« Oléron fait coucou à Pierre Bergé | Accueil | La haine se déchaîne aussi contre les chrétiens : des dizaines d'églises en flammes »

15 août 2013

Environ 300 veilleurs à Paray-le-Monial

CHier, 14 août, les veilleurs de Paray-le-Monial ont rassemblé entre 200 et 300 personnes devant l'Hôtel de Ville. Claude de Changy, l’un des organisateurs, explique :

« En fait, cette loi a produit un déclic. Maintenant, on veut arrêter cette culture de l’homme parfait, on veut remettre l’homme au centre de l’humanité […] Notre mouvement s’étoffe. La loi Taubira est passée, mais tous les espoirs sont permis. Les prochaines élections présidentielles, c’est demain. Nous sommes déterminés ».

Philippe Arino, homosexuel continent et porte-parole du mouvement, présent hier, déclare :

« Les veilleurs se mobilisent encore dans 200 villes en France et une grande marche a lieu en ce moment sur la côte Atlantique. Ce genre de veillée doit permettre l’éveil des consciences […] On nous traite parfois de fasciste ou d’homophobe, mais l’espérance nous conduit dans la défense des notions de l’enfant, de la famille et de la différence des sexes qui est un trésor fragile ».

Il a rappelé que l'on ne lâchera rien avant le retrait de cette loi injuste et il a énuméré, ou tenté d'énumérer, tous les mouvements hostiles à cette loi, se réjouissant de cette saine diversité d'actions.

Tugdual Derville est également intervenu hier soir. Il a notamment déclaré qu'il est normal, et même bon, qu'il y ait des divergences stratégiques entre les militants opposés à la loi Taubira.

Posté le 15 août 2013 à 19h34 par Michel Janva | Catégorie(s): Liberté d'expression


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige