« Projet Taubira : EELV s'inquiète | Accueil | Hyères : la soirée du Pink annulée »

27 février 2013

Pourquoi nous ne verrons pas Philippe Arino le 24 mars à Paris

Il s'en explique longuement ici et son article "Pourquoi je ne manifesterai pas le 24 mars 2013 à Paris" mérite d'être lu jusqu'au bout pour qui veut en ajouter à sa réflexion sur l'efficacité et l'opportunité des moyens déployés depuis septembre pour obtenir le rejet du projet de loi Taubira.

En effet, Philippe Arino soulève de bonnes questions - même si elles sont douloureuses - (compréhension de la problèmatique du "mariage pour tous"; choix des réponses et des arguments des opposants au projet de loi Taubira; sélection des modes d'action, des slogans, des leaders et des porte-parole de l'opposition, etc.). Les réponses qu'il apporte vont en revanche sans doute faire couler beaucoup d'encre et de salive.

Posté le 27 février 2013 à 18h23 par Lahire | Catégorie(s): Homosexualité : revendication du lobby gay

Commentaires

C'est bien. Abstenons-nous donc de réagir et vive la République de François II le Normal!

Rédigé par : aleks | 27 fév 2013 18:30:24

monsieur arino se trempe, le "mariage pour tous" concerne tous les personnes mariés car on change fondamentalement ce contrat civil qui servait à protéger la femme et les enfants!

Sont concerné par ces modifications les femmes et les enfants!

les femmes Car leur nature propre de don de soin et de vie est menacé! si on va au bout de tout cela elles seront nombreuses a vendre leur utérus pour manger, c'est de l'esclavagisme!
les enfants car c'est eu qui en payeront les conséquences!

Si la manifestation du 24 permet de retirer cette loi nous devons tous être présent!

Rédigé par : ohlala | 27 fév 2013 18:38:07

Nous n'irons pas non plus sur "Quatar Avenue" le 24 Mars. Dieu ayant été trop oublié dans cette mascarade, piloté par la jument de troie à la solde de nos nationaux-socialistes.
Nous préférons passer l'Après-midi, en prières à notre Dame ...

Rédigé par : siloe08 | 27 fév 2013 18:38:59

Vu et bien pris. Mais je me priverai pas de manifester sur les Champs-Elysées pour hurler ma colère !
Et encore plus si la manif n'est pas autorisée.

Rédigé par : J-B | 27 fév 2013 18:44:54

Il y a toujours d’excellentes raisons intelligentes, argumentées, raisonnables (etc etc) de ne rien faire ....

[Du genre : "dans le doute, abstiens-toi". On appelle cela de la prudence. Et on ne s'oppose pas à celle-ci par principe, car elle est aussi une vertu.
Je ne dis pas que c'est le cas ici. Je dis simplement que c'est juste d'argumenter...
JL]

Rédigé par : nemo | 27 fév 2013 18:46:13

Enfin quelqu'un qui ose remettre à sa juste valeur l'Amour entre un homme et une femme.
Petit à petit chacun fini par dire si ils s'aiment c'est leur droit.....mais est ce véritablement de l'Amour???nous devons les respecter en tant qu'être humain mais ne pas trouver "normal"que deux personnes de même sexe s'aiment du même amour qu'un homme et une femme....la différence est une richesse inépuisable,alors ne l'oublions pas.

Rédigé par : Béa | 27 fév 2013 18:57:42

Et couler beaucoup d'octets :o)

Son explication trop longue pour être "honnête". De même qu'il ne faut pas mélanger mariage et sentiments, il ne faut pas mélanger manif et sentiments.

Mais qu'il se rassure, les 3/4 des gens qui défileront ne défilent pas pour "La Manif Pour Tous", mais défilent pour le mariage tout simplement. La seule efficacité à attendre d'une manif, c'est la peur physique qu'elle peut provoquer, et c'est la SEULE chose qui peut émouvoir le gouvernement. Une foule n'est pas contrôlable, et à chaque manif elle sera de plus en plus excitée. On a déjà 700 000 personnes majeures dont il est sûr qu'elles sont remontées à bloc. Et si on appelle l'armée en renfort, je crois savoir en renfort de qui elle agira. Une manif, même dans une société très civilisée et pacifique, a finalement toujours cet unique objectif: inspirer la peur physique. Les sentiments, les portes-paroles, les chefs, les organisateurs, c'est secondaire.

Rédigé par : EG | 27 fév 2013 19:08:11

L'argumentation de Philippe est effectivement à lire, et je partage un certain nombre de ses réserves sur le discours confus de F Barjot sur "l'amour homo". En un sens il expose une position proche de ... Civitas.
Quant à sa décision de ne pas venir, elle m'attriste car elle semble souligner ce qui nous divise plus que ce qui nous unit : Réfléchis bien Philippe et pense à tous les homos pris en otages par ce projet de loi : ils ne comprendraient pas que tu refuses de te battre parce que tu préfères un autre "itinéraire"

Rédigé par : Greg | 27 fév 2013 19:16:16

à siloe08 : personne ne prétend que la manif POUR TOUS est la procession pour la Fête-Dieu!
Le jour des Rameaux toute notre famille ira à la messe, puis à la manif. Le 13 janvier 2013 le curé de notre paroisse à Paris a demandé à tous les paroissiens de bien vouloir rejoindre le cortège et il avait bien raison.
OK, ne venez pas, mais après il faut assumer : supporter l'exploitation des mères porteuses low cost dans les pays pauvres (GPA), l'insémination artificielle des lesbiennes, la société sans repère laissé à nos enfants... Personnellement, je pourrais me regarder dans la glace car j'ai TOUT fait de mon pouvoir pour empêcher ces horreurs (et je le dois à mes enfants). Prière compris...

Rédigé par : aleks | 27 fév 2013 19:19:40

MERCI BEA !!!!!

Rédigé par : E. | 27 fév 2013 19:28:28

J'ai lu attentivement sa tribune qui se résume à cet argument : la Manif du 13 janvier a centré le problème du "mariage pour tous" sur la question de l'enfant. Or, selon Philippe Ariño, c'était une erreur : il eût fallu au contraire insister sur la valeur inférieure de l'amour homosexuel (en se revendiquant, ce faisant, catholique et de droite) et laisser les homosexuels devenir les porte-parole du mouvement pour le dire.
Bref, il aurait voulu une manif Civitas portée et menée par des associations homosexuelles. Cela me paraît inconcevable.
Quant à moi, je serai bien là le 24 mars !!!

Rédigé par : Jack | 27 fév 2013 19:41:42

Oui, il rejoint la position des cathos . Mais justement il faut continuer de combattre.

Quand Saint Jeanne d'Arc a commencé à chasser l'étranger, elle n'a pas gagné en une fois. Nombreux sont ceux qui tombèrent dans les premières batailles quand l'Etranger triomphait toujours.

Bon Arino est tombé.

Alors, debout tous ceux qui hésitent encore et qui n'ont pas reçu un seul des coups qu'ont reçu tous les "Arino" ! Debout tous ceux qui n'ont pas encore combattu ! On va déferler et déferler encore et on va raser cette engeance : peu importe le temps qu'on y passera !

TOUS A PARIS !!!!! Par Saint-Michel et Notre-Dame, ON VA A PARIS ! Et vive la France et son peuple ! Et vive ses enfants !

Rédigé par : jejomau | 27 fév 2013 19:44:37

Bien parlé. Voila les raisons de l'échec.
Seul le combat que mène CIVITAS peut réussir.
Manifestons en tant que catholique:nous ne sommes pas des trouillards.Arrêtons les mondanités!!!

Rédigé par : dem | 27 fév 2013 19:50:14

Avec tout le (réel) respect que j'ai pour lui, je reconnais que j'ai mal au crâne et que c'est parfois d'un intellectualisme que je ne goûte que modérément.
Je relirai au calme mais je me dis qu'il faut parfois aller en Orient avec des idées simples...

Rédigé par : esprit libre | 27 fév 2013 19:57:06

On trouve toujours des tas de bons arguments pour ne rien faire....

Rédigé par : Blanchard | 27 fév 2013 20:06:05

Je ne vois pas pourquoi le mouvement anti mariage homo devrait être mené par des leaders homosexuels. C'est du pur communautarisme et cela revient à prendre les homo d'abord pour des homo (ce que certains veulent en présentant cette particularité comme le tout qui les caractérise), et donc à les discriminer de fait et à nous discriminer nous-mêmes en nous définissant d'abord par notre pratique sexuelle (hétéro). C'est pernicieux.

Rédigé par : Mu | 27 fév 2013 20:22:41

Merci ohlala, aleks et nemo pour vos commentaires de bon sens.
Chrétiens, nous devons fomenter ce qui unit et ne pas succomber à la division qui est le fait du Malin.

Déni de démocratie (1000000 de personnes dans la rue, 700 000 pétitions, soumission aux groupuscules terroristes homos, absence de débat à l'assemblée, refus de référendum pour une réforme qui bouleverse les bases de la société civile, agressions anti-catho ignorées, refus de liberté de conscience aux députés, aux maires, sondage IFOP qui montre que seuls 39 % des personnes interrogées sont pour la loi)

Évolution vers un régime totalitaire par hold up sur les consciences des enfants (déclarations de Taubira, ligne "Azur,tombons la culotte" (sic) mise en place de l'éducation perverso sexuelle de Peillon, agressions vers les opposants qualifiés de réactionnaires, homophobes etc)

Le 24 mars n'est pas une option, c'est une question de survie; il n'y a pas d'excuse pour nous à ne pas en être, ni que c'est loin, ni que le collectif qui anime n'est pas parfait, ni que c'est cher, ni ni...

Motivons nous d'abord et motivons tout notre entourage. Pour ceux de la région parisienne qui le peuvent, s'inscrire sur le site de la manif pour tous pour envoyer de l'argent et/ou donner du temps !
Seule la rue peut maintenant faire reculer un pouvoir sectaire!

"La lâcheté, vous l'appelez prudence: je n'aime pas cet euphémisme." Saint Josemaria Ecriva

Rédigé par : Lucie | 27 fév 2013 20:25:22

C'est ça! Restons sur la berge! L'eau est trop froide disent les uns,trop chaude diront les autres...

Eh bien non; j'irai, question de principe, en me moquant de Barjot et compagnie.
J'irai gueuler parce que mon pays me fait mal et j'espère que nous serons nombreux à le faire ! En haussant le ton cette fois !

Rédigé par : Jacques Bonhomme | 27 fév 2013 20:29:24

Merci à Arino pour ce qu il dit
J'en partage une grande partie.
Mais j ai l intention d'aller manifester et l'invite à faire de même : il faut garder l Esperance
Bataillons et Dieu donnera la victoire
Les hommes et les intentions de l armee de Jeanne d Arc étaient-ils clairs et nets ?

Rédigé par : Ludo | 27 fév 2013 20:32:33

Arino, avec de bons arguments mais une mauvaise stratégie qui les rend nuls ne viendra pas. Certains de ses propos sentent l'amour-propre blessé. Depuis quand un militant cède-t-il à son amour-propre?
Espérons qu'il n'en convaincra pas de faire comme lui.
Civitas risque d'en faire autant, toujours sous des très bons prétexte.
Ils ont tous tort, quels que soient les griefs que l'on puisse faire à l'organisation. Sans ceux-ci jamais autant de personnes ne se seraient déplacées en janvier et espérons-le le feront en mars.

Rédigé par : Robert | 27 fév 2013 20:42:48

A siloe08: Dieu n'a pas du tout été oublié. Rien n'empêche de cumuler les moyens en priant ET manifestant; c'est d'ailleurs ce que je ferai.
«Toujours prier comme si l'action était inutile et agir comme si la prière était insuffisante» Ste Thérèse de L.
L'heure est tellement grave qu'il faut absolument manifester le 24 mars pour le retrait du projet de loi, point qui unit tout le monde. Merci au Collectif de la manif pour tous pour avoir eu le courage d'engager la lutte contre la destruction du mariage et pour continuer ce combat dans lequel nous sommes nombreux à le soutenir pleinement en dépit de certains désaccords. La prochaine fois, je compte sur ceux qui prétendent (peut-être à raison) s'y connaître pour prendre la tête du mouvement dès le début...

Rédigé par : Lucie | 27 fév 2013 20:48:52

à Siloe 08 ...

En 1429 la situation de la France était désespérée : un roi douteux et fantôme, un pays divisé vendu aux anglais et livré aux pillages , une cour mondaine, une armée en lambeaux et totalement démoralisée ...
On pouvait parier sans risque que la France allait être rayée de la carte .

Tout le monde aurait donné raison à Jeanne d'Arc si elle s'était contentée de prier nuit et jour à Domremy !!!

Rédigé par : nemo | 27 fév 2013 20:59:12

Nous nous sommes mis un pavé sur la langue par peur (de qui?, de quoi? du "délit" que représente "l'homophobie"? du conflit avec nos interlocuteurs même en famille?). Les argumentaires de cette nouvelle manif doivent dire la vérité, et nous devons intégrer cette vérité que tout le monde pense tout bas, pour l'expliquer autour de nous. Ce n'est pas être homophobe que de dire que l'amour entre personnes homosexuelles existe peut être (ça ne me regarde pas) mais qu'il ne peut pas équivaloir en termes de droits civiques à l'engagement d'un homme et d'une femme devant la société(ça ça me regarde). Philippe Arino est blessé dans son hyper affectivité, mais met bien le doigt sur cette ambiguïté que nous dénonçons depuis des semaines.
Cependant ce n'est pas le combat des homosexuels mais bien un combat de citoyens : ce projet n'est pas soutenu par eux, mais par des citoyens tordus qui veulent changer la société. Enlevez la problématique homosexuelle et mettez euthanasie, avortement ou autre à la place, c'est pareil, même bocal! Le bocal de la liberté absolue de l'individu et de sa toute puissance.

Rédigé par : clarina | 27 fév 2013 21:05:33

Oh ! Je vois le Diviseur à l'oeuvre !
Résistons lui, venons tous, quelle que soit notre "sensibilité", nos idées...
Il sera toujours temps après de nous accorder entre nous !
Quel dommage de commencer à juger les uns, choisir les autres...

Rédigé par : Strad | 27 fév 2013 21:11:52

Ph Arino a raison sur le fond: si on ne parle que de l'enfant, c'est vendeur dans les médias, mais c'est assez compliqué à justifier parfois (pourquoi ne pas retirer les enfants de familles qui se déchirent avec ce raisonnement ???).
Alors que si l'on affirme sereinement que l'amour physique de deux personnes de même sexe pose problème, il n'y a plus débat, et on se débarasse de ce fichu contrat d'union civile.
Mais il a tort de ne pas venir, car c'est l'objectif d'opposition à la Loi Taubira qui compte.

Rédigé par : ludovic | 27 fév 2013 21:18:25

Complètement d'accord avec lui sur la réflexion...Je déplorais la même chose à la dernière manif...Seulement,il n'y aura pas de manif parfaite avec un argumentaire intelligent...Faut faire avec,c'est aussi ça vivre avec le Réel qu'il aime tant.
Que Barjot se barre et se taise serait souhaitable car elle nuit au mouvement...Mais Je peux toujours rêver.

Rédigé par : Blablabla | 27 fév 2013 21:21:06

Philippe,
je suis d'accord avec une grande partie de ce que vous dites, et merci pour votre contribution à la réflexion.
En revanche je ne pense pas que l'opposition au projet doivent être portée avant tout par les homosexuels. Pour moi elle doit être portée par tout le monde (dont des homosexuels), car le projet de loi aura un impact pour tout le monde.
Je suis bien sûr critique sur différents aspects et mots d'ordre de LMPT, néanmoins on ne peut s'arrêter à cela (les médias ne font pas cette nuance).
Je viendrai le 24 mars avec ma famille, on a besoin de tout le monde, et bien sûr de vous.
Amicalement

Rédigé par : Pierre | 27 fév 2013 21:23:32

Je suis d'accord avec ce que dit Philippe Arino, mais j'irais quand même manifester, pour défendre le mariage.

En revanche, son analyse est intéressante car elle nous amène à retravailler notre argumentaire pour le rendre meilleur et plus précis.

Il faudrait avant tout mettre en avant des piliers fondamentaux pour la famille, dégager une vraie réflexion de fond.

Rédigé par : L'Orignal | 27 fév 2013 21:33:18

Je suis homo et je ne partage pas du tout le point de vue de Philippe, avec tout le respect que je peux lui porter.

Le projet Taubira prévoit la mise en place d’une filiation/fiction, nouveau pas vers le déracinement de l’être humain.
L’amour humain, qui qu’il puisse concerner, n’est pas le sujet de ce projet de loi.
Donc placer le débat sur l’éventuelle "supériorité" de l’amour hétéro sur l’amour homo, outre d’être hors sujet, aurait disqualifié durablement les Manifs.
Pour moi maintenant, seule une Manif massive, de tous, peut permettre le retrait du projet de loi. D’autant plus après la pitoyable attitude du CESE.
Quant à l’amour, nous aurons toute la vie pour en parler 
Allez Philippe, reviens !

Rédigé par : Pablo Delahousse | 27 fév 2013 21:41:27

pas de dispersion, on pense tous ( ou presque la même chose )mais le sujet n'est pas pour ou contre les homos mais contre la légitimité de leur "union"(et tout ce qui en découle) . Pensons aussi que L'Eglise reprend ses droits en redevenant visible : j'en veux pour preuve les multiplications des attaques en tout genre ces derniers temps . tous à paris ! Imaginer un soldat qui refuse de combattre car l'officier ne lui convient pas !
et prions aussi
la prière c'est en plus . .

Rédigé par : gipsy0 | 27 fév 2013 21:55:09

Philippe Arino se trompe (et pas seulement en faisant preuve de vulgarité dans l'expression)
cette loi taubira est mauvaise
elle doit être retirée
La protection des enfants passent avant la protection des adultes, personne n'a le droit de priver un enfant de son père ou de sa mère.
Faire la fine bouche est une trahison égoïste vis à vis des enfants qu'il faut protéger

Rédigé par : Jean Belmondo | 27 fév 2013 22:13:46

Civitas 10 000 personnes,(..passage effacé par l'auteur par pure charité chrétienne..)...les meilleurs alliés de Caroline Fourest et de la Gauche...et de la Droite... soumise à Bergé et au lobby LGBT!
(...Idem ci dessus...)....si ils avaient été dans la Manif Pour Tous, il est probable que je ne serai pas venu!

Et beaucoup d'autres avec moi auraient eu la même réaction!

La Manif Pour tous a réuni 1,3 million de personnes,...des gens qui n'avaient jamais manifesté de leur vie se sont déplacés!
la Manif Postale a rassemblé 700 000 signatures...
Toutes les religions se sont prononcées contre ces projets...
Mme Agacinski a alerté sur l'esclavage des mères porteuses et l'idéologie de la Queer Theory qui se met en place...Elle s'est même dit prête à descendre dans la rue...
L'Egalité remplacée par l'Identité...la laïcité bafouée...
Un discours historique de Bruno Azérot...
les masques de Bergé, Badinter, Belkacem, Michel,Mamère, Guigou qui sont tombés....
les pratiques de PMA et de GPA connues de tous...etc...
...et tous ça grâce à une erreur ?

L'erreur fut sans doute de faire appel a Philippe Arino qui visiblement n'avait rien à faire dans ce combat...et de vouloir le mettre en avant maintenant!C'est cela qui pourrait m'inquiéter, pas que Mr Arino se retire du combat...

Désolé, j'ai lu l'argumentaire de Philippe Arino, il ne m'a pas convaincu!
Pour moi il est totalement hors-sujet!
L'Amour n'est pas un sujet de Droit Civil!
Il fait partie de la vie intime, il ne regarde ni les autres, ni l'Etat!
Mr Arino s'est trompé d'adresse depuis le début...car sans s'en rendre compte probablement, il apporte de l'eau au moulin de ceux qu'il veut combattre en associant "mariage civil et amour"!

N'a-t-il pas encore compris que ce qui pose problème aux millions de gens qui sont contre ces projets c'est le "Droit à l'enfant" qui y est associé?
La Manif Pour tous n'est pas une entreprise d'Evangélisation!
Il ne s'agit pas de convaincre les promoteurs de ces lois...mais de conscientiser les français sur ce qu'on est en train de mettre en place dans leur dos!

Je n'ai pas à juger de la réalité de l'amour entre deux personnes! Ni même de les hiérarchiser!
En revanche, je peux affirmer qu'il faut un homme et une femme pour faire un enfant, et que personne ne peut prétendre à "avoir droit" à un autre être humain!

Mr Arino ne marchera pas avec nous le 24 mars, c'est son droit...je le respecte.
Mais avait-il besoin de faire une Tribune pour s'en expliquer ?

En tous cas pour ma part je serai à Paris le 24 Mars, car les enjeux dépassent de loin la simple question du "Mariage"!
Ce sont des enjeux de civilisation, de Liberté, d'Egalité,de Fraternité, de laïcité, de Démocratie, de République!
Il est question de la France et de l'avenir de l'Humain!

Pour cela personne ne doit avoir autre chose à faire le 24 mars!

Et j'espère bien que Sylviane Agacinski, Nestor Azérot, Patrice Carvalho et beaucoup d'autres qui à Gauche ont le souci de l'Humain nous rejoindront!
Si nous sommes des millions alors tout est encore possible!
Le débat au Sénat commencera le 2 avril!
Le Peuple doit exiger la liberté de vote pour ses représentants, et nous verrons bien si cette loi passe!
Nous menons un combat politique, non partisan et transpartisan certes, mais politique!
Et en politique il n'y a qu'une chose qui compte : le rapport de force!

Ceux qui ont peur de l'echec s'arrêtent au milieu du gué ou refuse l'obstacle!
Avoir peur est humain, penser qu'on aurait fait mieux, "si on m'avait laisser faire ou donner le droit de", aussi...mais le courage ce n'est pas de battre en retraite avant d'avoir fini de se battre!Ni de marcher à contrecoeur, sans rien dire...

Le vrai Pouvoir ça se prend,ceux qui attendent qu'on leur donne, peuvent toujours attendre!

Je suis profondément opposé aux places reservées au nom d'un particularisme quelqu'il soit!

Comme dans le sport, la partie doit se jouer jusqu'au bout pour connaitre le résultat, et ceux qui marquent des buts, sont ceux qui prenne l'initiative, pas ceux qui regardent!

Et il est des combats qui se gagnent bien que cela semble impossible!

Si Jacques Chirac en 2002 était rester chez lui, il n'aurait pas gagné l'élection! Jospin lui qui croyait qu'il ne pouvait pas perdre, à quitter la politique, laissant ses troupes sur le champ de bataille...

Bravo à tous ceux qui continuent à mèner le combat! Courage Frigide! Bravo pour ton engagement!

Sans toi on en serait pas là!

(je n'oublie pas Jean-Baptiste Labouche, François Lafaye, Aude Mirkovic, Anne Lorne, Raphaël Nogier et tous ceux de Lyon...ni Laurence Cheng, ni Xavier Bongibault...)

Ce n'est pas le lieu, mais cette longue justification de Philippe Arino m'a fait penser à René Girard...je n'en dirai pas plus! Je conseille à tous la lecture de René Girard et sa théorie mimétique, grande clé intellectuelle de tous ce que nous vivons en ce moment...

Vive la République! Vive La France!

Vive le Printemps français!

LE 24 MARS TOUS A PARIS!

Rédigé par : Michael Jeaubelaux | 27 fév 2013 22:15:04

Je partage tout ce que dit cet article, mais je serai là le 24 car si nous sommes assez nombreux à manifester avec des slogans clairs et précis, a tout le moins le message pourra passer. Rien ne pourra nous empêcher de scander les slogans que nous souhaitons... Le SO ne vas sortir des manifestants en plei déroule...

Et puis la Sainte Providence peut toujours attendre la dernière minute pour mettre son grain de sel dans cette histoire. Prions et espérons..

Rédigé par : De Baudan | 27 fév 2013 22:18:59

Philippe Arino ne manifestera pas le 24 mars parce qu'il n'apprécie pas l'indulgence de Frigide Barjot pour l'homosexualité et qu'il regrette qu'"on" l'ait mis à l'écart comme trop catholique lors de la manifestation du 13 janvier. Je comprends ses raisons, mais je trouve dommage qu'il en fasse état sur son blog, car ce qui est dit sur Internet a une énorme portée, et, en l'occurrence, il aboutit à démobiliser les gens et ce n'est vraiment pas le moment.
Frigide Barjot n'est pas parfaite dans ses arguments, mais tant pis ! Elle a le mérite de rassembler des foules de gens et ce n'est pas rien, car, pour faire reculer le gouvernement, il faut une manifestation massive.
Le danger immédiat, c'est de confier des enfants à des homosexuels ou de leur en "fabriquer" par voie artificielle et c'est pour cela qu'il faut repousser la loi Taubira. C'est tellement grave qu'il ne faut pas faire les difficiles sur les arguments de Frigide Barjot.

Rédigé par : Réaliste | 27 fév 2013 22:22:38

A Jack

Je ne vois pas pourquoi "insister sur la valeur inférieure de l'amour homosexuel" (si tant est qu'on puisse parler d'une valeur de l'amour homosexuel), je ne vois pas pourquoi ce serait se revendiquer "catholique et de droite". Cela relève entièrement de la morale naturelle et de la raison.

Rédigé par : Schnuki | 27 fév 2013 22:23:28

Ce que dit M. Arino est très juste. C'est quand même dommage que depuis le début, personne n'ait le droit de dire avec une spontanéité enfantine : "bin je suis contre le mariage homo parce que un garçon qui aime un autre garçon, c'est pas normal". (Et on ajoutera même "dégoûtant" si on est suicidaire)

Les personnes qui pratiquent des actes homosexuels ne sont pas anormaux malades,tordus, pervers ou déséquilibrés, il n'empêche que ce n'est pas normal d'AIMER une personne de même sexe.
Il a bien raison de dire que le coeur du débat c'est bien l'Amour !
Et oui, les arguments de Civitas sont plus cohérents parce qu'ils osent aborder le coeur du problème.

Bon et maintenant, qu'est-ce qu'on fait Philippe? On dit au million de personnes qui sont fâchées :"ah non finalement on annule la manif parce que vous n'êtes pas fâchés pour les bonnes raisons?"

Avoir l'impression de faire tapisserie, je comprends. Mais vous savez, au fond, on est tous comme vous, on a tous notre petite fierté qui nous fait dire qu'on ne manifeste pas pour les mêmes raisons que le voisin, qu'on a nos propres raisons qui sont supérieures. Et nous aussi on a parfois l'impression d'être un mouton dans une manif juste pour grossir les rangs et laisser la gloire à une poignée de personnes.

Mais comme le dit plus haut gipsy0 "Imaginer un soldat qui refuse de combattre car l'officier ne lui convient pas" ??!!

Aujourd'hui encore un prêtre me disait sur un tout autre sujet "abandonnez et vous perdez..maintenant. Persévérez et vous gagnerez.. un jour".

Et puis les esprits s'affranchissent, en dehors des groupies roses de Frigide Barjot, les gens ont l'air de vouloir venir avec leurs propres pancartes et s'assument beaucoup plus.

Le 13 janvier, ce n'était pas parfait certes. Mais le 23, ça ne le sera pas non plus ! Vous en connaissez beaucoup des manifs parfaites, des résistances parfaites, des guerres parfaites ?

Rédigé par : une ptite maman | 27 fév 2013 22:26:52

Il est absurde de prétendre que les porte-parole de la Manif pour tous auraient dû être homosexuels.

Le sujet ne concerne pas les homosexuels, il concerne tout le monde. Il y en a assez de demander l'autorisation aux homosexuels, ou à toute autre minorité protégée, pour dire des choses susceptibles de leur déplaire.

Rédigé par : Robert Marchenoir | 27 fév 2013 22:50:44

En fait, ce qui gêne Barjot, c'est que seuls les arguments catholiques sont complets pour répondre à ce projet. Mais mis en avant, elle et d'autres craignent discréditer la réussite. Et pourtant sans les catholiques et leurs raisonnements, il n'y aurait aucune chance de réussite.
Et à côté de ça, avancer sous la bannière catholique limite le nombre de participants, l'accueil dans la société.
Alors, le 24, venons tous sans nous poser des questions sans réponses possibles.

Rédigé par : Robert | 27 fév 2013 22:57:51

La Manif Pour tous a réuni 1,3 million de personnes,...des gens qui n'avaient jamais manifesté de leur vie se sont déplacés!
la Manif Postale a rassemblé 700 000 signatures...
Toutes les religions se sont prononcées contre ces projets...
Mme Agacinski a alerté sur l'esclavage des mères porteuses et l'idéologie de la Queer Theory qui se met en place...
Elle s'est même dit prête à descendre dans la rue...
L'Egalité remplacée par l'Identité...la laïcité bafouée...Un discours historique de Bruno Azérot...les masques de Bergé, Badinter, Belkacem, Michel, Mamère, Guigou qui sont tombés....les pratiques de PMA et de GPA connues de tous...la propagande en faveur de l'idéologie du Genre révélée...

Philippe Arino s'est visiblement trompé d'adresse... Désolé, j'ai lu son argumentaire , il ne m'a pas convaincu!

Pour moi il est totalement hors-sujet!
L'Amour n'est pas un sujet de Droit Civil! Il fait partie de la vie intime, il ne regarde ni les autres, ni l'Etat!

La Manif Pour tous n'est pas une entreprise d'Evangélisation! Il ne s'agit pas de convaincre les promoteurs de ces lois...mais de conscientiser les français sur ce qu'on est en train de mettre en place dans leur dos!


En tous cas pour ma part je serai à Paris le 24 Mars, car les enjeux dépassent de loin la simple question du "Mariage"!
Ce sont des enjeux de civilisation, de Liberté, d'Egalité, de Fraternité, de laïcité, de Démocratie, de République! Il est question de la France et de l'avenir de l'Humain!

Si nous sommes des millions alors tout est encore possible! Le débat au Sénat commencera le 2 avril!

Nous menons un combat politique, non partisan et trans partisan certes, mais politique!Et en politique il n'y a qu'une chose qui compte : le rapport de force!

Bravo à tous ceux qui continuent à mener le combat!

Vive la République! Vive La France! Vive le Printemps français!

LE 24 MARS TOUS A PARIS!

Rédigé par : Michael Jeaubelaux | 27 fév 2013 23:13:40

Qui est ce bavard ?

Rédigé par : Bernard S | 27 fév 2013 23:15:45

Les arguments de Philippe Ariono sont brûlants.
Oui c'est le bien le mariage entre un homme et une femme que nous défendons et ce qu'il fonde ou peut fonder avec l'amour .
Maintenant défendre l'enfant n'est pas attenter à la défense de cet amour; L'homme peut à la rigueur défendre le couple et l'amour conjugal, , par exemple Jacques de Bourbon Busset " mais ce que la femme vit de cet amour profond se témoigne autrement
Le bais de défende les enfants est aussi une manière de remonter au véritable sens du mariage
"les femmes authentique sont silencieuses et réclament le silence , montre moi la femme qui écrit ce qui la concerne ;; Sur ce qui la touche , elle se tait , car le silence est ici le nom de la vie, le discours celui de la mort, ce qui est secret est fécond, ce qui est divulgué ne l'est plus ( Ruth Schaumann, écrivain allemand cité par Gertrud von le Fort dans la femme éternelle)
A-t-il vu toutes ces femmes avec ces larmes silencieuses manifester venues de leur Province , sans slogan, mais témoigner de la fécondité de leur alliance.
Donc si ses critiques au leadership brouillon de Frigide peuvent se comprendre, il doit admettre qu’une manif n’est qu’une première mobilisation pour approfondir le débat , et doit effectivement se concentrer sur une demande simple et claire : le refus de cette loi . Oui le fait que des homos s’y associent est et reste une bonne idée, mais nous n’avons plus le temps de trouver le porte parole idoine. Débordons Frigide, demandons la gravité, ne nous trompons pas de slogan, ne donnons pas une coloration rose et coalisons toutes les bonnets volontés , il sera toujours temps d’approfondir
Imparfaite, ambigüe, il ,ne reste plus que cette manif pour réveiller les consciences, améliorons là et poursuivons la discussion sur le mystère de l’amour conjugal

Rédigé par : Henri | 28 fév 2013 08:57:20

Pourquoi l'avenir des enfants doit-il rester le point central de la lutte contre la loi Taubira ?
Parce que depuis des décennies, nos lois (dites sociétales)ont privilégié la génération des adultes (qui votent) au détriment des générations à venir.
Pourquoi manifester le 24 mars malgré les tendances différentes qui nous animent ?
Parce que nous avons à porter témoignage et faire l'honneur à nos concitoyens de comprendre l'ampleur de notre désaccord.

Rédigé par : loutrée | 28 fév 2013 09:32:23

La diagnostic n'est pas faux (sur la question de l'amour), mais le remède (s'abstenir de manifester) est stupide.
Bien qu'il s'en défende, il donne l'impression d'avoir voulu être l'un des porte-paroles de la manif. Orgueil?

Rédigé par : xc | 28 fév 2013 09:44:40

L'argumentaire de P.Arino est intéressant et je pense que beaucoup d'opposants à la loi y souscrivent inconsciemment mais dans notre société d'immédiateté, où l'argument ne doit pas durer plus de 3s pour être diffusé à la télé, où la phrase doit faire moins de 140 caractères pour être twittée, son message est inaudible.

Comment présenter l'argument de la valeur inférieure de l'amour homosexuel par rapport à l'amour homme-femme sans automatiquement être taxé d'homophobie (ou de trahison ou de honte de soi si c'est un homosexuel qui le dit) par des gens qui n'ont que l'égalité des droits à la bouche ? Comment oublier que c'est d'abord la destruction du mariage et des repères (filiation, culture, patrie) qui est en ligne de mire pour créer une société mondiale et uniforme digne de 1984 (pour la pensée unique) et du "Meilleur des mondes" (pour la filiation) ?

Rédigé par : Claribelle | 28 fév 2013 12:02:10

Les arguments de Philippe Arino sont intéressants et j'aime bien le lire.
Je suis d'accord avec lui sur beaucoup de points et La manif pour tous aurait dû/devrait donner plus de place à des gens comme lui.
Mais ce n'est pas non plus aux personnes homos de prendre les commandes, sous prétexte que cela les concerne en premier lieu.
Oui, elles peuvent en parler comme personne mais ce projet de loi pervers concerne toute la société.
Et il n'est jamais trop tard. Quels qu'aient pu être le mépris ou les blessures reçues, je sais que Philippe Arino ne devrait pas s'avouer vaincu.
Cette loi n'est pas encore passée et il est pourtant si défaitiste.... Juste "réaliste" dira t il. Mais il faut tout faire, nous et lui aussi car il a sa part de responsabilité, pour contrer ce projet Taubira.
Je prie pour Philippe Arino et pour le succès de cette manif. Que Dieu nous vienne en aide!

Rédigé par : Arwen | 28 fév 2013 13:15:34

Très donneur de leçon ce texte ! Centrer tout sur l'amour homo me parait très réducteur comme argumentation. Pourquoi vouloir que la tête de proue du mouvement soit tenue par des homos ? Non vraiment, ce projet concerne tout le monde. Je suis vraiment déçu par cette prise de position.

Rédigé par : COUROSSE Gaël | 28 fév 2013 16:51:21

1) qu'il veuille donner son point de vue, c'est son droit ; mais alors prudence avec internet : tout est su, tout s'amplifie, tout se sait ; il va en décourager plus d'un. Comme quoi, internet est impitoyable pour qui ne sait pas en faire usage.

2) accuser de diviser alors qu'il ne fait rien pour ne pas diviser... (où lit-on "mais je ne vous empêche pas d'y aller, au contraire" !)

3) son argumentaire est catho, effectivement proche de Civitas ; or il faudrait expliquer pourquoi les cathos et l'Eglise de France, tout l'épiscopat compris, ont massivement rejoint LMPT et non pas Civitas... Et faut voir combien Vita a été ricané fin octobre, je ne sais pas si Vita (comprenez l'étiquette vita, autrement dit catho de droite car secret de polichinelle) aurait réussi à rassembler autant etc. Même si le combat actuel de Vita est majeur : expertise, lobbing, com', sondages etc.

4) à lire son argumentaire, il ne serait pas contre l'amour adultérin, finalement !!! différence des sexes, amour...
Il oublie que toute "différence des sexes couronnée par l'amour" ne peut pas aboutir au mariage et que le mariage est avant tout une vérité anthropologique et biologique : donner un compagnon pour la future mère, un père à l'enfant et assurer une traçabilité génétique par la tenue d'un "book"

5) ceux qui veulent cette loi se contrebalancent des homos, allez voir le dernier en date sur le site d'homovox, ils ne font que surfer sur la vague "droit à l'enfant,si je veux, quand je veux, quand je veux" etc et la souffrance intrinsèque - et légitime - des homos à ne pas avoir de descendance, ça fait pleurer la ménagère de moins de 50 ans, c'est le but. Ni les grecs ni les romains n'ont voulu d'un mariage homo, justement parce que la "médecine" ne pouvait pas leur faire des enfants. Là nous sommes réellement dans une attaque FM avec comme objectif détruire le couple parental pour atteindre l'enfant et en faire un objet narcissique parfait.

6) je suis agro, c'est sans doute pour ça, par mon observation des bêtes : si nous manifestons, c'est bien parce que viscéralement nous nous resituons dans le règne animal où il faut coûte que coûte assurer une descendance et protéger nos rejetons. Point barre. Et là, oui, forcément le discours de l'Eglise va dans ce sens, Elle pour qui l'Homme est numéro 1 dans la Création de Dieu et que Dieu a tout fait pour que l'Homme vive au mieux.

7) On peut critiquer Frigide, n'empêche que personne ne voudrait de sa place, que les jounaleux ne trouvent rien à lui redire lors des conférences de presse et des émissions télé, (perso elle m'apprend des choses par exemple la dimension biologique puis analogique lorsque le biologique ne peut pas se faire : adoption, mariage des couples âgés...) que personne à part elle (et bien sûr ses deux acolytes, mais eux n'ont pas des personnalités à faire grincer les dents) et Civitas (et Vita dans une moindre mesure), dans le laps de temps août/sept/oct n'a appelé à la manif, et qu'elle n'a pas rebuté les 1,2 millions de personnes qui de toute façon sauront faire bon usage de leur bulletin de vote le moment venu et n'ont pas eu une seconde l'idée de la porter à l'Elysée ou à Matignon, donc n'exagérons rien et nous savons pertinemment que le relais, sur le terrain, c'est via les paroisses, les AFC etc. C'est nous l'avenir.

8) sur le terrain, quand on tracte, les "anti" n'ont pas le raisonnement alambiqué de M Arino, ils pensent aux enfants et si on analyse les courbes des sondages d'opinion, c'est bien en parlant des conséquences sur les enfants que ça bouge ET que ça dérange les "pro-mariage-homo" qui pensaient bien cacher ce "sein maternel".

Bon, allez, tous le 24 à Paris. Nombre de marcheurs + leurs proches empêchés de venir = autant de convaincus dans leurs votes à venir = élus qui sentent leur siège bouger, sauf si désormais sont bannis des urnes les candidats "anti", ce qui peut arriver, vu que ceux qui nous gouvernent ne sont pas à une entorse à la démocratie près.

D'ici là n'oublions pas le terrain, de sa rue commerçante à son équipe municipale en passant par sa cage d'escalier. Tout le monde doit faire son "coming out" sur le sujet, à bas les tièdes !!!

Rédigé par : ID | 1 mar 2013 01:46:02

J'ajoute que l'Eglise tient depuis des lustres ce discours et ne mobilise pas (pas encore) des millions de marcheurs.
Alors soit on veut la pureté du message de l'amour humain et on est catho.
Soit on veut défendre le mariage civil (qui parle pas d'amour) et la filiation et on va à la Manif pour tous.
Soit les deux.
Mais on peut pas dire aux deux d'avoir le même discours !!!

Rédigé par : ID | 1 mar 2013 02:22:53

Les prophètes sont faits pour être entendus, pas forcément pour être imités...

Rédigé par : Vincent Rouyer | 2 mar 2013 22:17:29

J’ai lu avec un vif intérêt l’argumentaire de Philippe Arino sur son blog araigneedudesert.fr.

Je regrette, moi aussi, une argumentation de La Manif Pour Tous portant uniquement sur l’enfant, même si je souscris à ces arguments. J’aimerais quelques arguments aussi sur la différence inconciliable entre les deux relations hétérosexuelle et homosexuelle qui ne peuvent donc pas être mises sur le même plan (je parle des relations, pas des personnes).

Les médias on fait des sondages séparant artificiellement les deux composantes de la relation (appelée mariage de deux personnes qui s’aiment) et de l’adoption. Ce faisant, ces sondages laissent l’aspect relation à l’émotion de tout un chacun : il n’y a qu’à en voir les résultats (en face, le sondage IFOP pour l’agence VITA montre une faible approbation (39% +/- 3) de ce projet de loi tel qu’il est, rassemblant relation et adoption).

Le mariage civil ne parle pas d’amour entre deux personnes, ni dans la loi encore en effet, ni dans le projet de loi soumis au vote des parlementaires. Ce n’est pas le rôle de la loi d’encadrer l’amour reliant des personnes individuelles. Par définition, le mariage civil concerne une organisation sociale de base pour accompagner les enfants dans leur croissance humaine jusqu’à ce qu’ils prennent leur place dans la société, perpétuant celle-ci. J’en vois pour preuve que le projet de loi lui-même comprend des articles concernant les enfants, en particulier sur l’adoption : il ne sépare pas relation de deux personnes et accompagnement des enfants.

Pour ma part je retiens aussi que la loi met en œuvre, sous forme de règles de comportement, une philosophie d’état, une conception d’état de l’être humain retenues par la République.

Ne peut-on alors vraiment rien dire sur l’aspect de la relation de deux personnes ?

Le projet de loi met en équivalence, indifférencie les deux relations hétérosexuelle et homosexuelle qu’il veut mettre à égalité (le seul argument que j’ai entendu en faveur de ce projet de loi). Or ces deux relations ne sont nullement équivalentes : l’une est intrinsèquement féconde, l’autre est intrinsèquement stérile : deux femmes ou deux hommes féconds ne pourront jamais concevoir un enfant ensemble. Donc nous sommes en face d’une relation qui permet à la vie humaine de se réaliser pleinement en engendrant la vie, et d’une autre qui s’y oppose. L’une va avec la vie ; l’autre, incapable d’engendrer, va avec la mort. Et le caractère sexué de la reproduction n’a pas attendu l’être humain pour exister sur terre : c’est un fait de nature incontournable qui s’impose à nous, que cela nous plaise ou pas.

Dans ces conditions, je ne vois pas comment on peut indifférencier deux réalités si différentes au point d’être opposées sans adopter et vouloir imposer à plus de 65 millions de français une philosophie qui nie
• Le caractère sexué, pour engendrer et donc vivre, de l’être humain,
• Le caractère d’être vivant, fait pour vivre et donc engendrer de l’être humain,
• La valeur de la vie face à la non-valeur de la mort puisque vie et mort sont mise sur le même plan.
Ce projet de loi, qui doit s’imposer à plus de 65 millions de français, nie la nature humaine que nous recevons tous, sans que l’on nous ait demandé notre avis. La recevant d’un ailleurs que de nous-mêmes, ce n’est pas nous qui pouvons la définir : nous ne pouvons que l’accepter et vivre ou la refuser et nous suicider. La culture ne précède pas la nature, c’est l’inverse : sans nature, pas de culture humaine. La culture se construit sur la nature.

Et je suis un peu terrifié du propos que je ressens comme orgueilleux de la Garde des Sceaux qui a dit : « on s’élève au-dessus des lois naturelles ». En montagne, sur l’océan, dans le désert ou la forêt vierge, quand on s’élève au-dessus des lois naturelles pour satisfaire nos seuls désirs, on se condamne à mort (mort physique).

Par ailleurs, je me demande si certains n’ont pas raison qui disent que l’argument en faveur des personnes homosexuelles n’est qu’un prétexte ; l’objectif réel n’est alors que de détruire une organisation sociale existante que l’on ressent comme fondée sur un judéo-christianisme que l’on rejette viscéralement, sans se demander s’il correspond à la vérité naturelle (c’est peut-être aussi la tentation de toute-puissance de s’élever au-dessus de la nature et de vouloir la définir nous-mêmes qui est en jeu : la situation peut être plus complexe que je ne la décris ici).

En conclusion, je pense qu’il faut malgré tout montrer son hostilité à un projet de loi qui me paraît mortifère pour plus de 65 millions de français et donc manifester le 24 mars, même si l’argumentation officielle pourrait être plus complète.

Rédigé par : Jean Guichené | 3 mar 2013 19:40:53

Philippe se trompe tout en ayant raison. Cette manif n'est pas le lieu d'un débat sur la valeur de l'homosexualité et n'importe quel doute à ce sujet nous aurait imédiatement disqualifiés. La chasse aux phobes étant ouverte, nous aurions offert une cible trop facile à des médias qui n'attendent qu'une provocation de notre part pour tirer à vue. C'est justement notre refus de l'homophobie qui les rend fous... en sortant de leurs petites cases (homophobes, fachos, réacs, etc), en centrant notre discours sur les enfants, nous sommes tellement crédibles qu'on cherche à nous faire taire par tous les moyens, parce que nous dérangeons vraiment.
Aux USA, ils ont choisi l'option homophobes conservateurs contre libéraux, et les homophobes perdent. A telle enseigne qu'à l'exemple de la France, les conservateurs sont lentement en train de changer leur fusil d'épaule. Au passage, ça leur fait le plus grand bien : ils découvrent enfin que tout cela n'est pas qu'une guerre entre adultes et que les droits des enfants, ça existe.

Rédigé par : Isabeau | 9 avr 2013 23:23:22

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige