« 29 juin : accueil de Sylvia Pinel à Aire-sur-Adour | Accueil | Le "genre" dans le droit français »

28 juin 2013

Demain, l'enfant à 3 parents

Le gouvernement britannique a donné hier son accord à un débat l'an prochain au Parlement sur une technique de procréation assistée dans laquelle l'ADN de trois parents est utilisé pour créer un embryon humain. Sous couvert d'éviter la transmission de maladies génétiques, cette méthode eugéniste faussera encore plus la filiation.

Cette technique consiste à enlever de l'ADN mitochondrial chez la mère et de le remplacer par celui d'un troisième parent.

Posté le 28 juin 2013 à 09h24 par Michel Janva | Catégorie(s): Bioéthique , Pays : Angleterre

Commentaires

c'ezt pas un oeu compliqué , tout ça !!

Rédigé par : werther | 28 juin 2013 09:32:57

Et toujours bien sûr avec l'excuse de soigner, d'empêcher la maladie. C'est diabolique.
Mais ils sont dans leur logique financière (car il est évident que ces manipulations contre nature ont un prix considérable et rapporte à ceux qui les pratiques).
Bien sûr qu'il est peut-être préférable de naître beau, sportif et intelligent, mais l'humanité aurait déjà disparu depuis longtemps sans tous les autres humains.
Ils sont dans leur logique d'être des Dieux. Après ils voudront vivre éternellement (déjà certains croient à leur résurrection terrestre - avec la cryogénie).

Rédigé par : e | 28 juin 2013 09:37:42

Un jour il faudra qu'ils s'arrêtent un peu, qu'ils aillent se promener en forêt, dans les champs, sur les routes et les chemins de campagne, et qu'ils découvrent combien le bonheur est dans la simplicité.

Rédigé par : Pilou | 28 juin 2013 09:42:08

Werther a peur que ce soit un peu compliqué. Pas du tout. Il suffit d'y ajouter le mariage polyamorique (n'importe quel groupe de n'importe qui étant mariés ensemble), et il n'y paraîtra plus.

Rédigé par : Curmudgeon | 28 juin 2013 09:53:58

ce qu'on désigne par des êtres génétiquement modifiés!
mais que fait José BOVE????...

Rédigé par : Roland | 28 juin 2013 10:00:54

En ce moment sur France Culture, disponible en podcast, "Les nouveaux Chemins" consacrés à "La haine de la nature, de Christian Gaudin.

Après la Nature, l'Homme. Tout est lié.

Rédigé par : Goupille | 28 juin 2013 10:42:37

Il s'agit d'enlever une partie de la cellule qui condamnerait l'enfant à mourir à 3 ans, par exemple, et d'en sélectionner une autre saine, nous avons vu ces derniers jours un reportage sur le sujet avec le Pr Friedman sur France 2. L'enfant n'aurait pas trois parents pour autant ! Quand on vous greffe un coeur, un rein, avez-vous pour autant un troisième parent dans celui qui vous a donné son organe sain ? Non, bien sûr ! Il faut raison garder.

Rédigé par : Dominique | 28 juin 2013 11:03:44

Je ne suis pas d'accord avec votre analyse.
L'ADN mitochondrial n'a pas d'utilité dans la construction de l'être humain.
Il n'intervient donc pas dans la filiation.

Le fécondation c'est l’association de 50% de l'ADN nucléaire du père et de 50% de celui de la mère. Comme la mère transmet la mitochondrie, l'ADN mitochondrial vient exclusivement de la mère.

Rédigé par : Fred | 28 juin 2013 11:06:53

Les enfants OGM ! Frankenstein ou plutôt les nazis sont largement dépassés ! Que le feu du Ciel s'abatte enfin sur cette époque satanique !

Rédigé par : Zabo | 28 juin 2013 11:19:44

La science-fiction, c'est maintenant L

Rédigé par : Fred | 28 juin 2013 12:49:14

Pourquoi ne pas mettre simplement l'adn mitochondrial du père ?

Rédigé par : Jean-Christophe | 28 juin 2013 13:39:55

Suivre les conclusions éthiques du Anscombe Center sur le net http://www.bioethics.org.uk/ qui avaient mis en garde contre cela il y a déjà qq temps (un peu l'équivalent la Fondation J Lejeune en Angleterre, pour le coté think-tank éthique).
Très bon site, assez en avance.

Rédigé par : Alain | 28 juin 2013 13:44:05

Pas d'accord avec vous, Fred. L'ADN mitochondrial fait bien partie de la filiation puisque les authentifications de restes humains se sont faites d'abord jusqu'à une date récente par celui-ci seulement (par exemple : pour l'identification des restes des membres de la famille impériale de Russie massacrés en 1918, le duc d'Edimbourg a accepté de fournir son ADN mitonchondrial). Cette manipulation génétique faussera la recherche des origines ancestrales par le biais de la recherche de cet ADN, qui relie les lignées matrilinéaires, devenues à la mode ces derniers temps et que les descendants des bénéficiaires de cette thérapie entreprendront. Cela aura pour résultat de rendre moins sûres, dans le futur, de telles expertises.
Bienvenue dans un monde où l'être humain doit être sans racine.

Rédigé par : Erimire | 28 juin 2013 19:19:24

Il ne faut pas s'affoler de tout si on ne sait pas ce que cela réalise... je remercie les deux réacteurs de bon sens ci-dessus !

L'enfant est conçut "in vitro" à l'aide du noyau du spermatozoïde donné par le père, à l'aide de l'ovule donné par la mère... à qui on a énucléé la mitochondrie porteuse d'une maladie génétique pour le rénucléer (à cause des compatibilités nécessaires) avec une mitochondrie fraternelle non porteuse de la tare décelée.

Comme on le sait, l'enfant n'est créé qu'à l'aide de l'ADN nodulaire, même si l'ADN mitochondrial peut interagir. S'il est en parfaite santé, il n'influera pas en introduisant un terrain déficient.

Pour moi l'Homme est un corps et une âme... le corps est un moyen pas un but ! L'important est que le corps soit optimal pour servir l'âme pendant le temps de la vie terrestre. Lorsqu'on meurt on quitte le corps en ayant forgé une belle âme (du moins c'est souhaitable)...

Si toute sa vie a été amoindrie par une déficience acquise, j'aimerais qu'on m'explique en quoi cette déficience va permettre à l'être diminué de faire mieux et plus que s'il était déchargé de cet amoindrissement ?!

Rédigé par : LAROCHE | 29 juin 2013 03:25:27

On ne va pas se battre pour savoir si l'A.D.N mitochondrial est ou n'est pas une manipulation génétique. Peu d'entre nous ont les connaissances scientifiques pour cela MAIS j'affirme avec force que l'humain ne DOIT pas intervenir dans la procréation. Si le couple est infertile, il reste l'adoption sinon l'acceptation est de mise, si malheureusement la maladie s'abat sur une famille, il reste l'acceptation. De grâce, arrêtons de nous prendre pour Dieu, prenons chacun notre vie comme elle nous est donnée et vivons-la du mieux que nous pouvons. Et c'est tout. Acceptons toujours et chaque jour ce qui nous vient de Notre Père pour notre avancement spirituel. Que Votre volonté soit faîte. Ce ne sont pas que des mots.

Rédigé par : Hélène | 29 juin 2013 08:57:25

En français académique, on appelle cela un monstre ou une chimère !

Il va y a voir de sacrés dégats génétiques, peut être de nouvelles pathologies, où est le principe de précaution dans tout ça ?

Rédigé par : tapas | 29 juin 2013 12:05:23

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige