« Veilleurs debout partout | Accueil | Nicolas : procès le 9 juillet »

27 juin 2013

Arcangues : un adjoint au maire cède face à la pression

Un adjoint au maire d'Arcangues se prêtera à la mascarade de mariage entre deux hommes. Le bureau municipal s'est réuni dans la journée et un adjoint "a fini par se porter volontaire pour célébrer le mariage Taubira", a déclaré le maire de la commune Jean-Michel Colo dans un bref communiqué.

Posté le 27 juin 2013 à 23h39 par Michel Janva | Catégorie(s): Homosexualité : revendication du lobby gay

Commentaires

PAUVRE DE LUI!!!

Rédigé par : Dn | 27 juin 2013 23:53:06

... Décidement, tout fout le camp...
Apres Crest (Mariton), puis Orange (Bompard), voila Arcangues.
Decidement la resistance n'aura pas dure longtemps. C'est courageux de la part du maire de s'etre opposé, mais si finalement, c'est pour que le mariage se fasse quand meme, c'est decevant...

Bref, je crains qu'on ne voit jamais cette resistance des maires que les 20 000 signatures des "Maires pour l'enfance" laissaient esperer...

Ce gouvernement nous aura a l'usure...

Rédigé par : brobert | 27 juin 2013 23:53:58

Ne jugeons pas trop hâtivement.

Par contre, on me fait pas d'une nouvelle encore une fois liberticide : pour les prochaines municipales, on n'aurait plus le droit de rayer des noms ???

Vrai ou intox, qui peut nous dire ?

Rédigé par : ID | 28 juin 2013 00:05:54

Je lui avais écrit pour le féliciter et le soutenir. .. Je regrette de l'avoir fait .
C'est encore pire que s'il n'avait rien dit ! Il n'y a qu'à voir la presse : les ennemis de la nature créée par Dieu TRIOMPHENT !.
Mais non, "brobert" ils ne nous aurons pas à l'usure !
Nous ne lacherons rien ! Regardez notre belle jeunesse !/

Rédigé par : garantez | 28 juin 2013 00:12:22

Au milieu de ce cloaque de veulerie - si une résistance de cette nature est considérée comme une torture insupportable - c'est un miracle que se soient levés des enfants de France.

Rédigé par : anonyme | 28 juin 2013 00:46:52

Ah la la il faut tenir messieurs, il faut tenir, votre vie n'est pas en jeu, mais votre âme si, alors du courage, du cran, vous y gagnerez la gloire pour la postérité, ça vaut le coup quand-même !

Rédigé par : Zabo | 28 juin 2013 00:57:02

Le haut héroïsme est une chose rare.

Rédigé par : fh | 28 juin 2013 01:37:12

L'essentiel c'est que le maire ne cède pas.

Si les gugusses veulent être mariés par la femme de ménage, on s'en moque !

Rédigé par : tapas | 28 juin 2013 06:25:26

La version du Point, c'est que c'est "le maire basque" qui a finalement accepté.

Rédigé par : Curmudgeon | 28 juin 2013 06:35:26

Très très décevant!pourquoi cette soumission? Il faut être fort pour ne pas se décourager dans ce combat.. C'est un peu comme l'Europe, on nous prédit la fin de l'Euro, une sortie de la Grèce, etc..depuis des années et rien ne se passe!est il impossible de faire trembler ce système politique qui nous gouverne?!

Rédigé par : Wsp | 28 juin 2013 07:02:03

Les pressions ont dû être terribles (peut être même physiques, qui sait ?), je ne leur jette pas la pierre.
Je pense que l'adjoint s'est dévoué pour calmer les choses et éviter les représailles sur le village.
Maintenant, on peut lui suggérer d'accomplir cette corvée en tenue très ordinaire, de faire mettre les drapeaux en berne dans le village, de suggérer aux habitants de fermer leurs volets le jour venu et d'ignorer ces ..... choses le plus possible.

Rédigé par : Gran | 28 juin 2013 07:09:01

Alea jacta est...

Rédigé par : HS | 28 juin 2013 07:52:16

« pour les prochaines municipales, on n'aurait plus le droit de rayer des noms ??? »
Se droit n'existe que pour les petites communes.
.
Se maire n'a pas cédé, c'est un adjoint qui l'a fait.
Que risquait se maire ? – Normalement –, pas plus que Mamére lorsqu'il a marié deux hommes, pourquoi y aurait-il deux poids deux mesures ?
– –
En voilà une idée quelle est bonne de demander aux habitants de fermer leurs volets au passage des « mariés ».
Un village mort ! N'est-ce pas une bonne réponse ?!

Rédigé par : Maurice | 28 juin 2013 08:05:24

Le " dévouement " de l'adjoint n'a-t-il pas été financièrement sollicité ?
Ce pourrait être une des façons d'agir des services chargés de fournir le gaz.
Le maire est-il obligé de déléguer ou a-t-il la possibilité de refuser la délégation ?

Rédigé par : Gérard Laguérie | 28 juin 2013 08:06:43

bah ..il suffirait à l'adjoint d'aller passer en train le week_end en banlieue parisienne ,et ce serait bien le diable si le train de retour n'est pas soit en grève ,soit en retard ,ou s'il ne se fait pas dépouiller de ses papiers , de son argent et même hélas de son portable ,pour prévenir de son infortune la mairie ou il est attendu ...

Rédigé par : baillousque | 28 juin 2013 08:34:41

De toute façon cette victoire (annoncée) à la Pyrrhus se payera tôt ou tard, on ne détruit pas impunément les structures d'une société et ceux là même qui applaudissent aujourd'hui les dictateurs en place (apparemment chaque époque à son maréchal!) seront les premiers déconfits.

Rédigé par : Stephe | 28 juin 2013 08:37:26

Je suggère une opération "ville morte" fermeture des commerces pendant la mascarade, ou bien le port d'un brassard noir dans la rue, que sais-je ??
Et la distribution de prospectus dans les boîtes aux lettres, donnant l'adresse du Salon Beige un relais indispensable pour contrer la désinformation de nos médias obèses et inutiles.

Rédigé par : H. | 28 juin 2013 08:40:33

Lâche

Rédigé par : charlus | 28 juin 2013 08:41:14

Ne jugeons pas ! Vous vous imaginez maire d'une petite ville avec tout le pouvoir en France contre vous ? C'est déjà héroïque d'avoir tenu ainsi.
Présentez plutôt une liste aux municipales...

Rédigé par : ludovic | 28 juin 2013 09:21:29

@ Maurice a écrit : "Un village mort ! N'est-ce pas une bonne réponse ?!"
Un village en deuil serait en effet impressionnant.
Cela me rappelle ce qu'avait fait Cathelineau, le saint de l'Anjou, avant que n'éclate la guerre de Vendée. Pendant près de 4 ans (de 89 à 93), il avait mis la Vendée à genoux (avant de la mettre debout !) : organisant et conduisant lui-même de multiples pèlerinages, il avait eu l'idée de recouvrir d'un voile noir toutes les croix de procession des villages dont le curé avait accepté de jurer la constitution civile du clergé, ce qui avait eu, parait-il, un effet saisissant sur la population...
Ensuite, la résistance se leva d'un seul homme, chacun avec le chapelet à la main et le Sacré-Cœur sur la poitrine !

Rédigé par : Fleur | 28 juin 2013 09:24:12

La déception des futurs mariés vue ce matin sur bfm ,dont l'image pas très glamour dessert le lobby,signe quand meme la victoire du "maire Basque ".

Rédigé par : cad | 28 juin 2013 09:24:52

@ ID,

Effectivement, la loi va changer... Avant, pour les petites communes, on élisait des listes dont on pouvait biffer les noms.

Le seuil va changer : seule les minuscules communes vont pouvoir continuer... Beaucoup de communes qui bénéficiaient de ce système vont basculer sur un scrutin à listes sans rature.

C'est le cas de mon village (moins de 400 votants).

La démocratie à l'œuvre...

Rédigé par : PK | 28 juin 2013 09:26:26

Une opération village mort avec la diffusion de la marche funèbre de Chopin à l'occasion de cette parodie, voilà peut-être une action réalisable...

Rédigé par : Michel | 28 juin 2013 09:33:07

oui , je suis un peu déçu .... mais sait -on tous les dessous de l'affaire . Je suis déçu mais ne condamne en aucune façon .

Rédigé par : werther | 28 juin 2013 09:34:54

Certes, c'est très décevant, mais je rappelle à tous ceux qui jugent le maire d'Arcangues, comme ceux qui ont critiqués Jacques Bompard, que ces deux maires n'ont pas la possibilité de s'opposer à un de leurs adjoints, sauf à les démettre et ainsi, à faire éclater leur équipe municipale. En effet, un adjoint au maire est officier d'Etat-Civil, au même titre que le maire, et peut procéder à des mariages sans avoir besoin de délégation du maire. Ces maires se seraient reniés, si et seulement si, ils avaient accordés une délégation à un de leurs conseillers municipaux afin qu'il puisse procéder à ces "mariages".

Rédigé par : Lionel D | 28 juin 2013 09:48:07

Faut croire que la sainteté est un chemin qui se perd....Il faut être saint pour résister dans des conditions pareilles...Il n'y a que la foi qui le permette (d'où le lynchage actuel des croyants, les vrais ceux qui le vivent et ne craignent, pas façon soldat de l'Amour, de perdre leur vie pour...)...
C'est dommage, plus le sacrifice accepté est fort (et là y avait un geste extrêmement courageux à tenir) plus le message envoyé est magnifique...et porte des fruits...Le témoignage a été stoppé en plein vol...Il nous a été volé..
Le souci en mairie c'est qu'il s'agit d'une structure collégiale et qu'il y a toujours un maillon faible...L'Histoire en est truffée...Et la tête ne suffit pas à faire fonctionner en son sens tout le corps semble-t-il...
En fait on est bien loin d'une histoire d'amour qu'on nous vantait, les paires homo veulent faire payer leurs manques à ceux qui se battent pour la pérennité de leur famille et de leur couple, et pour sa complémentarité et qui ne croit pas à un côté interchangeable...
Ceux qui pense qu'un homme est de même valeur qu'une femme mais dissemblable...et pour cela que l'assemblage des deux donnent toute sa force à l'amour dans la reconnaissance du différent de soi...
Ce qui leur plait ce n'est pas d'inscrire leur relation dans la durée mais de lui donner un sens puisque cette relation en manque cruellement sans doute...Le nouveau sens c'est de vider de sens les couples non narcissiques et non stériles comme eux...
Les couples porteurs de vie, d'amour, d'unité...le but c'est de fissurer les rocs puisque ne peuvent un bâtir eux-même...
C'est l'exemple du petit enfant qui ne sait pas dessiner qui va scribouiller le dessein de celui qui est créatif en beauté...
Sinon pourquoi ces pairs ne vont-elles pas se marier dans les communes socialos qui leur ferait le show tant attendu. Il ya tant de communes qui en feraient des stars courageuses et sacrifiées sous le regard hostile des "vrais couples". Un mariage qui n'est plus qu'un périple militant,comme cette propagande politique du premier "mariage homo" pro GPA en prime ...
Un mariage "épreuve" et provocation bien loin de ce qui fait l'engagement....et qui retombera loin des fars des médias comme un soufflé. Après avoir voulu gifler une société présentée comme responsable de leur mal-être ou de leur difficulté à être...il ne parviendront pas plus à être homme ou femme bien dans leur peau et leur sexe...

Rédigé par : loghorrée | 28 juin 2013 10:06:31

Hélas, Jacques Bompard a montré l"exemple à Orange. Quant à dire qu'un maire n'a pas le pouvoir de s'opposer à un adjoint, c'est faux : il a la possibilité de le démettre.

Rédigé par : Du Repois | 28 juin 2013 10:16:02

Ce n'est pas à ce maire,qui a montré son courage, qu'il faut s'en prendre, mais plutôt aux milliers d'autres qui n'ont pas fait chacun une déclaration publique pour refuser d'avance toute demande éventuelle de mascarade.

Rédigé par : sycomore | 28 juin 2013 10:16:42

Décevant, certes, mais moins décevant que M. Guaino, qui s'est trompé de bouton, lors du vote.

Je pense que logghorée 10:06:23
a tout-à-fait raison.

Conversion (par la prière, l'épreuve, les actes de foi). Amen. Alleluia!
Qu'elle est belle, la France qui se réveille...!

Rédigé par : ANND | 28 juin 2013 10:54:51

"Le maire a la possibilité de démettre un adjoint"
Certes. Mais pas pour n'importe quel motif.
Il ne peut le démettre que pour des motifs liés à des troubles dans la vie municipale.
L'obéissance à une loi votée n'en est pas un.
Donc le juge administratif annulerait la révocation. La commune (les contribuables) aurait à s'acquitter des frais de justice, voire à payer des dommages et intérêts.
De plus, la révocation d'un adjoint doit être validée par le conseil municipal.
Tout ceci ne peut qu'entraîner des perturbations importantes dans la vie communale.
Ceux qui suggérent cela n'ont guère idée de la somme de travail accomplie par les élus et de la difficulté pour un maire à remplacer ses collaborateurs compétents quand ils partent. Etre adjoint n'est pas un poste creux et honorifique, mais une lourde charge qui nécessite des compétences, déjà acquises ou à acquérir, dans le domaine d'attribution de l'adjoint.
Signé : une ex élue municipale.

Rédigé par : maroussia | 28 juin 2013 11:28:50

@ Du repois, Effectivement, un maire peut démettre un adjoint, mais comme je l'ai précisé dans mon post précédent, il risque par ce geste de faire exploser sa majorité municipale.

Rédigé par : Lionel D | 28 juin 2013 11:54:50

Evidemment c'est décevant, mais ne soyons pas si critique à l'égard de Monsieur Colo (idem pour Bompard) qui a montré beaucoup de courage malgré les pressions.
C'est un de ses adjoints qui accepte finalement de se prêter à la mascarade, et le maire ne peut rien y faire.
Ceux qui prétendent qu'il devrait démettre son adjoint n'ont pas idée du fonctionnement légal ET humain d'une commune, surtout de petite taille.
Il faut continuer à soutenir tous ceux qui montrent ne serait-ce que le début d'une résistance. Plus ils sentiront le "peuple" derrière eux, plus ils oseront.

Rédigé par : Crems | 28 juin 2013 12:10:29

Bonjour,
si je comprends bien les journaux, il a cédé devant les 1000 euros d'astreinte quotidienne que lui demandait la justice.
Ne sommes nous pas au moins mille lecteurs du salon beige à bien vouloir lui verser 1 euro par jour tant que cela durera ? Que la resistance soit commune et mutualisée...

Rédigé par : djembi | 28 juin 2013 14:50:31

Si l'adjoint va proceder au mariage, c'est que le maire lui en a délégué le pouvoir. Ce maire a accepté à cause de l'amende de 1000€ par jour.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/06/28/97001-20130628FILWWW00395-arcangues-le-maire-a-cede-a-l-amende.php

Rédigé par : jerome | 28 juin 2013 15:45:03

Dommage, dommage!!! Beaucoup de personnes et associations auraient soutenu les défenseurs de la famille et de l'ordre nature.l . Mais il eût fallu une détermination sans faille et le soutien de toute la population du village qui aurait refusé d'aller voter en cas de nouvelles élections.

Rédigé par : papyrebel | 28 juin 2013 15:58:40

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige