« On ne lâchera jamais rien sur les plages du débarquement | Accueil | Cimetière profané en Seine-Saint-Denis »

27 août 2013

Vincent Peillon oppose la laïcité à la liberté religieuse

Ichtus aborde la prochaine charte de la laïcité, que le ministre veut afficher dans les écoles :

"Le verrouillage de la révolte des consciences s’installe. L’enseignement catholique ne devrait pas pouvoir accepter cette charte car qui définit les programmes et le contenu de l’enseignement ?

Peillon verrouille son dispositif. Il veut se servir de la jeunesse pour changer les mentalités. Encore faut-il que la jeunesse soit soumise à l’endoctrinement organisé et donc que les parents ne puissent pas le contester et le refuser.

Le ministre oppose la laïcité à la liberté religieuse. Il faut dénoncer, refuser ce mouvement de retour en arrière. Il ne s’agit plus de laïcité positive protectrice et respectueuse des consciences mais d’une laïcité anti-religieuse. Les islamophobes applaudissent à cette laïcité sensée protéger l’école du fondamentalisme musulman et pensent que l’Ecole de la République va réussir à arracher les enfants aux déterminismes sociaux, culturels et religieux. On sait que la laïcité n’a jamais dans aucun pays limité le développement de l’Islam. Il faut se réapproprier la leçon de Ratisbonne. C’est le dialogue et la raison qui peuvent fonder le « vivre ensemble » et non pas l’interdit et le silence.

Mais le ministre s’oppose plus fondamentalement à l’autorité des parents premiers responsables de l’éducation de leurs enfants, aux droits de la raison et à la liberté de conscience dans les actes.

Le plus grave n’est il pas ce « notamment de préceptes religieux ». Notamment veut dire qu’au nom de la raison et du bon sens, sans même en appeler à une « révélation spirituelle », il ne serait pas possible de « contester un enseignement  ou de manquer un cours ».

Pour Vincent Peillon, l’enseignement de l’éducation nationale s’impose au citoyen plus impérativement que la loi naturelle et la conscience. Encore et toujours la tentation totalitaire de Créon de dire le bien et le mal. Antigone doit mourir. [...]

LMPT appelle à créer des comités de vigilance dans chaque école. Mais avec cette charte, le dispositif se met en place pour qu’il soit interdit par exemple de ne pas envoyer ses enfants à un cours qui enseignerait que le mariage est légitime entre deux personnes de même sexe. Nous savons que l’opposition au mariage unisexe se fonde sur la nature et la raison et non sur un « droit révélé ». Pas question de religion dans cette affaire. Le « notamment » du ministre veut interdire aux parents le droit d’agir et d’exercer leur responsabilité naturelle. Que dire de l’objection professionnelle de conscience d’un professeur qui ne voudrait pas enseigner les idéologies des programmes officiels….. Le système totalitaire de la pensé unique se met en place.

La charte Peillon est liberticide. Mobilisation générale pour dénoncer le piège de cette charte !"

Posté le 27 août 2013 à 15h27 par Michel Janva | Catégorie(s): France : Laïcité à la française , Valeurs chrétiennes : Education

Commentaires

J'espère que l’enseignement catholique refusera cette charte et ne se comportera pas en "munichois" !
On a déjà vu des chefs d'établissements privés refuser à des enfants le port du T-shirt de LMPT.
Donc, tout est est possible.

Rédigé par : www | 27 août 2013 15:34:47

"Chacun est libre de ses opinions. Mais pas de contester un enseignement ou de manquer un cours"
OK: envoyer à l'école les enfants malades, "puisqu'ils n'ont pas le droit de manquer un cours".
À conseiller en particulier:
-en cas de maladie contagieuse
-en cas de gastro-entérite (les parents conseilleront à leurs enfants de s'approcher de l'enseignant quand ils reconnaîtront les signes annonciateurs d'un vomissement ou d'une défécation liquide -officiellement pour demander l'autorisation d'aller aux toilettes ... ah zut, trop tard-: les enseignants se dépêcheront de mettre gants et tabliers pour nettoyer l'enfant?)
Munir l'élève d'un mot précisant son état et le fait qu'on l'envoie à l'école "puisqu'ils n'ont pas le droit de manquer un cours".
Dans les lycées et les collèges il y a (au moins à temps partiel) infirmière et/ou médecin, ce qui n'est pas le cas dans les écoles primaires. Au lieu de recruter 60 000 enseignants, monsieur peillon aurait dû prévoir du personnel médical.

Rédigé par : C.B. | 27 août 2013 15:39:19

Cette attaque en règle est une chance pour le réveil de l'enseignement catholique. Les diocèses ont une chance inespérée de marquer leur différence, leur catholicité.

Rédigé par : REANT | 27 août 2013 15:40:55

Il n'est pas prévu danstous les textes préparatoires que cette charte s'applique à l'enseignement sous contrat.

Rédigé par : mob | 27 août 2013 15:50:37

Le seul véritable moyen est de se débarrasser de ces sectaires.

Rédigé par : LB | 27 août 2013 15:56:11

Comme Réant je pense qu'il faut se mobiliser et qu'enfin l'enseignement catholique sous contrat ait le courage de ses opinions sans craindre d'offenser quiconque en résistant à ce rouleau compresseur qui veut écraser toute conviction religieuse. Sous couvert de limiter le développement de l'islam c'est bien à la religion catholique qu'il s'attaque. Beaucoup de parents commencent à refuser les soit disant cours d'éducations sexuelles et affectives souvent dispensés par le planning familiale et autres organismes de pensée unique (mon fils de 16 en est rentré écœuré "c'était un cours pornographique"), continuons à résister.
Que les parents dont les enfants sont dans le public puissent exercer leur liberté de conscience et que le privé soit vraiment libre !

Rédigé par : YvS | 27 août 2013 16:14:28

"Qu'est-ce donc qui appartient en propre à la Révolution française en matière d'instruction ? Une conception absolument fausse, celle de l'Etat enseignant, du monopole et de la centralisation universitaire" (Monseigneur Freppel, "La révolution française - à propos du centenaire de 1789", éditions du Trident, fac similé de l'édition Roger et Chernoviz de 1889, 1987, p.120).

Pourquoi voudriez-vous que ce soit différent en 2013 ? C'est toujours la république française et les francs-maçons, non ?

Ce n'est pas contre "une" loi qu'il faut se battre. Ce serait couper le chiendent et laisser les racines en terre.

C'est le régime qu'il faut changer. Assez de regarder nos voisins d'outre Manche avec des yeux grands comme des soucoupes quand il y a un mariage ou une naissance royale ! Il y a une famille royale aussi en France : il serait peut-être grand temps de la rappeler, non ? La France a connu plus de prospérité et de bonheur sous la monarchie que sous la république, totalitaire dans son essence donc dès le départ. Alors ? Qu'attendons-nous ?

Rédigé par : PGC | 27 août 2013 16:16:34

La république, au moins en France, est maudite et l'œuvre évidente de Satan, qui la dirige via quelques unes de ses marionnettes malfaisantes. Si le mort-vivant Peillon s'imagine que nous allons le laisser pervertir nos enfants, les dénaturer, les dégénérer, les tuer spirituellement, il se trompe ce malfaisant petit franchouillard décadent à deux balles.

Rédigé par : N-B VC | 27 août 2013 17:09:28

@ PGC
Les monarchies n'ont pas empêché l'adoption des lois dites sociétales.

Rédigé par : www | 27 août 2013 17:16:26

Se servir de la jeunesse pour faire évoluer - de gré ou de force - les mentalités... La chose n'est pas nouvelle : ce sont là les fondements du plan Langevin-Wallon ; on en trouve trace dans toute la littérature militante des syndicats d'enseignants inféodés à l'idéologie socialiste. On a déjà vu son efficacité au lendemain du 21 avril 2002. Avec ce texte, le sinistre Peillon se met clairement à l'école de Pol Pot et des kmhers rouges : il voudrait que les enfants lui amènent sur un plateau la tête de leurs parents récalcitrants. Le France continue de sombrer dans le chaos. A quand la grève générale ?

Rédigé par : jpr | 27 août 2013 17:35:28

PEILLON fait de l'antichristianisme...
c'est tout...la laïcité doit commencer par interdire l'abattage HALLAL et CASHEER qui nous est imposée. Remettre la viande de porc dans les cantines....ça c'est religieux et PEILLON fait le canard....Demain taxis spéciaux pour les femmes au nom de la sécurité sans doute?
jours de piscine pour les femmes pour la sécurité aussi? Relisons la prise de Constantinople et verrez la grosse arnaque à la PEILLON...

Rédigé par : MYRIAM | 27 août 2013 17:55:50

PGC : qu'est-ce qu'on attend ? De savoir quelle est notre famille royale parce qu'il semble qu'il y en a deux, dont aucune n'a suffisamment de... quoi (?) d'autorité ? Ni d'être aidée par la Providence.

Rédigé par : Jean Theis | 27 août 2013 17:59:07

A force de mettre leurs valeurs dans leur poche et de triturer l’Écriture Sainte pour lui faire dire un messianisme horizontal plus politiquement correct, à force de faire des risettes à l'"humanisme" athée sous prétexte de le convertir... nombre de responsables de l’Église Catholique se retrouvent au pied du mur de l'inacceptable.
Vont-ils enfin comprendre que l'on ne convertit pas le Diable en goûtant sa soupe, même avec la très longue cuillère de la tolérance, mais qu'au contraire, à force de concéder qu'avec un "assaisonnement un peu différent cela serait mangeable", on finit par participer au banquet de l’ignominie.

Rédigé par : Exupéry | 27 août 2013 18:11:18

A Monsieur Philippe Guy Charrière :
Cher Monsieur, ne pourriez-vous mettre en chantier une nouvelle "Enquête sur la Monarchie" ? Il y aurait, je crois, beaucoup de monde à interroger.

Rédigé par : Xavier Soleil | 27 août 2013 18:18:21

Sur un plan philosophique comment est il possible de prétendre éduquer au sens critique et au libre arbitre s'il n'est plus possible de contester un enseignement, c'est au contestataire de muscler sa pensée et sa réflexion pour valider son opposition au "prêt à penser" que l'on lui inculque, la réaction en ce sens est plutôt saine. Je comprends bien qu'il s'agit de donner aux enseignants les moyens de s'opposer aux diverses sectes , dont l'islam est la plus inquiétante par son nombre dans nos écoles, mais cela ne peut se faire que par la Vérité et certainement pas par la contrainte qui ne donne jamais rien de bon avec des jeunes, il n'en sortira que des moutons ou des révoltés .

Rédigé par : Stephe | 27 août 2013 20:14:21

Une peillonade de plus, cet individu est franc-maçon pur porc, qu'il nous dégoise d'abord clairement ce qu'est la laïcité et autres valeurs.
Nous payons Peillon pour qu'il dise et fasse des conneries grotesques.
Quand la France se sera lavée de toutes ces souillures ' qui l'on défigurée ' (St Pie X) alors les livres d'Histoire de France parleront d'une époque particulièrement sale et répugnante, en se bouchant symboliquement le nez.

Rédigé par : lève-toi | 27 août 2013 20:34:38

Mobilisons nous pour détruire cette initiative débile mais je ne m'inquiète pas trop, vu les résultats de l'école publique.

Quand on est incapable après des années d'apprendre à un enfant à lire et à écrire, je ne crois pas que tenter de leur inculquer des concepts aussi irréels connaitra un meilleur résultat. J'imagine le bordel que cela va déclencher en cours, je plains les pauvres profs spécialistes en garderie et incapables de transmettre leur modeste savoir !

Rédigé par : laurette | 27 août 2013 20:51:49

A rapprocher de la Charte des patients hospitalisés en hôpital public: il est interdit à un professionnel de la Santé d'émettre un propos confessionnel au risque d'être accusé de prosélytisme , motif de licenciement.
A rappeler aussi: beaucoup d'écoles catholiques sous contrat se sont senties obligées de programmer des cours "d'éducation sexuelle" très libéraux par rapport à Evangelium vitae ou de laisser leurs professeurs laïcs athées de Science de la vie et de la terre exposer leur point de vue sans droit de réponse, tout en condamnant les parents refusant d'envoyer leurs enfants à ces cours d'endoctrinement: on ne récolte que ce qu'on a semé...

Rédigé par : HS | 27 août 2013 21:34:58

STEPH a écrit une bonne EXCELLENTE remarque
qui résume TOUT.
Qu'est ce que la laîcité???????pour PEILLON
On va bien rire

Au secours les juristes, il faut foncer et nous faire dégager l'islamisation vicieuse et forcée.....

Rédigé par : MYRIAM | 28 août 2013 11:14:56

Comme vient de me le suggérer ma mère (ancienne institutrice), laisser les enfants organiser un chahut monstre pendant la durée soit du film d'intoxication relatif au gender, soit pendant la durée du laiüs de l'enseignant, de préférence en lui tournant le dos, en prime. Soit l'enseignant est contre cette "théorie" et il l'admettra parfaitement, surtout si on lui explique le motif ; soit il est pour et il y a de fortes chances qu'il se fasse virer pour manque d'autorité dans sa classe ...!!! A méditer et à appliquer !!!

Rédigé par : Lanne Elisabeth | 28 août 2013 14:48:43

L'oligarchie républicaine ne prend même plus la peine d'avancer masquée. Peillon, ministre de la rééducation nationale ne craint plus rien ni personne. Méfions-nous de l'eau qui dort dit le proverbe.

Rédigé par : pm | 28 août 2013 17:28:43

Lanne Elisabeth

Excellente idée, mais on peut la perfectionner en demandant aux enfants de réciter des JE VOUS SALUE MARIE, sans arrêt, ainsi la victoire sera plus solide.

Rédigé par : lève-toi | 28 août 2013 21:43:27

A M. Xavier Soleil.

Eh bien, pourquoi pas après tout ? Nous pourrions le faire ensemble, qu'en dites-vous ?

Rédigé par : PGC | 29 août 2013 10:38:31

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige