« Personne n'est inutile dans l'Eglise | Accueil | 29 juin : accueil de Sylvia Pinel à Aire-sur-Adour »

28 juin 2013

Veiller debout devant le Palais de Justice plutôt que place Vendôme

Selon un avocat :

"En ce qui concerne les veilleurs de Paris, je les appelle à changer radicalement de stratégie. Nicolas n’a pas été condamné par le ministère de la justice ; il l’a été par un juge, dans le palais de justice. Au lieu de veiller place Vendôme, ce qui n’aura aucun impact sur un gouvernement qui ne veut pas nous entendre (même 1 600 000 Français ne les ont pas fait changer), venez veiller devant le palais de justice, sur la place Lépine, mais aussi derrière le palais, sur la place Dauphine. Vous étiez hier plusieurs centaines devant le palais, sur la place Lépine, sur la place Vendôme, sur la place Beauvau et devant l’Élysée. Vous auriez les moyens de remplir à la fois la place Lépine et à la fois la place Dauphine ; vous seriez peut-être même assez pour vous placer sur les trottoirs qui entourent le palais, sur les quais de Seine.

C’est là que le vrai combat de la justice se mène, pas ailleurs. Imaginez qu’en remplissant ainsi les abords du palais de justice, n’importe quel magistrat sera obligé de vous voir, que ce soit en entrant par la place Lépine ou par la place Dauphine. Et les conséquences ne seront pas négligeables. Face à l’omerta médiatique, certains magistrats ne sont pas au courant de ce qu’il se passe en France. Il y en a qui sont de bonne volonté, il ne faut pas croire qu’ils sont tous à la botte du pouvoir. Si vous entourez pacifiquement le palais de justice, ceux qui sont de bonne volonté peuvent prendre conscience que le peuple n’est plus en accord avec le pouvoir. Ils se poseront des questions qu’ils ne se poseront pas s’ils ne vous voient pas massivement entourer le palais de façon pacifique.

Nicolas est un prisonnier politique ce qui veut dire que le pouvoir a fait pression sur la justice pour le faire condamner. Ne faites pas pression sur le pouvoir dans l’immédiat ; faites vous simplement connaître de la justice en vous faisant massivement voir aux abords du palais. Et là, vous combattrez vraiment le pouvoir, sur son propre terrain, en affaiblissant la collusion qu’il veut créer avec la justice."

Posté le 28 juin 2013 à 08h20 par Michel Janva | Catégorie(s): Liberté d'expression


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige