« Dénaturation du mariage en Angleterre | Accueil | La Furia francese, le réveil de la France »

15 juillet 2013

Suppression de l’aide au mérite : encore des tergiversations gouvernementales

Reçu d'un lecteur :

"« Ils nous auront tout fait ! » Voilà ce que j’ai crié quand ma fille de 17 ans m’a annoncé que le gouvernement  venait de supprimer, à la sauvage et après les résultats du bac, l’aide au mérite. Cette aide, elle comptait dessus, elle avait même obtenu sa mention très bien pour l’obtenir. Quand on a décidé de partir en fac de droit, on n’a pas besoin d’une mention TB.

Mais le CROUS nous l’avait confirmé trois jours plus tôt : oui les boursiers « taux 0 » (ceux à qui l’Etat ne donne pas d’argent mais juste un statut de boursier et une dispense de frais d’inscription) y ont droit. Et la voilà bûchant comme jamais… Et nous voilà comme des idiots ouvrant le champagne pour fêter les 1800 euros qu’elle va recevoir, nous la famille « taux 0 » représentative : trop riche pour toute alloc, imposée un peu plus chaque année, malgré la charge de quatre enfants étudiants .

On est militant ou on ne l’est pas ! Nous voici interpelant BFM TV puis l’UNI, puis l’UMP… D’autres le font aussi apparemment. On a tous compris que ce gouvernement fait passer ses mauvais coups en douce, alors on reste vigilant en période de vacances ! Et l’effet escompté se produit : le ministère Fioraso annonce qu’il maintiendra l’aide au mérite pour les bacheliers de cette année. On attendra un an pour reléguer la notion même de « mérite » aux oubliettes.

Mais  attendons avant de nous réjouir: le gouvernement a-t-il jamais fait machine arrière ? La circulaire Fioraso comportera des  « ajustements ». Le contenu n’en sera connu que mardi 16 au soir, au cours d’une conférence de presse. Mais on les connaît d’avance hélas : sous prétexte d’économie budgétaire on va exclure les « taux 0 » de l’aide au mérite… Réserver cette aide publique à ceux « qui en ont vraiment besoin », et ignorer une fois encore les familles de classe moyenne. Inattaquable: la redistribution « aux plus défavorisés » (l’UNEF approuve bien sûr !).

Vous qui avez la chance de gagner votre vie comme il faut, d’avoir des enfants « brillants », on se fiche pas mal de savoir que vous travaillez comme des brutes, que vos enfants enchaînent leur jobs d’été à leur période scolaire et que vous n’avez jamais été si fauchés. Mais ne soyez pas exaspérés : Hollande a dit qu’il serait le « président des jeunes » ? Et bien dans la même semaine, il a ouvert une salle de shoot et supprimé l’aide au mérite des petits bourgeois ! C’est une véritable justice sociale !"

Posté le 15 juillet 2013 à 19h45 par Michel Janva | Catégorie(s): France : Politique en France

Commentaires

LE petit idéologue ETRIQUE du faubourg St Honoré frappe une fois de plus LA ou il est certain de toucher le PLUS de Familles CATHOLIQUE !!!!!
ONLR !!!


Rédigé par : siloe08 | 15 juil 2013 21:02:59

Oh combien vous avez raison. Nous sommes aussi concernés. Je travaille de nuit à l'hôpital et ma femme fait des ménages. Nous sommes des riches des nantis...entre cette loi inique de mariage pour tous (Hollande et sa poule ferait bien de régulariser déjà) les allocs supprimées pour certains, et maintenant les bourses au mérite qui sautent entrainant tout les reste. Mais jusqu'ou va aller ce gouvernement de MERDE ? c'est vrai ma femme moi même et nos trois enfants sommes d'honnêtes citoyens qui payont nos taxes et impôts, de plus nous somme catholiques (et oui, il n'y a pas que les riches et les bourgeois qui le sont). Ma mère (veuve depuis le mois de mars) est, pour raisons de santé importantes, en EHPAD (1841 euros mensuels la concernant) mais nous sommes des riches, des nantis, il faut partager, mais bien sûr, pendant que nos dirigeants fascistes se vautrent dans la plénitude, en faisant croire que la politique ç'est dur et tout le toutim....
Qu'ils n'oublient pas tous, Louis XVI fut guillotiné pour moins que cela....
Oui, nous sommes moins malheureux que certains (ca on sait nous culpabiliser) mais merde, on a quand même des droits...parce que nous, nos devoirs nous les assumons...
Vive la France et que ce gouvernement anti classes moyennes, anti catholique et pro mariage pour les guignols déménage, je ne les regretterai pas !!!

Rédigé par : labarre | 15 juil 2013 21:09:55

* Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

C’est par une simple circulaire que le ministère de l’enseignement supérieur devrait annoncer dans les prochains jours la fin de la bourse au mérite. D’un montant de 1800 € par an et attribuée aux élèves boursiers ayant obtenu la mention très bien au baccalauréat ou se classant parmi les meilleurs étudiants en fin de licence, cette aide régalienne incarnait toute les valeurs de méritocratie de l’État.

Récompensant le mérite et l’excellence de ceux qui, malgré le défaitisme ambiant, se saisissent à bras le corps de l’opportunité donnée par l’école de la république, la bourse au mérite était une des rares utilisations de nos impôts encore épargnée par le relativisme galopant du gouvernement.

Haro sur l’effort, sur le travail, considérés comme des valeurs passéistes, voire réactionnaires ! Halte à la méritocratie, à l’ascenseur social par l’excellence, qui dérange les petites castes du pouvoir et permettait, jadis, lorsque ces valeurs étaient encore au centre de l’action de l’État, de faire émerger des élites venues du peuple, de la campagne et de ses travailleurs silencieux plutôt que des médiatiques banlieues que l’on pousse à coup de discrimination positive.

C’est par circulaire, de la plus administrative et froide des manières, que l’État achève donc une des dernières composantes de la méritocratie républicaine française pour laisser place au relativisme et au nivellement par le bas. Des milliers d’élèves méritants qui se réjouissaient d’être reconnus pour leur travail et soutenus dans leurs prometteuses poursuites d’étude sont aujourd’hui dépités de cette nouvelle. Si l’alternance UMPS se poursuit, ils risquent bien de devoir s’habituer à ce sentiment.

http://www.frontnational.com/2013/07/fin-de-la-bourse-au-merite-le-delitement-republicain-par-circulaire/

Rédigé par : Marino | 15 juil 2013 21:14:44

quel sens avait cette mesure alors qu'on donne le bac à tout vent?
la mention TB était l'exception maintenant c'est courant! Plus de 100 lycéens auraient eu plus de 20 de moyenne!
on leur demande du par-cœur et non de réfléchir!

Rédigé par : ohlala | 15 juil 2013 21:37:54

Il avait juste oublié de préciser quels "jeunes" il voulait aider .... Là , on a tous compris!!! Bon courage , et félicitations quand même à la jeune bachelière .

Rédigé par : Dom | 15 juil 2013 22:20:37

J'ai pour ma part eu le bac A2 (latin-2 langues vivantes) en 1972, avec une mention TB qui voulait dire quelque chose (presque 17 de moyenne), sans aucune de ces "options" à points supplémentaires, qui donnent des succès académiques totalement démagogiques, à des illettrés qui plus est (quels étudiants "à mention", même TB, savent écrire sans la moindre faute en 2013 ? - je suis prête à parier qu'il n'y en a quasiment aucun).

Rédigé par : milan | 16 juil 2013 00:48:18

Incroyable! Les étudiants méritants de l année précédente sont ils aussi concernés? Car rappelons le, ils avaient droit à cette aide, bien méritée, pendant la durée de leurs études! Allez !les familles trop" riches" niveau 0:c est exactement ça, 0 pour elles ,0€ pour ces familles à 6-7-9 enfants dont les parents payent des impôts et qui dépensent tout pour leurs enfants( avec joie cela dit) !! Mais dites moi mention TB au bac, ça pourrait être les têtes pensantes de demain? Les chefs d entreprise de demain? Les potentiels ? Mais s ils doivent bosser au Mac do le soir ou être caissier l été, auront ils autant de chance que ceux dont les parents peuvent financer et autant que ceux qui sont vraiment plus pauvres?? Discrimination! Pas le même accès aux études? Bravo le socialisme! Et l égalité dans tout ça???

Rédigé par : de Préval | 16 juil 2013 01:04:46

Quand je vois l'exaspération de certains sur les forums, les réseaux sociaux et même ici, je me dis qu'il n'est pas si invraisemblable qu'il chute avant la fin du quinquennat !

Rédigé par : Philippe Aucazou | 16 juil 2013 07:39:56

Quand la médiocrité, et c'est peu dire, est au pouvoir, comment favoriserait-elle le mérite ? L'intérêt du gouvernement est de favoriser un peuple sans cervelle et sans culture qui ne proteste pas contre les pantins qui prétendent gouverner !

Rédigé par : FR | 16 juil 2013 07:41:15

@ dom
pour vous un bon élève est celui qui fait zéro faute (et qui sait sans doute aussi le nom des sous préfectures )...vous êtes au courant qu'on est en 2013 ?

Rédigé par : tom | 16 juil 2013 10:10:21

A Milan : J'ai passé mon bac il y a moins de 10 ans, une mention bien seulement, des notes pas fantastiques MAIS j'aimais déjà passionnément la langue française et ai toujours eu une très bonne orthographe. Et je n'étais absolument pas la seule ! Alors "quasiment aucun" me paraît un peu exagéré.

Rédigé par : Eiream | 16 juil 2013 10:18:40

Bien qu'ayant obtenu son bac avec la mention TB en 2003 ma fille aînée n'a jamais reçu de bourse au mérite. Une autre de mes filles venant elle aussi d'obtenir son bac avec mention TB en 2013, j'ai voulu en savoir plus... La réalité est la suivante : 800 bénéficiaires seulement parmi des étudiants déjà boursiers sur critères sociaux recevaient, et donc recevront pour la dernière fois cette année, une bourse au mérite. 800 ? Cela fait tout juste 8 par département. De fait, le mérite n'est plus récompensé depuis longtemps. En annonçant la suppression de cette prime aux étudiants méritants dès 2014, le tandem Hollande/Ayrault ne fait donc qu'entériner ce qui avait été initié par la "droite". Comme d'habitude malheureusement.

Rédigé par : Brisset | 16 juil 2013 15:01:08

Les honnetes sont lèsés ! on les traitent comme des paillassons n'ayant d'autre fonctions que de rester les sempiternelles vaches-à-lait , payeurs d'impots pour un système pourri qui subventionne les drogués, les vauriens, les malfrats , et empeche maintenant les modestes familles francaises d'avoir une aide au mérite pour leurs enfants afin de poursuivre leurs études sans trop de misère .


C'est tout bonnement indécent quand des milliards sont jétés par les fenetres chaque années pour entretenir des millions d'envahisseurs inutiles et nuisibles !


Pour faire cesser ces scandales et injustices ,il est impératif que les gens cessent de voter omps , et pensent sobrement à l'avenir de leurs enfants au lier de se ruiner à entretenir tous les parasites venus d'ailleurs !

Il faut faire cesser l'invasion migratoire tant qu'il y aura du chomage pour les francais en France qui n'ont pas besoin de préference étrangère mais de préference nationale pour les emplois qui n'ont pas à etre attribué à des basanés au détriment des blancs/chrétiens dans leur propre nation !

Rédigé par : Anonymous | 16 juil 2013 19:10:13

Veuve, avec de nombreux enfants boursiers , j'étais heureuse qu'ils puissent bénéficier de cette prime au mérite due à leurs excellents résultats au bac.Elle leur a permis de poursuivre plus facilement leur cursus: un fils aux Arts et Métiers, une fille à Centrale Paris, un autre garçon en Master. Mais les plus jeunes n'auront pas cette aide, et notre vie sera encore plus difficile

Rédigé par : yvonne | 16 juil 2013 20:17:41

On en a pendu pour beaucoup moins que çà .

Rédigé par : lève-toi | 16 juil 2013 22:49:58

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige