« Des dizaines d'arrestations dans les milieux d'extrême-gauche | Accueil | Loi sur la recherche destructrice d'embryons examinée le 11 juillet »

18 juin 2013

Zone grise pour la police de Manuel Valls

Communiqué de Frédéric Pichon, pour le CARP :

"La France bien élevée a découvert dans les gaz lacrymogènes le 24 mars l’iniquité d’un système répressif policier, judiciaire et idéologique. Une jeunesse s’est levée, franchissant le Rubicon du politiquement correct pour découvrir ce qu’il en coûtait de transgresser la pensée unique en goûtant aux matraques et aux gardes à vue de la république. Finies les manifs bisounours et bon enfant,  le système en a décidé ainsi : vous n’existez pas et il faut vous faire taire par tous les moyens y compris en violant la loi.

Il semble que samedi soir dernier, un nouveau cap ait été franchi. Après avoir organisé une manifestation festive certes non déclaré (mais rappelons que seul l’organisateur d’une manif non déclaré engage sa responsabilité, l’attroupement n’étant caractérisé qu’après sommation par un commissaire ou une personne habilitée), une soixantaine de jeunes gens se sont retrouvés poursuivis par des unités à motos ainsi que par des policiers en civil usant de la force avec une violence inouïe. Seule l’intervention d’une mère de famille qui filmait la scène a atténué ce déchainement barbare. Elle-même été prise à partie par les policiers de la Bac alors que –rappelons le – hormis les unités spécialisées (GIGN, Raid et autres services spécialisés) aucune loi n’empêche de filmer des policiers. 7 jeunes gens ont passé une nuit en garde à vue dont une lycéenne qui devait passer son bac le lendemain.

Dans le même temps, des dizaines de « racailles » s’affrontaient violemment avec armes sur un stade de foot pendant que d’autres assiégeaient un commissariat d’Argenteuil après qu’un policier a contrôlé une femme portant un niqab. Sauf erreur de notre part, aucune garde à vue n’a été décidée à leur encontre.

Dimanche soir, après le rassemblement autorisé de la LMPT devant M6, quelques centaines de jeunes se sont retrouvés à proximité des champs Elysées pour un rassemblement bon enfant comme le montrent les vidéos de Line Press. Alors qu’aucune sommation n’a été effectuée, les policiers ont chargé violemment des jeunes et les embarquant dans le fameux bus désormais célèbre dénommé le « gav bus » par les jeunes manifestants. L’un d’entre eux, Nicolas B. a été embarqué à part par des policiers en civil dont la différence avec les racailles ne tient qu’à leur plaque de police. Il est aujourd’hui en garde à vue accusé de rébellion, sa garde à vue ayant été renouvelé. Il n’a pu voir un médecin qu’au bout de 7 heures malgré les hématomes sur son corps et n’a pu se rendre aux toilettes devant uriner dans la cellule. Disons le clairement, nous sommes en plein mensonge et les manifestants tabassés se voient aujourd’hui accusés de rébellion, sans doute pour couvrir les agissements inadmissibles de la police qui semble se complaire dans ce rôle de police politique, laissant les véritables voyous faire régner la terreur.

A l’heure qu’il est, il faut bien prendre conscience que nous sommes entrés dans une zone grise. Sans vouloir saper l’enthousiasme légitime et nécessaire de cette magnifique jeunesse, il faut bien comprendre que cette nouvelle phase a marqué la fin des manifestations ludiques et bisounours et que nous sommes entrés dans une phase de résistance. Celle-ci plus que jamais doit garder son esprit pacifique et de non violence compte tenu de la puissance de Leviathan et des ses réseaux de mensonge que sont la presse télévisée.

Il importe à cet égard de filmer ou faire filmer systématiquement toutes les arrestations arbitraires et de dévouer plusieurs personnes à cette tâche de manière à démontrer devant les tribunaux la fausseté des accusations portées par des policiers couverts et encouragés par un ministère public plus que jamais aux ordres. Et de porter plainte par derrière auprès de l’IGs ainsi qu’auprès des services du parquet même si nous savons que cela prendra du temps. La vérité met du temps à se manifester mais elle finit toujours par triompher.

Rappelons pour terminer, quelques principes de droit : Hormis le contrôle d’identité administratif qui concerne tous les citoyens (ex : un contrôle routier à un point de passage), le contrôle d’identité judiciaire ne peut se faire que s’il existe une raison plausible que vous allez commettre une infraction. Un sweat shirt de la la LMPT ne constitue pas un motif plausible et est donc arbitraire. Il convient donc de filmer la scène et de demander expressément quelle infraction est reprochée sachant que rien n’empêche de filmer un agent et que celui-ci n’a pas le droit de confisquer le portable auquel cas il s’agit d’une mesure de contrainte assimilée à un début de garde à vue. Présentez alors votre pièce d’identité tout en filmant de manière à démontrer que rien ne justifie que vous soyez par la suite « embarqué dans le panier à salade », la vérification d’identité ayant été faite sur place. Dans tous les cas et si l’agent persiste, portez plainte.

Concernant la garde à vue, demandez systématiquement un avocat même commis d’office de manière à activer la chaine procédurale susceptible d’être sanctionnée par des nullités ainsi. Si votre avocat désigné ne peut intervenir (parce qu’il défend déjà un autre gardé à vue, qu’il dort et qu’il a droit aussi à une vie privée la nuit !) ou qu’il ne veut prétendument pas venir (cela a été prétendu par des policiers pour interroger le gardé à vue sans avocat alors que les avocats n’avaient jamais été contactés) prenez un commis d’office dans tous les cas.

Reconnaissez le minimum sachant que vous avez le droit de garder le silence prévu par le code de procédure pénale. Les dossiers de manifestations sont souvent vides et les policiers obtiennent souvent des aveux en bluffant de manière éhontée. Préparez vous psychologiquement à tenir. Vous êtes des résistants persécutés par un régime illégitime même si le système veut vous faire passer pour des droits communs. Fortifiez-vous intérieurement par la prière et en adoptant un rythme de vie équilibré, de manière à ne pas être pris par la spirale d’un activisme désordonné. Un militant est utile vivant et en liberté. « Celui qui résiste ne tombe jamais » disait Soljenitsyne, « il n’y a que le fuyard qui tombe »."

Posté le 18 juin 2013 à 16h19 par Michel Janva | Catégorie(s): France : Société

Commentaires

Il est important de conserver photos, vidéo, matricules et tous éléments d'identification des policiers, gradés ou pas. Tôt ou tard toute police politique est coincée dans la porte de l'alternance.

Rédigé par : Nicolas | 18 juin 2013 16:31:11

Soutenons l ' action de ces jeunes qui risquent gros,
GREVE DE L ' IMPOT SANS TARDER

Jusqu ' à quand supporterons nous de voir nos jeunes tabassés par ces salauds!!!

Rédigé par : pil | 18 juin 2013 16:46:26

Merci au Salon Beige d'avoir diffusé vite cet important communiqué, argumenté et très pédagogique... à un moment en effet important car il marque un pas décisif vers la volonté de "casser" par tous moyens le mouvement de résistance en profitant qu'il mobilise un peu moins de personnes à la fois.
A ceux qu'un tel récit met dans une forme de pessimisme, rappelons que l'entrée dans cette "zone grise" signifie aussi que nous sommes à un point de rupture et d'usure de leurs nerfs et des moyens longtemps attendu mais qui est là !
Il faut suivre l'actualité, ses révélations fracassantes, ses résultats électoraux, le climat social qui se tend...
L'Histoire s'écrit depuis neuf mois et peut s'écrire bien plus vite si François Hollande ne rétablit pas la paix civile en retirant sa loi et en arrêtant sa casse de la famille.

Rédigé par : esprit libre | 18 juin 2013 17:03:18

Historien célèbre, Jean Tulard dit un jour : "La France est morte pendant la Guerre de 14-18, d'une hécatombe de ses élites." Nous pouvons dire aujourd'hui: " La France revit de l'abondance de ses élites à à La Manif Pour Tous."

Rédigé par : Petrus | 18 juin 2013 17:09:06

Tout cela fait froid dans le dos. Mais c'est pourtant la réalité...

http://lepanierasalades.wordpress.com/2013/06/17/mariage-homo-nous-avons-ete-deniaises/

Rédigé par : Orti | 18 juin 2013 17:11:41

Et la justice ne se porte pas mieux :
http://petitions.institutpourlajustice.com/mur-des-cons/index.php?utm_source=article_site&utm_medium=lien_simple&utm_campaign=mur-des-cons

Rédigé par : dédé | 18 juin 2013 17:14:52

"il n’y a que le fuyard qui tombe".
Peut-être bien, mais grâce au fuyard de dimanche dernier, Le Salon Beige a pu nous montrer la vidéo des agissements de cette police politique.
Merci à lui.

Rédigé par : Pitch | 18 juin 2013 17:43:03

pouvez-vous nous rappeler ce que signifie le sigle CARP ? merci pour cette précision

[Collectif des Avocats contre la Répression Policière. MJ]

Rédigé par : anne | 18 juin 2013 17:44:33

Je relève la phrase " la police qui semble se complaire dans ce rôle de police politique".
Il y effectivement de ce côté là deux risques convergents (pour l'honneur des policiers comme pour la sécurité des manifestants innocents) :
- 1°) Depuis le temps que les policiers sont maltraités et ridiculisés par leur employeur: l’État,on peut comprendre qu'ils en ont gros sur le cœur. Passant leur temps à risque leur peau pour contrer des racailles qui sont relâchés aussitôt,se faisant tirer dessus au fusil à pompe, et accusés de bavures dès qu'ils sont en situation de légitime défense...
Ainsi beaucoup sont aigris et débordent d'une violence contenue qu'ils ne savent où décharger sans encourir les foudres de leur hiérarchie et de la justice.
Ils ont vitalement besoin d'une thérapie "psycho-motrice" pour retrouver l'estime d'eux-mêmes; or l’État (qui sait tout cela) vient de la leur fournir : "défoulez-vous sur les gentils jeunes gens pacifiques - de surcroît pas de risques". Et, par faiblesse humaine, certains en profitent. (L'homme,hélas, est ainsi fait qu'il souffre moins de ses frustrations lorsqu'il agresse autrui - sans risques).
- 2°) En ce qui concerne les scrupules concernant la brutalité, tout comme pour les autres transgressions, il n'y a que le premier pas qui coûte. Cela à été très bien étudié en psychologie sociale - entre autres en ce qui concerne les violences policières. Ainsi nombre policiers qui, par mimétisme ou pour obéir aux exhortations et menaces de leurs chefs, se sont livrés à des brutalités, initialement vraiment à contrecœur, ont "normalement" pu progressivement légitimer à postériori leur violence inique, et s'autoriser à des violences encore plus grandes, voir, à y prendre plaisir.

Il serait bon, pour la dignité des uns et la sécurité des autres, que policiers et manifestants prennent conscience de ces faiblesses de notre "cerveau archaïque" qui peuvent avoir des conséquences graves lorsqu'elles affectent les policiers chargés de protéger les graves gens.
Quoi qu'il en soit bravo aux policiers qui ont su éviter ces ornières comportementales, et gardent le recul de leur conscience face aux dérives du ministère de l'intérieur.

Rédigé par : Exupéry | 18 juin 2013 17:49:27

Merci à Frédéric Pichon et tous ses amis avocats de faire le point sur les dérives des arrestations

Rédigé par : Cricri | 18 juin 2013 18:35:51

Les Manifs pour Tous mènent à l'école de la Résistance pour chacun !

Cet été , apprenez par coeur les quelques lois et trucs à savoir pour militer avec savoir-faire donnant suite à des arestationqs arbitraires .

Apprendre quelques clés de combat pour échapper aux antifas et autres margoulins haineux islamo-racailles ,c'est pas mal non plus !

Construire des réseaux, des alliances , rencontrer des gens qui ont des opinions similaires , discuter sur tous les moyens d'obtenir des maires pour votre cause anti-mariage homo, anti-gender à l'école, anti-hallal dans les cantines , faire cesser l'invasion migratoire des mosquées ,exiger des référendums, etc , les topics ne manquent pas pour se mobiliser sur les terrain , pour le Peuple et la France d'abord ,et non à la sempiternelle dictature umps mondialiste antinationale ....

Un été formidable pour préparer la Rentrée pour Tous avec casseroles, balais, sifflets, bannières et drapeaux !

Il y a des millions de braves gens qui votent fn , ou qui ont participé aux manif pour Tous , et qui veulent du changement maintenant contre le système des tous pourris umps nuisible à la Patrie , aux Blancs et aux Chrétiens .

Ne lachons rien et nous rendrons le Pouvoir au Peuple .....au lieu de se laisser berner par la propagande éculée umps .

Rédigé par : Anonymous | 18 juin 2013 18:37:58

Pas de cadeaux aux ennemis de la France.

Ces gens habillés d'un turban et d'une djellaba ne dépareraient pas chez Al Qaida !

La justice immanente, pas celle de valls le chimique, les frappera tôt ou tard !

Souviens toi du vase de Soissons, ami gendarme ou policier !

Rédigé par : pasdar | 18 juin 2013 18:50:49

Pourquoi ces jeunes sont envoyés au casse pipe depuis des semaines ? Pas de consignes massivement diffusées d'où des comportements naïfs en garde à vue, pourquoi ?.
C'est désolant et révoltant.

Rédigé par : robert | 18 juin 2013 19:54:43

Quand on passe son bac le lendemain, on ne va pas manifester ! Surtout quand on sait de quoi sont capables les policiers.

Rédigé par : mamantoulousaine | 18 juin 2013 20:33:47

Les 'petites frappes de l'ordre' ont ete recrutees, selectionnees, formatees, manipulees et utilisees depuis 1981 par la gauche puis par Chirac, c est maintenant un corp de l Etat 'devie' de ces missions. Il n y a pas d autre realite.

Et il en est de meme pour les soi-disant services de renseignement etc....

C est cela qu il fallait ancrer dans l esprit des gens de notre mouvance bien avant que tout cela ne commence, cela aurait evite un certain nombre de GAV, proces, insultes de flicards et menaces de fonctionnaires.

Les signes les plus tangibles de l incompetence des 'petites frappes de l ordre' et de leurs soi disant services de renseignement est que, de leur propre aveu (DCRI parflant a Me Tremollet), ils n ont 'rien vu venir' et leurs actions ne font que creer un mouvement redondant alors qu ils sont censes l eteindre, a moins que des policiers conseillent sciemment a tort Valls et cie dans le but d activer le retour de Sarkozy (?).

Ils n ont pas prevu, ne savent pas gerer, ils ne sauront pas mieux gerer la fin de Hollande.

Ce sont des clowns recrutes comme tels.

Il y a une scene dans 'le Hussard sur le toit' de Giono avec des autorites depasses qui fuient, c est peut etre une question de semaines maintenant car la banlieue va se reveiller d ici cet hiver, c est certain.

PS ; desole pour les accents.

Rédigé par : trahoir | 18 juin 2013 21:26:05

Devant ce déferlement de violences de la part des policiers, j'ai demandé à ce que le prélèvement automatique de dons que je faisais régulièrement à Ophéopolis (orphelins de la police) soit arrêter. J'ai mis dans ma demande la phrase suivante :
"je donnerai pour vos enfants lorsque vous respecterez les nôtres".
j'ai reçu une réponse circonstanciée qui prouve que je ne suis pas le premier...donateurs faites de même !

Rédigé par : CyrilMD | 18 juin 2013 23:24:05

et il parait que des flics en civils se sont fait détroncher le 26 mai! qui va les pleurer! on le voit sur les videos ils s'acharnaient sur des jeunes et la foule les a éclaté !
c'est écoeurant par ailleurs que tf1, l'immonde monde, etc...parle en boucle de la turquie, du brésil mais rien de nous, ces médias sont à boyccotter et combattre.
sinon dimanche 2 flics politique sans brassards ont arrêté un manifestant, ils se sont fait huer, insulté, la foule les a pris à parti, ils ont avec les CRS politique, libéré le manifestant sous la pression, super scène si quelqu'un l'a filmée!

Rédigé par : avocatcrevette | 19 juin 2013 09:04:46

Faites des appels de phare quand vous les croisez sur la route...

Rédigé par : roger | 19 juin 2013 09:07:16

Quand les policiers chargés de protéger les braves gens s'en prennent à ceux-ci pour se défouler parce qu'ils n'arrivent pas à mettre derrière les barreaux les vrais criminels, cela me ramène à ceux qui ont arrêté mon père en 40, sans autre forme de procès ils obéissaient à qui ? mon Père a passé 3 ans en Allemagne dans les camps à cause d'eux et il n'avait rien fait... alors oui sur la route appels de phare et je ne leur fais jamais confiance... sans parler de ceux qui en Algérie ont tiré sur femmes et enfants sur des balcons ils obéissaient à qui ? où est leur conscience ?

Rédigé par : zézé | 19 juin 2013 13:59:27

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige