« La braquage aurait "mal tourné" | Accueil | Le camp des loges n'existe plus, bonjour le Qatar! »

12 septembre 2013

La magistrale leçon de Vladimir Poutine aux Américains, ... et au monde

Dans un article publié hier sur le site du New York Times, le président de la fédération de Russie s'adresse directement au peuple des Etats-Unis. Le texte original, en anglais, est ici.

Au-delà des assertions concernant la réalité des attaques chimiques et surtout de leurs véritables responsables, ce texte, s'il ne tombe pas sous le coup de l'omerta des médias et "experts" aux ordres, devrait faire date dans l'histoire des relations internationales, et dans la poursuite du déclin de ce qu'il est encore convenu d'appeler l'Occident (au moins au sens géographique). Mais aussi il devrait être un repère phare dans le redressement et l'extension de l'influence bienfaisante d'un pays que ce même "Occident" se plaisait à considérer comme moribond il y a peu.

En effet le président russe va chercher le peuple phare de ce même bloc occidental, et à travers lui ses élites et "opinion makers", et tous leurs satellites, sur leur propres terrain, du moins sur celui des principes dont ils habillent habituellement leurs manigances internationales: retour à la pleine application du droit international, respect de la charte de l'ONU, application stricto sensu du jus ad bello: légitime défense ou résolution du CSNU.

Il les met en garde contre les conséquences pour eux-mêmes d'une poursuite dans les voies scabreuses d'un recours systématique à la force, les alertant sur leur image très dégradée dans le monde, aux antipodes du modèle de démocratie qu'ils prétendent incarner.

Dans sa conclusion Vladimir Poutine prend à contrepied le discours adressé la veille même, mardi 10 septembre par Obama aux Américains, relevant le pharisaïsme fondamental qui l'anime:

"J'ai étudié attentivement son discours à la nation de mardi. Et je suis plutôt en désaccord avec sa manière de considérer l'exception américaine, affirmant que la politique des Etats-Unis est "ce qui rend l'Amérique différente. C'est ce qui nous rend exceptionnels." Il est extrêmement dangereux d'encourager les gens à se considérer eux-mêmes comme exceptionnels, quel qu'en soit le motif. Il y a des grands pays, et d'autres petits, des riches et des pauvres, ceux qui ont des vieilles traditions démocratiques et ceux qui continuent à chercher leur voie vers la démocratie. Leurs politiques sont différentes, également. Nous sommes tous différents, mais quand nous demandons au Seigneur ses bénédictions, nous ne devons pas oublier que Dieu nous a créés égaux."

Add : L'article de Vladimir Poutine a été traduit intégralement par Benoît-et-moi.

Posté le 12 septembre 2013 à 14h35 par Michel Janva | Catégorie(s): Pays : Russie

Commentaires

Magnifique!

Rédigé par : yan | 12 sep 2013 14:45:34

La Sainte Russie serait-elle de retour ?

Si le plan, de l'attaque au gaz sarin, accusant Bachar El-Assad échoue, pour une intervention militaire occidentale contre ce dirigeant.
Il ne reste plus, pour les va-t-en guerre, que de faire assassiner un dirigeant occidental, par exemple Obama, est d'accuser l'Etat Syrien de cette mort.

"Il "faut bien" que le 3ème volet du plan Pike-Mazzini puisse se dérouler..."

Rédigé par : Louis | 12 sep 2013 15:01:07

Sans blague "l'influence bienfaisante" de la Russie: demandez plutôt à nos peuples frères d'Europe de l'Est ce qu'ils en pensent...

Rédigé par : Djoko | 12 sep 2013 15:03:20

Bravo Vladimir!
Et si j'en juge d'après les quelques commentaires des lecteurs américains qui se trouvent juste sous l'article original, le peuple Américain semble apprécier ce texte à sa grande valeur !
Ce texte est un "milestone" de l'histoire du monde. Il fera date !
Car notez bien qu'il est daté du 11 septembre !
Le discours du 11 septembre de Putine viendrait-il clore un cycle entamé un autre 11 septembre ?

Rédigé par : Manu | 12 sep 2013 15:07:12

Quelle chance ont les russes d'avoir un tel président!
Admirable!

Rédigé par : JGP | 12 sep 2013 15:08:31

Très beau texte inspiré par la Foi.
L'Europe sera chrétienne où ne sera plus. Poutine le plus européen des chefs d'Etat.

Rédigé par : e | 12 sep 2013 15:09:43

Où comment "un prix nobel de la paix " s'est fait clouer le bec en beauté .
Quelle arrogance,quel mépris des autres .
Il me parait que Vladimir Poutine semble plus en plus sympathique aux yeux de mes compatriotes.
En tout cas ce Président,lui, il défend son peuple,sa culture et ses moeurs.
Ce qui est déjà pas mal. On aimerait tant que le notre s'inspire de son exemple.

Rédigé par : Alpin | 12 sep 2013 15:20:12

Poutine, futur prix Nobel de la paix ? Drôle de perspective ...

Rédigé par : zorro | 12 sep 2013 15:26:06

Vive Poutine! Il mérite le prix nobel pour la paix ... quant à Obama, il faudrait le lui retirer !!!

Rédigé par : DESMOULINS MARIE-CLAIRE | 12 sep 2013 15:45:12

Le patron, eh ben il est au Kremlin...

Rédigé par : Eloi | 12 sep 2013 15:50:51

Et si Michel Janva me le permet, voir la vidéo ci-après :
http://youtu.be/4QR8c8EKamc

Rédigé par : Ethos | 12 sep 2013 16:10:24

Il y a deux nations qui ne cessent de clamer qu'elles sont "exceptionnelles", le guide, le phare, la lumière - j'en passe et des meilleurs - des autres peuples : la France et les USA.
Cette arrogance, confrontée à la distanciation abyssale qui existe entre les paroles et les actes, étant déjà insupportable pour nous, quelle doit être pour les autres ?
Il est temps que quelqu'un leur rabaisse le caquet.
Aujourd'hui, c'est Poutine. C'est une bonne leçon mais ça ne fait pas trop mal...
Mais qu'en sera-t-il demain, si Dieu veut nous infliger une correction, pour enfin nous faire courber la tête et acquérir un minimum de lucidité et d'humilité ?

Rédigé par : Fleur | 12 sep 2013 16:23:08

Peut-être est-ce le fruit de la veillée de prière de samedi dernier?

Souvenons-nous aussi de la consécration de la Russie à Marie, notre Mère par Jean-Paul II.

Bien à vous.

Rédigé par : V D | 12 sep 2013 16:25:12

Ethos

Un monde païen en somme, rien sur le plan de Dieu, un monde qui s'ennuie et s'amuse à n'en plus finir.
Une utopie.

Rédigé par : lève-toi | 12 sep 2013 21:44:40

Cette lettre ouverte ressemble quand même à une ultime supplication visant à éviter un embrasement général. Il n'y a que les américains et cet idiot de Hollande pour ne pas pressentir que leur va-t-en guerre impérialiste est extrêmement dangereux.

Rédigé par : COUROSSE | 13 sep 2013 00:33:47

Deux nations exceptionnelles en effet : par leur arrogance, leur cynisme et leur mauvaise foi.

Rédigé par : Michèle | 13 sep 2013 07:40:20

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige