« La ville de Carpentras liée à la manif pour tous? | Accueil | Brésil : la Commission des droits de l’homme pour le traitement psychologique de l’homosexualité »

19 juin 2013

Après la police politique, la justice politique

Lu sur Le Rouge et Le Noir :

"A 16h35, Nicolas, jeune opposant à la Loi Taubira qui vient de passer 6 jours dans les geôles de Manuel Valls, a été condamné à 2 mois de prison ferme et 2 mois avec sursis. 1000€ pour les policiers qui l’ont étranglé.

Voici ce qu’en dit le collectif Prisonnier politique :

Prison immédiate pour Nicolas. Coupable d’avoir couru devant des flics. Qui le traquaient. On invente le délit, on poursuit et on condamne. Bienvenue en Normalie

Revivez ce qui s’est passé cet après-midi :

A 14h30, le parquet avançait trois chefs d’accusation :

  • Rébellion
  • Atteinte aux biens privés
  • Refus de prélèvement ADN

D’après Prisonnier politique :

Nicolas a l’air épuisé. 2e séance de 3 jours dans les cachots de Taubira. La dernière fois il était sorti libre Logique : il était innocent.

A 15h45, le procureur demande 2 mois de prison ferme ainsi que 2 mois sursis. Nicolas devrait donc, selon le procureur, payer 1500 € d’amende, et les policiers qui l’ont étranglé devraient 2500 €.

D’après Prisonnier politique :

L’avocat : la police a chargé sur des jeunes à qui il n’a rien été reproché ! Aucune infraction. Poursuites à 10 sur un jeune de 23 ans. Taser sorti. Et il n’avait rien fait ! Alors oui il a eu peur ! Il s’est réfugié dans un restaurant !

A 16h30, le verdict final tombe. Déclaré coupable par le juge, Nicolas est donc condamné à une peine de prison de 2 mois ferme et 2 mois avec sursis."

L'avocat fait appel.

Posté le 19 juin 2013 à 18h05 par Michel Janva

Commentaires

Au fou !!!!!!!

Rédigé par : Arnold | 19 juin 2013 18:11:40

Alors là, ATTENTION !!! IL VA FALLOIR S'EXPLIQUER !!!
On change de braquet, avec ça !!!

Rédigé par : Le Fer | 19 juin 2013 18:12:55

Tactique de guerre psychologique pour intimider les adversaires du mariage homo dans les mairies .

il faut que les collectifs d'avocats nous disent comment porter plainte contre ces abus de pouvoir par un procureur et des fonctionnaires voyous qui inventent n'importe quoi pour terroriser finalement l'ensemble des braves gens .

Il n'y a pas de vieux routiers du judiciaires retraités qui peuvent s'émouvoir de ces abus et conseiller les lois astuces à employer pour entraver ces incessants abus de pouvoirs politiques ,policiers, judiciaires contre les citoyens décents par racisme anti-blancs ,alors que ces pouvoirs laissent en liberté des assassins et des tueurs sous prétextes inavoué d'antiracisme politique servant d'excuse à n'importe quoi ?

Rédigé par : Anonymous | 19 juin 2013 18:21:04

Entendu par une amie de la bouche d'un commissaire de police d'une petite ville :"on a des ordres pour faire des arrestations de dissuasion !". lorsqu'elle rétorque : "mais la France est un pays de liberté" il lui répond : "plus pour longtemps madame".
Prions pour Nicolas, prions pour nos gouvernants qui transforment la France, insidieusement, en dictature policière. Diffusons cette information largement. Les français ne savent pas ce qui se passe chez nous aujourd'hui.

Rédigé par : jourj41 | 19 juin 2013 18:26:18

et les gentils braqueurs du rer sont tous dehors.... NORMAL quoi.... avec leurs copains du Trocadéro, et tous les autres déchets de la société VIP des tribunaux.

Et les juges pourris et politisés, on les met comment en prison?

Sainte Rita, au secours !

Rédigé par : laure | 19 juin 2013 18:28:28

Pourquoi lui ? Qu'a-t-il vraiment fait? Cette condamnation va-t-elle être médiatisée ? Car il faut avouer que l'on ne peut plus parler de justice... C'est écoeurant, c'est alarmant.... Comment peut-on laisser cela se faire ???

Rédigé par : Anne | 19 juin 2013 18:29:56

C'est stupéfiant...si cette information est avérée, çà veut dire que nous sommes entrés dans un autre monde !

Rédigé par : Montjoye | 19 juin 2013 18:30:17

C'est pas un motif ça pour redescendre dans la rue avant fin JUIN ? Y a pas un délit de "sale prénom"sur le prénom Nicolas rapport à Sarko???...Un petit rappel, la devise française n'est pas que égalité conçue sur le refus de la différence, mais liberté et d'autant à protester...Quand à fraternité c'est comique ça n'existe que pour les homosexuels....C'est une fraternité "sexualisée"...On n'en sort pas...
2 ans fermes??? et les braqueurs du RER????
Mettons nos mineurs dans la rue nous aussi...L'impunité est totale !

Rédigé par : loghorrée | 19 juin 2013 18:35:43

Et pour l'attaque du RER et pour les émeutes de djeunes à Paris , c'est COMBIEN ?

Rédigé par : MIFRA | 19 juin 2013 18:37:38

Pourquoi ne pas demander l'asile politique à Poutine?

Rédigé par : Lebonsens | 19 juin 2013 18:42:29

Et si, au lieu se porter des vêtements LMPT, on sortait les flingues pour tirer sur les forces du désordre, les sinistres *** et la vraie racaille législative !!!
Souvenez-vous des "Christeros" au Mexique !

Rédigé par : Patristain | 19 juin 2013 18:43:42

Il va encore falloir changer le Larousse!

Rébellion: refus de se faire rafler

Atteinte aux biens privés: se réfugier dans un restaurant

Refus de prélèvement ADN: refus d'un bon citoyen d'être fiché comme devraient l'être tous les délinquants et criminels continuellement relaxés.

Rédigé par : Céleste | 19 juin 2013 18:45:23

Toutes les institutions de la république (de merde) sont touchées :
Assemblée Nationale, Sénat, CESE, Conseil Constitutionnel, Présidence, justice, ...

On dirait qu'ils veulent couler le navire !!! ... On peut les aider !

Rédigé par : Le Fer | 19 juin 2013 18:48:20

Quand les jeunes encagoulés se sauvent, que se passe-t-il ?
Et qu'ils cassent pour de bon les biens d'autrui ?
Quand au prélèvement d'ADN, cela n'est exigible que dans des cas graves. Il y a eu beaucoup de relevés d'empreintes illégitimes.

Fin de l'article :

"les personnes présentes au dépôt afin de soutenir le moral de Nicolas ont été violemment parquées par les forces de l’ordre. Des téléphones portables ont été arrachés."

J'encourage ces personnes à porter plainte quand il y a des abus, des privations de liberté, des confiscations illégitimes de biens.

Rédigé par : Béatrice | 19 juin 2013 18:51:06

Cela n'a malheureusement pas pris une ride...

LE JUGEMENT DES JUGES


Ceux qu'on enferme dans le froid, sous les serrures solennelles,
Ceux qu'on a de bure vêtus, ceux qui s'accrochent aux barreaux,
Ceux qu'on jette la chaîne aux pieds dans les cachots sans soupiraux,
Ceux qui partent les mains liées, refusés à l'aube nouvelle,
Ceux qui tombent dans le matin, tout disloqués à leur poteau,
Ceux qui lancent un dernier cri au moment de quitter leur peau,
Ils seront quelque jour pourtant la Cour de Justice éternelle.

Car avant même de juger le criminel et l’innocent,
Ce sont les juges tout d'abord qu'il faudra bien que l’on rassemble.
Qui sortiront de leurs tombeaux, du fond des siècles, tous ensemble,
Sous leurs galons de militaire ou leur robe couleur de sang,
Les colonels de nos falots, les procureurs dont le dos tremble.
Les évêques qui, face au ciel, ont jugé ce que bon leur semble,
Ils seront à leur tour aussi à la barre du jugement.

Quand la trompette sonnera, ce sera le premier travail !
Mauvais garçons, de cent mille ans vous n'aurez eu tant de besogne
Pour tuer ou pour dérober vous n'aviez guère de vergogne,
Mais vous avez bien aujourd'hui à soigner un autre bétail
Regardez dans le petit jour, c'est le chien du berger qui grogne,
Il mord leurs mollets solennels, et le fouet claque à votre poigne.
Rassemblez les juges ici dans l'enceinte du grand foirail.

Pour les juger, je vous le dis, nous aurons sans doute les saints.
Mais les saints ne suffisent pas pour énoncer tant de sentences.
Ceux qu'on a jugés les premiers, autrefois, pendant l'existence,
Comme il est dit au Livre Vrai, ne seront jugés qu'à la fin.
Ils jugeront d'abord le juge, ils pèseront les circonstances.
A leur tour alors d'écouter l'attaque autant que la défense.
Les juges vont enfin passer au tribunal du grand matin.

Les tire-laine dans la nuit, les voleurs crachant leurs poumons,
Les putains des brouillards anglais accostant les passants dans l'ombre,
Les déserteurs qui passaient l'eau happés dans le canot qui sombre,
Les laveurs de chèques truqués, les nègres saouls dans leurs boxons,
Les gamins marchands d'explosifs, les terroristes des jours sombres,
Les tueurs des grandes cités serrés par les mouchards sans nombre,
Avant d'être à nouveau jugés feront la grande Cassation.

On les verra se rassembler, montant vers nous du fond des âges,
Ceux qui, les raquettes aux pieds, parmi les neiges du Grand Nord
Ont frappé au bord des placers leurs compagnons les chercheurs d'or,
Ceux qui, dans la glace et le vent, au comptoir des saloons sauvages
Ont bu dans les verres grossiers, l'alcool de grain des hommes forts,
Et qui, négligents de la loi, confondant l'oubli et la mort,
Ont rejeté les vieux espoirs de gagner les tièdes rivages.

Ils s'assiéront auprès de ceux qui ont tiré dans les tranchées,
Et puis qui ont dit non, un jour, fatigués des années d'horreur,
Des soldats tués pour l'exemple et des décimés par erreur,
Et près des durs, des militants de toutes les causes gâchées,
De ceux qui tombent en hiver sous les balles des fusilleurs,
De ceux qu'enferment aux cachots les polices des Empereurs,
Et des jeunesses de partout par leurs chefs en fuite lâchées.

Oui, tous, les soldats, les bandits, on leur fera bonne mesure
Ne craignez pas, hommes de bien, ils seront jugés eux aussi.
Mais c'est à eux, pour commencer, qu'il convient de parler ici,
Car la parole est tout d'abord à ceux qui courent l'aventure,
Et non à ceux qui pour juger se sont satisfaits d'être assis,
De poser sur leur calme front leur toque noire ou leur képi,
Et de payer d'un peu de sang leur carrière et leur nourriture.

Les adversaires d'autrefois pour ce jour se sont accordés,
Les justes traînés au bûcher sont auprès des mauvais enfants,
Car les juges seront jugés par coupables et innocents.
Au-delà des verrous tirés qui d'entre eux pourra aborder ?
Qui verra ses lacets rendus, sa cravate et ses vêtements
Socrate juge la cité, Jeanne signe le jugement,
Et à la Cour siègent ce soir la Reine et Charlotte Corday.

Ils passeront, ils répondront, aux tribunaux des derniers jours,
Ceux-là qui avaient tant souci de garder leur hermine blanche,
Et les cellules s'ouvriront, sans besoin de verrou ni clenche.
À la cour du Suprême Appel, ce n'est pas les mêmes toujours,
O frères des taules glacées, qui seront du côté du manche.
Les pantins désarticulés attachés au poteau qui penche
Se dresseront pour vous entendre, ô juges qui demeuriez sourds.

Et ceux qui ont passé leurs nuits à remâcher leurs mauvais rêves,
Les pâles joueurs de couteau, les héros morts pour leur combat,
Les filles qui sur le trottoir glissent la drogue dans leur bas,
Ceux-là qui pendant des années ont perdu leur sang et leur sève
Par le juge et par le mouchard, et par Caïphe et par Judas,
Ils verront le grand Condamné. Roi des condamnés d'ici-bas,
Ouvrir pour juges et jurés le temps de la grande relève.


13 janvier 1945.

Rédigé par : Robert | 19 juin 2013 18:52:04

Je ne suis pas du genre à brailler mais là, il va falloir agir et monter une gigantesque manif pour soutenir ce jeune homme jusqu'à ce qu'il soit blanchi et les policiers coupables condamnés, j'ai bien dit les policiers coupables condamnés !

Même au boulot, même en vacances, je me déplacerai pour participer à toute action à son profit !

Ils craignent des troubles à l'ordre public, s'ils continuent comme cela, ils vont les avoir sur des cibles choisies bien sûr car pas question de s'en prendre aux citoyens, de saccager des magasins et de démolir une ville !

Il faut dépasser le stade bisounours comme le disait un hommen récemment, mais intelligemment comme nos anciens de la résistance, taper partout où c'est possible par de petites actions très discrètes, invisibles, sans aucune signature mais constamment en permanence de jour comme de nuit les mettre en situation d'inquiétude et de crainte partout pour les neutraliser.

Rédigé par : pasdar | 19 juin 2013 18:55:45

D'abord, nous pensons à Nicolas, premier condamné politique pour avoir été rebelle et premier incarcéré par tribunal politique pour résistance non-violente.
Si certains parmi nous connaissent sa famille, ses proches, qu'ils sachent les soutenir et les entourer. Nous prendrons notre part avec le site de soutien.
Pas de panique : en fait, la panique est chez l'ennemi qui perd son sang-froid et perd patience, voulant casser la résistance et intimider... mais toujours plus poussé à la faute, au dérapage, à la bavure, à l'abus de droit, à l'atteinte aux libertés fondamentales...
François Hollande a déjà commis la faute politique irréversible d'avoir méprisé et humilié un immense mouvement populaire pour mépriser et humilier.
Maintenant, François Hollande a commis la faute psychologique majeure de faire de Nicolas un jeune martyr, un symbole, un étendard.
François Hollande a ouvert une boîte de Pandore qu'il aurait pu refermer vite.
Je crois en la victoire du peuple français sur François Hollande.

Rédigé par : esprit libre | 19 juin 2013 18:56:55

Ils veulent la Revolution? Ils l'auront!

Rédigé par : Charles | 19 juin 2013 18:58:32

En tout cas, ne cherchez pas de commentaire dans la presse sur ce jugement qui semble très sévère, voire arbitraire. Tout le monde s'en fout !!

Rédigé par : Orti | 19 juin 2013 19:01:59

Déchainement du démon, il nous faut prier les martyrs cristeros eux - entre autres - savent jusqu'où la tyrannie peut aller...

Rédigé par : Ga | 19 juin 2013 19:10:33

Et l'antifa de metz qui a gaze 2 policiers n'a eu que du surcis. En fait ,on pourrait crier "un flic, une balle,a bas la france, ni oubli ni pardon. etc "avec 2 gaz et on ne serait pas condamné.
Et taubira qui dit hier que 80000 personnes attendent dehors leur incarcération faute de place!
Que peut-on faire pour ce Nicolas a part prier encore et encore.

Rédigé par : gipsy | 19 juin 2013 19:12:36

Auprès de quelle prison faudra-t-il planter les tentes ? Ou bien alors le gouvernement veillera-t-il à le cacher en Sibérie ?

Rédigé par : laurent petit | 19 juin 2013 19:13:58

Et Taubira qui prône la prison seulement pour les prévenus dangereux!

à ce rythme, Madame(TAUBIRA), vous risquez un jour de passer devant la justice pour abus de pouvoir!

il faut commencer à répertorier toutes les notes de ce gouvernement

Rédigé par : ohlala | 19 juin 2013 19:14:47

Les "droits de l'homme en socialie" dans toute leur horreur.
A ce rythme là, l’asymptote c'est le Gépéou (vanté par Aragon, le coco bi-), Vals a dû lire Djerjinsky.

Rédigé par : Exupéry | 19 juin 2013 19:17:02

il est infiniment plus dangereux de manifester pacifiquement que de braquer dans un TER

Rédigé par : lavandin | 19 juin 2013 19:19:03

L'avocat Frédéric Pichon s'insurge sur NDF

http://www.ndf.fr/poing-de-vue/19-06-2013/frederic-pichon-le-jeune-nicolas-dormira-ce-soir-a-cote-des-dealers-des-assassins-et-des-violeurs-pour-lesquels-christiane-taubira-estime-que-la-prison-nest-pas-la-solution

Rédigé par : damien | 19 juin 2013 19:25:30

Il faut naturellement faire appelle de cette décision politique (heu, de ce jugement ?). Quelles sont les motivations du jugement ???

Rédigé par : JEJ | 19 juin 2013 20:05:34

Plus de manifestations pacifiques, nous devons montrer à la racaille politique, policière et judiciaire que le peuple de France ne se laissera jamais faire. Contre les flics, prenons les armes. Résistons, vraiment avec tout ce qui nous tombe sous la main. Si on ne le fait pas, j'espère que ces ordures de flics se feront massacrés par les racailles de banlieues. Quant aux pourritures politiques, lançons la grève générale des impôts, de tous les impôts, sur le revenu, locaux. Faisons craquer ce gouvernement pourri. Guerre au système.

Rédigé par : Lionel D | 19 juin 2013 20:16:32

ah

Rédigé par : Lamorue | 19 juin 2013 20:17:11

Quel est le nom du juge? Que les citoyens français qui les font vivre de leur deniers sachent qui s'est permis ainsi par un jugement inqualifiable de salir la justice; justice qui d'affaire en affaire (type "mur des cons") montre qu'elle se range de plus en plus du côté de la dictature par lâcheté, bêtise politique ou carrièrisme.

Rédigé par : Stephe | 19 juin 2013 20:38:53

AUX ARMES CITOYENS....FORMEZ VOS BATAILLONS... IL VA FALLOIR SERIEUSEMENT PENSER A AGIR AUTREMENT !!!

Rédigé par : DESMOULINS MARIE-CLAIRE | 19 juin 2013 21:11:56

Scandaleux !
Nous vivons les heures les plus noires de l'histoire de l'URSS !
Mort aux cons (Hollande, Taubira, Gaz & Co)
Je sais que je vais être censuré mais cela fait du bien !

Rédigé par : Guizmoet | 19 juin 2013 22:03:46

Le pouvoir fait monter la pression pour pouvoir réprimer plus durement encore. Un seul mot : RESISTANCE

Rédigé par : Yvon du Guidon | 19 juin 2013 23:32:28

bande de cons! ils ne savent même pas que cela motive notre ardeur; résistance, oui! bande de lâches vous vous êtes condamnées, nous avons déjà gagné!

Rédigé par : jb | 20 juin 2013 01:01:20

Demain, ils feront tirer sur la foule.

Qui tient le pari?

Rédigé par : ODE | 20 juin 2013 12:37:06

Avez vous des précisions sur le verdict et notamment cette condamnation : "les policiers qui l’ont étranglé devraient 2500 € ".

Les policiers ont été condamnés ou Nicolas doit aussi dédommager les policiers ??

Rédigé par : belier | 20 juin 2013 13:48:53

Si ce jeune va vraiment en prison il faut faire quelque chose de très fort...

Rédigé par : dudul | 20 juin 2013 17:43:10

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige