« On ne lâche rien pendant les vacances... en Irlande | Accueil | Une famille de Bresse au-dessus du barrage de Roselende (Beaufortain) »

16 juillet 2013

Mais où sont nos évêques?

Aujourd'hui est votée en catimini - mais tout le monde le sait finalement - une loi autorisant la recherche sur les embryons humains. Nous nous trouvons là face à une des pires violations du droit à la vie, du respect de la vie des plus faibles. Eh bien, cela se passe sans que nos évêques ne bronchent.

On se croirait revenu en 1975 dont on nous dit que la loi légalisant l'avortement ne serait pas passée si les évêques avaient parlé.

Pourtant depuis, l'espoir était revenu en 2012 avec le combat mené contre le "mariage pour tous" dans lequel chaque évêque était intervenu.

La situation morale est aussi claire aujourd'hui. L'expérimentation sur les embryons est à considérer comme un crime, comme l'a écrit le bienheureux Jean-Paul II dans Evangelium Vitae (par. 63) : 

"L'évaluation morale de l'avortement est aussi à appliquer aux formes récentes d'intervention sur les embryons humains qui, bien que poursuivant des buts en soi légitimes, en comportent inévitablement le meurtre. C'est le cas de l'expérimentation sur les embryons, qui se répand de plus en plus dans le domaine de la recherche biomédicale, et qui est légalement admise dans certains Etats. Si « on doit considérer comme licites les interventions sur l'embryon humain, à condition qu'elles respectent la vie et l'intégrité de l'embryon et qu'elles ne comportent pas pour lui de risques disproportionnés, mais qu'elles visent à sa guérison, à l'amélioration des conditions de santé, ou à sa survie individuelle », on doit au contraire affirmer que l'utilisation des embryons ou des fœtus humains comme objets d'expérimentation constitue un crime contre leur dignité d'êtres humains, qui ont droit à un respect égal à celui dû à l'enfant déjà né et à toute personne.

La même condamnation morale concerne aussi le procédé qui exploite les embryons et les fœtus humains encore vivants — parfois « produits » précisément à cette fin par fécondation in vitro —, soit comme « matériel biologique » à utiliser, soit comme donneurs d'organes ou de tissus à transplanter pour le traitement de certaines maladies. En réalité, tuer des créatures humaines innocentes, même si c'est à l'avantage d'autres, constitue un acte absolument inacceptable".

Alors?

Posté le 16 juillet 2013 à 08h44 par Lahire | Catégorie(s): Bioéthique , L'Eglise : L'Eglise en France

Commentaires

En congé !

Rédigé par : fgh | 16 juil 2013 09:00:36

Fabrice Hadjadj tente de palier à ce manque... mais c'est payant :(
http://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2013/07/15/10001-20130715ARTFIG00425-fabrice-hadjadj-l-embryon-dont-il-est-question-est-humain.php

Rédigé par : Soodts | 16 juil 2013 09:09:36

oû sont nos évêques?
au dessous de tout.
dans le combat contre le mariage gay ils ne sont pas tous intervenus : dont le mien ainsi que mon curé
dans ce diocèse très au sud de la France (que je nommerai pas par pitié) c'est à peine si j'ose avouer que j'ai participé aux manifestations

Rédigé par : jandout | 16 juil 2013 09:17:08

Vous exagérez : les évêques se sont clairement exprimés, par la voix de Mgr d’Ornellas http://www.eglise.catholique.fr/conference-des-eveques-de-france/espace-presse/communiques-de-presse/recherche-sur-l-embryon-humain-et-sur-les-cellules-souches-embryonnaires-16852.html

[Non, je n'exagère pas : 1 évêque sur 100. Où sont les autres? J'ai bien entendu le Pape François qui disait qu'il ne fallait être des caresseurs de la brebis, mais qu'il fallait aller chercher les 99 autres.
JL]

Rédigé par : Jov | 16 juil 2013 09:39:09

L'avortement (à part quelques exceptions qui se comptent sur les doigts d'une main) a toujours laissé nos évêques (et l'ensemble du clergé) complètement froids. On ne peut pas attendre d'eux plus de réaction sur les exploitations, manipulations ou congélations d'embryons, techniques pourtant inhumaines, à la fois esclavagistes, contre-nature et mortifères...
Vu qu'ils n'ont aucune considération pour les enfants non-nés, pourquoi en auraient-ils plus pour l'embryon que pour le fœtus ?
Certes, ils se sont quelque peu remués pour le pseudo-mariage homo. Mais chassez le naturel, il revient au galop.
"Pas de vague, pas de vague !" étant leur mot d'ordre habituel, toute la conférence épiscopale doit être effarée par la tournure prise par les événements. Pensez donc : les chrétiens dans la rue, le Président hué, les ministres chahutés, les forces de l'ordre sur les dents... Quelle horreur !
Qu'on désobéisse à Rome et critique le Pape, passe encore. C'est même plutôt bien : ça montre la maturité d'une foi adulte.
Mais qu'on déstabilise la République ou critique l'Islam, quel manque de tolérance et de charité !

Rédigé par : Fleur | 16 juil 2013 09:42:24

Pas mieux: "ALORS ?"

Rédigé par : K. | 16 juil 2013 09:46:33

le problème, c'est que plusieurs évêques sont en ce moment au Brésil pour les JMJ...
il faut quand même signaler que des diocèses proposent des choses: celui de Créteil par exemple invite sur son site internet à soutenir l'initiative "Un de nous" : http://catholiques-val-de-marne.cef.fr/rubriques/haut/actualites/un-de-nous-mobilisons-nous/newsitem_view

Rédigé par : Briard | 16 juil 2013 09:48:16

« le droit coupé du réel ne respecte pas l’être humain » Propos de Mgr d'Ornellas, Archevêque de Rennes le 15 juillet 2013 :

http://www.la-croix.com/Actualite/France/Pour-Mgr-d-Ornellas-le-droit-coupe-du-reel-ne-respecte-pas-l-etre-humain-2013-07-15-986490

Rédigé par : Pablo | 16 juil 2013 09:48:19

Chacun pourrait déjà informer son évêque sur cette nouvelle injustice et ses conséquences funestes sur la paix civile ! Se taire est un crime de non assistance à société en danger.

Rédigé par : vu de Marcq | 16 juil 2013 09:49:47

La mainmise sur l'embryon (matériau de laboratoire, PMA, GPA) les (nationaux-)socialistes allemands l'avaient expérimenté, les socialistes français sont en passe de le légaliser.
Mais ça reste illégitime.

Rédigé par : C.B. | 16 juil 2013 10:01:31

Qui est le ministre des cultes ???

Rédigé par : LB | 16 juil 2013 10:03:31

C'est la bonne question...je suis un peu inquiet depuis la recomposition des hautes instances de la Conférence épiscopale de France....Et Mgr Simon qui déclare sur le site de la C.E.F.: "les catholiques sont appelés à avoir de la personnalité...!" On se pince en lisant des trucs pareils...Ce sont des mots de garçon coiffeur, pas ceux d'un évêque!

Rédigé par : Fontey | 16 juil 2013 10:08:52

Au fait...aujourd'hui c'est la Fête de Notre Dame du Carmel! On peut se souvenir des avertissements que nous a adressé la Sainte Vierge ces derniers mois à travers les 2 inondations exceptionnelles du Sanctuaire de Lourdes: l'autel de la grotte sous l'eau...seules étaient visibles la croix et la statue de la Sainte Vierge. A BON ENTENDEUR...Ave!

Rédigé par : Fontey | 16 juil 2013 10:14:26

l'épiscopat français n'a qu'une seule peur : faire de la peine à ses amis du parti socialiste...
Personne ne s'est étonné dans ce blog de l'absence totale des évêques, au premier rang desquels Mgr Vingtrois, dans la défense et la solidarité vis à vis des courageux jeunes gens victimes des sévices de la police politique de M. Valls.
Qu'at-il fait pour Nicolas, emprisonné et persécuté ?
Rien...
C'est édifiant.
Nos évêques donnent l'apparence de véritables collaborateurs du pouvoir social-fasciste qui nous persécute.

Rédigé par : Karv | 16 juil 2013 10:27:01


Effectivement... allo ?

Rédigé par : Cosaque | 16 juil 2013 10:32:51

Où sont les Veilleurs debout devant l'Assemblée? Pourquoi les rares à nous être mobilisés devons nous veiller seuls depuis 4 jours?
Et je rappelle que l'entrée de l'Assemblée, c'est Place Edouard Herriot, pas coté Seine!

Alors cet après midi, soyons de très nombreux veilleurs devant l'Assemblée. ONLR

Rédigé par : Artemis | 16 juil 2013 10:40:05

Je suis autant révoltée que vous, mais que faire? pétitions, manifestations soutien d'associations etc...tout ça c'est fait!sans une révolte (pas en violence) massive je ne vois rien d'autre au niveau humain. Vous souvenez-vous de l'association "la Trève de Dieu" fondée par Claire Fontana! Combien de catholiques ou chrétiens l'ont-ils soutenus?

Rédigé par : Main | 16 juil 2013 11:15:10

http://www.eglise.catholique.fr/actualites-et-evenements/actualites/contre-les-idees-recues-sur-l-embryon-humain-16871.html

[Très bien. Mais ce txte est écrit par un prêtre, pas un évêque.
JL]

Rédigé par : mob | 16 juil 2013 11:16:16

je veux bien qu'ils ne le disent pas assez fort mais ils le disent.

Rédigé par : mob | 16 juil 2013 11:18:06

Nos eveques, ils ont peur de perdre leurs eglises qui ne leur appartiennent deja plus. Ou qui sont detruites au bulldozer.

Rédigé par : Bernard | 16 juil 2013 11:30:17


Je ne crois pas à la collégialité, pour une autorité qui est personnelle, car la charité surnaturelle est toujours personnelle.
alors Monseigneur l'évêque de Montpellier, mon évêque, êtes-vous en vacances ?

oh! vous devez agir ! pas demain, maintenant !


Rédigé par : pour la fête de notre Dame | 16 juil 2013 12:00:48

Nous avons quelques évêques, mais les autres ils sont aux abonnés absents.Pauvre église d'en France, avec de tels couards!

Rédigé par : chouan 12 | 16 juil 2013 12:04:21

les évêques de France sont en vacance de catholicité car qui ne dit mot consent et ne pas mettre les députés devant leurs responsabilités est y participer par le silence quand on a la charge de l'enseignement de la doctrine sociale de l' Eglise ;
chaque député catholique qui vote une loi abominable devant Dieu est en état de péché grave non?il ne peut s'approcher des sacrements qu'après dénonciation publique de son vote et pour les évêques qui se taisent ?
j'ai lu que Mgr Lefebvre avait envoyé à chaque député un télégramme lors du vote de la loi de l'avortement ?;
il y a des lois plus que d'autres qui crient devant Dieu et la Sainte Famille et les évêques sont tous sourds? ils ne lisent pas la Révélation qui parle de la surdité spirituelle?

Rédigé par : jacqueline | 16 juil 2013 12:12:25

Ils sont en réunion. Chuuuut...!!! Ils préparent la prochaine réunion, merci de ne pas les déranger!

Rédigé par : Jean-Aymard | 16 juil 2013 12:14:42

Deux évêques s'opposèrent à l'église gallicane, voulue par Louis XIV, et celui-ci qui avait encore le sens catholique déclara : "J'ai deux évêques catholiques dans mon royaume". Nihil nove sub sole. Sainte Pétoche priez pour nous.

Rédigé par : LB | 16 juil 2013 12:22:53

Je ne donne plus d'argent a l'eglise.je fais dire des messes par de bons pretres car l'argent leur revient en propre.
Les évêques? sans doute diront-ils qu'ils sont dans une "profonde tristesse".
la colère de Dieu envers leur silence sera redoutable.

Rédigé par : gipsy | 16 juil 2013 12:27:38

Je suis comme beaucoup decu de nos eveques qui parlent bien mais sans trop s'engager. Le declin de la foi passe par la responsabilite de son clerge qui n'a pas le courage de sa foi..... Et puis on veut des vocations mais on n'a pas d'examples.....

Rédigé par : jim | 16 juil 2013 12:50:02

Mgr d'Ornélias, responsable des questions de bioéthique au sein de la Conférence, a parlé. Mais cela permet-il à tous les autres de jouer aux Ponce Pilate ?

Une petite dizaine est intervenue réellement contre la dénaturation du mariage. Où étaient les 90 autres ?

Plus généralement on s'attaque aux églises et à la religion catholique (supposée être la leur !) et ils continuent à se taire et à se terrer.

En dehors de la prière pour obtenir leur conversion, pourquoi ne pas désormais envoyer son denier de l'Eglise aux diocèses de ceux qui ont agi et non aux autres ? Ils seront sans doute plus sensibles à cette question profane qu'à leur devoir d'Eglise !

Rédigé par : sycomore | 16 juil 2013 12:53:12

Le Silence tue ! En 1975, nos évêques n’ont pas élévé la voix conte le loi Veil qui condamnait des millions d’enfants à naître à une mort certaine (8 millions en bientôt 40 ans, pour notre seul pays).
Nous voici en 2013 et, là encore, nous attendons la réaction ferme et unanime de nos pasteurs sur une loi transgressant à nouveau le 6e commandement de Dieu : « Tu ne tueras point » !
Des Veilleurs debout ont manifesté leur attente devant la Conférence des Évêques de France, l’Archevêché de Paris
http://www.bvoltaire.fr/francoisteutsch/quand-les-veilleurs-rappellent-les-eveques-a-leur-devoir,29348
et l’évêché de Versailles
http://www.riposte-catholique.fr/riposte-catholique-blog/breves/des-veilleurs-debout-devant-leveche-de-versailles
À leur exemple et à leur suite il est urgent que partout en France se lèvent des Veilleurs, catholiques ou non, hommes de bonne volonté, afin que nos pasteurs fassent entendre leur voix pour condamner cette loi criminelle et abjecte qui s’en prend aux plus petits d’entre les hommes, créatures de Dieu.

Rédigé par : Eveilleuse | 16 juil 2013 12:54:50

Dans l'histoire de Russie (Mais c'est arrivé aussi en Bulgarie), il est arrivé quelques fois, lors de période de grand danger, que certains moines ont été jusqu'à sortir du Monastère et prendre les armes pour repousser et vaincre l'ennemi (Un Prince impie, ou tatars, ou polonais selon l'époque). certains de ses moines (Comme St. Alexander) ont été canonisé.
Les évêques orthodoxes (Dans territoires orthodoxes, ou en diaspora quand suffisament nombreux comme USA) n'hésitent jamais à protester et à manifester. Ce qui vaut à l'un deux (Métropolite Archevêque de Jitcha en Macédoine serbe) d'être emprisonné dans l'indifférence politique générale (Car Chrétien Orthodoxe)

Rédigé par : Cosaque | 16 juil 2013 13:12:51

En fait je pose cette question depuis un certain temps déjà sans obtenir de réponse satisfaisante.

Mais je la pose sous la forme suivante:

Pourquoi les évêques se sont-ils mis soudainement à parler fort et clair pendant quelques semaines au début de la polémique sur le mariage ?

J'ai longtemps cherché et réfléchi, et j'en suis arrivé à cette conclusion qui peut sembler étrange, mais je ne vois pas d'autres explications :

Le problème du mariage homo n'est pas un vrai problème, en fait il n'existe pas. C'est une contradiction dans les termes, au mieux c'est un oxymore si on est d'humeur poétique, plus simplement c'est un contresens ou une absurdité. Personne ne considère qu'affirmer que 1=2 soit un vrai problème consistant, non, c'est tout simplement une absurdité qui ne vaut pas qu'on s'y arrête 2 secondes.

Il fallait donc donner corps, donner existence, transformer cette absurdité en "débat de société".

Comment faire ? tout simplement en suscitant une opposition forte. On ne s'oppose pas à l'absurde. On ne s'oppose qu'à des idées qui ont un sens, qui ont un minimum de cohérence, un minimum de chance de l'emporter.

Les évêques ont donc été stimulés (par des personnes et des moyens que j'ignore mais qui sont très efficaces) pour s'opposer fortement NON PAS CONTRE L'ABSURDITE du mariage homo MAIS CONTRE LE MARIAGE HOMO EN TANT QUE TEL. Non pas sur la forme mais sur le fond, fond qui n'existait pas et qui du coup prend corps.

Il s'ensuit que l'idée même de marier 2 personnes de même sexe est passé du grade d'absurdité au grade d'idée discutable donc fondée ! Formidable promotion !

Je ne sais pas si je suis très clair. Reprenons l'analogie un peu simpliste du 1=2. Quel moyen imaginer pour faire passer cette idée ? je paye une dizaine de grands mathématiciens ou scientifiques renommés pour qu'il écrivent des bouquins énormes et médiatiques pour réfuter que 1=2. Il naîtra alors dans l'esprit des gens que cette idée n'est pas si absurde que ça si de grandes personnalités se penchent ainsi autant sur la question.

Attention, je ne dis pas que les évêques ont été payés, je dis qu'il ont été le jouet de manipulateurs. Avec grande facilité il faut le reconnaître.

Maintenant si qqun a une explication plus plausible je prends !!

Rédigé par : RH | 16 juil 2013 13:15:21


La droite participe sans rien dire d'intelligent à l'Assemblée Nationale. Ce débat à l'Assemblée Nationale est illégal car dans la loi de juillet 2011, des changements dans lal oi bioéthique devaient forcément passer par des Etats Généraux (art. 46). En conclusion, les députés de droite comme de gauche s'abritent derrière leur immunité, et violent donc la loi sous prétexte d'immunité.
La démocratie est morte.


Rédigé par : Laurent Petit | 16 juil 2013 13:25:42

Oui, c'est vrai, il semble que l'embryon humain n'intéresse pas grand monde... Hélas, mille fois hélas.

Rédigé par : Guillaume | 16 juil 2013 13:30:24

Il faut bien vous rendre compte que nous sommes dans un système qui favorise à outrance les positions établies. De ce point de vue, nos évêques sont des oligarques comme les autres, qui n'ont aucun intérêt à encourager la contestation d'un ordre établi qui les a faits ce qu'ils sont.

C'est navrant mais c'est humain. À nous de leur forcer la main. Souvenons nous que les chouans sont allés chercher leurs chefs jusque sous leur lit.

Rédigé par : Franck Boizard | 16 juil 2013 13:58:08

Témoignage sur mon évêque.
Dînant chez des amis dernièrement, notre hôtesse lui demande ce qu'il pense de la mobilisation massive contre la loi TAUBIRA, durable et remarquable dans notre diocèse très rural.
Il lui répond : "C'est bien, mais maintenant que la loi est votée, il ne faudrait pas faire la révolution". Et cette dame à une eu une remarque très pertinente : " Monseigneur, ce n'est pas nous catholiques qui la faisons, ce sont ceux du lobby LGBT et leurs amis au pouvoir". Cela a semblé être une découverte pour lui, et il est passé à un autre sujet, après un ''oui, certes'' qq peu incertain.
C'est un homme intelligent, ayant eu une formation professionnelle de haut niveau avant d'entrer au séminaire, issu d'une famille catholique bourgeoise, et certainement pas 'progressiste'', ayant même été plus correct et accueillant pour les fidèles et les prêtres attachés au rite tridentin que bien de ses confrères régionaux, mais c'est un homme de compromis démocrate chrétien. Selon le schéma : pour être ''acceptés'', nous catholiques ne pouvons refuser un consensus minimal, lequel contient en réalité notre renoncement maximal. Ce schéma a intériorisé la loi de 1905 et le laïcisme à un point tel que ne pas s'y conformer, c'est ''faire la révolution''.
Un évêque français type, et sans doute européen, et vraisemblablement d'autres pays riches repus et à la conscience de la gravité du salut émoussée. Mais nos évêques ne sont-ils pas à l'image également de la majorité des catholiques des pays dits développés, matérialistes, avides de réussite, gavés de plans de carrière et autres raisonnements sur l'efficacité immédiate, au prix de tous les compromis consensuels faciles ?
Car si on y réfléchit, contester la loi TAUBIRA, c'est bien, c'était facile, nous étions nombreux et qq peu ''entre nous''. Contester la marchandisation de l'embryon cela intéresse déjà moins. Et contester la loi VEIL, voire la loi Neuwirth sur la contraception chimique, cela ne passerait plus que pour 5 à 10 % (si seulement....) à peine des foules des dernières grandes MPT. Or la loi TAUBIRA découle de la perte du sens de la Vie de ces deux lois ''fondatrices'' des législations qui ont suivi.
Nous avons donc les évêques qui sont en adéquation avec ce que nous sommes, nous catholiques français. Hélas. Ne leur jetons donc pas la première pierre, elle pourrait nous retomber collectivement dessus. La Providence nous le fera sans doute comprendre un de ces quatre matins, tragiquement, car elle demeure maîtresse de l'histoire des peuples et nations.

Rédigé par : louijo | 16 juil 2013 14:19:09

« N'attendons pas que vienne de Rome un appel à la pénitence de la part du Saint-Père pour le monde entier; n'attendons pas non plus qu'il vienne de nos évêques dans leur diocèse, ni non plus des congrégations religieuses.
Non.
Notre Seigneur a déjà utilisé bien souvent ces moyens et le monde n'en a pas fait cas.

C'est pourquoi maintenant, il faut que chacun de nous commence lui-même sa propre réforme spirituelle (...)

Le démon veut s'emparer des âmes consacrées ; il essaie de les corrompre pour endormir les autres dans l'impénitence finale. .. »

Notre Dame de Fatima
« Confidences de Sœur Lucie dans un entretien avec le Père Fuentes, le 26 décembre 1957 »

Rédigé par : jacky.a | 16 juil 2013 14:24:22

Ils font et ils disent peut-être pas assez mais ne devons nous nous aussi nous remettre ne question ; sommes nous assez au courant de toutes les initiatives qu'ils prennent et les faisons nous connaitre autour de nous ? ils sont bien souvent de mauvais cmmunicants mais ils ont énormément évolué ; croyez en un vieille qui a vécu sous la théorie de l'enfouissement de l'Eglise ... il faut aimer et prier pour nos évêques, ils n'ont pas la tâche facile en ce moment avec le mariage, la recherche sur l'embryon, l'euthanasie... il faut qu'ils se battent sur tous les fronts. Si vous voulez vous réconforter allez voir les sites de Mgr Rey ou Mgr Aillet...

Mgr Barbarin : http://lyon.catholique.fr/?Ces-maisons-pour-accueillir-la-vie

Mgr Aillet : http://www.aleteia.org/fr/religion/documents/mgr-marc-aillet-un-ete-a-haut-risque-2491001

Mgr Cattenoz :http://www.revue-item.com/6913/mgr-cattenoz-denonce-ce-gouvernement-de-franc-macons/
sur la colonne de droite lien sur un article de zenith pointant le danger pour 50 000 être humains

Mgr Vingt trois : http://www.europe1.fr/France/Mgr-Vingt-Trois-defend-l-embryon-1459879/

Mgr Pontier : http://news.catholique.org/46013-france-le-diagnostic-de-mgr-pontier

Rédigé par : carmel gindre | 16 juil 2013 15:18:05

Le gros problème n'est pas vraiment que les évêques soient absents, car certains font des déclarations, mais le pb vient du fait que lorsque certains s'expriment, cela reste dans une périphérie T peu étendue, et donc, tout le monde peut passer à côté de l'info.
Comment se fait-il que nos évêques n'aient pas une instance de communication, indépendante de la CEF évidemment, où ils puissent y mettre leurs déclarations sur les sujets vitaux comme en ce moment, afin que les fidèles puissent trouver à la fois des lumières, et surtout la présence de Pasteurs courageux, qui sont si seuls la plupart du temps; cela serait bon et pour eux, qui se sentiraient aux côtés de leurs fidèles, Et pour les fidèles qui verraient leurs Pasteurs les soutenir dans leurs combats qui sur le fonds , sont les bases de leur FOI en l'Homme. Que certains n'en soient pas convaincus, ça, on le sait et ce n'est pas nouveau, nous ne les avons pas attendus pour être nous les familles dans la rue, c'était notre place plus que la leur, mais certains auraient voulu le dire qu'on ne l'a pas su.
A l'heure de l'info à la minute, on en arrive à avoir des déclarations d'évêques des semaines des jours après leur parution...
C'est pourquoi il faudrait un site où nos évêques pourraient librement et sans contrainte mettre leurs déclarations. Un site qui leur serait réservé. Je suis sûre que ce serait T important; Pour l'unité et la force qu'ensemble nous aurions.
et nous avons sous le main ceux qui pourraient monter ce site et le faire vivre; Ce n'est pas la main d'oeuvre qui manque; Donc, pourquoi attendre?

Rédigé par : Resurection | 16 juil 2013 15:53:34

À l’Assemblée, les députés qui font face étaient déjà ceux qui se battaient conte le taubiriage : Xavier Breton, Nicolas Dhuicq, Marc Le Fur, Jean-Frédéric Poisson et quelques autres. Grâces leur soient rendues. Les solfériniens et leurs complices dans l’ignominie ont même déserté leurs bancs. La France est gouvernée par des pantins. En ce moment, ce sont les laboratoires pharmaceutiques qui tirent les ficelles.

Rédigé par : Seyve | 16 juil 2013 17:03:54


@Resurrection

Intéressante réflexion.
Vu ce que chaque diocèse refile comme argent à RCF... cette radio semble être une de leur maigre caisse de raisonnance : pour quelle efficacité ?...

Sachant que RCF fait la promotion du CCFD, du TELETHON, était contre les actions contre la pièce de Castelluci...

Ecoutons radio Espérance !
Et réveillons nos Pasteurs ! La maison brûle !

Rédigé par : Cosaque | 16 juil 2013 17:11:08


Les évêques de France disposent suffisamment de Média, et les lectures en chaire de lettres pastorales suffiraient amplement.

Mais ils ne transmettent pas dans leur majorité le Message Catholique.


Rédigé par : Dubitatif | 16 juil 2013 17:59:56

Les 90 sur 100 évêques dorment tranquillement depuis 40 ans dans leur évéché. De trouille, c'est sûr !Rappelons nous qu'il n'y a qu'une seule façon de les faire sortir de leur trou : c'est de leur planter (à l'image de la fin du film de Robin des bois) un pignard dans le dos pour les obliger à avancer !Si nous attendons tranquillement leur réveil, nous en aurons pour longtemps ! A part le peloton de tête formé par une petite dizaine de courageux, le reste s'en fout !

Rédigé par : Lanne Elisabeth | 16 juil 2013 19:40:37

Non, je dois dire que cet article est malvenu. Non qu'il n'y ait une réelle question de fond qui touche aux évêques mais la question est bien au-delà. Pour avoir la caisse de résonnance, ce n'est pas aux évêques qu'il faut s'adresser à moinsd que vous ne vouliez qu'ils deviennent des hommes politiques ou des Mgr Gaillot ou des Abbé de la Morandais. Vous voulez les voir chez Drucker, Ruquier... Ne relisez que l'histoire du siècle passé. On y parlait "d'intellectuels catholiques",voire de Chrétiens-Démocrates, un terme qui oscille sur un grand vide d'engagement politique chrétien. Bref, le relèvement populaire auquel nous assistons doit aussi comprendre que s'il y a enfin beaucoup de gens qui ont levé leur derrière de leur chaise, c'est peut-être qu'il y en avait beaucoup qui s'était bien calés sur leurs fesses. Ce n'est pas aux évêques à parler, c'est à des croyants, des laïcs, comme dans ce blog. Là où ils sont, là d'où ils viennent. Mais il leur faut trouver le moyen de dépasser ce que nous faisons grâce à celui-ci. J'ai parlé ailleurs des followers de Nabila. On pourrait parler des followers du Salon Beige. Le salon Beige montre les actions, il y invite. En lançant des pistes, il est au-delà du simple journalisme. Bref, il ne s'agit pas de critiquer nos évêques mais plutôt de nous rapprocher d'eux. De la même manière qu'en priant nous nous rapprochons du Christ pour lui dire "Maître, que veux-tu que je fasse?", il faut pouvoir dire à notre évêque "Moi, laîc, moi, croyant, avec d'autres, je ferais bien cela pour que le message de jésus soit connu et puisse être reçu par certains". Bien sûr, il y a RCF (Radios Chrétiennes en France), il y a d'autres radios (dans le sud), il y a radio espérance. Pas assez de résonnance. Soit. Est-ce en prenant l'une pour assommer l'autre que le message avancera. NON. L'u nplus proche de tel évêque, plus proche de tel journal, plus proche de telle radio... ouvrira un autre chemin. La seule chose, se poser sur le Christ, prier, réfléchir, rencontrer d'autres frères et d'autres sœurs. Trouver un moyen de ne pas s'installer dans la pure réaction. Les enjeux de bioéthique touchent l'Eglise qui les défend d'encycliques en encycliques et interventions depuis des décennies. Mais ils touchent aussi chaque famille de croyants depuis les mêmes décennies. Qu'ont vraiment fait les familles pendant ces décennies, hormis opiner du chef et suivre béatement lamesse dominicale en disant Not'bon curé a bien prêché. C'est en premier lieu de cela qu'il faut sortir et quand les bergers auront plus de chiens pour garder le troupeau, ils pourront et ils voudront faire plus. L'ancien séminariste que je suis peut vous dire que la plupart des jeunes qui s'engagent ne le font pas pour la simple administration des sacrements. Ils ont des attentes. Et le curé bousculé par son troupeau fait bouger les lignes et l'Evêque dit aux autres, chez moi ça bouge...Donc, monsieur Lahire, veuillez pousser plus avant cette réflexion (sans taire le fond du ressentiment).

[Qu'il faille éviter le cléricalisme, on est bien d'accord. Mais ne renions pas le devoir de vérité qu'on les évêques, gardiens de la foi dans leur diocèse - et j'insiste, sur le diocèse - et reconnaissons le rôle qu'ils ont joué dans le soulèvement de la Manif pour tous.
Pour la vie, personne ou presque...
JL]

Rédigé par : I-Ronnie | 16 juil 2013 21:45:51

Le Salon Beige devrait proposer une lettre ou courriel type à envoyer pour demander aux évêques d'intervenir, de leur rappeler leur devoir de protestation sur ce sujet mais aussi sur le scandale du timbre femen qui est un crachat jeté à la face des Chrétiens de France et une violation du principe de neutralité de l'Etat. Il faudrait en même temps que ce courriel type donner les adresses électroniques des évêques pour relayer ce message.

Rédigé par : P.R. | 17 juil 2013 07:24:44


I-Ronnie

Evidemment qu'on ne demande pas aux évêques d'aller faire de la télé réalité ou de passer chez Ruquier et ns sommes tous conscient je pense de la censure médiatique.

Mais il reste RCF, La Croix, les revues de diocèse, les prises de paroles lors des conférences, les sermons... ou encore le Salon Beige ou autres blogs...

Certains silences (si avérés) ne sont pas acceptables.

Rédigé par : Cosaque | 17 juil 2013 09:43:43

N'oublions pas quelques vérités:

1: la mission des laîcs (Concile, Lumen Gentium n°31)
« La vocation propre des laïcs consiste à chercher le règne de Dieu précisément à travers la gérance des choses temporelles qu’ils ordonnent selon Dieu. Ils vivent au milieu du siècle, c’est-à-dire engagés dans tous les divers devoirs et travaux du monde, dans les conditions ordinaires de la vie familiale et sociale dont leur existence est comme tissée.
À cette place, ils sont appelés par Dieu pour travailler comme du dedans à la sanctification du monde, à la façon d’un ferment, en exerçant leurs propres charges sous la conduite de l’esprit évangélique, et pour manifester le Christ aux autres avant tout par le témoignage de leur vie, rayonnant de foi, d’espérance et de charité.
C’est à eux qu’il revient, d’une manière particulière, d’éclairer et d’orienter toutes les réalités temporelles auxquelles ils sont étroitement unis, de telle sorte qu’elles se fassent et prospèrent constamment selon le Christ et soient à la louange du Créateur et Rédempteur ».

2: Les évêques ne sont que des hommes pécheurs, comme les autres, avec un courage et une fidélité fragiles
Jésus a connu ces faiblesses de la part de ses Apôtres: abandon, lâcheté et même complicité et trahison...
Si Il a permis cela pour Lui, son Eglise peut-elle avoir de meilleurs Apôtres? L'Histoire montre le contraire...
Mais gardons un regard positif: la sainteté n'est pas réservée qu'aux évêques. Alors agissons et prions pour ceux qui font le choix de se taire. Le reste est dans la main de Dieu!

Rédigé par : Dom65 | 17 juil 2013 17:06:51

@Dom65 : Les évêques sont-ils si médiocres ?...en économie (socialiste)... en politique (vive l'invasion et le Grand Remplacement) et même en catéchisme...

Rédigé par : Dubitatif | 17 juil 2013 21:26:43

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige