« Etes-vous favorable au remplacement de deux jours fériés chrétiens pour fêter Yom Kippour et l'Aïd ? | Accueil | Maroc : un converti emprisonné et tabassé »

25 septembre 2013

Milices "antifas" : le député Moreau interpelle Manuel Gaz

Le député Yannick Moreau alerte le Ministre de l'Intérieur sur la question des groupuscules d'extrême-gauche, surnommés "antifas", qui se sont encore manifestés violemment :

A""Les fascistes de demain se feront appeler anti-fascistes" disait Winston Churchill. Effectivement, les méthodes de ces bandes qui parcourent nos rues encagoulées, parfois armées de battes de baseball, de couteaux ou de barres de fer, hurlant des slogans haineux et terrorisant les habitants ne sont pas différentes de celles de certains autres  groupuscules.

Le 14 septembre dernier, une dizaine de ces activistes antifascistes, cagoulés, s'en sont pris violemment à des jeunes gens attablés à la terrasse d'un café du XVème arrondissement qui fut complètement saccagée. Plusieurs plaintes ont été déposées.

Jeudi 19 septembre, un attroupement massif de ces extrémistes tentait de récidiver vers ce même café, autour duquel d'importants moyens policiers avaient été déployés. Trente-huit individus ont été interpellés et conduits au poste de police.

Les Français ne comprennent pas pourquoi ces groupuscules, qu'il est quasiment impossible de distinguer de prime abord de ceux qui ont été à ce jour dissouts peuvent encore troubler l'ordre public et se livrer à de tels actes de violence dans nos rues. Ces groupes sont un terreau de haine et de violence inadmissible, dont les conséquences peuvent se révéler tragiques comme l'a tristement rappelé une rixe mortelle en juin 2013. C'est pourquoi Monsieur Yannick MOREAU réclame avec insistance que ce deux poids deux mesures cesse et que la dissolution de ces groupuscules dangereux soit étudiée dès le prochain Conseil des Ministres."

Posté le 25 septembre 2013 à 21h11 par Michel Janva | Catégorie(s): France : Société

Commentaires

Mettre dans le même sac les antifas avec les jeunes patriotes qui les combattent sur le terrain me semble scandaleux .

Rédigé par : patrick | 25 sep 2013 22:59:04

Oui ! Il est inadmissibles que les gosses de riches oisifs viennent frapper sauvagement à la tête et par derrière les enfants d'ouvriers.

Rédigé par : Stephe | 25 sep 2013 23:38:51

Mais le gouvernement n'a pas le temps de s'occuper de ces broutilles. Il faut d'abord dorloter les roms, mettre la GPA en marche, decouvrir de nouveaux impots, etudier le calendrier pour y substituer deux jours feries. Il y a aussi la Syrie ou peut meme la scierie.

Rédigé par : Annette | 26 sep 2013 03:04:09

"Les fascistes de demain se feront appeler anti-fascistes" disait Winston Churchill." Et ils sont même à la tête de l’État.

Rédigé par : LB | 26 sep 2013 06:34:28

Les antifas ne seront pas dissous : ce sont les S.A. du régime.

Rédigé par : Tony | 26 sep 2013 09:28:19

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.


accueil | archives | index | Qui sommes-nous ? | Nous contacter | © Copyright 2013 - Le Salon Beige