« Notre belle France aux racines chrétiennes | Accueil | On ne lâche rien pendant les moissons »

07 août 2013

Répression en Vendée : témoignage

Reçu d'un lecteur : le texte est long et relate ce qui est visible dans les vidéos en bas de ce post. 

"Je suis encore choqué et fatigué mais il faut témoigner.

Hier lundi, nous apprenions que Hollande passerait demain en Vendée. Cette info de dernière minute est tout à fait anormale et traduit un président et qui ne peut plus prendre le risque de s’annoncer quelque part sans courir le risque d’être conspué, car les français en ont marre.

Pourtant, rien n’y fait : les contestataires sont partout alors à moins de venir avec des figurants pour l’applaudir, il ne peut plus aller nulle part sans que, même en moins de 24 heures, des centaines de français se bougent pour venir protester.

A 9h30 un rassemblement de tout âge, calme et pacifique devant le Pôle Emploi où Hollande allait venir dans la matinée pour se féliciter de la signature de trois emplois chez KFC… Une chaîne  de restauration au poulet : il sera en effet beaucoup question de poulet par la suite !

Je n’étais pas dans le groupe mais en dehors, dans l’intention d’observer et de prendre des photos (de la presse, des officiels, de la police, de la brigade de déminage présent sur place…).

Subitement un CRS me prend brutalement le bras et me pousse tout aussi brutalement dans le groupe, d’une centaine de personnes.

Sans comprendre la situation, immédiatement après cette bousculade, trois hommes, en civil, se jettent sur un jeune et le violentent en le poussant. Je n’ai pas été témoin du motif, du démarrage de cette violence et ne suis pas sûr du tout qu’il y ait eu un événement déclencheur. Tout se passe vite. Comme n’importe quel honnête homme, plusieurs viennent spontanément à son secours. Je ramasse la chaussure du jeune homme, qui se retrouve torse nu le polo arraché. Je me fais subitement à mon tour, sans aucun motif, brutalement pousser par une femme, toujours en civil, tandis qu’un autre homme toujours en civil me pousse en me faisant un croc-en-jambe qui heureusement ne me fait pas chuter. Les trois premiers hommes repoussent brutalement le jeune homme qui semble souffrir (clefs de bras) à l’écart entre deux voitures. les téléphones sortent pour filmer la scène et ces hommes. L’un d’entre eux  notamment tourne totalement le dos ou baisse la tête pour fuir l’objectif et ne pas paraître à visage sur le film. Quelqu’un remarque que ces hommes ont des pistolets à la ceinture.  On leur demande : « si vous êtes de la police dîtes-le. Qui êtes-vous ? Etes-vous de la police ? » Les brutalités continuent mais aucune réponse. La maltraitance continue. Il y a un moment de désordre où il semble que les CRS ont repoussé tous les manifestants.

Tout le groupe se trouve repoussé loin du Pôle Emploi. Des CRS sont là goguenards, certes pas tous, mais un nombre important. Je ne peux pas écrire ici tout ce que j’ai vu et entendu de leur part : « vous êtes des soumis, vous n’avez pas de couilles vous vivez avec celles d’un autre, cassez-vous, dégagez, nous on est de la police on a tous les droits , on fait ce qu’on veut. » En clair, des termes de voyous, de délinquants revêtus d’un uniforme.

Lisez bien la suite : un commandant qui a donné les ordres durant tout ce dispositif lamentable, qui n’est pas en tenue d’intervention mais en uniforme (chemise blanche) est venu lui-même dans le groupe escorté par des CRS pour prendre un grand drapeau LMPT monté sur une haute hampe (genre canne à pêche) et le DETRUIRE, malgré les véhémentes protestations des manifestants solidement encadrés qui n’en pouvaient mais. Plus tard, lorsqu’une personne le filmant lui demande, suivant un conseil juridique, de nous dire pourquoi nous sommes parqués depuis des heures, en plein soleil, privés de notre liberté de circulation (Hollande étant parti depuis longtemps), ce même commandant fait mine de ne pas entendre et fait semblant d’être au téléphone et s’éloigne. Apparemment ce commandant a dit à une femme qu’en 1945 elle aurait été du côté des collabos ! Il a osé !

Un autre commandant, en tenue d’intervention celui-là, se comportera de manière ironique avec une ironie vicieuse durant toute cette matinée. Ce commandant qui avait la direction opérationnelle des hommes a répondu de manière narquoise à des personnes qui lui demandaient pourquoi il agissait ainsi « Pourquoi ? Mais pour 4000 euros par mois Monsieur ! Je suis très heureux de repousser des familles et des enfants. Je ne vais jamais en banlieue, non, c’est beaucoup trop dangereux. En revanche, je ne suis mobilisé que pour les manifs anti-mariage gay. Ca c’est pas dangereux, c’est sympa ».

Un manifestant d’un certain âge, persuadé que les CRS sont des serviteurs respectables, est amené devant ce commandant afin qu’il puisse entendre de ses oreilles et là, toujours aussi narquois et goguenard, faussement compatissant,  le commandant déclare « ah vous savez Monsieur, je suis de votre bord. C’est pas juste ce que vous fait la police ». Ce pauvre manifestant n’aura pas pu voir ni comprendre que certains de ces CRS ne sont pas des gens respectables, contrairement à ce qu’il veut croire. Certes il faut respecter les personnes, et ne pas vouloir la « mort du pêcheur », mais cela ne doit pas nous empêcher de voir la réalité et ce juger comme ignoble et méprisables les actes ignobles et méprisables. On entendu  une jeune femme « les pauvres policiers, ils ont chaud avec leur harnachement. » Mais mademoiselle, pas de syndrome de Stockhom svp. Eux, ils sont libres de déposer leur équipement et de rentrer à l’ombre s’ils le veulent. Vous, comme nous, nous sommes contraints de rester parqués manu militari en plein soleil pour ne pas qu’on vous voie, pas qu’on vous entende et ce en raison, non pas d’un désordre, mais de vos opinions. Alors de grâce, ayons pitié des familles et des enfants mais pas de ces soldats qui deviennent, de gré ou de force, des exécutants de pure police politique.

Les manifestants ont été parqués en plein soleil au milieu de la rue jusqu’à 13h30, soit 4 heures après et bien longtemps après le départ de Hollande. Pourquoi ? Pour ne pas que cette population soit libre d’entrer en centre-ville où Hollande prenait un bain de foule.

J’ai remarqué que lorsque on s’éloigne d’une ligne de CRS où se trouve beaucoup de monde, et donc risquent potentiellement d’être enregistrés, plusieurs se lâchent de manière grossière et ignoble, déshonorant leur statut de policier. On pense alors vraiment aux barbouzes et on se dit qu’il ne ferait pas bon être arrêté par ces types dont il est permis de penser qu’ils seraient des voyous s’ils n’étaient pas dans la police. La honte repose surtout sur les officiers qui les commande, qui donnent le mauvais exemple et même attise leur méchanceté. Alors qu’on ne dise plus « ah les pauvres policiers, ils font leur métier, ce n’est pas de leur faute, ils obéissent ». il faut progresser dans sa tête et cesser ces rengaines qui sont fausses : ils ne font pas leur métier mais ils sont dans l’abus, et personne n’est moralement obligé d’accomplir des ordres injustes et qui ne se justifient par rien d’autres que des mesures de diktat.

Plusieurs personnes ont soi réussi à partir en catimini, soit en passant par-dessus un haut grillage (un jeune ouvrier à qui son employeur a dit par téléphone que s’il avait avec une heure de retard à son poste, il serait viré… Il n’a rien commis de mal, mais il a dû fuir la police pour conserver son emploi…)

Quelle est la réaction des rares témoins de cette zone industrielle ? Je demande à une femme si elle a bien vu et pourra témoigner autour d’elle : « ah non, mais moi je n’ai rien à voir. Je ne veux pas me mouiller. Et puis ils ne devraient pas venir avec des enfants ». Je n’ai pas eu le temps de lui répondre, car elle a fermé sa porte « ah bon on n’a plus le droit de sortir pacifiquement avec ses enfants ! Vous trouvez cela normal qu’il ne faille plus sortir avec ses enfants pour ne pas qu’ils soient choqués par la police, et condamnés à rester en plein soleil pendant des heures par la police ? ». Je m’adresse à un passant avec sa voiture (trentaine d’années) qui me répond (accrochez vos ceintures) : « c’est bien fait pour vous. Vous êtes des homophobes. Ce sont les hétéros qui viennent frapper les enfants des homos. On l’a vu à la télé. » Je reste alors sans voix…

Plus tard, un photographe indépendant et professionnel vient dans le groupe. Au début, il est outré car il ne comprend pas pourquoi on est parqué : il croit qu’on est un groupe de soutiens à Hollande, pro-mariage homo. On le détrompe. « Ah bon ? Ben pourquoi ils vous parquent là, Hollande est parti depuis longtemps, il est en ville » « Monsieur le photographe professionnel, on est parqué ici pour que ces hommes de presse tels que vous ne puissiez pas prendre de photos de citoyens contestants le président Normal durant son bain de foule en ville. On est parqué ici afin qu’en ville vous ne puissiez prendre que de belles photos avec des  figurants acclamant le président et que les médias ne relayent pas le pays réel ». « ah bon… »

Vers 12h30, un père de famille arrive en parlant discrètement avec un policier qui a une tête plus avenante et à l’air plus humain que les autres, à sortir discrètement du dispositif pour revenir avec de l’eau. Merci à lui pour ce geste d’humanité : il n’y a presque pas d’ombre. Il fait une chaleur à crever et plusieurs dizaines de personnes de 7 à 75 ans sont parqués en plein soleil. Des citoyens qui ne pouvaient pas se douter de cet incroyable abus !

Vers 13h, un avocat est arrivé sur place, et puis aussi un huissier. L’huissier a pu constater de manière professionnelle les faits.

A 13h30, les CRS ouvrent le dispositif et laissent sortir le groupe dix par dix. Le commandant en tenue nargue alors un manifestant, qui ne lui parlait et ne le regardait même pas  « alors, à bientôt, on se reverra », sur un ton ironique et de dérision.

Il n’a pas tort : on ressort, AVEC COLERE MAIS SANS PEUR ET SANS HAINE, renforcé de ces injustices flagrantes.

Les conséquences de cette manifestation : des retombées dans la presse (l’information à notamment été reprise sur France Info), une plainte collective qui sera déposée.

Les conclusions qui me semblent devoir être tirées pour l’acte II de la LMPT :

Tout filmer, et prévoir de diffuser rapidement et de faire des copies (entendu sur place des CRS  demandant par talkie « demande autorisation d’interpeller car il nous a filmé »).

Venir en ayant prévu un avocat et un huissier, et ce si possible dès le début du rassemblement car c’est au début du rassemblement que la police politique tente de faire dégénérer le rassemblement familial et pacifique.

Prévoir un moyen de contacter un responsable (qu’ils communiquent une adresse électronique par exemple)  pour une action juridique collective. Ce moyen parait plus sûr que de recueillir sur place l’adresse de tous les gens, car il suffit qu’un barbouze vous vole la liste après et vous vous retrouvez chocolat et eux avec toute une lise pour la police…

Enfin, pour conclure par une note d’humour, toujours se montrer souriant et irréprochables car il y avait un policier en tenue qui est constamment resté sur place pour filmer les manifestants !"

Les images qui accompagnent ces paroles :

 

 

Posté le 7 août 2013 à 08h41 par Lahire | Catégorie(s): France : Société

Commentaires

Les socialistes, ce sont les CRS!

Rédigé par : Le Roy | 7 août 2013 09:18:41

Certains CRS ne cherchaient effectivement qu'à faire dégénérer la manif : l'un d'eux a dit à l'un des manifestants qui venait nous rejoindre dans notre "ghetto" (terme donné par l'un des CRS)qu'il "puait et devait aller prendre un chewing-gum avant de lui parler". Un autre m'a dit, alors que je lui rappelais l'illégalité de la situation, que si nous n'étions pas content nous n'avions qu'à partir et que s'il n'y avait que lui "il nous ferait bien partir, destination les Emirats Arabes Unis ou autres pays tout aussi démocratique" et m'empêchant de répondre par la suite (assez vulgairement, mais est il nécessaire de le préciser?).
Et je passe évidemment sur les policiers en civil qui ont toujours refusé de mettre le brassard en nous poussant manu militari vers le parcage dès que nous leur demandions de le mettre.
Je passe aussi sur les provocations du commandant.

Rédigé par : Hélène | 7 août 2013 09:24:44

Pour que personne n'oublie ce qui se passe dans notre pays ou défendre ses convictions devient un délit d'opinion !

http://www.youtube.com/watch?v=hnnhbyfeFj0

http://www.youtube.com/watch?v=yfZElPC9FqA

http://www.youtube.com/watch?v=bPlLigKjwFA

Rédigé par : Kudplomb | 7 août 2013 09:30:39

Vraiment, y'en a marre de ces flics barbouzes : il va bien falloir qu'un jour la répression change de camp ! Si ces flics en civil n'avaient pas de brassard, alors je ne vois pas pourquoi des hommes ne se sont pas interposés pour délivrer ce jeune maltraité par des voyous et porter plainte pour coups et blessures ?!

Rédigé par : AML | 7 août 2013 09:31:08

D'autres vidéo de LMPT La Roche sur Yon

Pour que personne n'oublie ce qui se passe dans notre pays ou défendre ses convictions devient un délit d'opinion !

http://www.youtube.com/watch?v=hnnhbyfeFj0

http://www.youtube.com/watch?v=yfZElPC9FqA

http://www.youtube.com/watch?v=bPlLigKjwFA

Rédigé par : Kudplomb | 7 août 2013 09:31:58

Ce sont les nouvelles colonnes infernales. N'oubliez pas que vous êtes vendéens. Les lois qui ont préfigurées l'extermination ne sont TOUJOURS pas abrogées .....

Rédigé par : Jean-Vincent | 7 août 2013 09:47:34

Connaître précisément l'histoire de France de ces deux derniers siècles permettrait à ces gens de savoir que bien des personnes sont mortes ou ont fait de la prison, ont été maltraitées ou massacrées pour leurs idées même inoffensives. C'est d'ailleurs la naïveté du "bisounours", le sentiment de son innocence, la croyance en la justice - tant qu'il est pas atteint personnellement - qui permet à l'Etat d'exercer ces violences sur ses opposants.

Rédigé par : anne.R. | 7 août 2013 09:51:06

La guerre civile froide s'installe. La clandestinité pointe son nez. Nous entrons en résistance.

Rédigé par : Réant | 7 août 2013 09:54:50

Merci pour ce témoignage. manifpourtous85@gmail.com va récolter vos témoignages. (Et juste un rectificatif pour qu'on soit totalement dans la vérité, FH est venu signer 3 emplois d'avenir et une convention de 80 emplois entre pôle emploi et KFC)
On ne lâche rien !

Rédigé par : manifpourtous85 | 7 août 2013 10:04:47

Faut-il, dans ce genre de situation, appeler le 17 ?

http://www.risques.gouv.fr/risques-majeurs/connaitre-les-numeros-durgence

précise qu'il faut appeler le 17 en cas d'infraction nécessitant l'intervention immédiate de la police ou de la gendarmerie.

Retenir des gens sans motif, qui plus est pendant plusieurs heures en plein soleil sans motif est une infraction qui nécessite un traitement immédiat.

Il est en outre possible de décrire la situation sans jamais préciser qu'on est séquestré par des policiers, mais par exemple par des individus casqués et armés, qui refusent de parler, qui insultent etc.
Avec le stress naturel à ce genre de situation, il est compréhensible que l'appelant la décrive maladroitement et ainsi que cela déclenche une intervention.

Rédigé par : Frant | 7 août 2013 10:09:44

C'est effrayant.
Mais pourquoi n'y a-t-il jamais personne pour filmer et enregistrer ces actes policiers illicites et les insultes graveleuses des CRS ?
Personne n'a de portable ? De caméra discrète ? Personne ne s'attend à ce genre d'incidents depuis le temps ?

Rédigé par : Domi | 7 août 2013 10:20:34

Il était temps que certains comprennent vraiment ce qu'est la police dans un état politiquement corrompu.
J'espère qu'on n'entendra bientôt plus "la police avec nous" dans vos manifestations : Elle a toujours été l'ENNEMI des militants patriotes.

Rédigé par : Lothaire | 7 août 2013 10:37:34

Des gens violents qui n'arborent pas le brassard de la police et refusent de prouver qu'ils en sont!!!!!!!! Ils se transforment en voyous, Je rêve. A partir de là tout est permis.

Rédigé par : Francis | 7 août 2013 10:38:22

Quand on nous parle du temps de l'occupation nazie, gauchistes et autres politicards s'offusquent de la conduite de la police de l'époque ,indignés qu'elle est pu obeir aveuglément aux ordres du gouvernement,qu'attendent ils pour s'indigner aujourd'hui,le droit de manifestation est désormais réservé aux seuls syndicats,nous sommes dans un état dictatorial,si c'était cela la présidence "normal"merci l'histoire s'en souviendra !!!Et pendant ce temps dans les "quartiers dit sensibles"les délinquants coulent des jours heureux,les braquages continuent peu importe on pourchasse "les dangereuses familles terroristes"qui refusent des lois iniques.Tenons bon.

Rédigé par : ANNA | 7 août 2013 11:14:20

Votre témoignage m'émeut et me révolte a la fois. Votre présence sur place , en plein mois de vacances, me laisse espérer que des la rentrée , des dizaines de micro manifestations auront lieu un peu partout dans le pays. La France bien élevée est en colère. Vous n'êtes pas seuls. Restons unis dans notre élan d'esperance

Rédigé par : Christian Raymond | 7 août 2013 11:25:26

Comment Sarkozy faisait-il?
Ne faisait-il pas pareil avec ses opposants?

Rédigé par : PapounetBGT | 7 août 2013 11:59:28

Concernant la seconde video, il y a vraiment du grain à moudre. Il faut que le jeune homme qui est arrêté sauvagement porte plainte contre les personnes qui l'arrêtent.
Soit ces personnes sont des forces de l'ordre et ils ont agit illégalement (sans signe distinctif brassard) et ils sont condamnables soit ils ne sont pas des forces de l'ordre et c'est tout aussi grave.
Il faut qu'il fasse constater ses blessures au plus vite par un médecin.
Il est regrettable que ces actions ne soient pas mieux organisées.
Avocat-huissier présents sur place dès l'origine, équipe de tournage, scénario etc...Il faut se professionnaliser pour pièger cette police politique et pouvoir dénoncer au monde la dictature dans laquelle nous vivons
Un avocat

Rédigé par : Simon | 7 août 2013 12:32:48

Au vu de ces faits écœurants.
Mon commentaire (5 "news" en amont : "accueil de Hollande en Vendée...") me semble finalement trop irénique et aucunement généralisable.
On doit reconnaître qu'il y a aussi de vrais voyous cyniques (au sens étymologique: "comme des chiens") recrutés par la police et qui donnent simplement cours à leurs instincts primaires de violence bestiale gratuite.
Cette violence, qu'ils aiment et assument, les ronge chroniquement car ils n'ont le droit de l'exercer nulle part ailleurs - surtout pas face aux "cailleras" qui leurs tirent dessus, aujourd'hui avec des chevrotines (en attendant les AK-47)
Alors, lâchement,ils se défoulent face à LMPT, face à des gens civilisés, dignes, inoffensifs, ils en profitent odieusement. Avec ces individus, aux biceps plus gros que le cerveau, là ripoublique à les policiers qu'elle mérite, parce qu'ils lui ressemble.
Honneur à ces manifestants stoïques, (malheureusement dans le feu de l'action on peut hélas oublier de contrôler la mise au point.)

Rédigé par : Exupéry | 7 août 2013 12:32:57

Relisez l'apocalypse de st Jean,et vous comprendrez.
J'attire votre attention sur le "veau qui parle " et la"puce dans le cerveau "
Quand on sait que l'institut pasteur fabrique des hommes-souris, et peut-être en douce une vache-homme et quand on sait que les puces dans le cerveau existent, on ne voit plus les évènements de la même facon!
Attention a l'antechrist né de pma.

Rédigé par : gipsy | 7 août 2013 12:37:15

J'ai remarqué que les victimes des abus policiers ne savaient pas utiliser la protestation vocale et tonitruante. Il faut crier sans cesse:"au secours!à l'aide!des voyous nous agressent!à l'aide police citoyenne!pas de police politique!vive la famille!" Les cris sont pacifiques et alertent les témoins et gênent beaucoup les policiers qui se révèlent alors comme des mercenaires politiques payés pour,au détriment des citoyens.Tous les autres conseils sont excellents.Filmer, filmer, filmer! et crier "au voleur!" chaque fois qu'ils touchent à un drapeau.

Rédigé par : brisard | 7 août 2013 12:53:04

Si l'UMP ne demande pas la création d'une commission d'enquête parlementaire sur les exactions policières au service du régime et ne se bat pas pour qu'il y ait des sanctions il sera inutile de voter pour eux.

Rédigé par : Stephe | 7 août 2013 13:31:39

Vous entendez cette bonne femme policière hurler à la fin ??!!

Les femmes flics sont épouvantables
Elles ont perdu toute dignité en voulant imiter la puissance masculine

La société à beaucoup à y perdre
Que le femme retrouve tout son génie et le monde ira bien mieux !!!!!!

Rédigé par : poja | 7 août 2013 13:46:50

Merci et bravo pour la ténacité.
J'ai l'impression de vivre des actions dans un tout autre climat, dans une grande ville pourtant, avec des RG, policiers en civil et représentants de la préfecture de région qui nous saluent, parlent de façon correcte voire pour certains amicale - je dis cela sans naïveté connaissant un peu leur façon d'agir pour en avoir eu dans la famille - et même en contexte de venue de ministres avec déploiement de Gendarmes mobiles dont j'ai déjà quatre expériences.
Bien sûr, il est toujours facile de faire des suggestions après à ceux qui sont sur le terrain mais, en effet, pourquoi ne pas avoir dès l'origine et, compte tenu de la pression autour d'une venue du chef des malfaiteurs lui-même, prévenu plusieurs personnes-ressources ?
Par ailleurs, pourquoi ne pas avoir simulé un malaise ou une insolation ? Cela désorganisait leur stratagème de mise à l'écart assortie de provocations et d'incitations à la faute bien connu...
Enfin, il est préférable d'avoir toujours une ou deux personnes hors groupe, d'apparence anodine, pour observer et juger ou, au contraire, se faufiler sur le lieu d'accueil.

Rédigé par : esprit libre | 7 août 2013 14:16:54

C'est d'une naîveté confondante. Les catholiques ont passé leur temps à discuter sans agir et lorsqu'ils ont agit ils ont voté massivement socialiste en croyant à ce qui leur était dit. Des gens d'âge, ayant tout de même l'expérience de la triste réalité des nombreux gouvernements depuis la seconde guerre mondiale qui n'ont jamais fait qu'une seule et même politique en usant des mêmes manières de voyous. Pensez-vous qu'ils formeraient ou tout simplement informeraient les jeunes les catholiques ? Non! Ils discutent de je ne sais quoi dans les salons. Et on les encourage à cet internationalisme en les laissant croire qu'il serait le leur, et ils y croient. Lors des élections ils ne présentent pas de candidat, laissant chacun prétendûment libre mais en réalité dépourvu. Agiter des drapeaux ne sert à rien s'il n'y a pas de suite avec des candidats. On s'en fout. Alors, voilà le résultat de la destruction de nos valeurs. Et ils voteront encore les catholiques, pour un candidat qui leur dira qu'il s'attachera, c'est promis, à réformer tout ça et qui ne fera rien.... Alors ce sont bien eux qui portent la responsabilité de la situation, eux qui s'infligent les coups de fouet. Ils attendent un miracle peut-être... sans agir.

Rédigé par : Corso | 7 août 2013 14:54:25

Dommage que tous les bien-pensants de LMPT et autres cathos affiliés généralisent autant à l'égard de la police que les socialos à l'égard de LMPT et autres GUDistes... Il y a des c..s partout, et "que celui qui n'a jamais péché jette la première pierre". Pour l'avoir vécu, il existe des policiers qui nous sont favorables, et des manifestants qui parfois manquent de charité. Doit-on raisonner comme Simon de Monfort ?

Rédigé par : Jean-Baptiste | 7 août 2013 15:15:32

Des gens sans identification qui prétendent imposer un ordre, qui refusent de donner leur nom ou leur matricule quand on leur demande et justifier de la légitimité de leur comportement, cela porte un nom: ce sont des miliciens.
Nous sommes déjà en pays de dictature.

Rédigé par : C.B. | 7 août 2013 15:19:15

Autre chose :
Une ou deux personnes plus averties pourraient identifier les policiers en civil ou hommes de mains à l'arrivée sur site. J'ai l'habitude des coups d'oeil balayants anodins permettant de repérer l'ensemble, un ami de 75 ans d'apparence tranquille arrive toujours par derrière le dispositif et donne le détail vu, d'autres font autre chose : il nous faut être très méthodiques même si nous sommes bénévoles et qu'on le fait en dehors de nos heures de travail ! Il faut se dire qu'en face le régime veut casser le mouvement par tous les moyens car il sait qu'à la rentrée il n'aura plus les moyens pour cela, d'autant qu'un second front - social - va s'ouvrir et que les banlieues peuvent s'embraser soudain, la tactique de François Hollande d'acheter leur calme pendant le printemps des manifs ne pouvant pas durer.
J'ai déjà eu deux gradés en off disant que leur situation est intenable en crédits, effectifs, heures et congés mais que les préfectures les harcèlent mais que tout va lâcher à force d'être tendu à l'extrême car, pour eux, dix mois de suite avec de l'imprévisibilité constante, c'est du jamais vu.
Il faut comprendre cette violence pour ce qu'elle exprime qui est, en fait, un aveu d'extrême faiblesse et de déprime. Ecoutez les video à l'arrivée de François Hollande et vous entendez très bien comme tous les officiels présents qu'il est conspué : il ne tiendra pas longtemps ainsi.

Rédigé par : esprit libre | 7 août 2013 15:31:34

C'est affligeant et démoralisant de voir ce que s'autorise le gouvernement.
Et j'ai du mal à comprendre la méchanceté des commissaires; ont-ils été choisis dans la police parmi les plus farouches partisans du mariage homosexuel pour agir aussi violemment que des militants?

Courage et félicitation aux manifestants.

Rédigé par : Ramir | 7 août 2013 16:23:56

Je réponds aux quelques personnes qui se croient intelligentes en accablant les manifestants en les traitant de "naïfs".
Il est possible que ces commentateurs acerbes soient de ceux qui se déchainent derrière leur PC sans mouiller la chemise dans l'action.
Oui il y a des personnes qui, éduqués dans le bien, ne sont pas habitués aux vilénies et mettent du temps à comprendre la situation. C'est souvent le cas lors des premières expériences. Comme le décrit un autre commentateur, c'est souvent le cas des bons citoyens qui vivent en province, où les relations sont en général plus correctes et qui n'ont pas l'expérience de ce qu a pu se passer dans les grandes villes, comme à Paris. Il y avait en effet des provinciaux hier à la Roche qui manifestaient pour la première fois. Alors vottre commentaire du style très "fachosph-re": "on vous l'avait bien dit que c'était foutu. Tous les autrs sont des crétins sauf nous" ne font que désespérer et non pas encourager à l'action : vous êtes des mineurs de moral qui castrez l'engagement. Abstenez-vous de ce genre de commentaire.

Ensuite, si vous pensez que les personnes qu écrivent sur le SB, filment, réagissent en moins de 12h, etc sont des naïfs, je ne sais pas qui est le plus naïf de l'histoire. venez sur place et décrochez les dépêches AFP, boucle sur France Info, LCI etc. et on en reparlera : OK ? Et sinon, vous pouvez aussi soutenir financièrement toutes ces actions qui finissent par nous coûter cher en frais de toutes natures. Car j'imagine que vous n'êtes pas naïf pour croire que tout cela n'a pas sans frais.

http://actu.orange.fr/diaporama//toute-l-actualite_2497480.html

Rédigé par : TB | 7 août 2013 16:26:13

Simon , l'avocat a tout compris .

Ces gens là sans brassard n'étaient pas de la police mais des barbouzes recrutés parmi la pègre.

La dictature socialiste réactive ses réseaux: la pègre de Marseille, les antifa (Clément Méric, etc..) ,Act Up.

Ce n'est pas en se promenant avec des landaus et en pétitionnant que l'on va y arriver

Rédigé par : patrick | 7 août 2013 17:22:41

Si vous aviez encore besoin d'éléments pour qualifier cette police de politique, dorénavant vous les avez.

Rédigé par : Flynnlejeune | 7 août 2013 17:31:06

A retenir: Il faut aussi prévoir de répartir les forces lmpt sur plusieurs comités d'accueil plutôt que d'espérer bouger puisque la police nous en empêchera.

Rédigé par : Lucie | 7 août 2013 17:58:57

Je vous admire et je suis comme vous : dégoutée par les flics et par les français...

Rédigé par : garantez | 7 août 2013 18:05:32

Je suis prêt à parier que les flics utilisés lors de ces manifs sont spécialement triés et bénéficient de primes spéciales. Sans parler des "miliciens" dont on se demande même si ce ne sont pas d'anciens flics ou des "privés" accrédités par la préfecture!!!
A quand une commission d'enquête parlementaire musclée?
Faut pas trop compter sur l'UMP pour la déclencher!

HL

Rédigé par : Homme Libre | 7 août 2013 18:08:38

Pour Jean Baptiste entre autres miséricordieux

Ces gens sont d'authentiques crapules plus veules que les racailles des banlieues car les racailles sont dans leur rôle et pas eux.

J'espère que ce commandanticule sera identifié et poursuivi comme il le mérite.

J'espère que ces crasseux de CRS seront identifiés et poursuivis.

Cela devient difficile d'identifer des policiers vraiment professionnels, visiblement la proportion de racailles est plus élevée que dans une autre profession.

Heureusement tout se paie, pour beaucoup leur minois de nervis circule sur internet et tôt ou tard, il y aura bien quelqu'un pour faire justice.

Je n'aimerai vraiment pas être à leur place, pourris qu'ils sont et identifiables comme ils sont !

Rédigé par : cambrai | 7 août 2013 18:15:46

Lu dans ce post : "ces types dont il est permis de penser qu’ils seraient des voyous s’ils n’étaient pas dans la police" ; allons, allons, un peu de sérieux, cela fait longtemps qu'on sait qu'il y a des voyous et des ripoux dans la police ; par contre, ce que les événements de ces derniers mois nous démontrent de façon éclatante, c'est que voyous et ripoux affiliés aux loges sont désormais très largement majoritaires dans la police, la gendarmerie, la milice républicaine (crs = ss) et la justice. Après cela, il ne faut plus s'étonner du traitement infligé aux opposants à la loi Taubira et à la corruption généralisée, ni de l'acquittement de coupables (voir, entre autres, l'affaire d'Outreau), ni de la disparition de Stan Maillaud, ni des ennuis judiciaires de ceux qui tentent de lutter contre la pédo-criminalité organisée et couverte par les franc-maçons.

Rédigé par : jpr | 7 août 2013 18:32:40

Au contraire, c'est genial!.... Nous voyons la pourriture gaucharde anti-Chretienne a l'oeuvre, plus ce gouvernement s'acharne sur nous et protégé les MUZZs, plus cela montre que ce gouvernement est SALAUD! Point-barre!...Les bougnouls peuvent voler, casser, piller, ils sont libre en 5min!... Il y a une haine du Francais blanc,Chretien depuis Jospin (la gauche Trotskarde en general)!..Genial d'avoir des preuves pour nous demontrer le 2poids, 2mesures!!!

Rédigé par : ELSASSER2 | 7 août 2013 18:32:42

@ Poja
Oui, les femmes flics sont les pires, tout comme les nazies, ou les filles d'Action directe, étaient les plus haineuses.
Hannah Arendt a parfaitement analysé tout cela. La femme est faite pour la douceur, la tendresse et l'amour, elle ne sait pas gérer et contrôler la violence, et lorsqu'elle choisit de s'y adonner elle en devient "addict", surajoutant à la brutalité plus naturellement masculine, une perversité spécifique. (c'est aussi une des raisons de la négation des sexes par l'idéologie du Genre).
Notons que l'avortement prédispose à ce type de basculement; cf :"Le plus grand destructeur de l’amour et de la paix est l’avortement"..." Si une mère peut tuer son propre enfant, dans son propre sein, qu’est-ce qui nous empêche, vous et moi, de nous entretuer les uns les autres ?" (Mére Teresa dixit, interpellant les personnalités mondiales venues assister à la remise de son prix Nobel)

Rédigé par : Exupéry | 7 août 2013 19:27:40

Le "gros bras"en civil, en blouson beige, près du jeune dévêtu et qui le malmène, est de toutes"les fêtes" et agit toujours avec cette brutalité hypocrite, sans brassard ( revisionez les autres vidéos de répressions sauvages) ...qu'on se le dise et le repère une fois pour toutes!

Rédigé par : Écœurée | 7 août 2013 19:29:12

Etre policier c'est être dans une situation de servilité essentiellement quand le pouvoir est tyrannique car le policier dépend de lui idéologiquement par fonction et par statut, donc dans son être social.Par facilité et pour gommer ses problèmes de conscience, il va calquer son esprit sur celui du pouvoir dont il dépend en totalité ne serait ce que pour nourrir sa famille.Dans une situation où le pouvoir tourne l'opinion de sa police contre les français,il faut peut être inverser cette fixation professionelle des policiers en leur montrant les choix possibles par des slogans à trouver où d'un côté ils se ridiculisent et de l'autre non. ainsi, ça vaut ce que ça vaut:"La police de France a libéré Paris des nazis, la police d'Hollande parque, gaze et cogne les français." "Police de Fance, vive la Gascogne! Police d'Hollande, ça gaze et ça cogne!" "commissaire soit police!Plus que trois ans et demi!Gare à ton matricule" " Police de Fance, police des français!Police d'Hollande, police des flambys!" "Quand manu gaze, la police crie CRS cesse! cesse!" etc...

Rédigé par : keskiluidi | 7 août 2013 19:56:23

Qui s'est renseigné sur la CRS envoyée ?
Des photos prises des gradés ?
Qui est le "commandant" qui s'est comporté comme un voyou ?
Il devrait être possible de le savoir en interrogeant tous les participants.

Rédigé par : Bruno | 7 août 2013 20:37:42

@ Gipsy
Auriez-vous l'amabilité de citer vos sources d'interprétation svp ?
Cdt

Rédigé par : Claude | 7 août 2013 22:23:06

Pour mieux comprendre la situation : Le gouvernement a été pris de court suite au mouvement LMPT, et a commencé à réagir il y a seulement quelques mois en "sélectionnant" les CRS et les gendarmes (officiers, sous-off et homme du rang), acquis à la cause socialiste et plus largement souhaitant "casser" du Français. Il faut donc s'attendre à un durcissement prononcé des répressions à venir.

Rappel :
1/ ne jamais s'opposer aux forces de l'ordre, ils sont mieux armés, mieux entraînés et représentent la loi. Attendre l’insurrection générale pour cela !
2/ Il ne sert strictement à rien de leur parler, ni de gémir, ou de crier... Ils y sont insensibles et préparés.... Les mépriser suffira.
3/ Ne pas faire face à l'obstacle, mais le contourné. Le MO est un "art", où le plus difficile sont les groupes mouvants et rapides....Bouger, scindez-vous en plusieurs groupes, cacher des drapeaux pour les sortit au dernier moment, agissez par commando de 3 ou 5 personnes. Il faut les forcer à casser le dispositif, et jouer sur le fait qu'ils sont moins nombreux...
4/ Pensez à filmer et prendre des photos au cas où

Enfin, enfin, prenez l'habitude de photographier les officiers, ou commissaires en place. Ces archives permettront un jour de les traduire en justice. Car ils devront répondre de leurs actes.

Courage, le gouvernement à peur, et nombres d'officiers supérieurs ont en ras-le-bol....

Rédigé par : GUILLAUME LE CONQUERANT | 7 août 2013 22:34:14

Je lis plus bas : "Le commandant des CRS a refusé de donner son matricule à l'avocat et à l'huissier ainsi que celui de ses hommes."

Je pense que c'est par là qu'il faut attaquer ces voyous en uniforme : essayer de photographier leurs visages et, ensuite, de les identifier, afin de faire circuler sur internet, leur photo, leur nom, leur grade, leurs méfaits et leur adresse.

Faire circuler ces infos à l'étranger, également.

Et que personne ne me dise, s'il vous plait, que ce n'est pas légal. Parce que ce qu'ils font est légal ? Et parce que refuser de donner son numéro de matricule est légal ?

Ces gens-là se conduisent comme des brigands ? Eh bien traitons-les comme tels : publions leur photo avec la mention "wanted".

Avis pour les prochaines manifs : que quelques personnes un peu futées se spécialisent ainsi dans l'identification de ripoux en uniforme.

Ils ont créé un "mur des cons", nous allons, nous, faire "le mur des salauds" !

Tant que nous resteront gentils face à eux, ils nous mépriseront. Il devient temps de changer de méthodes !

En tout cas, pour faire un exemple, nous devrions mobiliser toutes nos forces pour faire sanctionner, casser de la police et emprisonner ce commandant de tortionnaires, qui s'est conduit comme un officier SS et a, en plus, refusé de fournir son matricule. Que quiconque aurait des informations permettant de l'identifier se signale !

Quand on aura réussi à le faire mettre au trou,cela calmera peut-être un peu ses collègues.

Sinon, forts de l'appui du gouvernement, (et, souvent, de leur appartenance à la secte GOF), ces voyous développeront un sentiment d'impunité qui les mènera de plus en plus loin. Il faut faire un exemple.

Qui peut aider à identifier le commandant des CRS-SS ?

Rédigé par : Jean | 7 août 2013 23:05:32

@ Jean-Baptiste :
A quoi faites-vous allusion quand vous dites "raisonner comme Simon de Monfort" ???

J'espère que ce n'est pas à la phrase "Tuez les tous, Dieu reconnaîtra les siens", qui, non seulement est apocryphe, mais, en plus, n'est même pas attribuée à Simon de Montfort mais à Arnaud Amaury ...

Rédigé par : Jean | 7 août 2013 23:10:25

D'autant plus que KFC ne paie pas d'impôts en France depuis 10 ans. Vraiment n'avait il pas d'autre choix que cette entreprise ?
Voir ce lien (ou un autre car ça commence à sortir dans les médias)
http://www.vosgesmatin.fr/actualite/2013/08/06/hollande-visite-un-champion-du-non-impot

Rédigé par : Jean 01 | 7 août 2013 23:20:02

Des types merdeux qui ne mettent jamais une main sur les vrais délinquants et qui doivent être imbattables aux cartes ... à jouer.

Vivement la prison pour les flics ripoux. Ils ne seront pas dans les gares de Brétigny, Grigny et Cie, ça c'est certain.

Ils font dans leur frocs devant les ordres Vallsites et obéissent pour bouffer des frites et boire des bières le reste de la journée. Courageux ces charognards!

Rédigé par : depassage | 7 août 2013 23:37:36

Il faut tout filmer. En envoyant régulièrement les vidéos ailleurs (sur son adresse mail, sur Youtube etc...) par wifi ou 3G. Il faut filmer les leaders policiers, poster sur YouTube les vidéos, identifier si possible nominativement ces hommes (ainsi le commissaire de police qui a provoqué les premiers incidents avec les Veilleurs Debout Place Vendôme est l'ancien commissaire de police de Neuilly sur Seine PATRICE BRISÉ, il s'était fait ce soir là rappeler à ses obligations par le député Dupont-Aignan, la vidéo est sur Youtube : http://youtu.be/wa5HUXCleJ4 ). Il faut professionnaliser nos actions. Avoir systématiquement un avocat présent. Le pouvoir en place fait tout pour nous faire taire et ne reculera devant rien. Restons pacifiques mais soyons plus que jamais mobilisés, déterminés, organisés. La rentrée va être chaude. Soyons prêts face à un pouvoir aux abois et donc dangereux et prêt à tout.

Rédigé par : Arthur | 8 août 2013 00:27:16

Faire un parvenir un courrier en AR à Mr le PREFET des choses qui se passent avec les crs-ss !!!!!!!! ils le savent qu'ils n'ont pas le droit de faire ceux qu'ils font , comme ils refusent de donner leur matricule , le photographier entièrement , en mettant le zoom on le voit !!!!!!!!! pas possible de voir des choses coomme celles -ci = c'est d'une bassesse !!!!!!!!!!!!!

Rédigé par : morot | 8 août 2013 01:56:31

photographier un crs-ss, ou le mierux serait de faire une vidéo !!!!!!! quand au matricule = facile de l'avoir = photographier le crs-ss afin de pouvoir mettre le zom desus et le lire sans problème !!!!!! qui sont les btuts ? crs-ss trop c'est trop , on dit = stop !!!!!!!! et faire tout pour le prouver sans oublier d'avertir Mr le préfet du comportement de ces gens qui abusent de leurs tenues !!!!!!

Rédigé par : morot | 8 août 2013 02:03:53

Paroles de la folle dingue policière à la fin de la 2 ème vidéo, avec sa voix de harpie

" foutez l' feu aux bagnoles , ils vont nous laisser tranquilles"!!!!!!!!!!!!


Rédigé par : poja | 8 août 2013 11:02:31

Il faudrait réunir, sur une espèce de "mur des cons", les photos des flics qui lors des manifestations LMPT et des rassemblements des veilleurs et autres se sont montrés particulièrement agressifs et publier ce mur sur internet par l'intermédiaire des sites amis.

Rédigé par : patrhaut | 8 août 2013 11:33:14

Je rappelle que si le bon citoyen obtempère aux injonctions des forces de police, dûment identifiables par un uniforme, un brassard ou une inscription "police" en grosses lettres, il n'a aucune obligation à se laisser kidnapper par des individus habillés en civil et prétendant appartenir aux forces de l'ordre. Que dès lors, les citoyens qui voient ce crime de kidnapping en train d'être commis sont fondés à prendre toutes mesures nécessaires, y compris de légitime violence, pour éviter ce kidnapping.
Bien évidemment une video du kidnappping, immédiatement diffusée sur internet afin de reconnaître un jour les criminels, est tout aussi licite.

Rédigé par : Frispitch | 8 août 2013 17:25:27

Que ce soit dans les Compagnies républicaines de Sécurité (C.R.S., ce ne sont pas des hommes mais des compagnies !) ou dans la police, plus rarement dans la gendarmerie où le recrutement est mieux fait, si l'on donne un brin de pouvoir à des personnes dont l'intelligence n'est pas le point fort et dont l'éducation n'a pas été suffisamment bien menée, ces personnes ne tardent jamais à en abuser. Si petit que soit le pouvoir (celui de faire attende les "usagers" à son guichet, pour un employé du bas de l'échelle d'un service public), si celui qui le possède n'est ni intelligent, ni bien élevé, il en abusera obligatoirement;..

Rédigé par : Anne Lys | 8 août 2013 19:42:32

Et si on était en train de gagner:
" pour 4000 euros par mois "
C'est le seul argument des derniers partisans socialistes: il restent pour l'argent...
LOLand n'a jamais eu d'arguments, il n'a plus d'amis: il n'a plus que des clients …

une mère vielleuse fière d'être une "facho-mopobe- arrièrée" : il vaut mieux subir le mal que le faire!

Rédigé par : Marie-Hélène | 8 août 2013 21:13:43

wikipédia: " Les milices sont des polices parallèles et des forces supplétives de l'armée.
Dans les pays de l'ex-Bloc soviétique, la milice est l'organisation chargée du maintien de l'ordre public, l'équivalent de la police. .. "

Ce gens ne sont pas policiers, mais...
Ils sont armés
Ils utilise la force pour maintenir le "dés - ordre publique"
Ils peuvent faire usage de la violence, dans la plus total impunité: la police leur est soumise…

LOLand se serait finalement rangé aux idées paternels?

Rédigé par : Marie-Hélène flo | 8 août 2013 21:16:59

Ben... il me semble que le but recherché est en passe d'être atteint.

Rappelez-vous combien les policiers, CRS et gendarmes sont de plus en plus mal à l'aise devant des gens qui chantent, sourient, sont dociles... Croyez-vous vraiment qu'ils ont oublié la faiblesse de la réaction judiciaire lorsqu'un groupe de ... a tenté de noyer l'un d'eux? Lorsqu'un ... a essayé de les écraser avec une grosse voiture?

Médiocre 1er et M.Gaz doivent affronter un danger critique: que les policiers, gendarmes et CRS, majoritairement d'accord avec les manifestants, les rejoignent.

Toutes ces 'bavures' sont intentionnelles, et il faut bien s'attendre à voir dans les déplacements de Médiocre uniquement des ..., sélectionnés justement pour cela.

Filmez, et transmettez, il est vraisemblable qu'on retrouve toujours les mêmes visages; une étude centralisée est nécessaire. Procédure: envoyez une copie de vos images les plus claires à vos relais habituels: Veilleurs, En marche pour l'Enfance, ou toute association dont vous êtes proche, avec consigne de transmettre à LMPT, qui est bien dans son rôle de centralisateur, ainsi qu'à un ou deux partis politiques fiables; l'UMP étant aux abonnés absents, le PCD est un bon compromis - actif depuis le début malgré les critiques - ou un autre dont vous vous sentez proche (évitez le PS...)

Certains ont fait part de leur expérience dans ce domaine précis: il n'est pas interdit de proposer votre aide pour l'exploitation des images.

ONLR

Rédigé par : A.Fumey | 8 août 2013 21:58:48

C'est le président normal, celui qui se déplace sans chichi, comme un français parmi les siens.

Rédigé par : HARC | 9 août 2013 10:37:30

Sur la Police potitique il faut relire les textes de Léon Daudet.
Sous la plume du polémiste la réalité est bien là.
Incroyable mais vrai.

Rédigé par : RN-VAR | 9 août 2013 12:16:23

2000 ans d'histoire, de sang versé de sacrifices, de martyrs, pour arriver à ce degré de civilisation,!!!!!! je rêve...
Les hommes des cavernes sont de retour....En pire, car ils n'ont même pas l'excuse de la faim, leur frigidaires débordent ...c'est juste pour passer le temps et rigoler...le diable en rit encore....(ce n'est pas la première fois... !!! la guerre civile cette fois, cela faisait longtemps, bravo les bulletins de vote !!!..;vous pouvez être fiers ceux qui ...
HEIN !!! Beau travail,... tout sauf Nicolas ??? et voila le travail !!!!
Du temps de Nicolas la police était propre...On avait confiance ..maintenant on en a PEUR....What to do ???? on va arriver comme dans les western au "chacun pour soi" et advienne que pourra !!!MISERE
Que dois je mettre dans la case URL ..répondez

Rédigé par : EBDV | 9 août 2013 18:54:13

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige