« La Manif pour tous Italia ne lâche rien | Accueil | Douce France »

09 août 2013

En Pologne, j’ai vu…

Reçu d'un lecteur, ce récit venu de l'est sur les ailes d'un vent de puissance et d'espoir :

"En Pologne, j’ai vu…

J’ai vu l’accueil chaleureux d’une paroisse de la périphérie de Bialystok, où le curé construit une église dédiée à Notre-Dame, Reine des familles, à l’heure où, en France, on détruit la famille.

J’ai vu, en semaine, le baraquement en planches, qui sert pour l’instant de chapelle à cette paroisse, se remplir pour la messe de 19h, de fidèles de tous âges.

J’ai entendu, à Cracovie, sur la colline de Wavel, devant la cathédrale et le palais des Rois de Pologne, battre le cœur de la Pologne.

J’ai vu les fidèles se masser dans la basilique de Chestochowa, comme dans beaucoup d’églises polonaises à 21 h, pour la prière pour la Patrie.

J’ai vu, dans le sanctuaire de Jasna Gora, devant l’icône miraculeuse, Notre-Dame se pencher sur son peuple en prière.

J’ai vu, dans la chapelle du Père Michel Sopocko, confesseur de Sainte Faustine, l’icône du Christ Miséricordieux, nous montrant son cœur, ce cœur qui a tant aimé les hommes.

J’ai vu à Auschwitz ce à quoi pouvait conduire une idéologie qui veut bâtir une société sans Dieu, contre Dieu. J’y ai vu la folie des hommes voulant s’ériger en maitre de la Création en détrônant le Créateur.

J’ai vu la cellule dans laquelle a agonisé Saint Maximilien Kolbe, qui avait offert, dans ce camp d’Auschwitz, sa vie en échange de celle d’un père de famille, j’y ai vu bruler le cierge déposé par Jean-Paul II.

J’ai vu, à Varsovie, le musée qui raconte l’histoire du soulèvement contre l’occupant allemand, soulèvement d’un peuple, éclairé par ses prêtres, se battant pour la liberté et la dignité. J’y ai vu le courage des garçons et filles de 15 ans, dont beaucoup de scouts, engager tout leur enthousiasme dans ce combat, « se donnant sans compter, combattant sans souci des blessures, travaillant sans chercher le repos ».

J’ai vu, dans la figure du Père Jerzy Popieluszko, l’image du Christ, bon pasteur, donnant sa vie pour ses brebis, assassiné en haine de la Foi par la police politique.

J’ai vu des gens accueillants, souriants, courtois.

J’ai vu, sur la colline des croix, des croix de toute dimension, plantées ici pour rappeler que c’est par la Croix que le monde est racheté. J’ai vu la croix portant toutes les intentions de notre paroisse, qui y est plantée depuis le 16 juillet.

J’ai vu un peuple reconnaissant, érigeant dans ses églises, des stèles et monuments en hommage au président Lech Kaczynski, mort dans un accident ( ?) d’avion en 2010.

J’ai vu le courage d’un peuple, qui après avoir résisté à la barbarie nazie, s’est libéré du totalitarisme marxiste.

J’ai vu cette terre où a grandi le futur Saint Jean-Paul II, j’ai vu l’église où, sur son front, a coulé l’eau salvifique du baptême.

J’ai vu un peuple fier d’avoir donné ce géant de la Foi à l’Eglise, un peuple attaché à Pierre et à ses successeurs.

J’ai vu cette magnifique ville de Cracovie où le Pape François a convié toute la jeunesse du monde pour les J.M.J  2016

J’ai vu …un peuple et un pays profondément catholique".

Posté le 9 août 2013 à 12h00 par Lahire | Catégorie(s): Europe : politique

Commentaires

Marc Dem a écrit un excellent livre sur le contraste entre catholiques de l'Est et Occidentaux : Dieu et Successeurs.

A méditer pas nous catholiques occidentaux..

Rédigé par : de baudan | 9 août 2013 12:05:25

Oui, c'est vrai il y a un beau catholicisme identitaire et sociétale (certains diront du monde- je ne veux pas dénigrer mais je parle d'un ressenti personnel de Français, un ressenti peut-être erroné), mais lorsqu'on fréquente les jeunes l'on peut aussi trouvé qu'il y a aussi une vision très "étatsunienne" et consumériste, qui étonne compte tenu de cette vision extérieure du catholicisme et de sa présence, et qui rend aussi très vulnérables ces mêmes jeunes aux changements de société par rapport aux aspirations du Nouvel Ordre Mondial.

Rédigé par : e | 9 août 2013 12:17:55

C'est vrai, je vais souvent en Pologne qui est un véritable poumon du catholicisme en Europe et qui donne beaucoup d'espoir. Même si leur entrée dans l'Europe à quelque peu dégradé la fois de certains jeunes, la Pologne reste très catholique, il suffit de voir la foule dans les églises, les prêtres entrer et sortir de "L’Elysée" à Varsovie. Autre exemple en Pologne on appelle les mois de Juillet-Août les « vacances de Dieu » avec de nombreux camps de jeune dans un esprit d’évangélisation. Les JMJ à Cracovie en 2016 sont donc une très bonne chose pour stopper cette Europe qui se laïcise.
Quand je pense qu'un ami prêtre polonais me disait qu'il avait toujours appris plus jeune que la France était la Mère de l'Eglise… Restons positif, les événements de ces derniers mois ont montré que la France pouvait être le 2ème poumons de l'église en Europe, car ONLR...

Rédigé par : ASSDEC | 9 août 2013 14:33:37

Personnellement, j'ai vu en Pologne un catholicisme nationaliste, parfois même haineux vis-à-vis des chrétiens orthodoxes ou protestants et totalement intolérant vis-à-vis de ses voisins qu'ils soient Allemands, Russes, Biélorusses, Ukrainiens ou Lithuaniens. J'ai été extrêmement déçue par les catholiques polonais et par le Pape Jean Paul II qui a pu - à juste titre - faire repentance au Mur des Lamentations à Jérusalem mais n'a pas eu un seul mot pour les victimes des atrocités commises par des Polonais (catholiques) après 1945 envers les minorités non polonaises vivant en Pologne. Fait méconnu et hautement tabou, encore aujourd'hui.

Rédigé par : irène | 9 août 2013 14:45:47

C'est magnifique et plus modestement sans bouger, avec nos petites filles de I4 et I7 ans,nous avons revues le film sur Jean Paul II et nous avons pleurées ensemble tellement émues par la vie de cet homme si généreux, si courageux, si bon et si ferme dans de cruels décisions. Nous avons pleurées du bonheur d'aimer le Christ qu'il nous a transmis à travers son courage,sa douce fermeté. Cet homme simple qui devin le Pape des jeunes et des moins jeunes qu'il a enthousiasmés et que sa mort a fait pleurer. Saint Jean Paul II le remplacera bientôt. Quel bonheur!

Rédigé par : baroud | 9 août 2013 15:58:24

e: ce n'est pas la peine de n'être jamais satisfait, il faut juste se rappeler que là où est Dieu, arrive le diable pour tout détruire.

Et pourquoi vouloir à tout prix la perfection ? "Soyez parfaits comme mon Père est parfait" NSJC savait bien qu'on n'y arriverait jamais. Aucune oeuvre humaine ne peut attendre la perfection. Ce n'est pas la peine de la torpiller du haut de son savoir.

Rédigé par : Jean Theis | 9 août 2013 18:09:49

Je suis triste de quitter mon pays natal, la Pologne... En France, il faudra de nouveau se battre, manifester...

Rédigé par : alex | 9 août 2013 19:49:38

Et oui, cela fait des années que je vais en Pologne dès que je peux, parce que là-bas j'y ai découvert tout ce qu'il n'y a plus en France : la foi catholique, une Eglise debout et qui annonce l'Evangile du Christ, un peuple civilisé, une histoire prodigieuse qui a vu des milliers de polonais résister à ces chers voisins toujours prêts à les exterminer et un pays qui a gardé ses traditions et sa langue si difficile et si magnifique.

Je souhaite à mes compatriotes de ressembler à ce peuple qui est resté fidèle envers et contre tout.

Rédigé par : CLV | 9 août 2013 20:05:14

Il es réconfortant de venir en Pologne. Quand on y vit on apprend qu'un matérialisme est en train de remplacer l'autre. Que le gouvernement maçonnique méprise des manifestations de 2 millions de personnes; et que la pratique religieuse est très "sociale" et en rapide déclin. Leur avantage ? Essayer de réagir avant d'en arriver au même point que nous...

Rédigé par : Denizou | 9 août 2013 22:22:12

Peuple polonais catholique qui a élu une majorité parlementaire et a un gouvernement laïciste et européiste, au sens ''bruxellois''.

Rédigé par : Marie | 10 août 2013 10:06:03

Lorsque j'avais été en Pologne dans les années 80, j'avais aussi constaté cette très belle atmosphère. Mais j'avais pris conscience aussi que l'on avortait autant ou plus qu'en France...

Rédigé par : PapounetBGT | 10 août 2013 16:46:39

Moi, suis pas jeune et ancien séminariste et en France j'ai vu autrefois... la France. Mais c'était autrefois.

Rédigé par : I-Ronnie | 11 août 2013 15:59:24

Pi, aujourd'hui que mon seul neveu qu'est pas décérébré veut être catholique, j'ai renoncé à être son parrain pour ne pas être le parrain d'un martyr du fait même que je dois être déjà bien fiché.

Rédigé par : I-Ronnie | 11 août 2013 16:02:31

Je trouve cette article très beau et j'en profite pour lancé un appelle à la mer
Si cela pouvais ce divulguer se serai génial.
Je suis religieux à la sainte croix de riaumont et chef de troupe des spahis de Riaumont, et il se fait que j'aimerai partir en Pologne avec ma troupe le problème c’est que je ne connait pas le polonais pas l'anglais et pas l’allemand et suis en relation avec personne.
Je voudrais lors de ce camp en première partie visiter Cracovie, (cité du père Kolbe, bien sur la basilique de Chestochowa) ect..
puis en deuxième partis camp vers les Tatras si c'est possible.
(froisartage, concours cuisine, olympiade ect...)
L’idéale serait de pouvoir camper avec des scouts polonais?pour partager la lois scouts.
Alors vous l'avez compris si vous connaissez des polonais, et ou un lieu de camp je suis preneur.
J'aimerai tant découvrir ce pay qui m’attire
Je reste à votre disposition pour d'éventuelle question. Que Notre Seigneur jésus christ, et sa très saint mère bénisse notre projet de troupe et nous envoie des réponses.

Frère François Giros
Village d'enfants de Riaumont
rue Thiers Bp 28 62800 Liévin
ffrancois@riaumont.net
06 74 34 92 32.

Rédigé par : Frère François Giros | 13 août 2013 23:08:34

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige