivement et post mortem (on croyait savoir que la mort éteignait les poursuites). Qu'espérer de ces poursuites mémorielles à répétition ? Rouvrir chaque jour une guerre civile ? Si on se réclame de Charles VII, d'Henri IV et de Louis XVIII, on agit comme eux : "pardon et oubli".

Rédigé par : Nathanaël | 17 jan 2013 21:02:53

Que votre grand-père doit être fier de vous Marion! Et c'est bien légitime.

Seriez-vous la prochaine Geneviève ou Radegonde, ou Jehanne pour sauver la France?

Gardez-vous du Malin et des combines qui avilissent le coeur et l'âme.

Des milliers d'âmes là-haut, avec les saints anges, prient pour vous et pour nous.

La France est toujours là.

Rédigé par : Ethos | 17 jan 2013 21:04:56

N'oublions jamais que la France a pris un sérieux retard par rapport à la Russie sur le repentir dû aux victimes engendrées par leur Révolution.

Tant Eltsine que Poutine et Medvedev ont demandé pardon au nom du peuple russe à la famille du tsar !

Ils ont reconnu également les dommages causés à leur peuple par le communisme à tel point qu'ils se démarquent tous clairement par rapport à cette idéologie ( encore un effort à faire cpdt pour endiguer l'avortement )

Quel est le Président de France qui aurait demandé pardon à la famille du roi pour un traitement indigne des droits de l'homme ( que l'on voulait justement inaugurer ) ?

Quel est le Président qui aurait demandé pardon pour les exactions indignes de l'homme perpétrées sur le clergé ( religieux et religieuses compris) et les familles des nobles ( qui étaient aussi des êtres humains, dignes de droit !) ?

La France a bcp de retard dans ce domaine et si elle ne le rattrape pas rapidement , elle souffrira encore bcp car elle continuera tjs à considérer certaines personnes moins humaines que d'autres. ( cas flagrant actuel de génocide perpétré à l'égard des non-nés (Avortement) , et d'eugénisme exercé vis-vis des foetus malades (IMG - Avortement tardif & 'néonaticide' )

Rédigé par : Aiglon | 17 jan 2013 21:25:14

Taubira et Zayrollande ne reconnaîtront jamais cet état de fait, car ces massacres ont été commis aunnom du progrès social de l'époque. ...

Rédigé par : Poli | 17 jan 2013 21:39:27

Sans minorer la réalité historique de ce qui fut un massacre, on assiste au syndrome de la France actuelle qui se complaît dans la reconnaissance des victimes. Pour exister en France, il faut être une victime. On pourrait continuer dans la surenchère victimaire.

J'attends avec impatience la demande de reconnaissance des descendants des protestants victimes des dragonnades, celles des catholiques du Sud-Ouest victime des autorités protestantes à l'époque des guerres de religions, celle des bretons victimes de Gambetta (cf. L'histoire de la Bretagne en bande dessinée de M. Secher Tome ou de mémoire). Il ne fat pas oublier les chrétiens de Lyon, victime de persécutions à l'époque romaine.

Encore une fois, ce qui s'est passé en Vendée est une atrocité, mais je ne pense pas que voter une loi mémorielle supplémentaire y change quoi que ce soit. Je suis opposé à toute loi mémorielle, parce que ce n'est pas au Législateur d'écrire l'Histoire, mais aux historiens.

Les députés signataires de la proposition de loi seront jugés sur leur bilan réel et leurs positions dans des votes sur des lois utiles.

Rédigé par : Empêcheur de tourner en rond | 17 jan 2013 21:46:26

Ce sont des gesticulations et seulement des gesticulations. La République ne peut pas reconnaître une réalité qu'elle a cachée sous deux siècles de mensonges. Ce serait mettre en route un système de mise à plat de toute l'Histoire, depuis la Révolution jusqu'à récemment, confite dans le mensonge. Cela n'a rien à voir avec une notion de pardon ; c'est tout le système qui se lézarderait. Et cela, les politiciens actuels et passés ne peuvent l'accepter. On s'apercevrait que telle idole n'a jamais que des pieds en argile.
Noël Stassinet
Président du Souvenir Chouan de Bretagne
(Blog confidentiel selon Michel Janva)
http://souvenirchouandebretagne.over-blog.com

Rédigé par : Noël Stassinet | 17 jan 2013 22:09:50

Même avis que Nathanaël.
L'histoire échappe au domaine de la loi.
Aucune "loi mémorielle", scélérate par définition.

Rédigé par : Machin | 17 jan 2013 22:10:37

La Vendée pardonne mais n'oublie pas.

Rédigé par : Guillaume | 17 jan 2013 22:12:35

Les Vendéens ont été quelques centaines de milliers à mourir pour leur foi... mais seulement quelques dizaines selon la police.

Rédigé par : PK | 17 jan 2013 22:24:38

Cette république est fondée sur un génocide légal, elle ne peut etre que maudite.

Rédigé par : Americanus | 17 jan 2013 22:54:42

Bravo ! Que nos élus se réveillent enfin et foutent dans la panade tous ces guignols qui veulent s'occuper de nos enfants et de nos secrets d'alcôves !

Cette loi est insensée ! Comme s'il n'y avait pas assez de boulot dans une économie moribonde, une Education Nationale qui ne transmet plus les avoirs et n'intègre plus nos migrants ! Comme si la Taubira n'avait pas assez de boulot dans son Ministère plutôt que de s'occuper comment on se couche et avec qui !!!!!!!

Et qu'ils mettent leur nez dans le fonctionnement des médias pendant qu'ils y sont !

Mais c'est insensé !

Rédigé par : jejomau | 17 jan 2013 23:09:06

Moi, je ne pardonne pas. A ceux qui comptent comme la police en disant que c'est un massacre parce qu'à leurs yeux la république est intouchable, ce fut un génocide,et non un massacre, le génocide des catholiques et des royalistes. Il y a d'autant moins de pardon qu'à chaque 14 juillet, les républicains fêtent le début de ce génocide, ce crime abominable contre l'humanité érigé en fête nationale, et qu'à chaque fois qu'ils chantent la Marseillaise, ils désignent leurs victimes comme "sang impur", c'est-à-dire tous les royalistes de France !

La république est régicide, déicide, génocidaire. Bravo à ceux qui ont signé cette proposition de loi. Si j'avais été élue aux législatives, ma première action aurait été de cosigner la proposition de loi de Lionnel Luca, jamais mise à l'ordre du jour à l'Assemblée nationale. Que cela rassure les fanatiques négationnistes de ce génocide !

Rédigé par : Dominique | 18 jan 2013 00:53:40

Le laicisme c'est la gangrène Alzheimerizante de la République négationiste.

Les vieillards, les femmes et les enfants désarmés dans les églises et assassinés par le feu.
Les enfants mis dans des fours à pains. Les femmes enceintes écrasées dans des pressoirs à vin. Les enfants cloués comme des chouettes sur les portes des églises. Les noyades de population dans la loire.

Ce génocide perpétré contre des citoyens pour leurs appartenances politiques et religieuses. Est-cela que les historiens laics appellent des combats d'une guerre civile au nom des droits de l'homme ?

Le cri de guerre de la République terroriste: la liberté ou ... LA MORT !

Les terroristes laïcistes comme les terroristes religieux sont des frères siamois de la même puanteur inhumaine pestiférante qui ne respecte pas l'altérité et la liberté.

LA GUILLOTINE EST A LA REPUBLIQUE ALZHEIMER CE QUE LA CHARRIA EST AUX SALAFISTES !

Le but est le même: empêcher les êtres humains de penser.

Rédigé par : d'Artagnan | 18 jan 2013 00:57:10

Savez vous que le cimetière des Martyres de la forêt de Vezin a été profané et saccagé plusieur fois ? et que la presse Nationale n'en a jamais parlé ?

Rédigé par : Gisèle | 18 jan 2013 01:38:39

@poli
Et les grandes scènes langoureuses de lèchage de bottes - repentance de la France qui s'est humiliée dernièrement face à l'Algérie ? N'était ce pas grottesque ?

Rédigé par : Gisèle | 18 jan 2013 01:43:56

Sans demander pardon (cela reviendrait a demander pardon à soi-même, on peut au moins dénoncer, comme Krouchtchev a dénoncé les crimes commis au nom de son prédécesseur (sauf les siens, bien sûr)

Rédigé par : RL | 18 jan 2013 07:51:24

Seul Dieu  pardonne ! (je ne suis pas Dieu )
Et la Vendée n'oublie pas.
Des livres parlant du génocide vendéen sont en vente à « édition du Trident » HISTOIRE DE LA VENDÉE MILITAIRE (Série de 4) LA GRANDE GUERRE DE 1793 par JACQUES CRÉTINEAU-JOLY (entre autre)
Il y a aussi : http://www.librairiefrancaise.fr/ qui a des livres intéressant.

Rédigé par : ankou | 18 jan 2013 08:41:23

oui cette loi doit être votée, mais comme ce sont les descendants de ces ignobles bouchers qui sont au pouvoir il serait bien étonnant qu'elle passe.
Quant à Marion Maréchal, elle fait vraiment un excellent travail, on aimerait que sa tante se mouille un peu plus la chemise et se contorsionne un peu moins, "si tu n'es pas avec moi, tu es contre moi" et assez des calculs politiques de bas étage. Je pense que le PDF est un parti bien meilleur garant de la France aujourd'hui que le FN, et que si tous les Gollnistch, Bompard , De Villiers , etc...s'unissaient pour faire un grand parti de droite avec pourquoi pas Vanneste et d'autres de l'UMP, on aurait à faire à un rouleau compresseur bien plus efficace que le FN pour écraser les hordes bobos gauchos socialos caviar qui éteignent ce pays, mais peut-être que je rêve!!!!

Rédigé par : chouan 12 | 18 jan 2013 09:53:51

@Nathanaël: pardon ET oubli?
Mais pardonner ne veut pas dire oublier.
Pensez-vous qu'il soit bon de dissimuler la vérité historique, de trafiquer les manuels d'histoire, de "tuer" une deuxième fois, par le mensonge, des Vendéens déjà si éprouvés?
Cela date peut-être mais il me semble important qu'enfin, la vérité éclate. C'est même parce que la vérité se fera, dans tous les domaines d'ailleurs, qu'une guerre civile sera rendue moins possible.

Rédigé par : Arwen | 18 jan 2013 12:49:21

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige